A A A A A
Bible Book List

Nombres 11-13 La Bible du Semeur (BDS)

Les premières crises

Les Israélites se plaignent

11 Un jour, le peuple adressa d’amères plaintes à l’Eternel. Lorsqu’il les entendit, il se mit en colère et déchaîna la foudre contre eux. Déjà, le feu dévorait une extrémité du camp.

Le peuple implora Moïse à grands cris ; celui-ci pria l’Eternel, et le feu s’arrêta. On appela ce lieu Tabeéra, parce que le feu de l’Eternel s’était embrasé contre le peuple.

Il y avait parmi le peuple un ramassis d’individus qui furent saisis de toutes sortes de désirs. Alors les Israélites, à leur tour, recommencèrent à pleurer en disant : Ah ! Si seulement nous pouvions manger de la viande ! Nous regrettons le poisson qu’on mangeait pour rien en Egypte ! Et les concombres ! Et les melons ! Et les poireaux ! Et les oignons ! Et l’ail ! A présent, nous dépérissons. Nous sommes privés de tout, rien que de la manne, toujours de la manne !

La manne ressemblait à de la graine de coriandre, elle était transparente comme de la résine de bdellium[a]. Le peuple se dispersait pour la ramasser ; puis on la broyait à la meule ou la pilait au mortier, et on la faisait cuire dans des pots pour en faire des galettes qui avaient un goût de gâteau à l’huile. Elle se déposait la nuit sur le camp avec la rosée[b].

10 Chaque famille se lamentait à l’entrée de sa tente. Moïse entendit le peuple pleurer, et l’Eternel entra dans une grande colère. Moïse en fut très affecté. 11 Il dit à l’Eternel : Pourquoi fais-tu du mal à ton serviteur ? Pourquoi ne m’accordes-tu pas ta faveur ? Comment peux-tu m’imposer la charge de tout ce peuple ? 12 Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple ? Est-ce moi qui l’ai mis au monde pour que tu me dises : « Porte-le sur ton cœur comme une nourrice porte le bébé qu’elle allaite, et cela jusqu’au pays que tu as promis à ses ancêtres » ? 13 Où trouverai-je de la viande pour la distribuer à tous ces gens qui pleurent autour de moi en disant : « Donne-nous de la viande à manger ! » 14 Je ne suis pas capable de porter, à moi seul, la responsabilité de tout ce peuple. C’est trop lourd pour moi ! 15 Si tu veux bien m’accorder une faveur, prends ma vie plutôt que de me traiter ainsi, et que je n’aie plus à contempler mon malheur.

Les soixante-dix responsables du peuple adjoints à Moïse

16 L’Eternel répondit à Moïse : Rassemble-moi soixante-dix hommes choisis parmi les responsables d’Israël, des hommes que tu sais être des responsables et des chefs du peuple, et amène-les devant la tente de la Rencontre. Qu’ils se tiennent là avec toi. 17 Alors je descendrai m’entretenir là avec toi, je prendrai de l’Esprit qui est sur toi et je le leur donnerai, pour qu’ils portent avec toi la charge de ce peuple, de sorte que tu n’auras plus à la porter seul. 18 Tu diras au peuple : « Purifiez-vous pour demain, et vous mangerez de la viande, puisque vous avez pleuré aux oreilles de l’Eternel en disant : “Ah ! Si seulement nous pouvions manger de la viande ! Nous étions si bien en Egypte !” Eh bien, l’Eternel va vous donner de la viande à manger. 19 Pas un seul jour, ni deux jours, ni cinq jours, ni dix jours, ni même vingt jours, 20 mais durant tout un mois vous en mangerez, jusqu’à ce qu’elle vous sorte par les narines et que vous en ayez la nausée. Car vous avez méprisé l’Eternel qui est au milieu de vous, et vous avez pleuré devant lui, en disant : “Pourquoi donc avons-nous quitté l’Egypte ?” »

21 Moïse répondit : Ce peuple dont je fais partie compte six cent mille hommes de pied, et toi tu leur promets, pour un mois entier, de la viande à manger ! 22 Abattra-t-on pour eux des brebis et des bœufs pour qu’ils en aient suffisamment ? Et même si on leur pêchait tous les poissons de la mer, en auraient-ils assez ?

23 L’Eternel lui répondit : Le bras de l’Eternel serait-il trop court ? Tu verras sans tarder si, oui ou non, ma parole se réalise devant toi.

L’Esprit de Dieu se pose sur les soixante-dix responsables du peuple

24 Moïse sortit et rapporta au peuple les paroles de l’Eternel, puis il rassembla soixante-dix hommes choisis parmi leurs responsables, et les plaça autour de la tente. 25 L’Eternel descendit dans la nuée et lui parla ; il prit de l’Esprit qui reposait sur lui et le donna à ces soixante-dix responsables. Quand l’Esprit se fut posé sur eux, ils se mirent à parler sous son inspiration, comme des prophètes – c’est l’unique fois que cela leur arriva.

26 L’Esprit vint également demeurer sur deux hommes qui se trouvaient dans le camp, et qui s’appelaient Eldad et Médad. L’Esprit vint reposer sur eux car ils figuraient parmi les inscrits, bien qu’ils ne se soient pas rendus à la tente, et, dans le camp, ils se mirent à parler sous l’inspiration de Dieu. 27 Un jeune homme courut avertir Moïse : Eldad et Médad sont en train de parler sous l’inspiration de Dieu dans le camp !

28 Alors Josué, fils de Noun, qui était l’assistant de Moïse depuis sa jeunesse, intervint en disant : Moïse, mon maître, empêche-les de faire cela !

29 Moïse lui répondit : Serais-tu jaloux pour moi ? Que l’Eternel, au contraire, accorde son Esprit à tous les membres de son peuple pour qu’ils deviennent tous des prophètes !

30 Puis Moïse regagna le camp avec les responsables d’Israël.

31 Un vent envoyé par l’Eternel entraîna des cailles par-dessus la mer et les fit s’abattre autour du camp, sur un rayon d’une journée de marche. Elles recouvraient le sol jusqu’à un mètre de hauteur. 32 Le peuple fut debout toute cette journée et toute la nuit, et encore tout le lendemain, pour ramasser les cailles. Personne n’en prit moins d’une tonne[c]. Ils les étalèrent tout autour du camp.

33 Ils avaient encore la viande à la bouche quand la colère de l’Eternel éclata contre le peuple, et il le frappa d’une grave épidémie. 34 On appela cet endroit Qibroth-Hattaava (Tombeaux de la convoitise), car c’est là qu’on enterra beaucoup de gens, qui avaient cédé à la convoitise[d]. 35 De Qibroth-Hattaava le peuple se mit en marche pour Hatséroth, où il s’installa.

Miryam et Aaron critiquent Moïse

12 Moïse avait épousé une femme koushite. Miryam et Aaron se mirent à le critiquer à cause de cela. Et ils dirent : Est-ce seulement par l’intermédiaire de Moïse que l’Eternel a parlé ? N’est-ce pas aussi par notre intermédiaire[e] ?

L’Eternel entendit cela. Or, Moïse était un homme très humble, plus que tout autre homme sur la terre.

Alors l’Eternel ordonna soudainement à Moïse, à Aaron et à Miryam : Rendez-vous tous les trois à la tente de la Rencontre !

Ils y allèrent. L’Eternel descendit dans la colonne de nuée et se tint à l’entrée de la tente. Il appela Aaron et Miryam et tous deux s’avancèrent. Il dit :

Ecoutez bien ce que j’ai à vous dire !
S’il se trouve parmi vous |un prophète de l’Eternel,
c’est dans une vision |qu’à lui je me révélerai,
ou dans un rêve |que je lui parlerai.
Mais il en va différemment |avec mon serviteur Moïse,
qui est fidèle |dans toute ma maison[f].
Car c’est de vive voix |que je lui parle,
de façon claire |et non dans un langage énigmatique,
et il voit l’Eternel |de manière visible.
Comment donc n’avez-vous pas craint
de critiquer |mon serviteur Moïse ?

L’Eternel se mit en colère contre eux, et il se retira. 10 A peine la nuée avait-elle quitté la tente, que Miryam se trouva couverte d’une lèpre blanche comme la neige. Quand Aaron se tourna vers Miryam, il vit qu’elle était lépreuse. 11 Alors il dit à Moïse : De grâce, mon seigneur, ne nous tiens pas rigueur du péché que nous avons commis dans un moment de folie ! 12 Ah ! que notre sœur ne soit pas comme l’enfant mort-né dont la moitié du corps se trouve déjà en état de putréfaction au moment de sa naissance.

13 Moïse implora l’Eternel : O Dieu, je t’en prie, guéris-la !

14 Mais l’Eternel lui répondit : Si son père lui avait craché au visage, n’en porterait-elle pas la honte pendant sept jours ? Qu’elle soit exclue du camp pendant sept jours, après quoi elle sera réadmise parmi vous.

15 Miryam fut donc exclue du camp pour sept jours. Et le peuple ne leva le camp que lorsqu’elle y eut été réintégrée. 16 Après cela, ils quittèrent Hatséroth et campèrent dans le désert de Parân.

L’entrée en Canaan retardée de quarante ans

L’exploration du pays de Canaan

13 L’Eternel parla à Moïse et dit : Envoie des hommes, un de chaque tribu, choisis parmi les chefs, pour explorer le pays de Canaan que je donne aux Israélites.

Moïse envoya des hommes depuis le désert de Parân, comme l’Eternel le lui avait demandé. C’étaient tous des chefs des Israélites. Voici leurs noms :

Pour la tribu de Ruben : Shammoua, fils de Zakkour ;

Pour la tribu de Siméon : Shaphath, fils de Hori ;

Pour la tribu de Juda : Caleb, fils de Yephounné ;

Pour la tribu d’Issacar : Yiguéal, fils de Joseph ;

Pour la tribu d’Ephraïm : Osée, fils de Noun ;

Pour la tribu de Benjamin : Palti, fils de Raphou ;

10 Pour la tribu de Zabulon : Gaddiel, fils de Sodi ;

11 Pour la tribu de Joseph, c’est-à-dire celle de Manassé : Gaddi, fils de Sousi ;

12 Pour la tribu de Dan : Ammiel, fils de Guemalli ;

13 Pour la tribu d’Aser : Setour, fils de Michaël ;

14 Pour la tribu de Nephtali : Nahbi, fils de Vophsi ;

15 Pour la tribu de Gad : Guéouel, fils de Maki.

16 Tels sont les noms des hommes que Moïse envoya pour explorer le pays. Moïse donna à Osée[g], fils de Noun, le nom de Josué[h].

17 Moïse les envoya donc pour reconnaître le pays de Canaan, en leur disant : Passez par le Néguev, gagnez la région montagneuse 18 et examinez le pays. Voyez comment il se présente et quel peuple l’habite, observez s’il est fort ou faible, nombreux ou pas ; 19 voyez de quel genre est le pays où il habite ; s’il est bon ou mauvais ; et comment sont les villes, si elles sont ouvertes ou fortifiées. 20 La terre est-elle fertile ou pauvre, y trouve-t-on des arbres ou non ? Ayez du courage et rapportez des fruits du pays.

C’était, en effet, l’époque des premiers raisins.

21 Ainsi, ces hommes partirent et explorèrent le pays depuis le désert de Tsîn jusqu’à Rehob, près de Lebo-Hamath[i]. 22 Ils montèrent dans le Néguev et parvinrent à Hébron où vivaient les familles d’Ahimân, de Shéshaï et de Talmaï, descendants d’Anaq[j]. Hébron avait été fondée sept ans avant Tanis[k] en Egypte. 23 Arrivés dans la vallée d’Eshkol, ils coupèrent un sarment de vigne portant une grappe de raisins si lourde qu’ils durent la porter à deux au moyen d’une perche ; ils prirent aussi des grenades et des figues. 24 C’est depuis lors qu’on a nommé ce lieu : la vallée d’Eshkol (de la Grappe) en souvenir de la grappe de raisin que les Israélites y avaient coupée.

Le rapport des envoyés

25 Au bout de quarante jours, ils furent de retour de leur exploration du pays. 26 Ils vinrent trouver Moïse et Aaron et toute la communauté des Israélites dans le désert de Parân à Qadesh, ils leur rendirent compte de leur expédition et leur montrèrent les fruits du pays. 27 Voici le rapport qu’ils firent à Moïse : Nous sommes arrivés dans le pays où tu nous as envoyés. Oui, c’est vraiment un pays ruisselant de lait et de miel[l] ; et en voici les fruits. 28 Seulement, le peuple qui l’habite est terriblement fort, les villes sont d’immenses forteresses, et nous avons même vu des descendants d’Anaq. 29 Les Amalécites occupent la région du Néguev, les Hittites, les Yebousiens et les Amoréens tiennent la montagne, et les Cananéens[m] occupent le littoral de la Méditerranée et toute la vallée du Jourdain.

30 Alors Caleb essaya de faire taire le peuple qui commençait à s’en prendre à Moïse. Il lui dit : Allons-y, faisons la conquête de ce pays, car nous en sommes vraiment capables.

31 Mais les hommes qui l’avaient accompagné disaient : Nous ne sommes pas en mesure d’attaquer ce peuple, car il est plus fort que nous.

32 Puis ils se mirent à décrier le pays qu’ils avaient exploré devant les Israélites, en disant : Le pays que nous avons parcouru et exploré est une terre qui consume ses habitants ; quant à la population que nous y avons vue, ce sont tous des gens très grands. 33 Nous y avons même vu des géants[n], des descendants d’Anaq, de cette race de géants ; à côté d’eux, nous avions l’impression d’être comme des sauterelles, et c’est bien l’effet que nous leur faisions.

Footnotes:

  1. 11.7 Voir Ex 16.31.
  2. 11.9 Voir Ex 16.13-15.
  3. 11.32 En hébreu, il s’agit de dix homers. Le homer contenait environ 360 litres.
  4. 11.34 L’apôtre Paul fait allusion à cet épisode dans 1 Co 10.6.
  5. 12.2 Autre traduction : Est-ce seulement à Moïse que l’Eternel a parlé ? N’est-ce pas aussi à nous ?
  6. 12.7 Allusion en Hé 3.2.
  7. 13.16 Voir v. 8. Osée signifie : Salut.
  8. 13.16 Voir Ex 17.8-16. Josué signifie : l’Eternel sauve.
  9. 13.21 Autre traduction : jusqu’à Rehob, à l’entrée de Hamath. Le désert de Tsîn se trouve au sud-est du pays d’Israël, Rehob tout au nord, à l’entrée du territoire de Hamath sur l’Oronte, à quelque 200 kilomètres au nord de Damas : un voyage d’environ 800 kilomètres aller-retour qui leur a pris quarante jours (v. 25).
  10. 13.22 Anciens habitants de Canaan, décrits comme étant des géants.
  11. 13.22 Ville fondée vers 1730 av. J.-C.
  12. 13.27 Voir Ex 3.8.
  13. 13.29 Noms des différents peuples habitant ce qui deviendra le pays d’Israël. Pour les Hittites, voir note Gn 23.3. Les Yebousiens occupaient la région de la future Jérusalem (Jos 15.63), les Amoréens étaient installés dans les régions montagneuses bordant la vallée du Jourdain (Gn 15.16 ; Nb 21.31).
  14. 13.33 Voir Gn 6.4.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes