A A A A A
Bible Book List

Job 40-42 La Bible du Semeur (BDS)

Première réponse de Job à Dieu

40 L’Eternel demanda alors à Job :

Celui qui intente un procès |au Tout-Puissant |a-t-il à critiquer ?
Celui qui conteste avec Dieu |a-t-il quelque chose à répondre ?
Job répondit alors à l’Eternel :
Je suis trop peu de chose, |que te répliquerais-je ?
Je mets donc la main sur la bouche.
J’ai parlé une fois, |je ne répondrai plus.
Et j’ai même insisté |une deuxième fois, |je n’ajouterai rien.

Second discours de Dieu

Dieu évoque l’hippopotame et le crocodile

Alors, du sein de la tempête, |l’Eternel dit à Job :
Mets ta ceinture comme un brave,
je vais te poser des questions |et tu m’enseigneras.
Veux-tu vraiment prétendre |que je ne suis pas juste ?
Veux-tu me condamner |pour te justifier ?
As-tu un bras |tel que celui de Dieu ?
Ta voix peut-elle |égaler mon tonnerre ?
10 Va te parer |d’honneur et de grandeur
et revêts-toi |de splendeur et de gloire[a] !
11 Répands les flots |de ton indignation
et, d’un regard, |courbe tous les hautains !
12 Que ton regard |les fasse plier tous,
les criminels, |écrase-les sur place !
13 Dans la poussière, |va les enfouir ensemble !
Enferme-les |dans la nuit du tombeau !
14 Alors, moi-même |je te rendrai hommage,
car ta victoire |sera due à ta main.

15 Regarde donc l’hippopotame[b] : |je l’ai fait comme toi.
Comme le bœuf, |il se nourrit de l’herbe.
16 Vois quelle force |réside dans sa croupe !
Quelle vigueur |dans ses muscles des flancs !
17 Sa queue, il la raidit, |solide comme un cèdre.
Et les tendons |sont tressés dans ses cuisses.
18 Ses os ressemblent |à des barreaux de bronze,
son ossature |à des barres de fer.
19 C’est le chef-d’œuvre |de Dieu, son créateur
qui lui impose |le respect par le glaive.
20 Les monts produisent son fourrage,
là où s’ébattent |les animaux sauvages.
21 Il dort sous les lotus,
sous le couvert |des roseaux du marais.
22 Il est couvert |par l’ombre des lotus,
les peupliers l’entourent |près des cours d’eau.
23 Si la rivière se déchaîne, |il ne s’en émeut pas.
Si le Jourdain |se jette dans sa gueule, |il reste néanmoins serein.
24 Va-t-on le prendre |à face découverte
et l’entraver |en lui perçant le mufle ?

25 Iras-tu prendre |avec ton hameçon |le crocodile[c] ?
Vas-tu lier |sa langue avec ta ligne ?
26 Lui mettras-tu |un jonc dans les naseaux ?
Perceras-tu |d’un crochet sa mâchoire ?
27 Et t’adressera-t-il |de nombreuses supplications ?
Te dira-t-il |des gentillesses ?
28 Conclura-t-il |une alliance avec toi ?
Le prendras-tu |pour serviteur à vie ?
29 Joueras-tu avec lui |comme avec un oiseau ?
Le lieras-tu |pour amuser tes filles ?
30 Des associés |le mettront-ils en vente ?
Le partageront-ils |entre des commerçants ?
31 Vas-tu cribler |de dards sa carapace ?
Vas-tu barder |sa tête de harpons ?
32 Attaque-le
et tu te souviendras |de ce combat, |tu n’y reviendras plus !

41 Vois, devant lui, |tout espoir de le vaincre |est illusoire.

A sa vue seule, |on sera terrassé.
Nul n’aura assez de courage |pour l’exciter.
Qui donc alors |pourrait me tenir tête ?
Qui m’a prêté |pour que j’aie à lui rendre ?
Tout est à moi |sous l’étendue du ciel[d].
Je ne veux pas |me taire sur ses membres,
et je dirai sa force, |et la beauté |de sa constitution.
Qui a ouvert |par-devant son habit[e] ?
Qui a franchi |les deux rangs de ses dents ?
Qui a forcé |les battants de sa gueule ?
Ses crocs aigus |font régner la terreur.
Majestueuses |sont ses rangées d’écailles,
et tels des boucliers |scellés entre eux,
serrées les unes |contre les autres,
de sorte qu’aucun souffle |ne pourrait se glisser entre elles :
soudées ensemble, |chacune à sa voisine,
elles se tiennent |et sont inséparables.

10 Il éternue : |c’est un jet de lumière[f].
Ses yeux ressemblent |aux lueurs de l’aurore[g].
11 Des étincelles |jaillissent de sa gueule,
ce sont des gerbes |de flammes qui s’échappent.
12 De ses narines |la fumée sort en jets
comme d’une marmite |ou d’un chaudron bouillant.
13 Son souffle embrase |comme un charbon ardent
et, de sa gueule, |une flamme jaillit.
14 C’est dans son cou |que sa vigueur réside,
et la terreur |danse au-devant de lui.
15 Qu’ils sont massifs, |les replis de sa peau !
Soudés sur lui, |ils sont inébranlables.
16 Son cœur est dur, |figé comme une pierre
il est durci |comme une meule à grain.

17 Quand il se dresse[h], |les plus vaillants ont peur.
Ils se dérobent, |saisis par l’épouvante.
18 L’épée l’atteint |sans trouver nulle prise[i],
et il en va de même de la lance, |de la flèche ou du javelot.
19 Pour lui, le fer |est comme de la paille,
il prend le bronze |pour du bois vermoulu.
20 Les traits de l’arc |ne le font jamais fuir
et les cailloux |qu’on lance avec la fronde |ne sont pour lui |que des fétus de paille.
21 Oui, la massue |est pour lui un fétu de paille,
et il se rit |du sifflement des lances.
22 Son ventre, armé |de tessons acérés,
est une herse |qu’il traîne sur la boue.

23 Les eaux profondes, |il les fait bouillonner |comme un chaudron.
Il transforme le lac, |lorsqu’il y entre, |en un brûle-parfum.
24 Sur son passage |son sillage étincelle.
Les flots paraissent |couverts de cheveux blancs.
25 Nul n’est son maître |ici-bas sur la terre.
Il fut créé |pour ne rien redouter.
26 Il brave tous les grands colosses.
Il est le roi |des plus fiers animaux.

Seconde réponse de Job à Dieu

42 Job répondit alors à l’Eternel :

Je sais que tu peux tout,
et que rien ne peut faire obstacle |à tes projets.
« Qui ose, disais-tu, |obscurcir mes desseins |par des discours sans connaissance ? »
Oui, j’ai parlé sans les comprendre
de choses merveilleuses |qui me dépassent, |que je ne connais pas[j].
« Ecoute, disais-tu, |c’est moi qui parlerai :
je vais te poser des questions, |et tu m’enseigneras. »
Jusqu’à présent |j’avais seulement entendu |parler de toi.
Mais maintenant, |mes yeux t’ont vu.
Aussi je me condamne, |je regrette mon attitude
en m’humiliant |sur la poussière et sur la cendre[k].

Épilogue

Après avoir dit ces choses à Job, l’Eternel s’adressa à Eliphaz de Témân et lui dit : Je suis très en colère contre toi et tes deux amis, car contrairement à mon serviteur Job, vous n’avez pas parlé de moi correctement. Procurez-vous donc maintenant sept taureaux et sept béliers[l], et allez trouver mon serviteur Job. Vous offrirez ces animaux pour vous en holocauste. Et mon serviteur Job priera pour vous. C’est par égard pour lui que je ne vous traiterai pas selon votre folie. Car, contrairement à mon serviteur Job, vous n’avez pas parlé de moi correctement.

Eliphaz de Témân, Bildad de Shouah et Tsophar de Naama allèrent accomplir ce que l’Eternel leur avait demandé. L’Eternel eut égard à la prière de Job. 10 Puis, lorsque Job eut prié pour ses amis, l’Eternel le rétablit dans son ancienne condition. Il donna même à Job deux fois autant des biens qu’il avait possédés.

11 Tous les frères et sœurs de Job, et toutes ses connaissances vinrent lui rendre visite. Ils partagèrent un repas avec lui dans sa maison ; ils le consolèrent et ils lui témoignèrent toute leur compassion pour tous les malheurs que l’Eternel lui avait envoyés. Chacun d’entre eux lui donna une pièce d’argent[m] et un anneau d’or.

12 L’Eternel bénit le reste de la vie de Job plus que la première partie, si bien qu’il posséda quatorze mille moutons et chèvres et six mille chameaux, mille paires de bœufs et mille ânesses. 13 Il eut aussi sept fils et trois filles. 14 Il nomma la première Yemima (Tourterelle), la deuxième eut pour nom Qetsia (Fleur-de-cannelle) et la troisième Qérèn-Happouk (Fard-à-paupières). 15 On ne pouvait trouver dans le pays entier des femmes aussi belles que les filles de Job. Leur père leur donna une part d’héritage au même titre qu’à leurs frères.

16 Après cela, Job vécut encore cent quarante ans, de sorte qu’il vit ses descendants jusqu’à la quatrième génération. 17 Puis Job mourut âgé et rassasié de jours[n].

Footnotes:

  1. 40.10 Voir Ps 96.6 ; 104.1 ; 111.3.
  2. 40.15 La plupart des interprètes identifient l’animal dont il est question ici à l’hippopotame du Nil, décrit aux v. 16-24 dans un langage poétique et hyperbolique.
  3. 40.25 Voir note 3.8.
  4. 41.3 Cité en Rm 11.35.
  5. 41.5 Sa carapace est comparée à une cuirasse couvrant son corps.
  6. 41.10 Par sa respiration et ses éternuements, de fines gouttelettes sont projetées en l’air ; éclairées par les rayons du soleil, elles font l’effet de jets de lumière.
  7. 41.10 Dans l’écriture hiéroglyphique, l’aurore est représentée par des yeux de crocodile.
  8. 41.17 Autre traduction : Devant sa majesté.
  9. 41.18 Autre traduction : Pour celui qui l’approche, l’épée ne sert à rien.
  10. 42.3 Pour les v. 3-4, voir Job 38.2-3.
  11. 42.6 Marques de deuil.
  12. 42.8 Voir note 1.5.
  13. 42.11 En hébreu : une qésita, monnaie correspondant à un certain poids d’argent, terme qui ne se retrouve que dans Gn 33.19 ; Jos 24.32.
  14. 42.17 Voir 5.26 ; Gn 15.15 ; 25.8.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes