A A A A A
Bible Book List

Ésaïe 37-39 La Bible du Semeur (BDS)

Confiance

(2 R 19.1-7)

37 Lorsque le roi Ezéchias eut entendu leur rapport, il déchira ses vêtements, se couvrit d’un vêtement d’étoffe grossière et se rendit au temple de l’Eternel. En même temps, il envoya Eliaqim, qui avait la charge du palais, Shebna le secrétaire et les plus anciens des prêtres, tous vêtus de vêtements d’étoffe grossière, chez le prophète Esaïe, fils d’Amots, avec ce message : « Voici ce que te fait dire Ezéchias : Ce jour est un jour de détresse, de châtiment et de honte. Nous sommes comme des femmes sur le point d’accoucher qui n’auraient pas la force de mettre leur enfant au monde. Peut-être l’Eternel, ton Dieu, prêtera-t-il attention à ces paroles que l’aide de camp du roi d’Assyrie a prononcées de la part de son maître, pour insulter le Dieu vivant. Peut-être l’Eternel, ton Dieu, le punira-t-il à cause des paroles qu’il a entendues. Intercède donc en faveur du reste de ce peuple qui subsiste encore. »

Les ministres du roi Ezéchias se rendirent donc auprès d’Esaïe, qui leur dit : Voici ce que vous direz à votre souverain : « Ainsi parle l’Eternel : Ne te laisse pas effrayer par les paroles que tu as entendues et par lesquelles les officiers du roi d’Assyrie m’ont outragé. Ce roi va recevoir une certaine nouvelle ; là-dessus, je lui ferai prendre la décision de retourner dans son pays, où je le ferai mourir assassiné. »

Menaces

(2 R 19.8-13)

L’aide de camp apprit que le roi d’Assyrie était parti de Lakish et qu’il était en train d’attaquer Libna[a]. Il s’en retourna donc pour le rejoindre. Peu après, le roi d’Assyrie reçut la nouvelle que Tirhaqa, le roi d’Ethiopie[b], s’était mis en campagne pour l’attaquer. A cette nouvelle, il envoya des messagers à Ezéchias avec ces instructions : 10 Vous direz à Ezéchias, roi de Juda : « Ne te laisse pas tromper par ton Dieu en qui tu te confies s’il te dit que Jérusalem ne tombera pas aux mains du roi d’Assyrie. 11 Tu as toi-même appris comment les rois d’Assyrie ont traité tous les pays, comment ils les ont voués à la destruction complète. Crois-tu que toi seul tu y échapperais ? 12 Mes ancêtres ont détruit les villes de Gozân, Harân et Retseph[c], ils ont exterminé les descendants d’Eden qui vivaient à Telassar[d]. Les dieux de ces pays ont-ils délivré ces gens ? 13 Que sont devenus les rois de Hamath, d’Arpad, de la ville de Sepharvaïm[e], de Héna et de Ivva ? »

Prière

(2 R 19.14-19)

14 Ezéchias prit la lettre de la main des messagers ; il la lut et se rendit au temple de l’Eternel. Il la déroula devant l’Eternel 15 et il pria : 16 Eternel, Seigneur des armées célestes, Dieu d’Israël qui sièges au-dessus des chérubins[f], c’est toi qui es le seul Dieu pour tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait le ciel et la terre. 17 Eternel, prête l’oreille et écoute ! Eternel, ouvre les yeux et regarde ! Entends toutes les paroles que Sennachérib a envoyé dire pour insulter le Dieu vivant. 18 Il est vrai, ô Eternel, que les rois d’Assyrie ont massacré tous ces peuples et ravagé leurs pays, 19 et qu’ils ont jeté au feu leurs dieux, parce que ce n’étaient pas des dieux. Ils ont pu les détruire parce que ce n’étaient que des objets en bois ou en pierre fabriqués par des hommes. 20 Mais toi, Eternel, notre Dieu, délivre-nous maintenant de Sennachérib, pour que tous les royaumes de la terre sachent que toi seul, tu es l’Eternel[g].

La délivrance miraculeuse

(2 R 19.20-34)

21 Alors Esaïe, fils d’Amots, envoya le message suivant à Ezéchias : Voici ce que déclare l’Eternel, le Dieu d’Israël, que tu as prié au sujet de Sennachérib, roi d’Assyrie. 22 Voici la parole que l’Eternel prononce contre lui :

Dame Sion
n’a que mépris pour toi |et se moque de toi.
Dame Jérusalem
hoche la tête à ton sujet.
23 Qui as-tu insulté ?
Qui as-tu outragé |de ta voix arrogante,
de ton regard hautain ?
Moi, le Saint d’Israël !
24 Car par tes serviteurs
tu as insulté le Seigneur
et tu as dit :
« Grâce à mes nombreux chars,
moi, j’ai gravi |les sommets des montagnes,
j’ai pénétré |jusqu’au cœur du Liban
pour y couper |les cèdres les plus hauts
et les plus beaux cyprès,
et parvenir |jusqu’au dernier sommet,
dans sa forêt la plus touffue.
25 J’ai fait creuser des puits |et j’ai bu de leur eau[h],
j’ai asséché |sur mon passage
tout le delta du Nil. »
26 Mais ne sais-tu donc pas |que moi j’ai décidé |depuis longtemps |tous ces événements
et que, depuis les temps anciens, |j’en ai formé le plan ?
Et à présent je les fais survenir,
en sorte que tu réduises en tas de ruines |des villes fortifiées.
27 Leurs habitants sont impuissants,
terrifiés, ils ont honte,
ils sont comme l’herbe des champs, |comme la verdure des prés
et l’herbe sur les toits,
flétrie[i] avant d’avoir poussé.
28 Mais moi je sais quand tu t’assieds[j],
quand tu sors, quand tu rentres,
quand tu t’emportes contre moi.
29 Oui, tu t’emportes contre moi !
Tes discours arrogants |sont parvenus à mes oreilles ;
c’est pourquoi je te passerai |mon anneau dans le nez[k]
et je te riverai |mon mors entre les lèvres,
puis je te ferai retourner |par où tu es venu.

30 Quant à toi, Ezéchias, |ceci te servira de signe :
Cette année-ci, on mangera |ce qu’a produit le grain tombé,
l’année prochaine, |ce qui aura poussé tout seul,
mais la troisième année,
vous sèmerez, vous ferez des récoltes,
vous planterez des vignes, |et vous en mangerez les fruits.
31 Alors les survivants, |ceux qui seront restés |du peuple de Juda,
seront de nouveau comme un arbre |qui plonge dans le sol |de nouvelles racines
et qui porte des fruits.
32 Oui, à Jérusalem, |un reste surgira,
sur le mont de Sion, |se lèveront des rescapés.
Voilà ce que fera |le Seigneur des armées célestes |dans son ardent amour pour vous.

33 C’est pourquoi, voici ce que l’Eternel déclare au sujet du roi d’Assyrie :

Il n’entrera pas dans la ville,
aucun de ses archers |n’y lancera de flèches,
il ne s’en approchera pas |à l’abri de ses boucliers,
et il ne dressera |aucun terrassement contre elle.
34 Il s’en retournera |par où il est venu
sans entrer dans la ville,
l’Eternel le déclare.
35 Je protégerai cette ville, |je la délivrerai
par égard pour moi-même |et pour mon serviteur David.

(2 R 19.35-37 ; 2 Ch 32.21)

36 L’ange de l’Eternel intervint dans le camp assyrien et y fit périr cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Le matin, au réveil, le camp était rempli de tous ces cadavres. 37 Alors Sennachérib, roi d’Assyrie, leva le camp et repartit pour Ninive, où il resta.

38 Un jour, pendant qu’il se prosternait dans le temple de son dieu Nisrok, ses fils Adrammélek et Sarétser l’assassinèrent de leur épée, puis s’enfuirent dans le pays d’Ararat. Un autre de ses fils, Esar-Haddôn, lui succéda sur le trône.

Maladie et guérison d’Ezéchias

38 A cette époque, Ezéchias tomba malade. Il était près de mourir, et le prophète Esaïe, fils d’Amots, se rendit à son chevet. Il lui dit : Voici ce que l’Eternel déclare : Prends tes dispositions, car tu vas mourir, tu ne te rétabliras pas.

Alors Ezéchias tourna son visage du côté du mur et pria l’Eternel en ces termes : De grâce, Eternel ! Tiens compte de ce que je me suis conduit devant toi avec fidélité, d’un cœur sans partage, et que j’ai fait ce que tu considères comme bien.

Et Ezéchias versa d’abondantes larmes.

Alors l’Eternel s’adressa à Esaïe en disant : Va dire à Ezéchias : « Voici ce que déclare l’Eternel, le Dieu de David, ton ancêtre : J’ai entendu ta prière, et j’ai vu tes larmes. Eh bien, je vais prolonger ta vie de quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville, du roi d’Assyrie, et je protégerai cette ville. Voici le signe que l’Eternel t’accorde pour te confirmer qu’il accomplira cette promesse qu’il vient de te donner : il va faire reculer de dix degrés l’ombre qui est déjà descendue sur le cadran solaire d’Ahaz. »

Effectivement, le soleil recula de dix degrés sur le cadran solaire.

Cantique de reconnaissance

Voici le poème écrit par Ezéchias, roi de Juda, à l’occasion de sa maladie dont il avait été guéri.

10 Je me disais :
Mes jours sont désormais comptés,
il faut que je m’en aille,
pour passer par les portes du séjour des morts,
privé du reste de mes ans.
11 Je me disais : |Je ne verrai plus l’Eternel,
l’Eternel sur la terre des vivants,
je ne verrai plus aucun homme
parmi les habitants du monde.
12 Ma vie m’est arrachée,
emportée loin de moi
comme une tente de berger.
La toile de ma vie |a été enroulée, |comme celle d’un tisserand.
La chaîne en est coupée.
Entre le matin et le soir, |tu m’auras achevé.
13 Jusqu’au matin, |je me suis contenu[l].
Comme ferait le lion, |il brisait tous mes os.
Pendant le jour, avant la nuit, |tu m’auras achevé.
14 Je poussais des cris comme une hirondelle |ou une grue,
ainsi que la colombe, je gémissais,
mes yeux se sont lassés |à regarder en haut ;
Eternel, je suis dans l’angoisse :
viens, secours-moi[m] !

15 Que puis-je dire ?
Il m’a parlé[n]
et c’est lui qui agit.
Je marcherai donc humblement |tout le temps de ma vie,
à cause de mon affliction.
16 Seigneur, c’est grâce à ton action[o] |qu’on jouit de la vie,
c’est grâce à elle |que je respire encore.
Tu me rétabliras, |tu me feras revivre.

17 Ma profonde affliction |s’est transformée en paix
car toi, dans ton amour, |tu m’as arraché à la tombe
et tu as rejeté toutes mes fautes |derrière toi.

18 Personne ne te loue |dans le séjour des morts
et ce n’est pas la mort |qui te célébrera.
Ceux qui sont descendus |dans la tombe ne comptent plus
sur ta fidélité.
19 Ce sont les vivants seuls |qui peuvent te louer
comme moi aujourd’hui.

Le père enseignera aux fils |combien tu es fidèle.
20 L’Eternel était là |pour venir me sauver :
nous ferons résonner |nos instruments
tous les jours de la vie
dans le temple de l’Eternel.

21 Esaïe avait ordonné : Qu’on apporte une masse de figues, et qu’on la frotte sur l’ulcère du roi, qui se rétablira[p].

22 Et Ezéchias avait dit : A quel signe saurai-je que je pourrai encore me rendre au temple de l’Eternel ?

L’ambassade babylonienne

39 Vers cette même époque, Merodak-Baladân, fils de Baladân, roi de Babylone, fit parvenir des lettres et des présents à Ezéchias, car il avait appris sa maladie et son rétablissement[q]. Enchanté de la venue de ses envoyés, Ezéchias leur fit visiter le bâtiment où l’on conservait les objets précieux, l’argent et l’or, les aromates et les huiles parfumées. Il leur montra aussi tout son arsenal militaire et tout ce que contenaient ses trésors ; il n’y eut rien dans son palais ni dans tout son domaine qu’Ezéchias ne leur fasse voir.

Alors le prophète Esaïe se rendit auprès du roi Ezéchias et lui demanda : Qu’ont dit ces gens et d’où sont-ils venus te rendre visite ?

Ezéchias lui répondit : Ils sont venus de très loin, de Babylone, pour me voir.

Esaïe reprit : Qu’ont-ils vu dans ton palais ?

Ezéchias répondit : Ils ont vu tout ce qui se trouve dans mon palais. Je ne leur ai rien caché de mes trésors.

Alors Esaïe dit à Ezéchias : Ecoute ce que dit le Seigneur des armées célestes : Un jour viendra où tout ce qui est dans ton palais et tout ce que tes ancêtres ont amassé jusqu’à ce jour sera emporté à Babylone ; il n’en restera rien ici, déclare l’Eternel. Plusieurs de tes propres descendants, issus de toi, seront emmenés et deviendront serviteurs dans le palais du roi de Babylone[r].

Ezéchias répondit à Esaïe : La parole de l’Eternel que tu viens de me transmettre est bonne. Car, ajouta-t-il, nous aurons au moins la paix et la sécurité tant que je vivrai.

Footnotes:

  1. 37.8 Située près de Lakish, vers la frontière de la Philistie.
  2. 37.9 Tirhaqa : frère du nouveau pharaon Shebitkou. Il fut envoyé par son frère pour aider Ezéchias contre les Assyriens. Il devint roi en 690. A cette époque, l’Egypte était gouvernée par une dynastie originaire d’Ethiopie.
  3. 37.12 Gozân : ville située dans le nord de la Mésopotamie ; des Israélites y avaient été déportés par les Assyriens (2 R 17.6). Harân : à l’ouest de Gozân. Retseph était situé entre Harân et l’Euphrate.
  4. 37.12 L’Etat d’Eden (Bit Adini) se trouvait sur les rives de l’Euphrate, au sud de Harân. Il fut incorporé à l’Empire assyrien par Salmanasar III en 855 (voir Ez 27.23 ; Am 1.5).
  5. 37.13 Voir note 36.19. Toute cette région avait été soumise à l’Assyrie dès 717 av. J.-C.
  6. 37.16 Voir Ex 25.22.
  7. 37.20 Le texte hébreu de Qumrân et 2 R 19.19 ont : toi seul, Eternel, tu es Dieu.
  8. 37.25 Le texte hébreu de Qumrân et 2 R 19.24 ont : l’eau de pays étrangers.
  9. 37.27 flétrie : d’après le texte hébreu de Qumrân, certains manuscrits du texte hébreu traditionnel, l’ancienne version grecque et 2 R 19.26. La plupart des manuscrits du texte hébreu traditionnel ont : et des campagnes.
  10. 37.28 Le principal texte hébreu de Qumrân a : quand tu te lèves, et quand tu t’assieds.
  11. 37.29 De la façon dont les Assyriens traitaient leurs prisonniers de guerre.
  12. 38.13 Selon le texte hébreu traditionnel dont la traduction est incertaine. Le principal texte hébreu de Qumrân a : avant le matin, tu m’auras réduit à rien.
  13. 38.14 Autre traduction : sois mon garant.
  14. 38.15 Il m’a parlé : selon le texte hébreu traditionnel. Le principal texte hébreu de Qumrân et la version syriaque ont : que dire à l’Eternel ?
  15. 38.16 En hébreu : grâce à ces choses, ce qui pourrait renvoyer à la parole et à l’action de Dieu qu’Ezéchias vient de mentionner (v. 15). L’hébreu de ce verset est peu clair.
  16. 38.21 Les v. 21-22 se trouvent juste après le v. 6 dans le texte parallèle de 2 R 20.1-11.
  17. 39.1 Merodak-Baladân a gouverné Babylone de 721 à 710 et de 705 à 703 av. J.-C. C’est sans doute vers 713 (selon d’autres vers 703) qu’il faut situer cette ambassade qui avait pour but de se faire de Juda un allié contre l’Assyrie.
  18. 39.7 Voir Dn 1.1-7 ; 2 R 24.10-16 ; 2 Ch 36.10.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Psaumes 76 La Bible du Semeur (BDS)

Dieu est vainqueur

76 Au chef de chœur. Un psaume d’Asaph[a]. A chanter avec accompagnement d’instruments à cordes.

Dieu s’est fait connaître en Juda,
son nom est grand en Israël.
Sa résidence est à Salem[b],
et sa demeure est en Sion.
C’est là qu’il a brisé |les flèches fulgurantes,
les boucliers, les glaives, |toutes armes de guerre.
            Pause
Tu es resplendissant, |plus éclatant
que les monts éternels[c].
Tous les vaillants guerriers |ont été dépouillés,
ils se sont endormis |de leur dernier sommeil.
Tous ces valeureux hommes |n’ont pas su retrouver |la vigueur de leurs mains.
Dieu de Jacob, à ta menace
les chars et les chevaux |se sont figés sur place.

Que tu es redoutable !
Qui tiendrait devant toi |quand ta colère éclate ?
Du ciel, tu fais entendre ton verdict,
et la terre, effrayée, |se tient dans le silence
10 quand toi, ô Dieu, tu interviens |pour exercer le jugement
et pour apporter le salut |à tous les humbles de la terre.
            Pause
11 Car même la fureur des hommes |tournera à ta gloire
et tu t’attacheras |les rescapés de ta colère[d].
12 Vous tous qui entourez |l’Eternel votre Dieu,
faites des vœux |et accomplissez-les !
Apportez vos présents |à ce Dieu redoutable.
13 Il brise l’esprit résolu des princes,
il se rend redoutable |pour les rois de la terre.

Footnotes:

  1. 76.1 Voir note 50.1. La version grecque ajoute : contre l’Assyrien.
  2. 76.3 Ancien nom de Jérusalem (Gn 14.18) choisi ici peut-être à cause de son assonance avec shalom, « paix ».
  3. 76.5 D’après l’ancienne version grecque. Texte hébreu traditionnel : les montagnes de butin.
  4. 76.11 Hébreu de sens incertain. Autre traduction : et tu te pareras des restes de (leur ?) fureur.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes