A A A A A
Bible Book List

Juges 3:7-16:31 Segond 21 (SG21)

Les juges et leurs exploits 3.7–16.31

Victoire d'Othniel sur le roi de Mésopotamie

Les Israélites firent ce qui déplaît à l'Eternel: ils oublièrent l'Eternel et servirent les Baals et les idoles. La colère de l'Eternel s'enflamma alors contre Israël et il les vendit à Cushan-Risheathaïm, le roi de Mésopotamie, de sorte qu’ils lui furent soumis pendant 8 ans.

Les Israélites crièrent à l'Eternel et l'Eternel fit surgir pour eux un libérateur qui les délivra. C’était Othniel, fils de Kenaz, le frère cadet de Caleb. 10 L'Esprit de l'Eternel reposa sur lui. Il devint juge en Israël et partit en guerre. L'Eternel livra entre ses mains Cushan-Risheathaïm, le roi de Mésopotamie, et il exerça une puissante domination sur Cushan-Risheathaïm. 11 Le pays fut en paix pendant 40 ans. Puis Othniel, fils de Kenaz, mourut.

Victoire d'Ehud sur les Moabites

12 Les Israélites firent encore ce qui déplaît à l'Eternel et l'Eternel donna de la force à Eglon, le roi de Moab, contre Israël. Cela arriva parce qu'ils avaient fait ce qui déplaît à l'Eternel. 13 Eglon rallia les Ammonites et les Amalécites et se mit en marche. Il battit Israël et ils s'emparèrent de la ville des palmiers. 14 Les Israélites furent pendant 18 ans soumis à Eglon, le roi de Moab.

15 Les Israélites crièrent à l'Eternel, et l'Eternel fit surgir pour eux un libérateur. C’était Ehud, fils de Guéra, un Benjaminite qui était gaucher. Les Israélites envoyèrent par son intermédiaire un cadeau à Eglon, le roi de Moab. 16 Ehud se fabriqua une épée à deux tranchants, longue de 50 centimètres, et il la mit à sa ceinture sous ses vêtements, le long de sa cuisse droite. 17 Il offrit le cadeau à Eglon, roi de Moab. Or Eglon était un homme très gros. 18 Lorsqu'il eut fini d'offrir le cadeau, Ehud renvoya les gens qui l'avaient apporté. 19 Il revint lui-même sur ses pas, depuis les statues qui se trouvent près de Guilgal, et il dit: «Roi, j'ai un message secret à te dire.» Le roi réclama du calme, et tous ceux qui étaient à ses côtés sortirent. 20 Ehud s’approcha de lui alors qu’il était assis seul dans sa chambre d'été et dit: «J'ai un message de Dieu pour toi.» Eglon se leva de son siège. 21 Alors Ehud avança la main gauche, tira l'épée de son côté droit et la lui enfonça dans le ventre. 22 La poignée elle-même pénétra après la lame et la graisse se referma autour de la lame. En effet, il ne retira pas l'épée du ventre d’Eglon. Puis il sortit par-derrière.

23 Ehud sortit donc par le portique, ferma sur lui les portes de la chambre à l'étage et tira le verrou. 24 Quand il fut sorti, les serviteurs du roi vinrent regarder: les portes de la chambre étaient verrouillées. Ils se dirent: «Le roi fait sans doute ses besoins dans la chambre d'été.» 25 Ils attendirent longtemps. Comme le roi n'ouvrait toujours pas les portes de la chambre, ils prirent la clé et l’ouvrirent: leur maître était mort, étendu par terre. 26 Pendant qu'ils prenaient ainsi du retard, Ehud s’était enfui, avait dépassé les statues et se sauvait à Séïra. 27 Dès son arrivée, il sonna de la trompette dans la région montagneuse d'Ephraïm. Les Israélites descendirent avec lui de la montagne et il se mit à leur tête. 28 Il leur dit: «Suivez-moi, car l'Eternel a livré les Moabites, vos ennemis, entre vos mains.» Ils descendirent à sa suite, s'emparèrent des gués du Jourdain qui se trouvent en face de Moab et n’y laissèrent passer personne. 29 Ils battirent à cette occasion environ 10'000 Moabites, tous robustes, tous vaillants. Il n’y eut aucun rescapé. 30 Ce jour-là, Moab subit la domination d'Israël. Et le pays fut en paix pendant 80 ans.

Victoire de Shamgar sur les Philistins

31 Après Ehud, il y eut Shamgar, fils d'Anath. Il battit 600 Philistins avec un aiguillon à bœufs. Lui aussi fut un libérateur d'Israël.

Victoire de Débora et Barak sur Sisera

Les Israélites firent encore ce qui déplaît à l'Eternel, après la mort d'Ehud. L'Eternel les vendit alors à Jabin, le roi de Canaan, qui régnait à Hatsor. Le chef de son armée était Sisera et habitait à Harosheth-Goïm.

Les Israélites crièrent à l'Eternel, car Jabin avait 900 chars de fer et les opprimait avec violence depuis 20 ans.

A cette époque, Débora, une prophétesse mariée à un certain Lappidoth, était juge en Israël. Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la région montagneuse d'Ephraïm, et les Israélites montaient vers elle pour être jugés. Elle fit appeler Barak, fils d'Abinoam, originaire de Kédesh-Nephthali, et elle lui dit: «L'Eternel, le Dieu d'Israël, t’a donné l’ordre suivant: ‘Vas-y, prends la direction du mont Thabor en emmenant 10'000 hommes des tribus de Nephthali et de Zabulon. J'attirerai vers toi, au torrent du Kison, Sisera, le chef de l'armée de Jabin, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains.’» Barak dit à Débora: «Si tu viens avec moi, je partirai. Mais si tu ne viens pas avec moi, je ne partirai pas.» Elle répondit: «J'irai donc avec toi, mais tu n'auras aucune gloire sur la voie où tu t’engages, car c’est entre les mains d’une femme que l’Eternel livrera Sisera.» Débora se leva et se rendit avec Barak à Kédesh. 10 Barak convoqua les tribus de Zabulon et Nephthali à Kédesh; 10'000 hommes marchèrent à sa suite et Débora partit avec lui.

11 Héber, le Kénien, s'était séparé des autres Kéniens qui descendaient de Hobab, le beau-frère de Moïse, et il s’était rendu jusqu'au chêne de Tsaannaïm, près de Kédesh, pour y dresser sa tente.

12 On informa Sisera que Barak, fils d'Abinoam, avait pris la direction du mont Thabor. 13 Et, depuis Harosheth-Goïm, Sisera rassembla vers le torrent du Kison tous ses chars, 900 chars en fer, et tout le peuple qui était avec lui.

14 Alors Débora dit à Barak: «Lève-toi, car voici le jour où l'Eternel livre Sisera entre tes mains. L'Eternel ne marche-t-il pas devant toi?» Barak descendit du mont Thabor, avec 10'000 hommes à sa suite. 15 L'Eternel mit en déroute Sisera, tous ses chars et tout le camp et les livra à l’épée de Barak. Sisera descendit de son char et s'enfuit à pied. 16 Barak poursuivit les chars et l'armée jusqu'à Harosheth-Goïm. Toute l'armée de Sisera tomba sous le tranchant de l'épée, sans qu'il en reste un seul homme.

17 Toujours à pied, Sisera se réfugia dans la tente de Jaël, la femme de Héber le Kénien. En effet, il y avait paix entre Jabin, le roi de Hatsor, et la famille de Héber le Kénien. 18 Jaël sortit à la rencontre de Sisera et lui dit: «Entre, mon seigneur, entre chez moi, n’aie pas peur.» Il entra chez elle dans la tente et elle le cacha sous une couverture. 19 Il lui dit: «Donne-moi, je t’en prie, un peu d'eau à boire, car j'ai soif.» Elle ouvrit l'outre du lait, lui donna à boire et le couvrit. 20 Il lui dit encore: «Tiens-toi à l'entrée de la tente et, si l'on vient te demander: ‘Y a-t-il quelqu'un ici?’ tu répondras: ‘Non.’» 21 Jaël, la femme de Héber, s’empara d’un pieu de la tente, prit un marteau, s'approcha de lui doucement et lui enfonça le pieu dans la tempe. Il pénétra jusqu’en terre. Sisera se trouvait alors dans un état de sommeil profond, car il était accablé de fatigue, et il mourut. 22 Voici que survint Barak, qui était à la poursuite de Sisera. Jaël sortit à sa rencontre et lui dit: «Viens, je vais te montrer l'homme que tu cherches.» Il entra chez elle et vit Sisera étendu mort, le pieu dans la tempe.

23 Ce jour-là, Dieu humilia Jabin, le roi de Canaan, devant les Israélites. 24 La pression des Israélites se fit de plus en plus lourde contre Jabin, le roi de Canaan, jusqu'à son extermination.

Cantique de Débora

Ce jour-là, Débora chanta le cantique que voici avec Barak, fils d'Abinoam:

«Des chefs se sont mis à la tête du peuple en Israël,

et le peuple s'est montré prêt à combattre.

Bénissez-en l'Eternel!

»Rois, écoutez! Princes, prêtez l'oreille!

Je chanterai, oui, je chanterai en l’honneur de l'Eternel,

je chanterai en l’honneur de l'Eternel, le Dieu d'Israël.

»Eternel, quand tu es sorti de Séir,

quand tu t'es avancé, venant des champs d'Edom,

la terre a tremblé et le ciel a ruisselé,

les nuages ont déversé leur eau.

Les montagnes se sont liquéfiées devant l'Eternel,

le Sinaï a tremblé devant l'Eternel, le Dieu d'Israël.

»A l’époque de Shamgar, fils d'Anath,

à l’époque de Jaël, les routes étaient abandonnées,

et ceux qui voyageaient prenaient des chemins détournés.

Les chefs étaient sans force en Israël, sans force,

quand je me suis levée, moi, Débora,

quand je me suis levée comme une mère en Israël.

Le peuple avait choisi de nouveaux dieux:

alors la guerre était aux portes.

On ne voyait ni bouclier ni lance

pour 40'000 hommes en Israël.

»Mon cœur est avec les chefs d'Israël,

avec ceux du peuple qui se sont montrés prêts à combattre.

Bénissez l'Eternel!

10 »Vous qui montez de blanches ânesses,

vous qui avez pour sièges des tapis

et vous qui marchez sur les routes, chantez!

11 Que de leur voix, du milieu des abreuvoirs,

les porteurs d’eau célèbrent les bienfaits de l'Eternel,

les bienfaits de son chef en Israël!

»Alors le peuple de l'Eternel est descendu vers les portes:

12 ‘Réveille-toi, réveille-toi, Débora!

Réveille-toi, réveille-toi, dis un cantique!

Lève-toi, Barak, emmène tes prisonniers, fils d'Abinoam!’

13 »Alors un reste du peuple a triomphé des puissants,

l'Eternel m’a donné la victoire sur les héros.

14 D'Ephraïm sont arrivés les habitants d'Amalek,

à ta suite a marché Benjamin comme membre de ta troupe.

De Makir sont venus des chefs,

et de Zabulon des commandants.

15 Les princes d'Issacar ont accompagné Débora,

et Issacar a suivi Barak.

Il a été envoyé sur ses pas dans la vallée.

»Mais près des ruisseaux de Ruben,

grandes ont été les délibérations du cœur!

16 Pourquoi es-tu resté au milieu des étables

à écouter le bêlement des troupeaux?

Près des ruisseaux de Ruben,

grandes ont été les délibérations du cœur!

17 Galaad, de l’autre côté du Jourdain, n'a pas quitté sa demeure.

Pourquoi Dan est-il resté sur les bateaux?

Aser s'est assis sur le rivage de la mer

et s'est reposé dans ses ports.

18 »Mais Zabulon est un peuple qui a affronté la mort,

et Nephthali de même,

sur les hauteurs des champs.

19 Les rois sont venus, ils ont combattu.

Alors les rois de Canaan ont combattu

à Thaanac, vers les eaux de Meguiddo.

Ils n’ont remporté ni butin ni argent.

20 Du haut du ciel on a combattu,

depuis leur parcours les étoiles ont combattu contre Sisera.

21 Le torrent du Kison les a entraînés,

le torrent des temps anciens, le torrent du Kison.

Mon âme, va de l’avant, sois forte!

22 Alors les sabots des chevaux ont retenti,

dans la course, dans la course précipitée de leurs guerriers.

23 »Maudissez Méroz, dit l'ange de l'Eternel,

maudissez, maudissez ses habitants,

car ils ne sont pas venus au secours de l'Eternel,

au secours de l'Eternel, parmi les hommes vaillants.

24 »Que Jaël, la femme de Héber le Kénien,

soit bénie parmi les femmes!

Qu’elle soit bénie parmi les femmes qui habitent sous les tentes!

25 Il a demandé de l'eau, elle a donné du lait;

dans la coupe d'honneur elle a présenté du lait caillé.

26 D'une main elle a pris le pieu,

et de l’autre le marteau des ouvriers.

Elle a frappé Sisera, lui a fendu la tête,

fracassé et transpercé la tempe.

27 Aux pieds de Jaël il s'est affaissé,

il est tombé, il s'est couché.

A ses pieds il s'est affaissé, il est tombé.

Là même où il s'est affaissé, il est tombé sans vie.

28 »Par la fenêtre, à travers le treillis,

la mère de Sisera regarde et s'écrie:

‘Pourquoi son char tarde-t-il à venir?

Pourquoi ses chars vont-ils si lentement?’

29 Les plus sages parmi ses femmes lui répondent,

et elle se répète à elle-même:

30 ‘N’est-ce pas parce qu’ils trouvent du butin? N’est-ce pas parce qu’ils se le partagent?

Une jeune fille, deux jeunes filles par homme,

du butin en vêtements de couleur pour Sisera,

du butin en vêtements de couleur brodés,

un vêtement de couleur, deux vêtements brodés

pour le cou du vainqueur?’

31 »Que tous tes ennemis disparaissent ainsi, Eternel!

Ceux qui l'aiment sont pareils au soleil

quand il paraît dans toute sa force.»

Le pays fut en paix pendant 40 ans.

Appel de Gédéon

Les Israélites firent ce qui déplaît à l'Eternel et l'Eternel les livra entre les mains de Madian pendant 7 ans. La domination des Madianites fut puissante contre Israël. Pour leur échapper, les Israélites se retiraient dans les ravins des montagnes, dans les grottes et sur les rochers fortifiés. Quand Israël avait semé, les Madianites montaient avec Amalek et les nomades de l’est et marchaient contre lui. Ils campaient en face de lui, détruisaient les produits du pays jusque vers Gaza et ne laissaient en Israël ni vivres, ni brebis, ni bœufs, ni ânes. En effet, ils montaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, arrivant comme un essaim de sauterelles; il était impossible de les compter, eux et leurs chameaux, et ils venaient dans le pays pour le dévaster. Israël fut plongé dans une grande misère à cause de Madian, et les Israélites crièrent à l'Eternel.

Lorsque les Israélites crièrent à l'Eternel au sujet de Madian, l'Eternel leur envoya un prophète. Il leur dit: «Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël: Je vous ai fait sortir d'Egypte et quitter la maison d'esclavage. Je vous ai délivrés de la domination des Egyptiens et de tous ceux qui vous opprimaient. Je les ai chassés devant vous et je vous ai donné leur pays. 10 Je vous ai dit: ‘Je suis l'Eternel, votre Dieu. Vous ne craindrez pas les dieux des Amoréens, même si vous habitez dans leur pays.’ Mais vous ne m'avez pas écouté.»

11 Puis l'ange de l'Eternel vint et il s'assit sous le térébinthe d'Ophra, qui appartenait à Joas, membre de la famille d'Abiézer. Son fils Gédéon battait du blé au pressoir pour le mettre à l'abri des Madianites. 12 L'ange de l'Eternel lui apparut et lui dit: «L'Eternel est avec toi, vaillant héros!» 13 Gédéon lui dit: «Ah! mon seigneur, si l'Eternel est avec nous, pourquoi tout cela nous est-il arrivé? Où sont tous ses actes merveilleux, ceux que nos pères nous racontent quand ils disent: ‘L'Eternel ne nous a-t-il pas fait sortir d'Egypte?’ Maintenant l'Eternel nous abandonne et nous livre entre les mains de Madian!»

14 L'Eternel se tourna vers lui et dit: «Va avec la force que tu as et délivre Israël de l’oppression de Madian. N'est-ce pas moi qui t'envoie?» 15 Gédéon lui dit: «Ah! mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël? Mon clan est le plus faible de Manassé et je suis le plus petit dans la famille de mon père.»

16 L'Eternel répondit: «Mais je serai avec toi et tu battras les Madianites comme s’il s’agissait d’un seul homme.» 17 Gédéon lui dit: «Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe pour montrer que c'est bien toi qui me parles. 18 Ne t'éloigne pas d'ici jusqu'à ce que je revienne auprès de toi, que j'apporte mon offrande et que je la dépose devant toi.» Et l'Eternel dit: «Je resterai jusqu'à ce que tu reviennes.»

19 Gédéon entra chez lui, prépara un chevreau et fit des pains sans levain avec 22 litres de farine. Il mit la viande dans un panier et le jus dans un pot, les lui apporta sous le térébinthe et les présenta. 20 L'ange de Dieu lui dit: «Prends la viande et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher et verse le jus par-dessus.» C’est ce que fit Gédéon. 21 L'ange de l'Eternel avança le bâton qu'il avait à la main et en toucha la viande et les pains sans levain. Alors un feu s'éleva du rocher, un feu qui brûla la viande et les pains sans levain. Puis l'ange de l'Eternel disparut de la vue de Gédéon. 22 Comprenant que c'était l'ange de l'Eternel, Gédéon s’exclama: «Malheur à moi, Seigneur Eternel, car j'ai vu l'ange de l'Eternel face à face.» 23 Et l'Eternel lui dit: «Reste en paix, n’aie pas peur, tu ne mourras pas.»

24 Gédéon construisit là un autel à l'Eternel, et il l’appela «L'Eternel paix». Il existe aujourd'hui encore à Ophra, qui appartenait à la famille d'Abiézer.

25 Au cours de la même nuit, l'Eternel dit à Gédéon: «Prends le jeune taureau de ton père, ainsi qu’un deuxième taureau de 7 ans. Démolis l'autel de Baal qui appartient à ton père et abats le poteau sacré qui se trouve dessus. 26 Tu construiras ensuite et tu disposeras, sur le haut de ce rocher, un autel consacré à l'Eternel, ton Dieu. Tu prendras le deuxième taureau et tu l’offriras en holocauste en utilisant le bois de l'idole que tu auras abattue.» 27 Gédéon prit dix de ses serviteurs et fit ce que l'Eternel avait dit. Toutefois, comme il avait peur de la famille de son père et des habitants de la ville, il l'accomplit de nuit, et non de jour.

28 Lorsque les habitants de la ville se levèrent de bon matin, ils constatèrent que l'autel de Baal avait été démoli, le poteau sacré placé dessus abattu, et le deuxième taureau offert en holocauste sur le nouvel autel qui avait été construit. 29 Ils se dirent l'un à l'autre: «Qui a fait cela?» et ils s'informèrent et firent des recherches. On leur dit: «C'est Gédéon, fils de Joas, qui a fait cela.» 30 Alors les habitants de la ville dirent à Joas: «Fais sortir ton fils de chez toi et qu'il meure, car il a démoli l'autel de Baal et abattu le poteau sacré qui se trouvait dessus.» 31 Joas répondit à tous ceux qui se présentèrent à lui: «Est-ce à vous de défendre Baal? Est-ce à vous de venir à son secours? Toute personne qui défendra Baal mourra avant le matin. Si Baal est un dieu, qu'il se défende lui-même, puisqu'on a démoli son autel.» 32 Ce jour-là on donna à Gédéon le nom de Jerubbaal[a] en disant: «Que Baal se défende contre lui, puisqu'il a démoli son autel.»

33 Tous les Madianites, les Amalécites et les nomades de l’est se rassemblèrent. Ils passèrent le Jourdain et campèrent dans la vallée de Jizreel. 34 Gédéon fut revêtu de l'Esprit de l'Eternel. Il sonna de la trompette et la famille d’Abiézer fut convoquée pour marcher à sa suite. 35 Il envoya des messagers dans tout Manassé, qui fut aussi convoqué pour marcher à sa suite. Il envoya des messagers dans les tribus d’Aser, de Zabulon et de Nephthali, qui montèrent à leur rencontre.

36 Gédéon dit à Dieu: «Si tu veux délivrer Israël par mon intermédiaire, comme tu l'as dit, 37 je vais mettre une peau de mouton avec sa laine dans l'aire de battage. Si la peau seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je saurai que tu délivreras Israël par mon intermédiaire, comme tu l'as dit.» 38 Et cela se passa ainsi. Le lendemain, il se leva de bonne heure, pressa la peau de mouton et en fit sortir la rosée. Elle donna une coupe pleine d'eau. 39 Gédéon dit à Dieu: «Que ta colère ne s'enflamme pas contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois. Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la peau de mouton: que la peau seule reste sèche et que tout le terrain se couvre de rosée.» 40 Et Dieu agit ainsi cette nuit-là: la peau de mouton seule resta sèche et tout le terrain se couvrit de rosée.

Victoire de Gédéon sur les Madianites

Jerubbaal, c’est-à-dire Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui se levèrent de bon matin et installèrent leur camp près de la source de Harod. Le camp de Madian se trouvait au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée.

L'Eternel dit à Gédéon: «Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains. Il pourrait en tirer gloire à mes dépens et dire: ‘C'est ma main qui m'a délivré.’ Proclame donc le message suivant aux oreilles du peuple: ‘Que celui qui a peur et tremble retourne chez lui et quitte la région montagneuse de Galaad.’» Il y eut 22'000 hommes du peuple qui retournèrent chez eux et il en resta 10'000.

L'Eternel dit à Gédéon: «Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre au bord de l'eau et là je ferai pour toi un tri parmi eux. Celui à propos duquel je te dirai: ‘Que celui-ci aille avec toi’ ira avec toi. Et celui à propos duquel je te dirai: ‘Que celui-ci n'aille pas avec toi’ n'ira pas avec toi.» Gédéon fit descendre le peuple au bord de l'eau et l'Eternel dit à Gédéon: «Tous ceux qui laperont l'eau avec la langue comme le ferait un chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire.» Ceux qui lapèrent l'eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de 300, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire. L'Eternel dit alors à Gédéon: «C'est par les 300 hommes qui ont lapé l’eau que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple reparte, chacun chez soi.» On prit les provisions et les trompettes du peuple, puis Gédéon renvoya tous les hommes d'Israël chez eux, en gardant seulement les 300 hommes. Le camp de Madian se trouvait au-dessous de lui dans la vallée.

L'Eternel dit à Gédéon pendant la nuit: «Lève-toi, descends au camp des Madianites, car je l'ai livré entre tes mains. 10 Si tu as peur d’y descendre, vas-y avec ton serviteur Pura. 11 Tu écouteras ce qu'ils diront et après cela tes mains seront fortifiées. Descends donc au camp.» Gédéon descendit avec son serviteur Pura jusqu'aux avant-postes du camp. 12 Les Madianites, les Amalécites et tous les nomades de l’est étaient dispersés dans la vallée comme un essaim de sauterelles, et leurs chameaux étaient innombrables, comme le sable qui est au bord de la mer. 13 Lorsque Gédéon arriva, un homme était en train de raconter un rêve à son camarade. Il disait: «J'ai fait un rêve. J’y voyais un gâteau de pain d'orge rouler dans le camp de Madian. Il est venu heurter la tente et elle est tombée. Il l'a retournée sens dessus dessous, elle a été démolie.» 14 Son camarade répondit: «Ce n'est rien d’autre que l'épée de Gédéon, fils de Joas, l’Israélite. Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp.»

15 Lorsque Gédéon eut entendu le récit du rêve et son explication, il se prosterna, revint au camp d'Israël et dit: «Levez-vous, car l'Eternel a livré le camp de Madian entre vos mains.» 16 Il répartit les 300 hommes en 3 groupes et leur remit à tous des trompettes ainsi que des cruches vides, avec des torches dans les cruches. 17 Il leur dit: «Vous me regarderez et vous ferez comme moi. Dès que je serai arrivé aux abords du camp, vous ferez ce que je ferai. 18 Quand je sonnerai de la trompette, ainsi que tous ceux qui seront avec moi, vous sonnerez aussi de la trompette tout autour du camp et vous direz: ‘Pour l'Eternel et pour Gédéon!’»

19 Gédéon et les 100 hommes qui l’accompagnaient arrivèrent aux abords du camp peu avant minuit, alors qu’on venait de remplacer les gardes. Ils sonnèrent de la trompette et brisèrent les cruches qu'ils avaient à la main. 20 Les trois groupes sonnèrent de la trompette et brisèrent les cruches. Prenant de la main gauche les torches et de la main droite les trompettes dont ils devaient sonner, ils s'écrièrent: «A vos épées pour l'Eternel et pour Gédéon!» 21 tout en restant chacun à sa place autour du camp. Le camp tout entier se mit à courir, à pousser des cris et à prendre la fuite. 22 Les 300 hommes sonnèrent une nouvelle fois de la trompette et, dans tout le camp, l'Eternel fit en sorte que les hommes tournent l'épée les uns contre les autres. Les hommes du camp s'enfuirent jusqu'à Beth-Shitta vers Tseréra et jusqu'aux abords d'Abel-Mehola, près de Tabbath. 23 Les hommes d'Israël, les hommes des tribus de Nephthali, d'Aser et de tout Manassé, se rassemblèrent et poursuivirent les Madianites.

24 Gédéon envoya des messagers dans toute la région montagneuse d'Ephraïm pour dire: «Descendez à la rencontre des Madianites et coupez-leur le passage de l’eau jusqu'à Beth-Bara, tout le long du Jourdain.» Tous les hommes d'Ephraïm se rassemblèrent, et ils s'emparèrent des gués du Jourdain jusqu'à Beth-Bara. 25 Ils capturèrent deux chefs de Madian appelés Oreb et Zeeb. Ils tuèrent Oreb au rocher d'Oreb, et Zeeb au pressoir de Zeeb. Ils poursuivirent les Madianites et ils apportèrent la tête d'Oreb et de Zeeb à Gédéon de l'autre côté du Jourdain.

Les hommes d'Ephraïm dirent à Gédéon: «Que signifie cette manière d'agir envers nous? Pourquoi ne pas nous avoir appelés, quand tu es allé combattre Madian?» Ils s’en prirent violemment à lui. Gédéon leur répondit: «Qu'ai-je fait en comparaison de vous? Le peu qu’a pu grappiller Ephraïm ne vaut-il pas mieux que tout ce qu’a pu récolter la famille d’Abiézer? C'est entre vos mains que Dieu a livré Oreb et Zeeb, les chefs de Madian. Qu'ai-je donc pu faire en comparaison de vous?» Lorsqu'il eut dit cela, leur colère contre lui s'apaisa.

Gédéon arriva au Jourdain et le passa, ainsi que les 300 hommes qui étaient avec lui. Bien que fatigués, ils étaient toujours à la poursuite des Madianites. Gédéon dit aux habitants de Succoth: «Donnez, je vous en prie, quelques pains aux hommes qui m'accompagnent, car ils sont fatigués et je suis à la poursuite de Zébach et de Tsalmunna, les rois de Madian.» Les chefs de Succoth répondirent: «Zébach et Tsalmunna sont-ils déjà en ton pouvoir, pour que nous donnions du pain à ton armée?» Gédéon répliqua: «Eh bien! lorsque l'Eternel aura livré entre mes mains Zébach et Tsalmunna, je déchirerai votre chair avec des épines du désert et avec des chardons.» De là il monta à Penuel et il fit la même demande aux habitants de Penuel. Ils lui répondirent comme ceux de Succoth, et il leur dit aussi: «Quand je reviendrai en paix, je démolirai cette tour.»

10 Zébach et Tsalmunna se trouvaient à Karkor avec leur armée d’environ 15'000 hommes, les seuls survivants de toute l'armée des nomades de l'est; 120'000 hommes aptes au combat avaient été tués. 11 Gédéon monta par le chemin qu’empruntent les nomades, à l'est de Nobach et de Jogbeha, et il battit l'armée qui se croyait en sécurité. 12 Zébach et Tsalmunna prirent la fuite et Gédéon les poursuivit. Il s'empara des deux rois de Madian, Zébach et Tsalmunna, et il mit en déroute toute l'armée.

13 Gédéon, fils de Joas, revint de la bataille par la montée de Hérès. 14 Il captura un jeune homme, habitant de Succoth, qu'il interrogea et qui lui mit par écrit le nom des chefs et des anciens de Succoth. Cela représentait 77 hommes. 15 Puis il alla trouver les habitants de Succoth et leur dit: «Voici Zébach et Tsalmunna, au sujet desquels vous m'avez insulté en disant: ‘Zébach et Tsalmunna sont-ils déjà en ton pouvoir, pour que nous donnions du pain à tes hommes fatigués?’» 16 Il s’empara des anciens de la ville et punit les habitants de Succoth avec des épines du désert et avec des chardons. 17 Il démolit aussi la tour de Penuel et tua les habitants de la ville.

18 Gédéon demanda à Zébach et à Tsalmunna: «Comment étaient les hommes que vous avez tués au mont Thabor?» Ils répondirent: «Ils te ressemblaient. Chacun avait l'air d'un fils de roi.» 19 Il dit: «C'étaient mes frères, les fils de ma mère. L'Eternel est vivant! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.» 20 Et il ordonna à Jéther, son fils aîné: «Lève-toi, tue-les!» Mais le jeune garçon ne dégaina pas son épée, parce qu'il avait peur. En effet, c’était encore un enfant. 21 Zébach et Tsalmunna dirent: «Lève-toi toi-même et tue-nous, car c’est à un homme fort de le faire.» Gédéon se leva alors et tua Zébach et Tsalmunna. Il prit ensuite les ornements en forme de croissant qui étaient au cou de leurs chameaux.

22 Les Israélites dirent à Gédéon: «Domine sur nous, toi, puis ton fils et tes descendants, car tu nous as délivrés de l’oppression de Madian.» 23 Gédéon leur dit: «Je ne dominerai pas sur vous, et mes descendants non plus. C'est l'Eternel qui dominera sur vous.»

24 Gédéon ajouta: «J'ai une demande à vous faire: donnez-moi chacun les anneaux de votre butin.» – Les ennemis avaient des anneaux d'or, car c’étaient des Ismaélites. – 25 Ils répondirent: «Nous te les donnerons volontiers», et ils étendirent par terre un manteau, sur lequel chacun jeta les anneaux pris dans son butin. 26 Le poids des anneaux d'or que demanda Gédéon fut de près de 20 kilos, et ce sans compter les ornements en forme de croissant, les boucles d'oreilles et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, ni les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux. 27 Gédéon en fit un éphod[b] qu’il plaça dans sa ville, à Ophra. Il y devint l'objet des prostitutions[c] de tout Israël et il fut un piège pour Gédéon et pour sa famille.

28 Les Madianites furent humiliés devant les Israélites et ne relevèrent plus la tête. Le pays fut en paix pendant 40 ans, c’est-à-dire durant la vie de Gédéon.

29 Jerubbaal, fils de Joas, retourna habiter dans sa maison. 30 Gédéon eut 70 fils, tous issus de lui, car il eut plusieurs femmes. 31 Sa concubine, qui résidait à Sichem, lui donna aussi un fils, qu’on appela Abimélec. 32 Gédéon, fils de Joas, mourut après une heureuse vieillesse. Il fut enterré dans le tombeau de son père Joas, à Ophra, village de la famille d'Abiézer.

Violences d’Abimélec

33 Après la mort de Gédéon, les Israélites recommencèrent à se prostituer aux Baals, et ils prirent pour dieu Baal-Berith. 34 Les Israélites ne se souvinrent pas de l'Eternel, leur Dieu, qui les avait délivrés de tous les ennemis qui les entouraient. 35 Ils ne manifestèrent pas non plus d'attachement à la famille de Jerubbaal, c’est-à-dire Gédéon, après tout le bien qu'il avait fait à Israël.

Abimélec, le fils de Jerubbaal, se rendit à Sichem vers les frères de sa mère, et voici comment il leur parla, ainsi qu'à tout le clan de son grand-père maternel: «Je vous en prie, dites à tous les habitants de Sichem: ‘Vaut-il mieux pour vous que 70 hommes, tous fils de Jerubbaal, dominent sur vous, ou bien un seul homme?’ Et souvenez-vous que je suis fait des mêmes os et de la même chair que vous.» Les frères de sa mère répétèrent pour lui toutes ces paroles à tous les habitants de Sichem et leur cœur pencha en faveur d'Abimélec, car ils se disaient: «C'est notre frère.» Ils lui donnèrent 70 pièces d'argent, prises dans le temple de Baal-Berith. Abimélec s'en servit pour acheter des vauriens et des aventuriers qui le suivirent. Il vint chez son père à Ophra et tua ses frères, les 70 fils de Jerubbaal, sur une même pierre. Jotham, le plus jeune fils de Jerubbaal, fut le seul rescapé, car il s'était caché. Tous les habitants de Sichem et de Millo se rassemblèrent. Ils vinrent proclamer Abimélec roi, près du chêne planté dans Sichem.

Jotham fut informé de la situation. Il alla se placer sur le sommet du mont Garizim, et voici ce qu'il leur cria à haute voix: «Ecoutez-moi, habitants de Sichem, et que Dieu vous écoute! Les arbres partirent pour sacrer un roi et le mettre à leur tête. Ils dirent à l'olivier: ‘Règne sur nous.’ Mais l'olivier leur répondit: ‘Comment pourrais-je renoncer à mon huile, qui me vaut l’estime de Dieu et des hommes, pour aller m’agiter au-dessus des arbres?’ 10 Les arbres dirent alors au figuier: ‘Viens, toi, régner sur nous.’ 11 Mais le figuier leur répondit: ‘Comment pourrais-je renoncer à ma douceur et à mon excellent fruit pour aller m’agiter au-dessus des arbres?’ 12 Les arbres dirent à la vigne: ‘Viens, toi, régner sur nous.’ 13 Mais la vigne leur répondit: ‘Comment pourrais-je renoncer à mon vin, qui réjouit Dieu et les hommes, pour aller m’agiter au-dessus des arbres?’ 14 Alors tous les arbres dirent au buisson de ronces: ‘Viens, toi, régner sur nous.’ 15 Et le buisson de ronces répondit aux arbres: ‘Si vous voulez vraiment me sacrer roi et me mettre à votre tête, venez vous réfugier sous mon ombrage. Sinon, un feu sortira du buisson de ronces et dévorera les cèdres du Liban.’

16 »Maintenant, est-ce avec fidélité et intégrité que vous avez agi en proclamant Abimélec roi? Avez-vous agi avec bienveillance pour Jerubbaal et sa famille? L'avez-vous traité conformément aux services qu'il a rendus? 17 En effet, mon père a combattu pour vous, il a risqué sa vie et vous a délivrés de l’oppression de Madian. 18 Et vous, vous vous êtes attaqués à sa famille, vous avez tué ses 70 fils sur une même pierre et vous avez proclamé roi sur les habitants de Sichem Abimélec, le fils de sa servante, parce qu'il est votre frère. 19 Si c'est avec fidélité et intégrité que vous avez aujourd’hui agi envers Jerubbaal et sa famille, eh bien, qu'Abimélec fasse votre joie et que vous fassiez aussi la sienne! 20 Sinon, qu'un feu sorte d'Abimélec et dévore les habitants de Sichem et de Millo, et qu'un feu sorte des habitants de Sichem et de Millo et dévore Abimélec!»

21 Jotham se retira et prit la fuite. Il s'en alla à Beer, où il s’installa, loin de son frère Abimélec.

22 Abimélec avait dominé 3 ans sur Israël. 23 Alors Dieu envoya un mauvais esprit entre Abimélec et les habitants de Sichem, et ceux-ci furent infidèles à Abimélec. 24 Cela arriva afin que l’acte de violence commis sur les 70 fils de Jerubbaal reçoive sa punition et que leur sang retombe sur leur frère Abimélec, qui les avait tués, ainsi que sur les habitants de Sichem, qui l'avaient aidé à tuer ses frères. 25 Les habitants de Sichem placèrent en embuscade contre lui, sur les sommets des montagnes, des hommes qui dépouillaient tous ceux qui passaient près d'eux sur le chemin. Et cela fut rapporté à Abimélec.

26 Gaal, fils d'Ebed, vint à passer par Sichem avec ses frères, et les habitants de Sichem placèrent leur confiance en lui. 27 Ils sortirent dans la campagne, vendangèrent leurs vignes, foulèrent le raisin et se livrèrent à des réjouissances. Ils entrèrent dans le temple de leur dieu, y mangèrent et burent, et ils maudirent Abimélec. 28 Gaal, fils d'Ebed, disait: «Qui est Abimélec et qu'est Sichem, pour que nous soyons soumis à Abimélec? N'est-il pas le fils de Jerubbaal et Zebul n'est-il pas son lieutenant? Servez plutôt les hommes de Hamor, le père de Sichem. Pourquoi, nous, devrions-nous servir Abimélec? 29 Si seulement j'étais à la tête de ce peuple! Je renverserais Abimélec.» Et il disait à l’intention d'Abimélec: «Renforce ton armée, mets-toi en marche!»

30 Zebul, le gouverneur de la ville, apprit ce que disait Gaal, fils d'Ebed, et sa colère s'enflamma. 31 Il envoya secrètement des messagers à Abimélec pour lui dire: «Gaal, fils d'Ebed, et ses frères sont venus à Sichem, et ils soulèvent la ville contre toi. 32 Maintenant, pars de nuit, toi et le peuple qui est avec toi, et mets-toi en embuscade dans la campagne. 33 Le matin, au lever du soleil, tu fondras sur la ville. Et lorsque Gaal et le peuple qui est avec lui sortiront contre toi, tu lui infligeras ce que te permettront tes forces.»

34 Abimélec et tout le peuple qui était avec lui partirent de nuit, et ils se mirent en embuscade près de Sichem, répartis en 4 groupes. 35 Gaal, fils d'Ebed, sortit et se tint à l'entrée de la ville. Abimélec et tout le peuple qui était avec lui surgirent alors de l'embuscade. 36 Gaal aperçut cette troupe et dit à Zebul: «Voici un peuple qui descend du sommet des montagnes.» Zebul lui répondit: «C'est l'ombre des montagnes que tu prends pour des hommes.» 37 Reprenant la parole, Gaal dit: «C'est bien un peuple qui descend des hauteurs du pays, et une troupe arrive par le chemin du chêne des devins.» 38 Zebul lui répondit: «Où sont donc tes beaux discours, toi qui disais: ‘Qui est Abimélec, pour que nous lui soyons soumis?’ N'est-ce pas là le peuple que tu méprisais? Mets-toi en marche maintenant, livre-lui bataille!» 39 Gaal s'avança à la tête des habitants de Sichem et livra bataille à Abimélec. 40 Poursuivi par Abimélec, il prit la fuite devant lui et beaucoup d'hommes tombèrent morts jusqu'à l'entrée de la ville. 41 Abimélec s'arrêta à Aruma et Zebul chassa Gaal et ses frères, qui ne purent rester à Sichem.

42 Le lendemain, le peuple sortit dans la campagne. Abimélec, qui en fut informé, 43 prit sa troupe, la partagea en 3 groupes et se mit en embuscade dans la campagne. Ayant vu que le peuple sortait de la ville, il se dressa contre eux et les battit. 44 Abimélec et les groupes qui étaient avec lui se portèrent en avant et se placèrent à l'entrée de la ville. Deux de ces groupes se jetèrent sur tous ceux qui se trouvaient dans la campagne et les battirent. 45 Abimélec attaqua la ville pendant toute la journée. Il s'en empara et tua ses habitants. Puis il rasa la ville et y versa du sel.

46 A cette nouvelle, tous les occupants de la citadelle de Sichem se rendirent dans la partie fortifiée du temple du dieu Berith. 47 On avertit Abimélec que tous les occupants de la citadelle de Sichem s'y étaient rassemblés. 48 Alors Abimélec monta sur le mont Tsalmon, ainsi que tout le peuple qui était avec lui. Il prit en main une hache, coupa une branche d'arbre, l'enleva et la mit sur son épaule. Ensuite il dit au peuple qui était avec lui: «Vous avez vu ce que j'ai fait, dépêchez-vous de faire comme moi.» 49 Ils coupèrent chacun une branche et suivirent Abimélec. Puis ils placèrent les branches contre la forteresse et l'incendièrent avec ceux qui s’y trouvaient. C’est ainsi que tous les occupants de la citadelle de Sichem moururent. Ils étaient un millier, hommes et femmes.

50 Abimélec marcha contre Thébets. Il l’assiégea et s'en empara. 51 Il y avait au milieu de la ville une tour fortifiée, où se réfugièrent tous les habitants de la ville, hommes et femmes. Ils s'y enfermèrent et montèrent sur le toit de la tour. 52 Abimélec parvint jusqu'à la tour. Il l'attaqua et s'approcha de la porte pour y mettre le feu. 53 Alors une femme lança sur sa tête un morceau de meule de moulin et lui brisa ainsi le crâne. 54 Aussitôt il appela le jeune homme qui portait ses armes et lui dit: «Dégaine ton épée et donne-moi la mort, sinon on dira de moi: ‘C'est une femme qui l'a tué.’» Le jeune homme le transperça et il mourut. 55 Quand les Israélites virent qu'Abimélec était mort, ils repartirent chacun chez soi.

56 Ainsi, Dieu fit retomber sur Abimélec le mal qu'il avait fait à son père en tuant ses 70 frères, 57 et il fit retomber sur la tête des habitants de Sichem tout le mal qu'ils avaient fait. C’est ainsi que s'accomplit sur eux la malédiction de Jotham, fils de Jerubbaal.

Thola et Jaïr juges en Israël

10 Après Abimélec, Thola, fils de Pua et petit-fils de Dodo, membre de la tribu d'Issacar, se leva pour délivrer Israël. Il habitait à Shamir, dans la région montagneuse d'Ephraïm. Il fut juge en Israël pendant 23 ans. Puis il mourut et fut enterré à Shamir.

Après lui se leva Jaïr, le Galaadite, qui fut juge en Israël pendant 22 ans. Il avait 30 fils, qui montaient sur 30 ânons et qui possédaient 30 villes, appelées aujourd'hui encore «bourgs de Jaïr» et situées dans le pays de Galaad. Puis Jaïr mourut et fut enterré à Kamon.

Intervention de Jephthé

Les Israélites firent encore ce qui déplaît à l'Eternel. Ils servirent les Baals et les Astartés, les dieux de la Syrie, de Sidon, de Moab, des Ammonites et des Philistins; ils abandonnèrent l'Eternel et ne le servirent plus. La colère de l'Eternel s'enflamma contre Israël et il les vendit aux Philistins et aux Ammonites. Ils opprimèrent et écrasèrent les Israélites cette année-là, et ils opprimèrent pendant 18 ans tous les Israélites qui étaient installés de l'autre côté du Jourdain, dans le pays des Amoréens, en Galaad. Les Ammonites passèrent le Jourdain pour combattre aussi contre Juda, contre Benjamin et contre la communauté d’Ephraïm. Israël fut dans une grande détresse.

10 Les Israélites crièrent à l'Eternel en disant: «Nous avons péché contre toi, car nous avons abandonné notre Dieu et nous avons servi les Baals.» 11 L'Eternel dit aux Israélites: «Ne vous ai-je pas délivrés des Egyptiens, des Amoréens, des Ammonites, des Philistins? 12 Lorsque les Sidoniens, les Amalécites et les Maonites vous ont opprimés et que vous avez crié à moi, ne vous ai-je pas délivrés de leurs mains? 13 Mais vous, vous m'avez abandonné et vous avez servi d'autres dieux. C'est pourquoi je ne vous délivrerai plus. 14 Allez crier vers les dieux que vous avez choisis. Qu'ils vous délivrent dans votre temps de détresse!» 15 Les Israélites dirent à l'Eternel: «Nous avons péché. Traite-nous comme il te plaira. Seulement, nous t’en prions, délivre-nous aujourd'hui!» 16 Ils enlevèrent les dieux étrangers du milieu d'eux et servirent l'Eternel, qui fut touché par la souffrance d'Israël.

17 Les Ammonites se rassemblèrent et installèrent leur camp en Galaad. De leur côté, les Israélites se rassemblèrent et installèrent leur camp à Mitspa. 18 Le peuple et les chefs de Galaad se dirent l'un à l'autre: «Quel est l'homme qui commencera l'attaque contre les Ammonites? Il sera le chef de tous les habitants de Galaad.»

11 Jephthé le Galaadite était un vaillant guerrier. Il était le fils d'une prostituée et son père était un certain Galaad. La femme de Galaad lui donna des fils qui, devenus grands, chassèrent Jephthé et lui dirent: «Tu n’auras pas d’héritage dans la famille de notre père, car tu es le fils d'une autre femme.» Jephthé s'enfuit loin de ses frères et habita dans le pays de Tob. Des vauriens se rassemblèrent à ses côtés, et ils faisaient avec lui les expéditions guerrières.

Quelque temps après, les Ammonites firent la guerre à Israël. Face à cette situation, les anciens de Galaad allèrent chercher Jephthé au pays de Tob. Ils lui dirent: «Viens, tu seras notre chef et nous combattrons les Ammonites.» Jephthé répondit aux anciens de Galaad: «N'avez-vous pas eu de la haine pour moi et ne m'avez-vous pas chassé de chez mon père? Pourquoi venez-vous vers moi, maintenant que vous êtes dans la détresse?» Les anciens de Galaad dirent à Jephthé: «Nous revenons vers toi maintenant afin que tu marches avec nous, que tu combattes les Ammonites et que tu sois notre chef, celui de tous les habitants de Galaad.» Jephthé répondit aux anciens de Galaad: «Si vous me faites revenir pour combattre les Ammonites et que l'Eternel me les livre, je serai votre chef.» 10 Les anciens de Galaad dirent à Jephthé: «Que l'Eternel soit témoin entre nous, si nous ne faisons pas ce que tu dis.» 11 Jephthé partit alors avec les anciens de Galaad. Le peuple le mit à sa tête et l'établit comme chef, et Jephthé répéta devant l'Eternel, à Mitspa, toutes les paroles qu'il avait prononcées.

12 Jephthé envoya des messagers au roi des Ammonites pour lui dire: «Que me veux-tu, pour que tu viennes m’attaquer et faire la guerre à mon pays?» 13 Le roi des Ammonites répondit aux messagers de Jephthé: «C'est qu'Israël, quand il est parti d'Egypte, s'est emparé de mon pays, depuis l'Arnon jusqu'au Jabbok et au Jourdain. Rends-le maintenant de bon gré.»

14 Jephthé envoya de nouveau des messagers au roi des Ammonites 15 pour lui dire: «Voici ce que dit Jephthé: Israël ne s'est pas emparé du pays de Moab, ni du pays des Ammonites. 16 En effet, lorsque Israël est parti d'Egypte, il a marché dans le désert jusqu'à la mer des Roseaux et il est arrivé à Kadès. 17 Il a alors envoyé des messagers au roi d'Edom pour lui dire: ‘Laisse-moi passer par ton pays.’ Mais le roi d'Edom n’a pas voulu. Il en a aussi envoyé au roi de Moab, qui a refusé. Et Israël est resté à Kadès. 18 Puis il a repris sa marche dans le désert, a contourné le pays d'Edom et le pays de Moab, et il est arrivé à l'est du pays de Moab. Ils ont campé de l'autre côté de l'Arnon, sans entrer sur le territoire de Moab, car l'Arnon marque la frontière de Moab. 19 Israël a envoyé des messagers à Sihon, le roi des Amoréens, roi de Hesbon, et lui a dit: ‘Laisse-nous passer par ton pays jusqu'à l'endroit où nous allons.’ 20 Mais Sihon n’a pas eu assez confiance en Israël pour le laisser passer sur son territoire. Il a rassemblé tout son peuple, a établi son camp à Jahats et a combattu Israël. 21 L'Eternel, le Dieu d'Israël, a livré Sihon et tout son peuple entre les mains d'Israël, qui les a battus. Israël a alors pris possession de tout le pays des Amoréens installés dans cette région. 22 Ils ont pris possession de tout le territoire des Amoréens, depuis l'Arnon jusqu'au Jabbok et depuis le désert jusqu'au Jourdain.

23 »Maintenant que l'Eternel, le Dieu d'Israël, a chassé les Amoréens devant son peuple, Israël, est-ce toi qui devrais avoir la possession de leur pays? 24 Ce que ton Dieu Kemosh te donne à posséder, ne le possèdes-tu pas? Et tout ce que l'Eternel, notre Dieu, a mis en notre possession devant nous, nous ne pourrions pas le posséder! 25 Vaux-tu donc mieux que Balak, fils de Tsippor, le roi de Moab? A-t-il cherché querelle à Israël ou lui a-t-il fait la guerre? 26 Voilà 300 ans qu'Israël habite à Hesbon et dans les villes qui en dépendent, à Aroër et dans les villes qui en dépendent, et dans toutes les villes situées sur les rives de l'Arnon. Pourquoi ne les lui avez-vous pas enlevées à ce moment-là? 27 Je ne t'ai pas offensé et tu agis mal avec moi en me faisant la guerre. Que l'Eternel, le juge, soit aujourd'hui juge entre les Israélites et les Ammonites!»

28 Le roi des Ammonites n'écouta pas les paroles que Jephthé lui fit dire.

29 L'Esprit de l'Eternel reposa sur Jephthé. Il traversa Galaad et Manassé, puis il passa à Mitspé de Galaad. De là, il marcha contre les Ammonites. 30 Jephthé fit un vœu à l'Eternel. Il dit: «Si tu livres les Ammonites entre mes mains, 31 toute personne qui, à mon heureux retour de chez les Ammonites, sortira de chez moi pour venir à ma rencontre appartiendra à l'Eternel, et je l'offrirai en holocauste.»

32 Jephthé marcha contre les Ammonites et l'Eternel les livra entre ses mains. 33 Il leur infligea une très grande défaite, depuis Aroër jusque vers Minnith, espace qui comptait 20 villes, et jusqu'à Abel-Keramim. Les Ammonites furent humiliés devant les Israélites.

34 Jephthé retourna chez lui à Mitspa. Et voici que sa fille sortit à sa rencontre avec des tambourins et des danses. C'était son seul enfant: il n'avait pas de fils et pas d'autre fille. 35 Dès qu'il la vit, il déchira ses vêtements et dit: «Ah! ma fille! Tu me jettes dans l'abattement, tu fais partie de ceux qui me troublent! J'ai fait un vœu à l'Eternel et je ne peux revenir en arrière.» 36 Elle lui dit: «Mon père, si tu as fait un vœu à l'Eternel, traite-moi conformément à tes paroles, maintenant que l'Eternel t'a vengé de tes ennemis, des Ammonites.» 37 Elle dit encore à son père: «Accorde-moi seulement ceci: laisse-moi partir pendant deux mois! Je m'en irai, je me rendrai dans les montagnes et j’y pleurerai ma virginité avec mes compagnes.» 38 Jephthé répondit: «Vas-y!» et il la laissa partir pour deux mois. Elle s'en alla avec ses compagnes et pleura sa virginité sur les montagnes. 39 Au bout des deux mois, elle revint vers son père et il accomplit sur elle le vœu qu'il avait fait. Elle n'avait pas eu de relations avec un homme. Il y eut depuis lors une prescription en Israël: 40 tous les ans, 4 jours par an, les filles d'Israël s'en vont célébrer la fille de Jephthé le Galaadite.

12 Les hommes d'Ephraïm se rassemblèrent, partirent pour le nord et dirent à Jephthé: «Pourquoi es-tu allé combattre les Ammonites sans nous avoir appelés à marcher avec toi? Nous voulons incendier ta maison et te brûler avec elle.» Jephthé leur répondit: «Nous avons eu de grands sujets de querelle, mon peuple et moi, avec les Ammonites et, quand je vous ai appelés à l’aide, vous ne m'avez pas délivré d’eux. Voyant que vous ne veniez pas à mon secours, j'ai risqué ma vie et j'ai marché contre les Ammonites. L'Eternel les a livrés entre mes mains. Pourquoi donc aujourd'hui montez-vous contre moi pour me faire la guerre?»

Jephthé rassembla tous les hommes de Galaad et livra bataille à Ephraïm. Les Galaadites battirent Ephraïm parce que les Ephraïmites disaient: «Vous n’êtes que des fuyards d'Ephraïm! Galaad fait partie d'Ephraïm et est passé à Manassé!» Galaad s'empara des gués du Jourdain du côté d'Ephraïm. Quand l'un des fuyards d'Ephraïm disait: «Laissez-moi passer!» les hommes de Galaad lui demandaient: «Es-tu éphraïmite?» Il répondait: «Non.» Ils lui disaient alors: «Eh bien, dis ‘Shibboleth’» et il disait «Sibboleth», car il ne pouvait pas bien prononcer. Sur quoi les hommes de Galaad s’emparaient de lui et l'égorgeaient près des gués du Jourdain. Il y eut 42'000 hommes d'Ephraïm qui furent tués à cette occasion-là.

Jephthé fut juge en Israël pendant 6 ans. Puis Jephthé le Galaadite mourut, et il fut enterré dans l'une des villes de Galaad.

Ibtsan, Elon et Abdon juges en Israël

Après lui, Ibtsan de Bethléhem fut juge en Israël. Il eut 30 fils, il maria 30 filles à l’extérieur de sa tribu et il fit venir pour ses fils 30 filles d’autres tribus. Il fut juge en Israël pendant 7 ans. 10 Puis Ibtsan mourut, et il fut enterré à Bethléhem.

11 Après lui, Elon de Zabulon fut juge en Israël. Il fut juge en Israël pendant 10 ans. 12 Puis Elon de Zabulon mourut, et il fut enterré à Ajalon, dans le pays de Zabulon. 13 Après lui, Abdon, fils d'Hillel, le Pirathonite, fut juge en Israël. 14 Il eut 40 fils et 30 petits-fils, qui montaient sur 70 ânons. Il fut juge en Israël pendant 8 ans. 15 Puis Abdon, fils d'Hillel, le Pirathonite, mourut, et il fut enterré à Pirathon, dans le pays d'Ephraïm, sur la montagne des Amalécites.

Naissance de Samson

13 Les Israélites firent encore ce qui déplaît à l'Eternel et l'Eternel les livra entre les mains des Philistins pendant 40 ans.

Il y avait un homme de Tsorea, du clan des Danites, qui s'appelait Manoach. Sa femme était stérile et n’avait pas d’enfants. L'ange de l'Eternel apparut à la femme et lui dit: «Te voici stérile, sans enfants. Tu deviendras enceinte et tu mettras au monde un fils. Maintenant fais bien attention de ne boire ni vin ni liqueur forte et de ne rien manger d'impur, car tu vas devenir enceinte et tu mettras au monde un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère. Ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la domination des Philistins.»

La femme alla dire à son mari: «Un homme de Dieu est venu vers moi et il ressemblait à un ange de Dieu, il avait l’air effrayant. Je ne lui ai pas demandé d'où il venait et il ne m'a pas fait connaître son nom, mais il m'a dit: ‘Tu vas devenir enceinte et tu mettras au monde un fils. Maintenant ne bois ni vin ni liqueur forte et ne mange rien d'impur, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère jusqu'au jour de sa mort.’»

Manoach fit cette prière à l'Eternel: «Ah! Seigneur, que l'homme de Dieu que tu as envoyé vienne encore vers nous et qu'il nous enseigne ce que nous devons faire pour l'enfant qui naîtra!» Dieu exauça la prière de Manoach et l'ange de Dieu vint encore vers la femme. Elle se trouvait dans un champ et Manoach, son mari, n'était pas avec elle. 10 Elle courut vite annoncer la nouvelle à son mari et lui dit: «L'homme qui est venu l'autre jour vers moi m'est apparu.»

11 Manoach se leva pour suivre sa femme, alla vers l'homme et lui demanda: «Est-ce toi qui as parlé à ma femme?» Il répondit: «C'est moi.» 12 Manoach dit: «Lorsque ta parole s'accomplira, comment faudra-t-il agir vis-à-vis de l'enfant et qu'y aura-t-il à faire?» 13 L'ange de l'Eternel répondit à Manoach: «Ta femme s'abstiendra de tout ce que je lui ai dit. 14 Elle ne goûtera à aucun produit de la vigne, elle ne boira ni vin ni liqueur forte et elle ne mangera rien d'impur. Elle respectera tout ce que je lui ai prescrit.»

15 Manoach dit à l'ange de l'Eternel: «Permets-nous de te retenir et de te préparer un chevreau.» 16 L'ange de l'Eternel répondit à Manoach: «Même si tu me retiens, je ne mangerai pas de ton plat. En revanche, si tu veux faire un holocauste, offre-le à l'Eternel.» Manoach ne savait pas que c'était un ange de l'Eternel. 17 Il dit à l'ange de l'Eternel: «Quel est ton nom, afin que nous te donnions gloire quand ta parole s'accomplira?» 18 L'ange de l'Eternel lui répondit: «Pourquoi demandes-tu mon nom? Il est merveilleux.»

19 Manoach prit le chevreau et l'offrande, et il fit un sacrifice à l'Eternel sur le rocher. Il se produisit quelque chose de merveilleux, pendant que Manoach et sa femme regardaient: 20 pendant que la flamme montait de l'autel vers le ciel, l'ange de l'Eternel monta dans cette flamme. A cette vue, Manoach et sa femme tombèrent le visage contre terre. 21 L'ange de l'Eternel ne leur fut plus visible. Manoach comprit alors que c'était l'ange de l'Eternel, 22 et il dit à sa femme: «Nous allons mourir, car nous avons vu Dieu.» 23 Sa femme lui répondit: «Si l'Eternel avait voulu nous faire mourir, il n'aurait pas pris de nos mains l'holocauste et l'offrande, il ne nous aurait pas fait voir tout cela et il ne nous aurait pas maintenant fait entendre de pareilles choses.»

24 La femme mit au monde un fils et l’appela Samson. L'enfant grandit et l'Eternel le bénit. 25 L'Esprit de l'Eternel commença à le pousser à l’action à Machané-Dan, entre Tsorea et Eshthaol.

Mariage de Samson

14 Samson descendit à Thimna, et il y vit une jeune fille philistine. A son retour chez lui, il annonça à son père et à sa mère: «J'ai vu une jeune fille philistine à Thimna. Prenez-la maintenant pour ma femme.» Son père et sa mère lui dirent: «N'y a-t-il donc pas de femme dans notre tribu et dans notre peuple tout entier, pour que tu ailles prendre une femme chez les Philistins, ces incirconcis?» Samson répéta à son père: «Prends-la pour moi, car elle me plaît.» Son père et sa mère ne savaient pas que cela venait de l'Eternel. Samson cherchait en effet une occasion de dispute avec les Philistins. A cette époque-là, les Philistins dominaient sur Israël.

Samson descendit avec son père et sa mère à Thimna. Lorsqu'ils arrivèrent aux vignes de Thimna, un jeune lion rugissant vint à sa rencontre. L'Esprit de l'Eternel vint sur Samson et, sans rien à la main, il déchira le lion comme s’il s’agissait d’un chevreau. Il ne dit pas à son père et à sa mère ce qu'il avait fait. Une fois descendu, il parla à la femme et elle lui plut.

Quelque temps après, il se rendit de nouveau à Thimna pour l’épouser et il fit un détour pour voir le cadavre du lion. Il constata qu’il y avait un essaim d'abeilles et du miel dans le corps du lion. Il prit le miel dans ses mains et en mangea pendant la route. Arrivé près de son père et de sa mère, il leur en donna et ils en mangèrent, mais il ne leur dit pas qu'il avait pris ce miel dans le corps du lion.

10 Le père de Samson descendit chez la femme et là, Samson fit un festin, car c'était la coutume chez les jeunes hommes. 11 Dès qu'on le vit, on invita 30 compagnons qui restèrent avec lui. 12 Samson leur dit: «Je vais vous proposer une énigme. Si vous réussissez à m’en donner l’explication au cours des 7 jours du festin, si vous la découvrez, je vous donnerai 30 chemises et 30 vêtements de rechange. 13 Mais si vous ne pouvez pas m’en donner l’explication, ce sera vous qui me donnerez 30 chemises et 30 vêtements de rechange.» Ils lui dirent: «Propose ton énigme et nous l'écouterons.» 14 Et il leur dit: «De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux.»

Pendant 3 jours, ils ne purent expliquer l'énigme. 15 Le quatrième jour, ils dirent à la femme de Samson: «Flatte ton mari pour qu’il nous donne l’explication de l'énigme. Sinon, nous te brûlerons, toi et ta famille. C'est pour nous dépouiller que vous nous avez invités, n'est-ce pas?» 16 La femme de Samson se mit à pleurer auprès de lui et à dire: «Tu n'as pour moi que de la haine, tu ne m'aimes pas: tu as proposé une énigme aux membres de mon peuple et tu ne me l'as pas expliquée!» Il lui répondait: «Je ne l'ai expliquée ni à mon père ni à ma mère. Est-ce à toi que je l'expliquerais?»

17 Elle pleura auprès de lui jusqu’à la fin des 7 jours que dura leur festin. Le septième jour, il la lui expliqua, car elle le harcelait. Elle donna alors l'explication de l'énigme aux membres de son peuple. 18 Les habitants de la ville dirent à Samson le septième jour, avant le coucher du soleil: «Quoi de plus doux que le miel et quoi de plus fort que le lion?» Il leur répondit: «Si vous n'aviez pas labouré avec ma génisse, vous n'auriez pas découvert mon énigme.»

19 L'Esprit de l'Eternel vint sur lui et il descendit à Askalon. Il y tua 30 hommes, prit leurs affaires et donna les vêtements de rechange à ceux qui avaient donné l’explication de l'énigme. Rempli de colère, il remonta chez son père. 20 Sa femme fut donnée en mariage à l'un de ses compagnons, avec lequel il était lié d’amitié.

Exploits de Samson contre les Philistins

15 Quelque temps après, à l'époque de la moisson des blés, Samson alla voir sa femme en lui apportant un chevreau. Il dit: «Je veux entrer vers ma femme dans sa chambre.» Mais le père de sa femme ne lui permit pas d'entrer. «J'ai pensé, dit-il, que tu avais de la haine envers elle et je l'ai donnée à ton compagnon. Sa jeune sœur n'est-elle pas plus belle qu'elle? Epouse-la donc à sa place.» Samson leur dit: «Cette fois je ne serai pas coupable envers les Philistins, si je leur fais du mal.»

Samson s'en alla. Il attrapa 300 renards et prit des flambeaux. Puis il attacha les renards par la queue, deux par deux, en mettant une torche au milieu des queues. Il alluma les flambeaux, lâcha les renards dans les blés des Philistins et mit ainsi le feu aux tas de gerbes, au blé sur pied et même aux plantations d'oliviers.

Les Philistins demandèrent: «Qui a fait cela?» On répondit: «C’est Samson, le gendre du Thimnien, parce que ce dernier lui a pris sa femme et l'a donnée à son compagnon.» Les Philistins montèrent et la brûlèrent, ainsi que son père. Samson leur dit: «Est-ce ainsi que vous agissez? Je ne m’arrêterai qu'après m'être vengé de vous.» Il les battit à plate couture, puis il descendit et se retira dans la grotte du rocher d'Etam.

Alors les Philistins se mirent en marche, campèrent en Juda et se déployèrent jusqu'à Léchi. 10 Les hommes de Juda dirent: «Pourquoi êtes-vous montés contre nous?» Ils répondirent: «Nous sommes montés pour capturer Samson, afin de le traiter comme il nous a traités.» 11 Sur quoi 3000 Judéens descendirent à la grotte du rocher d'Etam et dirent à Samson: «Ne sais-tu pas que les Philistins exercent leur domination sur nous? Que nous as-tu donc fait?» Il leur répondit: «Je les ai traités comme ils m'ont traité.» 12 Ils lui dirent: «Nous sommes descendus pour te capturer afin de te livrer entre les mains des Philistins.» Samson leur dit: «Jurez-moi que vous ne me tuerez pas.» 13 Ils lui répondirent: «Non. Nous voulons seulement t’attacher et te livrer entre leurs mains, mais nous ne te ferons pas mourir.» Ils l’attachèrent avec deux cordes neuves et le firent sortir de la grotte.

14 Lorsqu'il arriva à Léchi, les Philistins poussèrent des cris en le voyant. Alors l'Esprit de l'Eternel vint sur lui. Les cordes qu'il avait aux bras devinrent pareilles à du lin brûlé par le feu et ses liens tombèrent de ses mains. 15 Il trouva une mâchoire d'âne fraîche, tendit la main pour la prendre et tua 1000 hommes avec elle.

16 Samson dit alors: «Avec une mâchoire d'âne, j’ai fait un tas, deux tas. Avec une mâchoire d'âne, j'ai tué 1000 hommes.»

17 Quand il eut fini de parler, il jeta la mâchoire. Et l'on appela cet endroit Ramath-Léchi.

18 Pressé par la soif, Samson fit appel à l'Eternel en disant: «C'est toi qui as permis cette grande délivrance par l’intermédiaire de ton serviteur. Et maintenant, devrais-je mourir de soif et tomber entre les mains des incirconcis?» 19 Dieu fendit la cavité du rocher qui se trouve à Léchi et il en sortit de l'eau. Samson but, il retrouva ses forces et reprit vie. C'est pour cela qu'on a appelé cette source En-Hakkoré. Elle existe aujourd'hui encore à Léchi.

20 Samson fut juge en Israël à l’époque des Philistins, pendant 20 ans.

Samson prisonnier des Philistins

16 Samson partit pour Gaza. Il y vit une prostituée et entra chez elle. On dit aux habitants de Gaza: «Samson est arrivé ici.» Ils l'encerclèrent et se tinrent toute la nuit en embuscade à la porte de la ville. Ils restèrent tranquilles toute la nuit, se disant: «Au lever du jour, nous le tuerons.» Samson resta couché jusqu'à minuit. Vers minuit, il se leva, attrapa les battants de la porte de la ville ainsi que leurs deux montants, les arracha avec la barre, les mit sur ses épaules et les transporta au sommet de la montagne qui fait face à Hébron.

Après cela, il aima une femme dans la vallée de Sorek. Elle s’appelait Delila. Les princes des Philistins montèrent vers elle et lui dirent: «Flatte-le pour savoir d'où lui vient sa grande force et comment nous pourrions le maîtriser. Nous l’attacherons pour le dompter et nous te donnerons chacun 1100 pièces d'argent.»

Delila dit à Samson: «Dis-moi donc d'où vient ta grande force et avec quoi il faudrait t’attacher pour te dompter.» Samson lui répondit: «Si on m’attachait avec 7 cordes fraîches, qui ne soient pas encore sèches, je deviendrais faible et je serais pareil à un autre homme.» Les princes des Philistins apportèrent à Delila 7 cordes fraîches, qui n'étaient pas encore sèches. Elle l’attacha avec ces cordes. Or des hommes se tenaient en embuscade chez elle, dans une chambre. Elle dit à Samson: «Les Philistins sont sur toi, Samson!» Il cassa les cordes aussi facilement qu’un cordon de chanvre rongé par le feu, et l'on ne sut pas d'où venait sa force.

10 Delila dit à Samson: «Tu t'es moqué de moi, tu m'as dit des mensonges. Maintenant, indique-moi donc avec quoi il faut t’attacher.» 11 Il lui dit: «Si on m’attachait avec des cordes neuves, dont on ne se soit jamais servi, je deviendrais faible et je serais pareil à un autre homme.» 12 Delila prit des cordes neuves, avec lesquelles elle l’attacha. Puis elle lui dit: «Les Philistins sont sur toi, Samson!» Or des hommes se tenaient en embuscade dans une chambre. Samson cassa comme un simple fil les cordes qu'il avait aux bras.

13 Delila dit à Samson: «Jusqu'à maintenant tu t'es moqué de moi, tu m'as dit des mensonges. Indique-moi avec quoi il faut t’attacher.» Il lui dit: «Tu n'as qu'à tisser les 7 tresses de ma tête avec la chaîne d’un métier à tisser.» 14 Elle les fixa au moyen d’une cheville. Puis elle lui dit: «Les Philistins sont sur toi, Samson!» Il se réveilla et arracha la cheville du métier à tisser ainsi que le tissu.

15 Elle lui dit: «Comment peux-tu dire: ‘Je t'aime!’ puisque ton cœur n'est pas avec moi? Voilà 3 fois que tu t'es moqué de moi et tu ne m'as pas indiqué d'où vient ta grande force.» 16 Comme elle était chaque jour à le harceler de paroles et à le pousser à bout, il perdit patience au point de désirer la mort. 17 Il lui ouvrit tout son cœur et lui dit: «Le rasoir n'est pas passé sur ma tête parce que je suis consacré à Dieu depuis le ventre de ma mère. Si j'étais rasé, ma force m'abandonnerait, je deviendrais faible et je serais pareil à tout autre homme.» 18 Voyant qu'il lui avait ouvert tout son cœur, Delila envoya appeler les princes des Philistins et leur fit dire: «Montez cette fois-ci, car il m'a ouvert tout son cœur.» Les princes des Philistins montèrent vers elle et apportèrent l'argent. 19 Elle endormit Samson sur ses genoux. Puis, ayant appelé un homme, elle lui fit raser les 7 tresses de la tête de Samson et commença ainsi à le dompter. Il perdit sa force. 20 Elle dit alors: «Les Philistins sont sur toi, Samson!» Il se réveilla et dit: «Je m'en tirerai comme les autres fois, je me dégagerai.» Il ne savait pas que l'Eternel s'était retiré de lui. 21 Les Philistins s’emparèrent de lui et lui crevèrent les yeux. Ils le firent descendre à Gaza et l’attachèrent avec des chaînes en bronze. Il dut tourner la meule pour le blé dans la prison.

Mort de Samson

22 Cependant les cheveux de Samson recommençaient à pousser, depuis le moment où il avait été rasé. 23 Or les princes des Philistins se rassemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon[d], leur dieu, et pour se réjouir. Ils disaient: «Notre dieu a livré Samson, notre ennemi, entre nos mains.» 24 En le voyant, les membres du peuple célébrèrent leur dieu en disant: «Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, celui qui semait la dévastation dans notre pays et qui multipliait nos morts.» 25 Dans leur joie, ils dirent: «Qu'on appelle Samson et qu'il nous amuse!» On fit sortir Samson de la prison et il joua devant eux. Lorsqu’on le plaça entre les colonnes, 26 Samson dit au jeune homme qui le tenait par la main: «Laisse-moi toucher les colonnes sur lesquelles repose la maison et m'appuyer contre elles.» 27 La maison était remplie d'hommes et de femmes. Tous les princes des Philistins étaient là, et il y avait sur le toit environ 3000 personnes, hommes et femmes, qui regardaient Samson jouer. 28 Alors Samson fit appel à l'Eternel en disant: «Seigneur Eternel, souviens-toi de moi, je t’en prie! O Dieu, donne-moi de la force cette fois seulement, et que d'un seul coup je tire vengeance des Philistins pour mes deux yeux!» 29 Puis il attrapa les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait la maison et s'appuya contre elles. L'une était à sa droite, et l'autre à sa gauche. 30 Samson dit: «Que je meure avec les Philistins!» Il se pencha de toutes ses forces, et la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui s’y trouvait. Ceux qu'il tua à sa mort furent plus nombreux que ceux qu'il avait tués pendant sa vie. 31 Ses frères et toute la famille de son père descendirent et l'emportèrent. Lorsqu'ils furent remontés chez eux, ils l'enterrèrent entre Tsorea et Eshthaol dans le tombeau de son père Manoach. Il avait été juge en Israël pendant 20 ans.

Footnotes:

  1. Juges 6:32 Jerubbaal: littéralement que Baal se défende.
  2. Juges 8:27 Ephod: élément de la tenue des prêtres et du grand-prêtre devenu l’objet d’un culte idolâtrique.
  3. Juges 8:27 Prostitutions: c’est-à-dire un culte idolâtrique.
  4. Juges 16:23 Dagon: père de Baal d’après la mythologie, dieu de l’agriculture et de la mer, considéré comme l’inventeur de la charrue.
Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes