A A A A A
Bible Book List

Lévitique 5-7 La Bible du Semeur (BDS)

Exemples de péchés expiés par ce sacrifice

Si, dans une procédure de justice, quelqu’un entend la formule d’adjuration et ne dit pas ce qu’il sait alors qu’il est témoin ou qu’il a vu ou appris quelque chose, il portera la responsabilité de sa faute[a].

Si quelqu’un touche par inadvertance une chose rituellement impure[b], que ce soit le cadavre d’une bête sauvage ou domestique impure, ou celui d’un reptile impur, il deviendra lui-même impur et sera coupable.

Si quelqu’un touche sans le savoir une impureté humaine[c] dont le contact rend impur, s’il s’en rend compte et se reconnaît coupable ; ou si quelqu’un s’est laissé aller à jurer de faire du mal ou du bien, toutes choses que l’on promet sans réfléchir, s’il s’en rend compte, et se reconnaît coupable[d] ; si quelqu’un se trouve en faute dans l’un de ces cas, il avouera son péché, et, comme réparation envers l’Eternel pour la faute qu’il a commise, il amènera une femelle de petit bétail, brebis ou chèvre, en sacrifice pour le péché. Le prêtre accomplira pour lui le rite d’expiation pour son péché.

Si quelqu’un est trop pauvre

Si l’homme n’a pas les moyens de se procurer une brebis ou une chèvre, il apportera à l’Eternel, comme réparation pour son péché, deux tourterelles ou deux pigeonneaux ; l’un sera offert comme sacrifice pour le péché, l’autre comme holocauste. Il les apportera au prêtre qui offrira en premier lieu l’oiseau destiné au sacrifice pour le péché ; il lui rompra la nuque sans détacher complètement la tête, puis il fera l’aspersion du sang du sacrifice pour le péché sur la paroi de l’autel ; le reste du sang sera répandu sur le socle de l’autel. C’est un sacrifice pour le péché. 10 Il offrira le second oiseau en holocauste selon la règle. Le prêtre accomplira ainsi pour cet homme le rite d’expiation pour sa faute, et il lui sera pardonné.

11 S’il n’a pas les moyens de se procurer deux tourterelles ou deux pigeonneaux, il apportera en offrande pour sa faute trois kilogrammes de fleur de farine, comme sacrifice pour le péché. Il n’y versera pas d’huile, il n’y ajoutera pas d’encens, car c’est un sacrifice pour le péché. 12 Il l’apportera au prêtre, qui en prendra une pleine poignée pour servir de mémorial et la brûlera sur l’autel, sur les sacrifices et offrandes consumés par le feu qui appartiennent à l’Eternel. C’est un sacrifice pour le péché. 13 Le prêtre accomplira ainsi le rite d’expiation pour la faute que cet homme a commise, dans l’un ou l’autre des cas énumérés, et il lui sera pardonné. Le reste sera pour le prêtre, comme dans le cas de l’offrande.

Le sacrifice de réparation

14 L’Eternel parla encore à Moïse :

15 Si quelqu’un se rend coupable d’une infraction, d’une faute involontaire à l’égard de ce qui est consacré à l’Eternel, il apportera à l’Eternel en sacrifice de réparation un bélier sans défaut, choisi dans le troupeau, d’après ton estimation de sa valeur en argent, selon l’unité de poids en vigueur au sanctuaire, pour le sacrifice de réparation[e]. 16 De plus, il restituera ce dont il a lésé le sanctuaire par sa faute[f] ; cette restitution sera majorée d’un cinquième, et il la remettra au prêtre, qui fera l’expiation pour lui avec le bélier offert en sacrifice de réparation, et il lui sera pardonné.

17 Si quelqu’un pèche en faisant sans le savoir l’une des choses que l’Eternel a interdites dans ses commandements, il sera tenu pour coupable et portera la responsabilité de sa faute.

18 Il présentera au prêtre, pour le sacrifice de réparation, un bélier sans défaut, choisi dans le troupeau d’après ton estimation, et le prêtre accomplira pour lui le rite d’expiation pour la faute qu’il a commise involontairement, sans s’en rendre compte, et il lui sera pardonné. 19 C’est un sacrifice de réparation, car cet homme était effectivement coupable envers l’Eternel.

20 L’Eternel parla à Moïse en disant : 21 Lorsqu’un homme pèche et se rend coupable de désobéissance à l’Eternel en trompant son prochain au sujet d’un objet reçu en dépôt, prêté ou volé, lui extorque quelque chose, 22 dit un mensonge concernant un objet perdu qu’il a trouvé ou prête un faux serment au sujet d’un méfait comme ceux dont les hommes peuvent se rendre coupables – 23 lorsqu’il a commis un tel péché et s’est rendu coupable, il rendra ce qu’il a volé ou extorqué, l’objet qui lui a été confié en dépôt ou l’objet perdu qu’il a trouvé, 24 ou tout objet au sujet duquel il a prononcé un faux serment, il le restituera et il y ajoutera un cinquième de sa valeur ; il le remettra à son propriétaire le jour même où il se reconnaîtra coupable. 25 A titre de réparation envers l’Eternel, il amènera au prêtre un bélier sans défaut, choisi dans le troupeau, d’après ton estimation, pour le sacrifice de réparation. 26 Le prêtre accomplira le rite d’expiation pour lui devant l’Eternel, et il lui sera pardonné ce dont il s’est rendu coupable, quoi que ce soit[g].

Les lois complémentaires destinées aux prêtres

L’Eternel parla à Moïse en ces termes :

Sur l’holocauste

Transmets ces commandements à Aaron et à ses fils : Voici la loi concernant l’holocauste[h] : l’holocauste restera sur le foyer de l’autel toute la nuit jusqu’au matin et le feu y restera allumé. Le matin, le prêtre mettra ses caleçons de lin et sa tunique de lin, il enlèvera les cendres grasses provenant de la combustion de l’holocauste sur l’autel et les déposera à côté de l’autel. Puis il changera de vêtements[i] et emportera les cendres hors du camp dans un endroit rituellement pur. Le feu devra rester allumé sur l’autel et ne jamais s’éteindre[j]. Le prêtre l’alimentera en bois tous les matins, il disposera l’holocauste dessus et y brûlera les graisses des sacrifices de communion. Le feu sera perpétuellement allumé sur l’autel, il ne devra jamais s’éteindre.

Sur l’offrande

Voici la loi concernant l’offrande : les fils d’Aaron l’apporteront devant l’Eternel, devant l’autel. L’un des prêtres prélèvera une poignée de fleur de farine de l’offrande, avec de l’huile et tout l’encens qui se trouve sur l’offrande, et il les brûlera sur l’autel pour produire une odeur apaisante et que ce soit un mémorial pour l’Eternel. Ce qui restera de l’offrande sera mangé par Aaron et ses fils ; ils le mangeront sans levain dans un lieu saint, dans le parvis de la tente de la Rencontre. 10 On ne le fera pas cuire avec du levain. C’est la part que je leur ai donnée de mes offrandes consumées par le feu. C’est une chose très sainte, comme le sacrifice pour le péché et le sacrifice de réparation. 11 Tous les hommes descendants d’Aaron[k] pourront en manger. C’est la part qui leur revient pour toujours, de génération en génération, sur les offrandes consumées par le feu qui appartiennent à l’Eternel. Tous ceux qui y toucheront seront sacrés.

12 L’Eternel parla à Moïse en ces termes : 13 Voici ce qu’Aaron et ses fils offriront à l’Eternel le jour où ils recevront l’onction : trois kilogrammes de fleur de farine, à titre d’offrande permanente, la moitié le matin et l’autre moitié le soir. 14 Cette farine sera pétrie avec de l’huile et la pâte obtenue sera cuite à la poêle. Tu offriras cette galette en morceaux, produisant ainsi une odeur apaisante pour l’Eternel[l].

15 Le fils d’Aaron qui aura reçu l’onction pour lui succéder comme prêtre fera aussi cette offrande : c’est la part qui revient pour toujours à l’Eternel ; elle sera entièrement brûlée[m]. 16 Toute offrande faite par un prêtre sera entièrement brûlée : on n’en mangera rien.

Sur le sacrifice pour le péché

17 L’Eternel parla à Moïse en ces termes : 18 Dis à Aaron et à ses fils : Voici la loi concernant le sacrifice pour le péché : la victime pour ce sacrifice sera égorgée devant l’Eternel au même endroit que l’holocauste. C’est une chose très sainte.

19 Le prêtre qui officie pour ce sacrifice la mangera ; il le fera dans un lieu saint, dans le parvis de la tente de la Rencontre. 20 Quiconque entrera en contact avec la viande de ce sacrifice sera sacré. Si du sang gicle sur un vêtement, tu laveras ce qui a été taché dans un lieu saint. 21 Si on a fait cuire la viande du sacrifice dans un récipient de terre, on le brisera, si c’est dans une marmite en bronze qu’on l’a fait cuire, on la nettoiera, puis on la rincera à grande eau. 22 Tous les hommes de la famille du prêtre pourront manger de cette viande ; c’est une chose très sainte. 23 Toutefois, on ne mangera aucune viande d’un sacrifice pour le péché dont on doit porter du sang dans la tente de la Rencontre pour accomplir le rite d’expiation dans le sanctuaire. Elle sera brûlée au feu[n].

Sur le sacrifice de réparation

Voici la loi concernant le sacrifice de réparation. C’est une chose très sainte. On égorgera la victime du sacrifice de réparation au même endroit que l’holocauste, et l’on aspergera de son sang tous les côtés de l’autel. On en offrira toutes les parties grasses, c’est-à-dire la queue, la graisse qui recouvre les entrailles, les deux rognons, la graisse qui les enveloppe et celle qui couvre le dos, ainsi que le dessus du foie qu’on enlèvera avec les rognons. Le prêtre les brûlera sur l’autel. C’est un sacrifice de réparation consumé par le feu pour l’Eternel. Tout homme faisant partie des prêtres pourra en manger ; il le consommera dans un lieu saint, car c’est une chose très sainte. La même loi régit le sacrifice de réparation et le sacrifice pour le péché : la viande de la victime revient au prêtre qui fait l’expiation.

Quand un prêtre offre l’holocauste d’une personne, la peau de la victime qu’il a offerte lui revient.

Toute offrande, cuite au four, dans une marmite ou une poêle, reviendra au prêtre qui l’a offerte. 10 Par contre, toute autre offrande, pétrie à l’huile ou sans huile, appartiendra à tous les descendants d’Aaron, sans distinction.

Sur le sacrifice de communion

11 Voici la loi concernant le sacrifice de communion que l’on offre à l’Eternel. 12 Si on l’offre comme expression de sa reconnaissance, on offrira, avec ce sacrifice de reconnaissance, des gâteaux sans levain pétris à l’huile et des galettes sans levain arrosées d’huile, ainsi que des gâteaux faits de fleur de farine pétrie à l’huile[o]. 13 On présentera l’offrande sur des gâteaux de pain levé[p], pour compléter le sacrifice de communion, offert par reconnaissance. 14 On prélèvera sur chacune de ces offrandes une portion pour l’offrir à l’Eternel ; celle-ci reviendra au prêtre qui aura fait l’aspersion du sang pour le sacrifice de communion. 15 La viande du sacrifice de communion, offert par reconnaissance, sera mangée le jour où on l’offre. On n’en laissera rien jusqu’au lendemain matin.

16 Si le sacrifice de communion est offert pour accomplir un vœu ou comme don volontaire, une partie de la viande de la victime sera mangée le jour où on l’offre, mais le reste pourra être mangé le lendemain. 17 Ce qui restera de la viande du sacrifice le surlendemain sera brûlé. 18 Si l’on en mange le surlendemain, celui qui a offert le sacrifice ne sera pas agréé, son sacrifice ne compte pas. Car cette viande est devenue impure, et celui qui en mange se rend coupable d’une faute.

19 Si la viande est entrée en contact avec une personne ou un objet rituellement impur, on ne la mangera pas : il faudra la brûler.

Toute personne rituellement pure[q] pourra manger de la viande du sacrifice de communion, 20 mais si quelqu’un mange de la viande du sacrifice de communion qui appartient à l’Eternel, alors qu’il se trouve en état d’impureté rituelle[r], il sera retranché de son peuple. 21 De même, si quelqu’un mange de la viande du sacrifice de communion qui appartient à l’Eternel, après avoir touché quoi que ce soit de rituellement impur – impureté d’homme, animal impur ou quelque autre impureté abominable – il sera retranché de son peuple.

22 L’Eternel parla à Moïse en ces termes : 23 Dis aux Israélites : Vous ne mangerez pas de graisse de bœuf, de mouton, ni de chèvre. 24 La graisse d’une bête crevée ou déchiquetée par un fauve pourra servir à d’autres usages, mais vous ne devez pas en manger. 25 En effet, celui qui mange de la graisse des animaux qu’on offre à l’Eternel en la consumant par le feu sera retranché de son peuple. 26 Nulle part où vous habiterez, vous ne consommerez de sang, que ce soit celui d’un oiseau ou d’un quadrupède. 27 Si une personne consomme du sang, quel qu’il soit, elle sera retranchée de son peuple[s].

28 L’Eternel parla à Moïse en ces termes : 29 Dis aux Israélites : Celui qui offre à l’Eternel un sacrifice de communion en apportera la part qu’il donne à l’Eternel. 30 Il l’apportera de ses propres mains pour qu’elle soit consumée par le feu pour l’Eternel. Il apportera la graisse avec la poitrine de l’animal et il fera avec la poitrine le geste de présentation devant l’Eternel. 31 Le prêtre brûlera la graisse sur l’autel ; quant à la poitrine, elle reviendra à Aaron et à ses fils. 32 Vous donnerez aussi comme offrande au prêtre le gigot droit de vos sacrifices de communion. 33 Celui des fils d’Aaron qui offrira le sang et les parties grasses des sacrifices de communion aura ainsi comme part le gigot droit. 34 Car je reçois des Israélites la poitrine pour laquelle on fait le geste de présentation et le gigot que l’on prélève sur les sacrifices de communion, et je les donne au prêtre Aaron et à ses descendants ; c’est une prescription qui restera en vigueur à perpétuité pour les Israélites.

35 C’est la part qui revient à Aaron et à ses descendants sur les sacrifices consumés par le feu qui appartiennent à l’Eternel, à partir du jour où ils seront installés dans leur fonction de prêtre pour l’Eternel. 36 C’est là ce que l’Eternel ordonna aux Israélites de donner aux prêtres à partir du jour où ceux-ci reçoivent l’onction. C’est une règle en vigueur à perpétuité, pour toutes les générations.

Conclusion

37 Telles sont les lois concernant l’holocauste, l’offrande, le sacrifice pour le péché, le sacrifice de réparation, celui qu’on offre à l’occasion d’une investiture et le sacrifice de communion. 38 L’Eternel les a données à Moïse au mont Sinaï, le jour où il commanda aux Israélites de lui offrir leurs sacrifices et leurs offrandes dans le désert du Sinaï.

Footnotes:

  1. 5.1 Voir Pr 29.24.
  2. 5.2 Voir Lv 11.24-40.
  3. 5.3 Voir Lv 12 à 15.
  4. 5.4 Voir Nb 30.2-9 ; Ps 15.4.
  5. 5.15 Il est difficile de distinguer nettement ce sacrifice du sacrifice pour le péché. On offrait, semble-t-il, un sacrifice de réparation lorsque la restitution était possible (voir 5.21-26) alors qu’on offrait un sacrifice pour le péché lorsqu’une telle réparation était impossible.
  6. 5.16 Amende qui punissait la négligence. Pour les détournements volontaires, elle était de dix à vingt-cinq fois plus forte (Ex 22.1-4).
  7. 5.26 Pour les v. 20-26, voir Nb 5.5-8.
  8. 6.2 Il s’agit de l’holocauste public offert tous les matins et tous les soirs pour le peuple.
  9. 6.4 Les vêtements des prêtres étaient réservés au sanctuaire (voir Ez 44.17-19).
  10. 6.5 Parce qu’il symbolisait le culte perpétuel que le peuple devait rendre à son Dieu.
  11. 6.11 Ces parties énumérées étaient réservées aux hommes (comparer 6.22 ; 7.6), d’autres pouvaient être aussi consommées par les membres féminins de la famille sacerdotale (10.14 ; 22.12-13).
  12. 6.14 Le prêtre faisait six galettes avec chaque moitié de la farine. Il offrait donc douze galettes chaque jour, selon le nombre des tribus d’Israël présentées ainsi symboliquement en hommage à l’Eternel. En morceaux : terme hébreu de sens incertain.
  13. 6.15 Puisqu’il offrait ce sacrifice pour lui-même.
  14. 6.23 Voir Lv 4.3-21.
  15. 7.12 Voir Nb 15.3.
  16. 7.13 C’est-à-dire du pain ordinaire qui n’était pas brûlé sur l’autel.
  17. 7.19 Il s’agit d’une pureté rituelle définie ailleurs dans le Lévitique (voir 5.2-3 ; 13.45-46 ; 15.2, 3, 19).
  18. 7.20 Voir Lv 12.1-8.
  19. 7.27 Voir Gn 9.4 ; Lv 17.10-14 ; Dt 12.16, 23 ; 15.23.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes