A A A A A
Bible Book List

Job 38-42Segond 21 (SG21)

Intervention de Dieu 38.1–42.17

Description des œuvres divines

38 L'Eternel répondit à Job du milieu de la tempête. Il dit:

«Qui est celui qui obscurcit mes plans

par des discours dépourvus de savoir?

Mets donc une ceinture autour de ta taille comme un vaillant homme!

Je t'interrogerai et tu me renseigneras.

»Où étais-tu quand j’ai fondé la terre?

Déclare-le, puisque tu es si intelligent!

Qui a fixé ses dimensions? Tu le sais, n’est-ce pas?

Ou qui a déplié le ruban à mesurer sur elle?

Sur quoi ses bases reposent-elles?

Ou qui en a posé la pierre angulaire

alors que les étoiles du matin éclataient ensemble en chants d'allégresse

et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?

»Qui a bloqué la mer avec des portes

quand, dans son jaillissement, elle est sortie du ventre maternel,

quand j’ai fait des nuages son habit

et de l'obscurité ses langes,

10 quand je lui ai fixé des limites

et imposé verrou et portes,

11 quand j’ai dit: ‘Tu pourras venir jusqu'ici, tu n'iras pas plus loin.

Ici s'arrêtera l'orgueil de tes vagues’?

12 »Depuis que tu existes, as-tu donné des ordres au matin?

As-tu montré sa place à l'aurore

13 pour qu’elle attrape les bords de la terre

et que les méchants en tombent?

14 Tout se transforme alors, comme l'argile qui reçoit une empreinte,

et l’ensemble se présente comme paré d’un habit.

15 Quant aux méchants, ils sont privés de leur lumière,

et le bras prêt à agir est brisé.

16 »As-tu pénétré jusqu'aux sources de la mer?

T'es-tu promené dans les profondeurs du gouffre?

17 Les portes de la mort t’ont-elles été dévoilées?

As-tu vu les portes de l'ombre de la mort?

18 As-tu perçu toute la largeur de la terre?

Déclare-le, si tu sais tout cela!

19 »Où est donc le chemin qui conduit à l’habitation de la lumière?

Et les ténèbres, où ont-elles leur domicile

20 pour que tu puisses les conduire vers leur territoire

et discerner les sentiers qui mènent chez elles?

21 Tu le sais, puisque tu étais déjà né

et que le nombre de tes jours est si grand!

22 »Es-tu parvenu jusqu'aux réserves de neige?

As-tu vu les dépôts de grêle

23 que je tiens en réserve pour les moments de détresse,

pour les jours de guerre et de bataille?

24 Par quel chemin la lumière se divise-t-elle

et le vent d'est déferle-t-il sur la terre?

25 Qui a ouvert un passage pour les averses,

un chemin pour l'éclair et le tonnerre,

26 pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants,

sur un désert où il n'y a pas d'êtres humains,

27 pour qu'elle rassasie les endroits solitaires et arides

et fasse pousser et sortir l'herbe?

28 »La pluie a-t-elle un père?

Qui donc fait naître les gouttes de rosée?

29 De quel ventre est sortie la glace

et qui a donné naissance au givre,

30 pour que l’eau se déguise en pierre

et que la surface du gouffre reste figée?

31 »Peux-tu serrer les liens des Pléiades

ou détacher les cordages d’Orion?

32 Fais-tu paraître au moment voulu les constellations du zodiaque

et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits?

33 Connais-tu les règles du ciel?

Peux-tu instaurer l’autorité de Dieu sur la terre?

34 Peux-tu élever ta voix jusqu'aux nuages

pour que des torrents d'eau te couvrent?

35 As-tu lancé des éclairs? Sont-ils partis?

Te disent-ils: ‘Nous voici’?

36 »Qui a mis la sagesse au fond du cœur

ou donné l'intelligence à l'esprit?

37 Qui a la sagesse nécessaire pour compter les nuages?

Qui peut faire pencher les cruches du ciel

38 pour provoquer des coulées de boue

et coller ensemble les mottes de terre?

Les soins divins pour les animaux

39 »Chasses-tu la proie pour la lionne

et satisfais-tu l’appétit des lionceaux

40 quand ils sont couchés dans leur tanière,

quand ils sont aux aguets dans leur repaire?

41 Qui prépare au corbeau sa nourriture

quand ses petits crient vers Dieu

et vacillent, affamés?

39 »Sais-tu quand les bouquetins font leurs petits?

Observes-tu les biches quand elles mettent bas?

Comptes-tu les mois pendant lesquels elles portent

et connais-tu l'époque où elles mettent bas?

Elles se courbent, libèrent leurs petits

et sont délivrées de leurs douleurs.

Leurs petits prennent des forces et grandissent en plein air,

puis ils s'éloignent et ne reviennent plus vers elles.

»Qui a rendu l'âne sauvage indépendant

et l'a libéré de tout lien?

J'ai fait de la steppe son domicile,

de la terre salée son habitation.

Il se moque du grondement des villes,

il n'entend pas les cris d’un maître.

Il parcourt les montagnes pour trouver sa nourriture,

il est à la recherche de tout ce qui est vert.

»Le buffle désire-t-il être à ton service?

Passe-t-il la nuit près de ta mangeoire?

10 L'attaches-tu avec une corde pour qu'il trace un sillon?

Traînera-t-il la herse derrière toi dans les vallées?

11 Pourras-tu t’appuyer sur lui parce que sa force est grande?

Lui laisseras-tu ton travail?

12 Peux-tu te fier à lui pour rentrer ta récolte?

La rassemblera-t-il dans ton aire de battage?

13 »L'aile des autruches se déploie joyeusement.

On dirait l'aile, le plumage de la cigogne.

14 Cependant, l'autruche abandonne ses œufs à la terre

et les laisse chauffer sur la poussière.

15 Elle oublie qu’un pied peut les écraser,

qu'une bête sauvage peut les piétiner.

16 Elle traite durement ses petits, comme s'ils n'étaient pas à elle.

Elle n’est pas inquiète à l’idée d’avoir travaillé pour rien.

17 En effet, Dieu lui a refusé la sagesse,

il ne lui a pas attribué l'intelligence.

18 Quand elle se dresse et prend sa course,

elle se moque du cheval et de son cavalier.

19 »Est-ce toi qui donnes la puissance au cheval

et qui habilles son cou d'une crinière flottante?

20 Le fais-tu bondir comme la sauterelle?

Son fier hennissement est source de terreur.

21 Il trépigne dans la vallée et se réjouit de sa force,

il s'élance au-devant des armes.

22 Il se moque de la peur, il n'est pas effrayé,

il ne recule pas devant l'épée.

23 Sur lui résonnent le carquois,

la lance étincelante et le javelot.

24 Bouillonnant d'ardeur, il dévore l’espace.

Il ne tient pas en place quand le son de la trompette retentit.

25 Chaque fois que la trompette sonne, il dit:

‘En avant!’ De loin il flaire la bataille,

la voix retentissante des chefs et les cris de guerre.

26 »Est-ce grâce à ton intelligence que l'épervier prend son vol

et déploie ses ailes en direction du sud?

27 Est-ce sur ton ordre que l'aigle royal prend de la hauteur

et place son nid sur les sommets?

28 C'est dans les rochers qu'il réside et passe les nuits,

c’est sur une dent de rocher qu’il a sa forteresse.

29 De là il cherche sa proie.

Ses yeux l’aperçoivent de loin.

30 Ses petits boivent le sang

et *là où sont des cadavres, là il se trouve[a]

Incapacité de Job à répondre

40 L'Eternel reprit la parole et dit à Job:

«Le faiseur de reproches va-t-il faire un procès au Tout-Puissant?

Celui qui veut corriger Dieu va-t-il répliquer?»

Job répondit à l'Eternel:

«Je ne fais pas le poids. Que pourrais-je te répondre?

Je mets la main sur ma bouche:

j'ai parlé une fois, mais je ne répliquerai plus,

et même deux, mais je n'ajouterai rien.»

Les animaux monstrueux

L'Eternel répondit encore à Job du milieu de la tempête et dit:

«Mets donc une ceinture autour de ta taille comme un vaillant homme!

Je t'interrogerai et tu me renseigneras.

Voudrais-tu vraiment casser mon jugement?

Voudrais-tu me condamner pour te donner raison?

As-tu un bras pareil à celui de Dieu,

une voix tonnante comme la sienne?

10 Pare-toi donc de fierté et de prestige,

habille-toi de majesté et de splendeur!

11 Déverse le trop-plein de ta colère

et d'un regard abaisse ceux qui font les fiers!

12 D'un regard humilie tous les fiers,

écrase sur place les méchants,

13 cache-les tous ensemble dans la poussière,

enferme-les dans un endroit caché!

14 Alors moi-même je te rendrai hommage

parce que le salut te sera venu de toi-même.

15 »Vois l’animal par excellence[b] que j’ai créé, tout comme toi!

Il mange de l'herbe comme un bœuf.

16 Vois: sa force est dans ses reins

et sa vigueur dans les muscles de son ventre.

17 Il raidit sa queue comme un cèdre.

Les nerfs de ses cuisses sont entrelacés.

18 Ses os sont des tubes de bronze,

ses membres sont pareils à des barres de fer.

19 Il est le chef-d’œuvre de Dieu.

Celui qui l'a fait l'a pourvu d'une épée.

20 Il trouve sa nourriture dans les montagnes,

là où jouent toutes les bêtes sauvages.

21 Il se couche sous les lotus,

il se cache dans les roseaux et les marécages.

22 Les lotus le couvrent de leur ombre,

les saules de la rivière l'environnent.

23 Si le fleuve devient violent, il ne s'alarme pas;

si le Jourdain se précipite contre sa gueule, il reste confiant.

24 Est-ce quand il a les yeux ouverts qu'on pourra l’attraper?

Utilisera-t-on des pièges pour lui transpercer le nez?

25 »Prendras-tu le léviathan[c] à l'hameçon?

Lui attacheras-tu la gueule avec une corde?

26 Mettras-tu une baguette dans ses narines?

Lui transperceras-tu la mâchoire avec un crochet?

27 T’adressera-t-il de nombreuses supplications?

Te parlera-t-il d'une voix douce?

28 Conclura-t-il une alliance avec toi?

Pourras-tu le prendre comme esclave pour toujours?

29 Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau?

L'attacheras-tu pour amuser tes filles?

30 Des pêcheurs en feront-ils le commerce?

Le partagera-t-on entre marchands?

31 Cribleras-tu sa peau de flèches

et sa tête de harpons?

32 Pose la main sur lui! Tu te souviendras ensuite du combat

et tu ne recommenceras plus!

41 »Tout espoir de le vaincre est trompeur.

A son seul aspect n'est-on pas terrassé?

Si personne n'est assez courageux pour l'exciter,

qui donc pourrait me résister en face?

*Qui m’a donné le premier pour que je le paie en retour?[d]

Tout ce qui est sous le ciel m'appartient.

»Je veux encore parler de ses membres,

de sa puissance et de la beauté de sa constitution.

Qui l’a dépouillé de son habit?

Qui pourra pénétrer entre ses mâchoires?

Qui a ouvert les portes de sa gueule?

Autour de ses dents, c’est la terreur!

Ses fiers et puissants boucliers

sont étroitement et solidement liés.

Ils sont si serrés

que l'air ne passe pas entre eux.

Collés l’un contre l’autre,

ils sont imbriqués, inséparables.

10 »Ses éternuements dégagent de la lumière;

ses yeux sont pareils aux paupières de l'aurore.

11 Des flammes jaillissent de sa bouche,

des étincelles de feu s'en échappent.

12 Une fumée sort de ses narines,

comme d’une marmite qui bout ou d’un chaudron surchauffé.

13 Son souffle allume des charbons,

de sa gueule sort une flamme.

14 La force se loge dans son cou.

Devant lui on bondit d’épouvante.

15 »Les éléments de son corps tiennent solidement ensemble,

comme coulés d’une pièce, inébranlables.

16 Son cœur est aussi résistant que la pierre,

aussi résistant que la pierre de meule du bas[e].

17 Quand il se lève, les plus puissants ont peur

et s’enfuient, affolés.

18 L’approcher avec l'épée est inefficace,

tout comme avec la lance, le javelot et la cuirasse.

19 A ses yeux, le fer n’est que de la paille

et le bronze du bois pourri.

20 La flèche ne le fait pas fuir,

les pierres de la fronde sont des brins de paille pour lui.

21 Il ne voit dans la massue qu’un brin de paille,

il rit au sifflement du javelot.

22 »Sous son ventre se trouvent des pointes aiguës:

on dirait une herse qu'il traîne sur de la vase.

23 Il fait bouillonner le fond de la mer comme une marmite,

il l'agite comme un vase rempli de parfum.

24 Il laisse après lui un sentier lumineux,

les flots prennent une teinte blanche.

25 Sur la terre personne n'est son maître;

il a été créé pour n’éprouver aucune peur.

26 Il défie tout ce qui est grand,

il est le roi des plus fiers animaux.»

Aveu par Job de son ignorance

42 Job répondit à l'Eternel:

«Je reconnais que tout est possible pour toi

et que rien ne peut s’opposer à tes projets.

‘Qui est celui qui dissimule mes plans par un manque de savoir?’

Oui, j'ai parlé, sans les comprendre,

de merveilles qui me dépassent et que je ne connais pas.

‘Ecoute-moi et je parlerai!

Je t'interrogerai et tu me renseigneras.’

Mon oreille avait entendu parler de toi,

mais maintenant mon œil t'a vu.

C'est pourquoi je me condamne et je reconnais mes torts

sur la poussière et sur la cendre.»

Retour de Job à la prospérité

Après avoir adressé ces paroles à Job, l’Eternel dit à Eliphaz de Théman: «Je suis en colère contre toi et contre tes deux amis parce que vous n'avez pas parlé de moi correctement comme l'a fait mon serviteur Job. Prenez maintenant 7 taureaux et 7 béliers, allez trouver mon serviteur Job et offrez un holocauste pour vous. Mon serviteur Job priera pour vous, et c'est parce que j’ai de la considération pour lui que je ne vous traiterai pas conformément à votre folie. En effet, vous n'avez pas parlé de moi correctement comme l'a fait mon serviteur Job.»

Eliphaz de Théman, Bildad de Shuach et Tsophar de Naama allèrent faire comme l'Eternel leur avait dit, et l'Eternel eut de la considération pour Job.

10 L'Eternel rétablit la situation de Job quand celui-ci eut prié pour ses amis; il lui accorda le double de tout ce qu'il avait possédé.

11 Les frères, les sœurs et les anciennes connaissances de Job vinrent tous lui rendre visite, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils lui exprimèrent leur compassion et le réconfortèrent à cause de tout le malheur que l'Eternel avait fait venir sur lui. Chacun lui donna une pièce d’argent et un anneau d'or.

12 L'Eternel bénit la dernière partie de la vie de Job beaucoup plus que la première. Il posséda 14'000 brebis, 6000 chameaux, 1000 paires de bœufs et 1000 ânesses. 13 Il eut aussi 7 fils et 3 filles: 14 il appela la première Jemima, la deuxième Ketsia et la troisième Kéren-Happuc. 15 Dans tout le pays on ne trouvait pas d'aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d'héritage parmi leurs frères.

16 Job vécut après cela 140 ans, et il vit ses fils et les descendants de ses fils jusqu'à la quatrième génération. 17 Puis il mourut, âgé et rassasié de jours.

Footnotes:

  1. Job 39:30 Là… se trouve: renvoi à ce texte en Matthieu 24.28; Luc 17.37.
  2. Job 40:15 L’animal par excellence: en hébreu behémot, littéralement les bêtes, souvent identifié à l’hippopotame.
  3. Job 40:25 Léviathan: voir la note 3.8.
  4. Job 41:3 Qui… retour: cité en Romains 11.35.
  5. Job 41:16 Pierre de meule du bas: on écrasait le blé entre deux meules; celle du bas, fixe, devait être particulièrement solide.
Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes