A A A A A
Bible Book List

Proverbes 7-9 La Bible du Semeur (BDS)

Une opération de séduction

Mon fils, retiens mes paroles et
imprègne-toi de mes préceptes.
Suis mes préceptes et tu vivras,
garde mes enseignements comme la prunelle de tes yeux.
Porte-les comme un anneau à ton doigt,
grave-les sur les tablettes de ton cœur.
Dis à la sagesse : « Tu es ma sœur[a] »,
et considère l’intelligence comme ta parente,
pour qu’elles te préservent de la femme d’autrui,
de l’inconnue aux paroles enjôleuses.

Un jour, je regardais à travers le treillis de ma fenêtre[b],
et je vis un de ces jeunes sans expérience,
j’observai un jeune homme écervelé.
Il passait dans la rue près du coin où se tenait l’une de ces femmes,
se dirigeant vers sa maison.
C’était au crépuscule, le jour baissait,
et l’obscurité de la nuit commençait à se répandre.
10 Or, voici que cette femme vint à sa rencontre,
habillée comme une prostituée et l’esprit plein de ruse.
11 Elle parlait fort, impertinente,
elle ne tenait pas en place chez elle.
12 Tantôt dans la rue, tantôt sur les places,
elle faisait le guet à tous les carrefours.
13 Elle attrapa le jeune homme, l’embrassa
et, l’air effronté, elle lui dit :
14 « J’avais à faire un sacrifice de reconnaissance,
je viens, aujourd’hui même, de m’acquitter de mes vœux[c].
15 Voilà pourquoi je suis sortie à ta rencontre,
je cherchais à te voir, et je t’ai trouvé.
16 J’ai garni mon lit de couvertures
et d’étoffe brodée en fils d’Egypte[d].
17 J’ai parfumé mon lit
de myrrhe, d’aloès et de cinnamome.
18 Viens, grisons-nous d’amour jusqu’au matin,
livrons-nous aux délices de la volupté,
19 car mon mari n’est pas à la maison :
il est parti pour un voyage au loin.
20 Il a emporté une bourse pleine d’argent,
il ne rentrera qu’à la pleine lune. »
21 A force d’artifices, elle le fit fléchir ;
par ses propos enjôleurs, elle l’entraîna.
22 Alors il se mit soudain à la suivre
comme un bœuf qui va à l’abattoir,
comme un fou qu’on lie pour le châtier,
23 jusqu’à ce qu’une flèche lui transperce le foie,
comme un oiseau qui se précipite dans le filet
sans se douter qu’il y va de sa vie.
24 Et maintenant, mes fils, écoutez-moi !
Prêtez attention à mes paroles !
25 Que votre cœur ne se laisse pas entraîner par une telle femme !
Ne vous égarez pas dans ses sentiers,
26 car nombreuses sont ses victimes blessées à mort,
et ceux qu’elle a fait périr comptent parmi les plus robustes.
27 Sa maison est le chemin du séjour des morts
qui mène directement aux demeures de la mort.

Le poème de la Sagesse

Ecoutez : la Sagesse appelle,
la raison élève la voix[e].
Elle est postée sur les hauteurs, |le long des routes,
aux carrefours.
Tout près des portes de la ville,
là où l’on passe pour entrer, |elle fait retentir sa voix :
« C’est chacun de vous que j’appelle,
c’est pour vous, les humains, que ma voix se fait entendre,
à vous, qui manquez d’expérience : |apprenez donc à réfléchir ;
et à vous, insensés : |devenez donc intelligents !
Ecoutez-moi, car j’ai à dire |des choses capitales,
et ce sont des paroles justes |qui franchiront mes lèvres.
Oui, ma bouche proférera |la vérité,
le mal fait horreur à mes lèvres,
et mon palais proclamera |uniquement ce qui est juste.
Il n’y a pas de fourberie, |rien de retors dans mes paroles,
elles sont toutes justes |pour qui comprend les choses,
elles sont droites |pour qui trouve la connaissance.
10 Recherchez mon éducation |plutôt que de l’argent,
et choisissez la connaissance |plutôt que l’or, l’or le plus pur.
11 Car la sagesse est préférable |aux perles précieuses,
et les biens les plus désirables |ne sauraient l’égaler[f].
12 Moi, je suis la Sagesse, |j’habite à côté de la réflexion,
j’ai découvert l’art de penser.
13 Lorsqu’on craint l’Eternel, |on déteste le mal.
Je déteste l’orgueil, |la suffisance, |la conduite mauvaise
et la bouche menteuse.
14 C’est à moi qu’appartiennent |le conseil et la réflexion.
Je suis l’intelligence |et possède la force.
15 C’est par moi que règnent les rois,
et que les dirigeants |décrètent des lois justes.
16 Par moi gouvernent tous les chefs,
tous les hommes d’Etat |et tous les magistrats sur terre.
17 Moi, j’aime ceux qui m’aiment,
et ceux qui me recherchent |ne manquent pas de me trouver.
18 Je suis accompagnée |de la richesse et de l’honneur,
de biens durables, de la justice.
19 Mon fruit est plus précieux que l’or,
oui, même que l’or le plus fin,
et les profits que je rapporte |valent mieux qu’un argent de choix.
20 Je marche sur la voie de la justice
et je suis les sentiers |de l’équité,
21 pour combler de biens ceux qui m’aiment
et remplir leurs trésors.

22 L’Eternel m’a donné naissance[g] |tout au début de son activité
et avant d’entreprendre |les plus anciennes de ses œuvres.
23 Oui j’ai été formée |dès les temps éternels,
bien avant que la terre fût créée.
24 J’ai été enfantée |avant que l’océan existe
et avant que les sources |aient fait jaillir |leurs eaux surabondantes.
25 Avant que les montagnes |aient été établies,
avant que les collines |soient apparues, |j’ai été enfantée.
26 Dieu n’avait pas encore |formé la terre et les campagnes
ni le premier grain de poussière |de l’univers.
27 Moi, j’étais déjà là |quand il fixa le ciel
et qu’il traça un cercle |autour de la surface |du grand abîme.
28 Et quand il condensa |les nuages d’en haut,
quand il fit jaillir avec force |les sources de l’abîme,
29 et quand il assigna |à la mer des limites
pour que ses eaux |ne les franchissent pas,
quand il détermina |les fondements du monde,
30 je me tenais |bien fermement à ses côtés[h],
me livrant sans cesse aux délices[i],
et jouant en tout temps |en sa présence.
31 Je jouais sur sa terre |dans le monde habité,
et trouvais mes délices |dans les êtres humains.
32 Maintenant donc, mes fils, |écoutez-moi :
heureux tous ceux qui suivent |les voies que je prescris !
33 Ecoutez mes leçons, |et vous deviendrez sages.
Ne les négligez pas !
34 Car : heureux l’homme qui m’écoute,
qui vient veiller à mes portes |jour après jour,
et qui monte la garde |devant l’entrée de ma maison.
35 Car celui qui me trouve |a découvert la vie,
il obtient la faveur |de l’Eternel.
36 Mais il se fait tort à lui-même, |celui qui me désobéit[j] :
tous ceux qui me haïssent |aiment la mort. »

Le festin de la Sagesse

La Sagesse a bâti une maison,
et elle en a taillé |les sept colonnes.
Elle a apprêté une bête |et elle a préparé son vin[k].
Déjà, elle a dressé sa table.
Elle a envoyé ses servantes |pour lancer ses invitations,
elle appelle du haut des lieux |les plus élevés de la ville :
« Approchez donc, |vous qui n’avez pas d’expérience ! »
A ceux qui manquent de bon sens, |elle déclare :
« Venez et mangez de mon pain
et buvez du vin que j’ai préparé.
Vous qui êtes inexpérimentés |détournez-vous de ce chemin |et vous vivrez[l].
Dirigez-vous |sur la voie de l’intelligence.

Le moqueur et le sage

Corriger un moqueur, |c’est s’attirer la confusion
et reprendre un méchant, |s’attirer un affront.
Ne reprends donc pas le moqueur, |car il te haïra ;
si tu reprends un sage, |il t’en aimera davantage.
Oui, donne des conseils au sage, |et il sera plus sage encore.
Instruis le juste, |il enrichira son savoir.
10 La sagesse commence |par la crainte de l’Eternel[m],
et la science des saints[n], |c’est le discernement.
11 Grâce à moi, la Sagesse, |tes jours seront multipliés
et des années |seront ajoutées à ta vie[o].
12 Si tu es sage, |c’est toi qui en profiteras,
mais si tu es moqueur, |tu en supporteras |toi seul les conséquences. »

Le festin de la Folie

13 Dame Folie est bien bruyante,
elle est sans expérience, |elle n’y connaît rien[p].
14 Elle s’assied |à la porte de sa maison,
elle place son siège |aux points les plus élevés de la ville,
15 pour interpeller les passants
qui vont droit leur chemin.
16 « Approchez donc, |vous qui n’avez pas d’expérience ! »
A ceux qui manquent de bon sens, |elle déclare :
17 « Les eaux dérobées sont plus douces,
et le pain mangé en secret |est savoureux. »
18 Mais ils ne savent pas |que chez elle se rassemblent les morts
et que ses invités |sont déjà au séjour des morts.

Footnotes:

  1. 7.4 Terme d’affection qui désigne la bien-aimée dans Ct 4.9, 10, 12 ; 5.1.
  2. 7.6 Les fenêtres étaient, dans les pays chauds, fermées par un treillis métallique qui tamisait les rayons du soleil et permettait de voir sans être vu.
  3. 7.14 Une partie de la viande du sacrifice était mangée par l’offrant et sa famille (Lv 7.12-15), le premier et le second jour (Lv 7.15-16). Le jeune homme est invité à ce repas.
  4. 7.16 Le lin d’Egypte était très prisé et cher (Es 19.9 ; Ez 27.7) ; c’était un signe de richesse (31.22).
  5. 8.1 Voir 1.20.
  6. 8.11 Voir 2.4.
  7. 8.22 Autres traductions : me possédait ou m’a établie. D’autres comprennent : m’a acquise ou m’a créée.
  8. 8.30 Autre traduction : Je me tenais à ses côtés comme son maître d’œuvre.
  9. 8.30 Autre traduction : faisant sans cesse ses délices.
  10. 8.36 Autre traduction : me rate.
  11. 9.2 En Orient, on mélangeait diverses épices (cannelle, myrrhe) au vin pour lui donner plus de goût (Es 5.22).
  12. 9.6 Les versions anciennes ont : Ne restez pas dans l’inexpérience.
  13. 9.10 Voir 1.7 et note.
  14. 9.10 D’autres comprennent : et connaître le Dieu saint.
  15. 9.11 Voir 3.18.
  16. 9.13 L’ancienne version grecque a lu : elle ne connaît pas la honte.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes