A A A A A
Bible Book List

Romains 14-16 La Bible du Semeur (BDS)

Le respect des frères et sœurs en la foi

14 Accueillez celui qui est mal affermi dans la foi, sans contester sans cesse ses opinions[a]. Ainsi la foi de l’un le conduit à manger de tout. L’autre, qui est mal affermi dans la foi, ne mange que des légumes. Que celui qui mange de tout ne méprise pas celui qui ne fait pas comme lui, et que celui qui ne mange pas de viande ne condamne pas celui qui en mange, car Dieu lui a fait bon accueil. Qui es-tu, toi, pour juger le serviteur d’un autre ? Qu’il tienne bon ou qu’il tombe, c’est l’affaire de son maître. Mais il tiendra bon car le Seigneur, son maître, a le pouvoir de le faire tenir.

Pour celui-ci, tel jour a plus d’importance qu’un autre[b] ; pour celui-là, ils sont tous égaux : à chacun d’avoir une pleine conviction en lui-même. Celui qui fait une distinction entre les jours le fait pour le Seigneur. Celui qui mange de tout le fait aussi pour le Seigneur, puisqu’il remercie Dieu pour sa nourriture. Et celui qui s’abstient de certains aliments le fait encore pour le Seigneur, car lui aussi remercie Dieu.

Aucun de nous ne vit pour lui-même et aucun ne meurt pour lui-même. Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Ainsi, que nous vivions ou que nous mourions, nous appartenons au Seigneur. En effet, Christ est mort et il est revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants. 10 Et toi, pourquoi condamnes-tu ton frère ? Ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Ne devons-nous pas tous comparaître devant le tribunal de Dieu ? 11 Car il est écrit :

Aussi vrai que je vis, dit le Seigneur,
tout genou ploiera devant moi
et toute langue
me reconnaîtra comme Dieu[c] .

12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. 13 Cessons donc de nous condamner les uns les autres.

Se soucier des frères et sœurs en la foi

Prenez plutôt la décision de ne rien mettre en travers du chemin d’un frère qui puisse le faire trébucher ou tomber. 14 Pour moi, je sais et je suis pleinement convaincu, en accord avec la pensée du Seigneur Jésus, que rien n’est impur en soi. Cependant, si quelqu’un considère que telle chose est impure, alors elle est impure pour lui. 15 Si donc, à cause d’un aliment, tu fais du tort à ton frère, tu ne te conduis pas selon l’amour. Ne va pas, pour un aliment, causer la perte de celui pour qui Christ est mort. 16 Que ce qui est bien pour vous ne devienne pas pour d’autres une occasion de dire du mal de vous[d]. 17 Dans le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire qui importent, mais une vie juste, la paix et la joie que produit l’Esprit Saint. 18 Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et estimé des hommes.

19 Ainsi donc, cherchons[e] toujours ce qui contribue à favoriser la paix et à nous faire grandir les uns les autres dans la foi. 20 Ne va pas, pour un aliment, détruire l’œuvre de Dieu. Tout est pur, c’est vrai. Mais il est mal de manger tel aliment si cela risque de causer la chute d’un frère. 21 Ce qui est bien, c’est de s’abstenir de viande, de vin, bref, de tout ce qui peut entraîner la chute de ton frère. 22 Garde devant Dieu cette foi que tu as. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même par ce qu’il approuve. 23 Mais celui qui mange tout en ayant des doutes à ce sujet est déjà condamné, car son attitude ne découle pas de la foi. Or tout ce qui ne découle pas de la foi est péché.

Le soutien des frères et sœurs en la foi

15 Nous qui sommes forts, nous devons porter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, sans chercher notre propre satisfaction. Que chacun de nous recherche la satisfaction de son prochain pour le bien de celui-ci, en vue de l’aider à grandir dans la foi. Car Christ n’a pas cherché sa propre satisfaction, mais il a dit, comme le déclare l’Ecriture : Les insultes des hommes qui t’insultent sont retombées sur moi[f]. Or tout ce qui a été consigné autrefois dans l’Ecriture l’a été pour nous instruire, afin que la patience et l’encouragement qu’apporte l’Ecriture produisent en nous l’espérance. Que Dieu, source de toute patience et de tout encouragement, vous donne de vivre en plein accord les uns avec les autres, conformément à l’enseignement de Jésus-Christ[g]. Ainsi, d’un commun accord et d’une seule voix, vous célébrerez la gloire du Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ.

Jésus-Christ est venu pour les Juifs et pour les non-Juifs

Accueillez-vous donc les uns les autres, tout comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. Voici, en effet, ce que j’affirme : c’est, d’abord, que Christ est venu se mettre au service des Juifs pour montrer que Dieu est véridique en accomplissant les promesses faites à leurs ancêtres ; c’est, ensuite, qu’il est venu pour que les non-Juifs, de leur côté, louent Dieu à cause de sa compassion, comme le dit l’Ecriture :

Aussi je publie tes louanges parmi les peuples,
je te célèbre par mes chants[h] .

10 Et ailleurs :

Peuples, réjouissez-vous avec son peuple[i] .

11 Ou encore :

Louez le Seigneur, vous, gens de toutes les nations,
que tous les peuples disent ses louanges[j] !

12 Esaïe dit de son côté :

Un rejeton naîtra d’Isaï,
on le verra se lever pour gouverner tous les peuples,
les peuples étrangers mettront en lui leur espérance[k] .

13 Que le Dieu de l’espérance, vous comble de toute joie et de sa paix par votre confiance en lui. Ainsi votre cœur débordera d’espérance par la puissance du Saint-Esprit.

Projets

14 Frères et sœurs, j’ai personnellement la conviction que vous êtes pleins de bonté, remplis de toute la connaissance, et tout à fait capables, par conséquent, de vous conseiller les uns les autres. 15 Cependant, je vous ai écrit avec une certaine audace sur quelques points ; car je désirais raviver vos souvenirs, à cause de la grâce que Dieu m’a accordée. 16 En effet, il a fait de moi le serviteur de Jésus-Christ pour les non-Juifs. J’accomplis ainsi la tâche d’un prêtre[l] en annonçant l’Evangile de Dieu aux non-Juifs pour que ceux-ci deviennent une offrande agréable à Dieu[m], consacrée par l’Esprit Saint. 17 Voilà pourquoi, grâce à Jésus-Christ, je suis fier de mon travail pour Dieu. 18 Car si j’ose parler, c’est seulement de ce que Christ a accompli par mon moyen pour amener les non-Juifs à obéir à Dieu. Il l’a fait par mes paroles et mes actes, 19 par sa puissance qui s’est manifestée dans les miracles et les prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu. Ainsi, à partir de Jérusalem jusqu’en Illyrie[n], en rayonnant en tous sens, j’ai fait partout retentir l’Evangile de Christ. 20 Je me suis fait un point d’honneur de proclamer l’Evangile là où le nom de Christ n’était pas encore connu. Je ne voulais en aucun cas bâtir sur des fondations posées par d’autres. 21 J’ai agi selon cette parole de l’Ecriture :

Ceux à qui l’on n’avait rien dit de lui le verront,
et ceux qui n’avaient pas entendu parler de lui
comprendront[o] .

22 C’est aussi cette raison qui m’a empêché bien des fois d’aller chez vous.

23 A présent, je n’ai plus de champ d’action dans ces régions. Or, depuis plusieurs années, je désire aller chez vous 24 et cela pourra se réaliser quand j’irai en Espagne. En effet, j’espère vous voir en passant, et je compte sur vous pour m’aider à me rendre dans ce pays[p] après avoir satisfait au moins en partie mon désir de vous rencontrer. 25 Pour l’instant, je vais à Jérusalem pour le service des membres du peuple saint. 26 En effet, les Eglises de la Macédoine et de l’Achaïe ont décidé de donner une part de leurs biens pour venir en aide aux croyants pauvres de Jérusalem. 27 C’est une décision de leur part et elles le leur devaient : car si les non-Juifs ont eu leur part des biens spirituels des Juifs, ils doivent bien, à leur tour, les assister de leurs biens matériels. 28 Lorsque je me serai acquitté de ce service et que j’aurai remis en bonne et due forme à ses destinataires le fruit de cette initiative, je prendrai le chemin de l’Espagne et passerai donc par chez vous. 29 Et je sais que lorsque je viendrai chez vous, ce sera avec la pleine bénédiction de Christ.

30 Je vous le demande, frères et sœurs, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour que donne l’Esprit : combattez avec moi, en priant Dieu pour moi. 31 Qu’il me fasse échapper aux incrédules de la Judée[q] et permette que l’aide que j’apporte à Jérusalem puisse être reçue favorablement par les membres du peuple saint. 32 Ainsi je pourrai venir chez vous le cœur plein de joie, si Dieu le veut, et trouver quelque repos parmi vous. 33 Que le Dieu qui donne la paix soit avec vous tous. Amen.

Salutations

16 Je vous recommande notre sœur Phœbé, diaconesse[r] de l’Eglise qui est à Cenchrées[s]. Réservez-lui, en vertu de votre union commune au Seigneur, l’accueil que lui doivent des membres du peuple saint. Mettez-vous à sa disposition pour toute affaire où elle aurait besoin de vous. Car elle est intervenue en faveur de beaucoup et, en particulier, pour moi.

Saluez Prisca et Aquilas[t], mes collaborateurs dans le service de Jésus-Christ. Ils ont risqué leur vie pour sauver la mienne. Je ne suis pas seul à leur en devoir gratitude. C’est aussi le cas de toutes les Eglises des pays païens. Saluez aussi l’Eglise qui se réunit dans leur maison[u].

Saluez mon cher Epaïnète : il est le premier à s’être tourné vers Christ dans la province d’Asie. Saluez Marie, qui s’est beaucoup dépensée pour vous. Saluez Andronicus et Junia[v], qui sont du même peuple que moi : ils ont été mes compagnons de captivité ; ils sont très estimés en tant qu’apôtres[w], eux qui se sont même convertis à Christ avant moi. Saluez Ampliatus qui m’est très cher dans le Seigneur. Saluez Urbain, notre collaborateur dans le service de Christ ainsi que mon cher Stachys. 10 Saluez Apellès, qui a prouvé son attachement à Christ. Saluez aussi les gens de la maison d’Aristobule[x] 11 et Hérodion qui fait partie du même peuple que moi. Saluez les gens de la maison de Narcisse[y] qui appartiennent au Seigneur.

12 Saluez Tryphène et Tryphose qui toutes deux travaillent dur pour le Seigneur, ainsi que ma chère Perside qui a travaillé dur pour le Seigneur. 13 Saluez Rufus[z], cet homme que le Seigneur a choisi, et sa mère, qui est aussi une mère pour moi.

14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas et tous les frères et sœurs qui sont avec eux. 15 Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, Olympas et tous les membres du peuple saint qui sont avec eux. 16 Saluez-vous les uns les autres en vous donnant le baiser fraternel. Toutes les Eglises de Christ vous adressent leurs salutations.

17 Je vous engage instamment, chers frères et sœurs, à prendre garde à ceux qui sèment la division et égarent les autres en s’opposant à l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez-vous d’eux, 18 car les gens de cette sorte ne servent pas Christ, notre Seigneur, mais leur ventre. Avec leurs belles paroles et leurs discours flatteurs, ils séduisent ceux qui ne discernent pas le mal. 19 Votre obéissance est connue de tous et cela me remplit de joie, mais je désire que vous sachiez discerner le bien[aa] et que vous soyez incorruptibles à l’égard du mal. 20 Le Dieu qui donne la paix ne tardera pas à écraser Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec vous[ab].

21 Timothée, mon collaborateur, ainsi que Lucius, Jason et Sosipater, qui appartiennent au même peuple que moi, vous saluent. 22 Moi, Tertius[ac] qui écris cette lettre, j’ajoute mes salutations dans le Seigneur qui nous unit. 23 Vous saluent encore : Gaïus qui m’offre l’hospitalité et chez qui se réunit toute l’Eglise, Eraste[ad], le trésorier de la ville, ainsi que le frère Quartus[ae].

25 Béni soit Dieu ! Il a le pouvoir de vous rendre forts dans la foi, conformément à l’Evangile que je prêche en annonçant Jésus-Christ, selon la révélation du plan de Dieu, tenu secret pendant les siècles passés 26 et qui s’accomplit de façon manifeste de nos jours. Comme l’a ordonné le Dieu éternel, il est porté, par les écrits des prophètes, à la connaissance de tous les peuples pour qu’ils soient amenés à lui obéir en croyant. 27 A ce Dieu qui seul possède la sagesse soit la gloire, de siècle en siècle, par Jésus-Christ. Amen[af].

Footnotes:

  1. 14.1 Autre traduction : sans discuter sans cesse de ses opinions.
  2. 14.5 Il s’agissait sans doute de chrétiens d’origine juive qui continuaient à respecter le sabbat et les jours de fêtes cultuelles instituées par la Loi mosaïque.
  3. 14.11 Es 45.23 cité selon l’ancienne version grecque.
  4. 14.16 Certains manuscrits ont : nous.
  5. 14.19 Certains manuscrits ont : nous cherchons.
  6. 15.3 Ps 69.10.
  7. 15.5 Autre traduction : selon ce que Jésus-Christ voudra.
  8. 15.9 Ps 18.50.
  9. 15.10 Dt 32.43.
  10. 15.11 Ps 117.1.
  11. 15.12 Es 11.1, 10 cité selon l’ancienne version grecque.
  12. 15.16 Paul emploie un mot qui signifie : officiant.
  13. 15.16 Paul voulait présenter les non-Juifs convertis à Dieu comme le prêtre juif présentait au Seigneur des offrandes qu’il agréait.
  14. 15.19 Province romaine correspondant à l’ancienne Yougoslavie.
  15. 15.21 Es 52.15 cité selon l’ancienne version grecque.
  16. 15.24 D’après les coutumes de l’époque, cette aide demandée par Paul comprenait des indications, des recommandations, des provisions de route et, éventuellement, des compagnons de voyage.
  17. 15.31 C’est-à-dire aux Juifs de Jérusalem et de Judée qui étaient ses adversaires parce qu’ils ne voulaient pas croire en l’Evangile.
  18. 16.1 Le terme grec désigne la fonction dont il est question dans 1 Tm 3.11. Autres traductions : qui est au service de l’Eglise qui est à Cenchrées, ou : qui exerce un ministère au service de l’Eglise qui est à Cenchrées.
  19. 16.1 Voir Ac 18.18 et note.
  20. 16.3 Voir Ac 18.2 et note.
  21. 16.5 Au premier siècle, les communautés chrétiennes se réunissaient dans des maisons particulières. Ce chapitre en nomme quatre situées à Rome (v. 5, 10, 15).
  22. 16.7 Certains manuscrits ont : Julia.
  23. 16.7 Certains comprennent : ils sont très estimés par les apôtres.
  24. 16.10 Neveu d’Hérode le Grand qui vivait à Rome et fréquentait la cour impériale du temps de Claude. Certains de ses esclaves étaient chrétiens.
  25. 16.11 Affranchi de Claude.
  26. 16.13 Probablement le fils de Simon de Cyrène qui a porté la croix de Jésus (Mc 15.21). Son frère Alexandre et lui s’étaient convertis.
  27. 16.19 Autre traduction : que vous ayez de la sagesse pour faire le bien.
  28. 16.20 Les mots : que la grâce … avec vous sont absents de certains manuscrits.
  29. 16.22 Secrétaire de Paul.
  30. 16.23 Dans une place pavée de Corinthe, des archéologues ont découvert un bloc de pierre portant l’inscription : Eraste, chef des travaux publics, a payé les frais de ce pavage. Peut-être s’agit-il du même personnage qu’ici et dans Ac 19.22 et 2 Tm 4.20.
  31. 16.23 Certains manuscrits ajoutent : 24 que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous. Amen.
  32. 16.27 La place des v. 25-27 varie selon les manuscrits qui les insèrent parfois après 14.23 ou 15.33.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes