A A A A A
Bible Book List

Deutéronome 17-20 La Bible du Semeur (BDS)

17 Tu n’offriras pas à l’Eternel ton Dieu un animal – bœuf ou mouton – ayant quelque défaut ou malformation. Ce serait une abomination aux yeux de l’Eternel ton Dieu.

Il se peut que vous trouviez parmi vous, dans l’une des villes que l’Eternel votre Dieu va vous donner, un homme ou une femme qui fasse ce que l’Eternel votre Dieu considère comme mal et qui transgresse son alliance, en allant rendre un culte à d’autres dieux et se prosterner devant eux, devant le soleil, la lune ou toute la multitude des étoiles, contrairement à ce que j’ai ordonné. Dès que le fait vous aura été rapporté et que vous en aurez connaissance, vous ferez une enquête minutieuse. Si la chose est vraie, s’il est établi qu’une telle abomination a été commise en Israël, vous amènerez aux portes de la ville[a] celui ou celle qui s’est rendu coupable de cette mauvaise action, et vous l’exécuterez par lapidation.

C’est seulement sur la déposition de deux ou de trois témoins qu’on le mettra à mort, les déclarations d’un seul témoin ne suffiront pas pour cela[b]. Les témoins seront les premiers à lui jeter des pierres pour le mettre à mort, et le reste du peuple interviendra ensuite. Ainsi, vous ferez disparaître le mal du milieu de vous[c].

S’il se présente une affaire de meurtre, de litige, de coups et blessures ou quelque autre affaire qu’il est trop difficile au tribunal local de traiter, vous vous rendrez au lieu que l’Eternel votre Dieu aura choisi et vous irez trouver les prêtres-lévites et le juge qui sera alors en fonction. Vous les consulterez, et ils rendront pour vous leur verdict. 10 Alors vous vous conformerez au verdict qu’ils auront rendu dans le lieu que l’Eternel aura choisi, et vous aurez soin de suivre pleinement leurs instructions. 11 Vous agirez selon les instructions qu’ils vous auront données et selon le verdict qu’ils auront rendu sans vous en écarter ni dans un sens ni dans l’autre. 12 Si quelqu’un refuse par orgueil d’écouter le prêtre qui se tient là au service de l’Eternel votre Dieu, ou le juge, cet homme sera puni de mort. Vous ferez disparaître ainsi le mal du milieu d’Israël. 13 En l’apprenant, tout le peuple sera saisi de crainte et personne d’autre n’osera plus agir avec tant d’orgueil.

Le roi

14 Lorsque vous serez entrés dans le pays que l’Eternel vous donne, que vous en aurez pris possession et que vous y serez installés, il se peut que vous disiez : « Donnons-nous un roi comme tous les peuples qui nous entourent[d]. » 15 Vous établirez alors sur vous le roi que l’Eternel votre Dieu aura choisi[e] ; c’est l’un de vos compatriotes que vous prendrez pour régner sur vous ; vous ne pourrez pas choisir un étranger pour roi. 16 Ce roi ne devra pas avoir une importante cavalerie, et il ne renverra pas le peuple en Egypte pour s’y procurer des chevaux en grand nombre. Car l’Eternel vous a dit : « Vous ne retournerez plus par ce chemin-là. » 17 Qu’il ne prenne pas un grand nombre de femmes, pour qu’il ne se corrompe pas. Qu’il n’amasse pas non plus de grandes quantités d’argent et d’or[f].

18 Quand il accédera au trône, il écrira sur un livre pour son usage personnel, une copie de cette Loi que lui communiqueront les prêtres-lévites. 19 Cette copie ne le quittera pas, il y lira tous les jours de sa vie afin qu’il apprenne à craindre l’Eternel son Dieu, en obéissant à toute cette Loi et en appliquant toutes ces ordonnances. 20 Ainsi, il ne s’enorgueillira pas pour s’élever au-dessus de ses compatriotes et il ne déviera de la Loi ni dans un sens ni dans l’autre. De la sorte, il s’assurera, ainsi qu’à ses descendants, un long règne sur le trône d’Israël.

Les prêtres-lévites

18 Les prêtres-lévites et tous les autres descendants de Lévi ne recevront ni part ni héritage comme le reste des Israélites ; ils vivront des sacrifices consumés en l’honneur de l’Eternel, et de ce qui lui revient. Ils n’auront pas de patrimoine foncier au milieu de leurs compatriotes ; l’Eternel est leur patrimoine, comme il le leur a lui-même déclaré[g].

Voici ce qui revient de droit aux prêtres de la part du peuple : tous ceux qui offriront en sacrifice un bœuf ou un mouton leur remettront l’épaule, les joues et l’estomac. Vous leur donnerez également les premiers produits du sol en blé, vin nouveau et huile ainsi que la première laine que vous tondrez sur vos moutons ; car, parmi vos tribus, l’Eternel votre Dieu a choisi Lévi et ses descendants pour qu’ils se tiennent pour toujours au service du sanctuaire en son nom.

Si un lévite quitte l’une des villes d’Israël où il habitait, parce qu’il a le vif désir de se rendre au lieu que l’Eternel aura choisi, pour y accomplir le service au nom de l’Eternel son Dieu au même titre que tous ses frères lévites qui se tiennent là devant l’Eternel, il aura droit, pour son entretien, à une part égale à la leur – indépendamment du produit éventuel de la vente des biens qu’il aura hérités de son père.

Lorsque vous serez entrés dans le pays que l’Eternel votre Dieu vous donne, n’allez pas imiter les pratiques abominables des peuples qui y habitent actuellement. 10 Qu’on ne trouve chez vous personne qui immole son fils ou sa fille par le feu[h], personne qui pratique la divination, qui recherche les présages, consulte les augures ou s’adonne à la magie, 11 personne qui jette des sorts, consulte les spirites et les devins ou interroge les morts[i]. 12 Car le Seigneur a en abomination ceux qui se livrent à de telles pratiques, et c’est parce que les peuples qui habitent le pays où vous allez entrer s’y adonnent que l’Eternel votre Dieu va les déposséder en votre faveur. 13 Quant à vous, soyez irréprochables envers l’Eternel votre Dieu[j].

Les prophètes

14 Car ces peuples étrangers que vous allez déposséder écoutent les faiseurs de présages et les devins ; mais pour vous, l’Eternel votre Dieu n’a rien voulu de pareil. 15 Il suscitera pour vous un prophète comme moi, issu de votre peuple, l’un de vos compatriotes : écoutez-le[k]. 16 Cela est conforme à ce que vous avez demandé à l’Eternel votre Dieu le jour où vous étiez rassemblés au mont Horeb : « Nous ne voulons plus entendre la voix de l’Eternel notre Dieu, nous ne voulons plus voir ce grand feu ! Nous ne voulons pas mourir[l] ! » 17 Alors l’Eternel m’a dit : « J’approuve ce qu’ils disent là. » 18 Je vais leur susciter un prophète comme toi, l’un de leurs compatriotes. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur transmettra tout ce que je lui ordonnerai. 19 Et si quelqu’un refuse d’écouter ce qu’il dira de ma part, je lui en demanderai compte moi-même[m]. 20 Mais si un prophète a l’audace de prononcer en mon nom un message dont je ne l’ai pas chargé, ou s’il se met à parler au nom d’autres divinités, il sera mis à mort.

21 Peut-être vous demanderez-vous : « Comment saurons-nous qu’une prophétie ne vient pas de l’Eternel ? » 22 Sachez donc que si le prophète annonce de la part de l’Eternel une chose qui ne se réalise pas, si sa parole reste sans effet, c’est que son message ne vient pas de l’Eternel, c’est par présomption que le prophète l’aura prononcé : vous ne vous laisserez donc pas impressionner par lui.

Les atteintes aux personnes

Les meurtriers et les villes de refuge

19 Lorsque l’Eternel votre Dieu aura fait disparaître les peuples dont il veut vous donner le pays, quand vous les aurez dépossédés et que vous serez établis dans leurs villes et dans leurs maisons, vous mettrez à part trois villes au milieu du pays que l’Eternel votre Dieu vous donne en possession[n]. Vous y ferez aboutir des routes pour qu’un meurtrier puisse y chercher refuge et vous partagerez en trois districts tout le territoire du pays que l’Eternel votre Dieu vous donne[o].

Voici dans quel cas le meurtrier pourra se réfugier dans l’une de ces villes et y avoir la vie sauve : s’il a tué son prochain involontairement sans avoir jamais eu de haine contre lui auparavant. Ce sera le cas, par exemple, s’il s’est rendu avec son camarade en forêt pour y couper du bois, et si pendant que sa main brandissait la hache pour abattre un arbre, le fer s’est détaché du manche et a touché son compagnon qui en est mort. Cet homme-là pourra s’enfuir dans l’une de ces villes et avoir la vie sauve. Il ne faudrait pas que l’homme chargé de punir le crime le poursuive avec colère et, la distance jusqu’à la ville étant trop longue, le rattrape et le mette à mort alors que cet homme n’a pas mérité d’être mis à mort. En effet, il n’a jamais eu de haine contre celui qu’il a tué. C’est pourquoi je vous ordonne de mettre à part trois villes.

Et si l’Eternel votre Dieu agrandit votre territoire, comme il l’a promis à vos ancêtres, et qu’il vous donne tout le pays qu’il a promis de leur donner, c’est-à-dire si vous obéissez fidèlement à tous ces commandements que je vous prescris aujourd’hui, en aimant l’Eternel votre Dieu et en suivant toujours ses voies, vous ajouterez encore trois villes aux premières. 10 De cette manière, on évitera de mettre à mort des innocents dans le pays que l’Eternel votre Dieu vous donne en possession, car vous porteriez alors la responsabilité d’une telle mort.

11 Mais si un homme est animé de haine contre son prochain, s’il lui dresse des embûches, l’attaque et le frappe mortellement, puis va se réfugier dans l’une de ces villes, 12 les responsables de sa ville enverront quelqu’un le chercher et ils le livreront à celui qui est chargé de punir le crime, et il sera mis à mort. 13 Vous ne vous apitoierez pas sur lui, mais vous purifierez Israël du sang d’un innocent qui a été versé, et vous vous en trouverez bien.

Le respect de la propriété foncière

14 Lorsque vous serez établis dans le pays que l’Eternel votre Dieu vous donne en partage, vous ne déplacerez pas les bornes qui marquent les limites de la propriété de vos voisins qui auront été fixées par les premiers arrivés[p].

Les témoins d’un crime ou d’un délit

15 La déposition d’un seul témoin ne suffira pas pour établir la culpabilité d’un homme accusé d’un crime, d’un délit ou d’une faute quelle qu’elle soit, on ne pourra instruire l’affaire qu’après avoir entendu les déclarations de deux ou de trois témoins[q].

16 Si un témoin malveillant accuse quelqu’un d’un méfait, 17 les deux parties comparaîtront devant l’Eternel, devant les prêtres et les juges qui seront en fonction à ce moment-là. 18 Les juges feront une enquête sérieuse. S’ils découvrent que le témoin a menti et qu’il a fait une fausse déposition contre son frère, 19 vous lui infligerez la peine qu’il voulait faire subir à celui-ci. Ainsi, vous ferez disparaître le mal du milieu de vous. 20 Les autres, qui l’apprendront, en éprouveront de la crainte et l’on n’osera plus commettre un tel méfait parmi vous. 21 Vous ne vous laisserez pas apitoyer, la règle sera : vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main et pied pour pied[r].

Les lois sur la guerre

20 Lorsque vous partirez en guerre contre vos ennemis et que vous verrez des chevaux, des chars de combat et une armée plus nombreuse que la vôtre, n’en ayez pas peur, car l’Eternel votre Dieu, qui vous a fait sortir d’Egypte, est avec vous. Quand vous serez sur le point d’engager le combat, le prêtre s’avancera et s’adressera aux armées. Il leur dira : « Soldats d’Israël, écoutez ! Vous êtes aujourd’hui sur le point de combattre vos ennemis. Ne perdez pas courage ! N’ayez pas peur ! Ne tremblez pas et ne cédez pas à la panique devant vos ennemis ! Car l’Eternel votre Dieu marche lui-même avec vous : il combattra pour vous contre vos ennemis et il vous sauvera. »

Ensuite les officiers s’adresseront aux soldats en ces termes : « Y a-t-il parmi vous quelqu’un qui vient de bâtir une maison et n’y a pas encore habité ? Qu’il rentre chez lui, pour qu’il ne meure pas au combat et qu’un autre n’y habite pas le premier. L’un d’entre vous a-t-il planté une vigne et n’en a pas encore cueilli les premiers fruits ? Qu’il rentre chez lui, pour qu’il ne meure pas au combat et qu’un autre ne recueille pas les premiers fruits de sa vigne. Y a-t-il quelqu’un qui se soit fiancé et qui n’ait pas encore épousé sa fiancée ? Qu’il rentre chez lui, pour qu’il ne meure pas au combat et qu’un autre n’épouse pas sa fiancée. » Puis les officiers diront encore aux soldats : « Quelqu’un parmi vous a-t-il peur et manque-t-il de courage ? Qu’il rentre chez lui, pour ne pas démoraliser ses compagnons d’armes ! » Quand les officiers auront fini de parler aux soldats, on désignera les chefs des armées pour commander les troupes.

Le sort des ennemis lors d’un conflit

10 Quand vous marcherez sur une ville pour l’attaquer, vous proposerez d’abord à ses habitants de se rendre sans combat. 11 S’ils acceptent vos propositions et vous ouvrent la porte de la ville, toute la population sera soumise à des corvées et vous servira comme esclave. 12 S’ils refusent votre proposition et engagent le combat contre vous, vous assiégerez la ville. 13 L’Eternel votre Dieu la livrera entre vos mains, et vous y ferez périr tous les hommes par l’épée. 14 Mais vous pourrez vous réserver les femmes, les enfants, le bétail et tout le butin que vous trouverez dans la ville. Vous disposerez du butin pris sur vos ennemis que l’Eternel votre Dieu vous aura livrés. 15 Vous agirez ainsi à l’égard de toutes les villes situées loin de chez vous et qui ne font pas partie du pays où vous allez vous installer. 16 Quant aux villes de ces peuples que l’Eternel votre Dieu vous donne en possession, vous n’y laisserez pas subsister âme qui vive. 17 Vous exterminerez totalement pour les vouer à l’Eternel les Hittites, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Yebousiens, comme l’Eternel votre Dieu vous l’a ordonné, 18 afin qu’ils ne vous apprennent pas à imiter les pratiques abominables auxquelles ils se livrent en l’honneur de leurs dieux, et par lesquelles vous pécheriez contre l’Eternel votre Dieu.

19 Lorsque vous attaquerez une ville et que vous serez obligés de prolonger le siège avant de pouvoir vous en emparer, vous ne porterez pas la hache sur les arbres fruitiers des alentours ; vous pourrez en manger les fruits, mais vous ne les abattrez pas, car l’arbre des champs n’est pas un homme pour que vous le traitiez comme un assiégé. 20 Vous pourrez seulement détruire et abattre les arbres dont vous savez qu’ils ne portent pas de fruits comestibles. Vous pourrez en utiliser le bois pour des ouvrages de siège contre la ville qui est en guerre contre vous, jusqu’à ce qu’elle succombe.

Footnotes:

  1. 17.5 Voir Lv 24.14 ; Ac 7.58 ; Hé 13.12.
  2. 17.6 Voir Nb 35.30 ; Dt 19.15 ; Mt 18.16 ; 2 Co 13.1 ; 1 Tm 5.19 ; Hé 10.28.
  3. 17.7 Cité en 1 Co 5.13.
  4. 17.14 Voir 1 S 8.5.
  5. 17.15 Voir 1 S 10.24 ; 11.15 ; 2 S 5.2-3.
  6. 17.17 Salomon sera jugé en fonction de ces trois interdictions : 1 R 10.26 à 11.8.
  7. 18.2 Voir Nb 18.20.
  8. 18.10 Voir Lv 18.21 et note.
  9. 18.11 Voir Ex 22.17 ; Lv 19.26, 31.
  10. 18.13 Voir Mt 5.48.
  11. 18.15 Cité en Ac 3.22 ; 7.37. Voir aussi Jn 1.21.
  12. 18.16 Ex 20.18-19 ; Dt 5.25.
  13. 18.19 Cité en Ac 3.23.
  14. 19.2 Trois villes avaient déjà été désignées dans le territoire conquis à l’est du Jourdain (4.41-43). Il s’agit ici de trois autres villes à l’ouest du Jourdain pour arriver au nombre de six indiqué en Nb 35.13.
  15. 19.3 Voir Nb 35.9-34 ; Dt 4.41-43 ; Jos 20.
  16. 19.14 Les haies et les murs étaient généralement utilisés pour enclore les jardins ; les limites des champs étaient marquées par de simples pierres faciles à déplacer (voir 27.17).
  17. 19.15 Voir Nb 35.30 ; Dt 17.6. Principe repris dans le Nouveau Testament : Mt 18.16 ; Jn 8.17 ; 2 Co 13.1 ; 1 Tm 5.19 ; Hé 10.28.
  18. 19.21 Voir Ex 21.23-25 ; Lv 24.19-20 ; Mt 5.38.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes