A A A A A
Bible Book List

Lamentations 1:1-3:36 La Bible du Semeur (BDS)

Première élégie : Jérusalem abandonnée à ses ennemis

La cité endeuillée[a]

Comme[b] elle reste solitaire

la cité qui, naguère, |était si populeuse !
Elle est comme une veuve !
Elle qui était importante |au milieu des nations,
princesse des provinces,
elle est astreinte à la corvée !
Tout au long de la nuit, |elle pleure, et ses larmes |ruissellent sur ses joues.
De tous ceux qui l’aimaient,
aucun ne la console :
tous ses compagnons[c] l’ont trahie
et ils sont devenus ses ennemis.
Juda s’en est allé |dans un pays d’exil, |accablé de misère,
soumis à un dur esclavage.
Le voici qui habite |au sein de peuples étrangers
sans trouver la tranquillité.
Tous ceux qui le pourchassent |l’atteignent
au milieu des détresses.
Les chemins de Sion |sont plongés dans le deuil
parce qu’il ne vient plus personne |pour célébrer les fêtes.
Ses portes sont en pièces,
ses prêtres se lamentent,
ses jeunes filles |sont affligées,
la ville est remplie d’amertume.
Ses oppresseurs |font peser leur domination sur elle,
ses ennemis prospèrent,
car l’Eternel l’a affligée
pour ses nombreux péchés,
et ses petits enfants |sont partis en captivité
poussés par l’ennemi.
La communauté de Sion |a été dépouillée
de toute sa splendeur.
Ses ministres sont devenus |semblables à des cerfs
qui ne trouvent pas de pâture,
qui fuient à bout de forces
devant ceux qui les traquent.
Aux jours de son humiliation
et de sa vie errante,
Jérusalem |se souvient des trésors
qu’elle avait autrefois,
maintenant que son peuple |est, tout entier, tombé |aux mains de l’oppresseur
sans qu’il y ait personne |qui vienne à son secours.
Les ennemis la voient
et font des gorges chaudes |au sujet de sa destruction.
Voici Jérusalem |a gravement péché,
c’est pourquoi elle est devenue |comme un déchet[d].
Tous ceux qui l’honoraient, |maintenant la méprisent,
car ils ont vu sa nudité.
Elle-même en gémit |et se détourne.
Son impureté apparaît |sur les pans de sa robe.
Elle n’a pas songé |à ce qui s’ensuivrait.
Elle est tombée, |sa chute est étonnante
et nul ne la console.
« O Eternel, dit-elle, |vois mon humiliation,
car l’ennemi triomphe. »
10 L’ennemi a pillé
tous ses objets précieux,
elle a vu des gens d’autres peuples
pénétrer dans son sanctuaire.
Pourtant, tu avais dit :
« Ceux-là ne devront pas faire partie |de ta communauté. »
11 Tout son peuple gémit
en recherchant du pain.
Il donne ses trésors |contre des aliments
pour reprendre des forces.
« Vois, Eternel, dit-elle, |et considère
l’abjection où je suis. »

Les plaintes de Jérusalem

12 N’êtes-vous pas touchés,
ô vous tous qui passez par là ?
Regardez et voyez
s’il est une douleur |comparable à la mienne
qui me fait tant souffrir.
L’Eternel me l’a infligée
au jour de sa colère ardente.
13 D’en haut, il a lancé un feu
qui m’a pénétré jusqu’aux os,
il a tendu |un filet sous mes pieds :
il m’a fait reculer
et il a fait de moi |une désolation,
dans la souffrance tout le jour.
14 Il a lié le joug |que composent mes transgressions[e],
sa main les a nouées ensemble,
et elles pèsent sur mon cou.
Il a sapé ma force.
Le Seigneur m’a livrée |au pouvoir d’hommes
auxquels je ne peux résister.
15 Oui, le Seigneur a repoussé[f] |tous les puissants guerriers
qui étaient dans mes murs,
et il a fixé contre moi |un rendez-vous[g]
dans le but de briser |mes jeunes gens.
Le Seigneur a foulé |comme dans un pressoir
la population de Juda.
16 Je pleure donc sur eux ;
j’éclate en longs sanglots,
car le consolateur |qui ranimerait mon courage
est loin de moi.
Mes fils sont tous plongés |dans la désolation,
car l’ennemi |a été le plus fort.

17 Sion étend les mains,
mais nul ne la console.
L’Eternel a donné des ordres,
aux adversaires de Jacob, |pour qu’ils l’encerclent.
Jérusalem est devenue
un déchet à leurs yeux.

18 Mais l’Eternel est juste,
car j’ai été rebelle |à ses commandements.
Ecoutez, je vous prie, |vous, tous les peuples,
et voyez ma douleur :
mes jeunes filles, |mes jeunes gens
sont partis en captivité.
19 J’ai fait appel à mes amants,
mais eux ils m’ont trahie.
Mes prêtres et mes dirigeants
ont péri dans la ville
en cherchant de la nourriture
pour reprendre des forces.
20 Regarde, ô Eternel, |comme je suis dans la détresse ;
tout mon être intérieur |est en bouillonnement.
Mon cœur chavire en moi
parce que je me suis |gravement révoltée.
Tandis qu’à l’extérieur |l’épée me prive |de mes enfants,
à l’intérieur |c’est comme chez la mort.
21 On entend mes gémissements,
mais nul ne me console
et tous mes ennemis, |apprenant mon malheur,
sont dans la joie, |car c’est toi qui as fait cela.
Fais donc venir[h] le jour |que tu as annoncé,
et que mes ennemis |deviennent comme moi !
22 Oh oui, tiens compte |de leur méchanceté,
et traite-les
comme tu m’as traitée
pour punir mes forfaits,
car il n’y a de cesse |à mes gémissements,
mon cœur est affligé.

Deuxième élégie : la colère de l’Éternel

Dieu a déversé sa colère sur Israël

Comment[i] ! Dans sa colère, |le Seigneur a couvert

par les ténèbres |Dame Sion.
Il a précipité |du ciel jusque sur terre
la splendeur d’Israël.
Il a même oublié |son marchepied[j]
au jour de sa colère.
Le Seigneur, sans pitié, |a englouti
tous les habitats de Jacob.
Dans son indignation, |il a démantelé
les villes fortifiées |du peuple de Juda,
il a jeté à terre
et il a profané |le royaume et ses princes.
Dans sa colère ardente, |il a brisé entièrement
la force d’Israël.
Il lui a retiré |le secours de sa droite
quand venait l’ennemi.
Il a allumé en Jacob |comme un brasier ardent
qui consume tout à l’entour.
Il a bandé son arc |tout comme un ennemi.
Il a brandi sa droite |tout comme un assaillant
et il a massacré |tout ce qui charmait le regard.
Il a déversé son courroux |comme un feu sur la tente
dans laquelle vivait |la population de Sion.
Le Seigneur a agi |en ennemi.
Il a englouti Israël,
a englouti tous ses palais,
et a détruit ses forteresses.
Et pour le peuple de Juda, |il a multiplié
les douleurs et les plaintes.
Il a forcé sa haie |tout comme celle d’un jardin ;
il a détruit le lieu de la Rencontre |qui lui appartenait.
En Sion, l’Eternel |a livré à l’oubli
les jours de fête et de sabbat,
et dans sa colère indignée,
il a méprisé les rois et les prêtres.
Le Seigneur a rejeté son autel,
et il a dédaigné |son sanctuaire.
Il a livré à l’ennemi
les murs des palais de Sion,
leurs voix ont retenti |dans le temple de l’Eternel
comme en un jour de fête.
L’Eternel a résolu de détruire
les remparts de Dame Sion.
Et pour les niveler, |il a étendu le cordeau,
il n’a pas retiré sa main |avant de les avoir détruits.
Il fait mener le deuil |aux remparts et aux murs :
les voilà délabrés, |les uns comme les autres.
Ses portes se sont effondrées à terre.
Il a détruit tous leurs verrous, |il les a fracassés.
Son roi et ses ministres |sont en exil |au sein de peuples étrangers.
Il n’y a plus de Loi,
et ses prophètes
ne reçoivent plus de révélations |de l’Eternel.
10 Les responsables |du peuple de Sion
sont assis sur le sol |et gardent le silence.
Ils ont revêtu des habits |faits de toile de sac,
et ils se sont jeté |de la poussière sur la tête[k].
Les jeunes filles de Jérusalem
courbent la tête vers la terre.

11 Mes yeux s’épuisent à verser des larmes
et je suis tout bouleversé ;
tout courage me quitte
à cause du désastre |qui a atteint |la communauté de mon peuple,
à cause des petits enfants |et des nourrissons qui défaillent
dans les rues de la ville.
12 Ils disent à leur mère :
« Où y a-t-il du pain ? |Où y a-t-il du vin ? »
Les voilà qui défaillent |comme blessés à mort
dans les rues de la ville,
perdant leur dernier souffle
sur le sein de leur mère.

13 Que te dirai-je ?
A qui te comparer, |Dame Jérusalem ?
Qui pourrais-je citer, |pour ta consolation, |qui te serait semblable,
jeune femme Sion ?
Ton désastre est immense |comme la grande mer ;
qui donc te guérira ?
14 Tes prophètes ont eu pour toi
des révélations mensongères |et insipides,
ils n’ont pas dénoncé tes fautes
pour t’éviter l’exil[l].
Oui, ils ont eu pour toi
des révélations mensongères |et illusoires.
15 Les passants, sur la route,
battent des mains à ton sujet,
et ils sifflent d’horreur |en hochant la tête à ta vue,
Dame Jérusalem :
est-ce là cette ville |qu’on appelait jadis :
« Beauté parfaite », |« Joie de toute la terre » ?
16 Vois : tous tes ennemis
ont ouvert largement |leur bouche contre toi,
ils sifflent, ils grincent des dents
et ils s’exclament : |« Nous l’avons engloutie,
c’est le jour que nous attendions,
nous y sommes, le voici enfin ! »
17 L’Eternel a réalisé |tout ce qu’il avait résolu,
il a accompli sa parole,
tout ce qu’il avait ordonné |depuis des temps anciens[m].
Il a tout démoli |sans aucune pitié.
Il a réjoui tes ennemis |à tes dépens,
et il a accru leur puissance.

18 Le cœur du peuple crie vers le Seigneur.
Muraille de Dame Sion,
laisse couler tes larmes |jour et nuit comme un fleuve !
Ne t’accorde aucun relâche.
Que ton œil n’ait pas de repos !
19 Lève-toi donc |crie dans la nuit,
au début de toutes les veilles[n] !
Epanche ton cœur comme l’eau
devant la face du Seigneur !
Lève les mains vers lui
pour la vie de tes nourrissons
qui défaillent de faim
à tous les coins de rues.
20 Vois, Eternel, et considère :
qui as-tu traité de la sorte ?
Se peut-il que des femmes |dévorent les enfants |qu’elles ont mis au monde,
les bébés qu’elles ont choyés ?
Se peut-il que l’on tue |les prêtres, les prophètes
jusqu’au sein même |du sanctuaire du Seigneur ?
21 Les jeunes, les vieillards
gisent à terre dans les rues.
Mes jeunes filles et mes jeunes gens
sont tombés par l’épée.
Tu les as abattus au jour |où tu as fait éclater ta colère,
tu les as égorgés |sans aucune pitié.
22 Comme en un jour de fête,
tu as convoqué contre moi |des gens qui sèment la terreur |de toutes parts[o].
Au jour où la colère |de l’Eternel a éclaté,
il n’y a eu ni rescapé |ni survivant.
Ceux que j’avais choyés, |que j’avais élevés,
mon ennemi |les a exterminés.

Troisième élégie : l’espoir malgré la détresse

Profonde détresse du prophète

Moi, je suis l’homme |qui a vu l’affliction

sous les coups du bâton |de sa colère.
Il[p] m’a mené |et il m’a fait marcher
dans des ténèbres |sans aucune lumière.
C’est contre moi |qu’à longueur de journée
il tourne et retourne sa main.
Il a usé ma chair, ma peau,
il a brisé mes os.
Il a dressé contre moi[q] des remparts
pour m’assiéger d’amertume et de peine.
Il m’a fait habiter |dans des lieux ténébreux
comme ceux qui sont morts |depuis longtemps.

Il m’a enclos d’un mur |afin que je ne sorte pas,
il m’a chargé |de lourdes chaînes.
J’ai beau crier et implorer,
il n’écoute pas ma prière.
Il a barré tous mes chemins |avec d’énormes pierres,
il rend ma route impraticable.
10 Il m’a épié |comme un ours aux aguets
ou comme un lion |tapi dans sa cachette.
11 Il m’a fait sortir du chemin, |il m’a mis en pièces,
et il m’a transformé |en une terre dévastée.
12 Il a bandé son arc,
et il m’a pris pour cible.
13 Il m’a percé les reins avec les flèches
tirées de son carquois.
14 Je suis devenu la risée |de tout mon peuple[r]
et le sujet de ses chansons, |à longueur de journée[s].
15 Il m’a gavé d’herbes amères
et il m’a abreuvé d’absinthe.
16 Il m’a brisé les dents |sur du gravier ;
il m’a couvert de cendre.
17 Tu m’as banni loin de la paix,
je ne sais plus |quel goût a le bonheur.
18 Alors j’ai dit : |C’en est fini |de tout mon avenir[t] :
je n’espère plus rien |de l’Eternel.

L’Eternel est ma part

19 Oh ! souviens-toi |de mon humiliation |et de ma vie errante,
du poison, de l’absinthe |dont je suis abreuvé !
20 Sans cesse, |je m’en souviens,
et j’en suis abattu.
21 Mais voici la pensée |que je me rappelle à moi-même,
la raison pour laquelle |j’aurai de l’espérance :
22 non, les bontés de l’Eternel |ne sont pas à leur terme
et ses tendresses |ne sont pas épuisées.
23 Chaque matin, |elles se renouvellent.
Oui, ta fidélité est grande !
24 J’ai dit : L’Eternel est mon bien,
c’est pourquoi je compte sur lui.

25 L’Eternel est plein de bonté |pour ceux qui ont confiance en lui,
pour ceux qui se tournent vers lui.
26 Il est bon d’attendre en silence
la délivrance |que l’Eternel opérera.
27 C’est une bonne chose,
pour l’homme, de porter |le joug dans sa jeunesse.
28 Qu’il se tienne à l’écart |et garde le silence
quand l’Eternel le lui impose !
29 Et qu’il s’incline, |le visage dans la poussière :
peut-être y a-t-il un espoir …
30 Qu’il présente la joue |à celui qui le frappe[u],
qu’il se rassasie de mépris !

31 Car le Seigneur
ne le rejettera pas pour toujours.
32 Mais s’il afflige, |il aura aussi compassion
selon son grand amour.
33 Ce n’est pas par plaisir |qu’il humilie
et qu’il afflige les humains.

34 Lorsque l’on foule aux pieds
tous les prisonniers du pays[v],
35 lorsque l’on viole |le droit d’un homme
sous les yeux mêmes du Très-Haut,
36 et lorsque l’on opprime |quelqu’un dans son procès,
le Seigneur ne le voit-il pas ?

Footnotes:

  1. 1 titre Les chapitres 1 à 4 forment chacun un poème alphabétique (dont les strophes ou les vers débutent par l’une des lettres de l’alphabet hébreu, dans l’ordre alphabétique).
  2. 1.1 Autre traduction : hélas !
  3. 1.2 C’est-à-dire les alliés dans lesquels elle avait placé sa confiance (voir 2 R 24.2).
  4. 1.8 Autre traduction : un objet de dégoût.
  5. 1.14 Selon le texte hébreu traditionnel. L’ancienne version grecque a : il a fixé son attention sur mes crimes.
  6. 1.15 Autre traduction : écrasé.
  7. 1.15 Autre traduction : il a convoqué une armée contre moi.
  8. 1.21 D’après la version syriaque. Le texte hébreu traditionnel a : tu as fait venir.
  9. 2.1 Autre traduction : hélas !
  10. 2.1 Voir Ps 99.5 ; Mt 5.35.
  11. 2.10 Gestes habituels du deuil ou de la tristesse (Ps 30.12 ; Jr 7.29).
  12. 2.14 Voir Jr 2.8 ; 5.31 ; 23.9-40 ; Ez 13.
  13. 2.17 C’est-à-dire les menaces prévues par la Loi pour sanctionner les désobéissances du peuple de Dieu (Ex 20.5 ; Lv 26 ; Dt 28).
  14. 2.19 Les Israélites partageaient la nuit en trois veilles.
  15. 2.22 Cette expression rappelle celle du livre de Jérémie : « de toutes parts, c’est la terreur » (Jr 6.25 ; 20.3, 10 ; 46.5 ; 49.29).
  16. 3.2 C’est-à-dire Dieu que Jérémie ne veut pas nommer (voir v. 18).
  17. 3.5 Lors des sièges, l’assaillant dressait des terrasses, des sortes de contre-remparts contre les remparts de la ville pour pouvoir y pénétrer.
  18. 3.14 Selon le texte hébreu traditionnel. De nombreux manuscrits hébreux et la version syriaque ont : tous les peuples.
  19. 3.14 Voir Jr 20.7.
  20. 3.18 Autre traduction : de ma splendeur.
  21. 3.30 Voir Mt 5.39.
  22. 3.34 Comme l’ont fait les Babyloniens à Jérusalem en 587 av. J.-C.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes