A A A A A
Bible Book List

Deutéronome 13-15 La Bible du Semeur (BDS)

Ne suivez pas les faux prophètes !

13 Vous obéirez à tout ce que je vous commande et vous l’appliquerez, sans rien y ajouter et sans rien en retrancher[a].

Peut-être un prophète apparaîtra-t-il un jour parmi vous, ou un visionnaire qui vous donnera un signe miraculeux ou vous annoncera un prodige[b]. Si le signe ou le prodige annoncé s’accomplit, et s’il vous dit : « Allons suivre d’autres dieux que vous ne connaissez pas et rendons-leur un culte », vous n’écouterez pas les paroles de ce prophète ou de ce visionnaire, car l’Eternel votre Dieu se servira de lui pour vous mettre à l’épreuve, afin de voir si vous l’aimez réellement de tout votre cœur et de tout votre être. C’est à l’Eternel votre Dieu que vous rendrez un culte, c’est lui que vous craindrez ; vous obéirez à ses commandements, vous l’écouterez, c’est à lui seul que vous rendrez un culte, et c’est à lui seul que vous vous attacherez. Quant à ce prophète ou ce visionnaire, il sera puni de mort pour avoir prêché la désobéissance à l’Eternel votre Dieu, qui vous a fait sortir d’Egypte et vous a libérés de l’esclavage, car il aura voulu vous entraîner hors du chemin que l’Eternel votre Dieu vous a ordonné de suivre. Ainsi, vous ferez disparaître le mal du milieu de vous.

Ne vous laissez pas entraîner par un proche !

Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils ou ta fille, ou la femme que tu serres contre ton cœur, ou ton ami intime essaie de te séduire en secret en te disant : « Allons rendre un culte à d’autres dieux que ni toi ni tes ancêtres n’avez connus, des dieux d’entre les divinités des peuples étrangers, proches ou lointains, qui habitent d’une extrémité de la terre à l’autre », tu n’accepteras pas sa suggestion et tu ne l’écouteras pas ; bien plus, tu ne t’apitoieras pas sur lui, tu ne l’épargneras pas et tu ne couvriras pas sa faute. 10 Au contraire, tu as le devoir de le faire périr. Ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, puis tout le peuple t’imitera. 11 Tu le lapideras pour le faire mourir[c], parce qu’il a cherché à te détourner de l’Eternel ton Dieu qui t’a fait sortir d’Egypte où tu étais esclave. 12 Tout Israël l’apprendra et sera saisi de crainte, et l’on ne recommencera pas à commettre un tel méfait au milieu de vous.

Le châtiment des Israélites infidèles

13 Si vous entendez dire que, dans l’une des villes que l’Eternel ton Dieu vous donne pour y habiter, 14 des vauriens[d] de votre propre peuple ont entraîné les habitants en disant : « Allons rendre un culte à d’autres dieux que vous ne connaissez pas ! », 15 vous ferez des recherches, vous mènerez une enquête approfondie en interrogeant les gens avec soin. Si la chose est vraie, s’il est établi qu’une telle abomination a été commise chez vous, 16 vous ferez périr par l’épée tous les habitants de cette ville ainsi que le bétail. Vous la détruirez avec tout ce qu’elle contient pour la vouer à l’Eternel. 17 Vous rassemblerez toutes ses richesses au milieu de la place et vous brûlerez entièrement la ville et tous ses biens pour l’Eternel votre Dieu. Elle restera pour toujours un monceau de ruines et ne sera plus jamais rebâtie. 18 Vous ne mettrez la main sur rien de ce qui, voué à la malédiction, a été détruit, afin que l’ardente colère de l’Eternel s’apaise. Il vous accordera sa compassion et vous fera grâce en vous rendant nombreux, comme il l’a promis à vos ancêtres, 19 si vous l’écoutez pour obéir à tous ses commandements que je vous transmets aujourd’hui et pour faire ce qu’il considère comme juste.

Les lois sur la pureté des Israélites

14 Vous êtes les enfants de l’Eternel votre Dieu : vous ne vous ferez donc pas d’incision sur le corps ni de tonsure sur le front de votre tête[e]. Vous êtes, en effet, un peuple saint pour l’Eternel votre Dieu, et l’Eternel vous a choisis parmi tous les peuples répandus sur la surface de la terre pour que vous lui apparteniez comme un peuple précieux[f].

Vous ne mangerez rien d’abominable[g]. Voici les animaux que vous pourrez manger : le bœuf, le mouton et la chèvre, le cerf, la gazelle et le daim, le bouquetin, le chevreuil, le mouflon, la chèvre sauvage et toute bête qui a les sabots fendus en deux et qui remue constamment les mâchoires[h]. Mais vous ne mangerez pas celles qui remuent constamment les mâchoires seulement ou qui ont seulement les sabots fendus, comme le chameau, le lièvre et le daman, car bien qu’ils remuent constamment les mâchoires, ils n’ont pas le sabot fendu. Vous les tiendrez donc pour impurs. Le porc, lui, a le sabot fendu mais ne remue pas constamment les mâchoires ; vous le considérerez comme impur. Vous ne mangerez pas de sa viande et vous ne toucherez pas à son cadavre.

Parmi les animaux aquatiques, vous pourrez manger tous ceux qui ont des nageoires et des écailles. 10 Mais vous ne mangerez pas ceux qui n’ont pas de nageoires et d’écailles, vous les considérerez comme impurs.

11 Vous pourrez manger tout oiseau pur. 12 Mais voici une liste d’oiseaux que vous ne devez pas manger[i] : l’aigle, le gypaète, le vautour, 13 la buse, le faucon, toutes les diverses espèces de milans, 14 toutes les variétés de corbeaux, 15 l’autruche, la chouette, la mouette et toutes les espèces d’éperviers, 16 le hibou, le chat-huant et l’effraie, 17 le pélican, l’orfraie et le cormoran, 18 la cigogne et les diverses variétés de hérons, la huppe et la chauve-souris.

19 Vous considérerez comme impur tout insecte ailé, et vous n’en mangerez pas. 20 Vous pourrez cependant manger ce qui vole et qui est pur[j].

21 Vous ne mangerez pas une bête morte. Vous pourrez la donner à l’immigré pour qu’il la mange[k], ou la vendre à un étranger. Vous, en effet, vous êtes un peuple saint pour l’Eternel votre Dieu. Vous ne ferez pas cuire[l] un chevreau dans le lait de sa mère.

Les lois sociales

La dîme

22 Chaque année, vous prélèverez la dîme de tous les produits de vos champs. 23 Vous mangerez, devant l’Eternel votre Dieu au lieu qu’il aura choisi pour y établir sa présence, la dîme de votre blé, du vin nouveau et de l’huile, ainsi que les premiers-nés de vos troupeaux de gros et de petit bétail. Ainsi vous apprendrez à craindre l’Eternel votre Dieu tous les jours de votre vie[m]. 24 Lorsque l’Eternel t’aura comblé de bénédictions, si tu ne peux pas transporter ta dîme jusqu’à l’endroit que l’Eternel ton Dieu aura choisi pour y établir sa présence parce qu’il sera trop loin de chez toi, 25 tu vendras la dîme, tu prendras l’argent et tu te rendras au lieu que l’Eternel ton Dieu aura choisi. 26 Là, tu achèteras avec l’argent tout ce qui te plaira : bœufs, moutons ou chevreaux, vin ou autres boissons alcoolisées, bref, tout ce dont tu auras envie, et tu le consommeras là devant l’Eternel ton Dieu, en te réjouissant avec ta famille. 27 Vous n’oublierez pas de partager avec les lévites qui habiteront dans vos villes, car ils n’ont pas reçu de part de patrimoine foncier comme vous.

28 Tous les trois ans, vous prélèverez toute la dîme des récoltes de cette année-là, et vous la déposerez à l’intérieur de votre ville. 29 Alors les lévites, qui n’ont pas de part de patrimoine foncier comme vous, viendront, ainsi que les immigrés, les orphelins et les veuves qui habitent dans votre ville, et ils mangeront à satiété. Alors l’Eternel votre Dieu vous bénira dans tous les travaux que vous entreprendrez.

L’année de la remise des dettes et de la libération des esclaves

15 Tous les sept ans, vous remettrez les dettes. Voici ce qui concerne cette remise des dettes : lorsque l’année de la remise aura été proclamée en l’honneur de l’Eternel, tout créancier remettra la dette contractée envers lui par son prochain, qui est son compatriote, sans rien exiger de lui. Vous pourrez exiger des étrangers le remboursement de leurs dettes, mais vous annulerez les dettes[n] de vos compatriotes envers vous. En fait, il ne doit pas y avoir de pauvres parmi vous, car l’Eternel votre Dieu veut vous combler de bénédictions dans le pays qu’il vous donne comme patrimoine foncier pour que vous en preniez possession – à condition toutefois que vous l’écoutiez pour obéir à tous les commandements que je vous transmets aujourd’hui et pour les appliquer, car l’Eternel votre Dieu vous bénira comme il vous l’a promis. Alors vous prêterez de l’argent à beaucoup de peuples étrangers, sans jamais avoir besoin d’emprunter. En effet, vous dominerez beaucoup de peuples, et aucun ne vous dominera.

Si l’un de tes compatriotes tombe dans la pauvreté dans le pays que l’Eternel ton Dieu te donne, tu ne lui fermeras pas ton cœur et tu ne lui refuseras pas ton aide. Au contraire, tu lui ouvriras ta main toute grande et tu lui prêteras suffisamment selon ses besoins[o]. Garde-toi bien de nourrir dans ton cœur des pensées mesquines et de te dire : « C’est bientôt la septième année, l’année de la remise des dettes » et, pour cette raison, de regarder ton compatriote pauvre d’un mauvais œil sans rien lui donner. Car alors, il se plaindrait de toi à l’Eternel et tu porterais la responsabilité d’une faute. 10 Donne-lui généreusement et non pas à contrecœur. Et pour cela, l’Eternel ton Dieu te bénira dans tout ce que tu feras et dans tout ce que tu entreprendras. 11 En fait, il y aura toujours des nécessiteux[p] dans le pays : c’est pourquoi, je t’ordonne d’ouvrir toute grande ta main à ton compatriote, au malheureux et au pauvre dans ton pays.

12 Si l’un de tes compatriotes hébreux, homme ou femme, se vend à toi comme esclave, il sera à ton service pendant six ans. La septième année[q], tu lui rendras la liberté[r]. 13 Mais le jour de sa libération, tu ne le laisseras pas partir les mains vides. 14 Tu lui donneras en présent une part de ce que l’Eternel t’aura accordé comme bénédiction : du petit bétail, du blé et du vin. 15 Souvenez-vous que vous avez vous-mêmes été esclaves en Egypte et que l’Eternel votre Dieu vous en a libérés. C’est pour cela que je vous donne aujourd’hui ce commandement.

16 Il peut arriver que ton esclave te dise : « Je ne veux pas te quitter », parce qu’il s’est attaché à toi et à ta famille et qu’il est heureux chez toi[s]. 17 Alors tu prendras un poinçon et tu lui perceras l’oreille en l’appuyant contre le battant de ta porte[t]. Ainsi, il sera pour toujours ton serviteur. Tu agiras de même pour ta servante.

18 Mais si tu dois rendre la liberté à un esclave, n’en sois pas contrarié, car après t’avoir servi pendant six ans, il t’a rapporté deux fois plus qu’un ouvrier salarié. Rends-lui donc sa liberté, et l’Eternel ton Dieu te bénira dans tout ce que tu entreprendras.

Les manifestations au sanctuaire unique

Loi sur les premiers-nés mâles du bétail

19 Tu consacreras à l’Eternel ton Dieu tous les premiers-nés mâles de ton gros et ton petit bétail. Tu ne feras pas travailler un bœuf ou un taureau premier-né et tu ne tondras pas un mouton premier-né[u]. 20 Tu les mangeras chaque année avec ta famille devant l’Eternel ton Dieu, au lieu que l’Eternel ton Dieu aura choisi[v]. 21 Si l’un de ces animaux a quelque tare, s’il est boiteux ou aveugle, ou s’il a n’importe quel autre défaut grave, tu ne l’offriras pas en sacrifice à l’Eternel ton Dieu. 22 Tu le mangeras là où tu habites et chacun pourra en manger, qu’il soit rituellement pur ou impur, comme lorsqu’on mange de la gazelle ou du cerf. 23 Toutefois, tu n’en mangeras pas le sang, que tu répandras sur la terre comme de l’eau[w].

Footnotes:

  1. 13.1 Voir Dt 4.2 ; Ap 22.18-19.
  2. 13.2 Pour les v. 2-6, sur les faux prophètes, voir aussi Jr 23.25-32.
  3. 13.11 Par cette exécution à coups de pierre (lapidation), chaque membre du peuple se désolidarisait du coupable et exprimait son accord avec le jugement, ainsi que sa volonté d’éradiquer le mal et de maintenir le respect de la Loi. Les témoins accusateurs jetaient les premières pierres (v. 10 ; 17.7).
  4. 13.14 Littéralement : des hommes, fils de Bélial (cf. 1 S 1.16 ; 2.12 ; 25.17). Plus tard, le mot Bélial sera utilisé comme nom de Satan (2 Co 6.15).
  5. 14.1 Divers rites de deuil païens (voir Lv 19.28 ; 21.5 ; 1 R 18.28 ; Jr 16.6 ; 41.5 ; 47.5).
  6. 14.2 Voir Ex 19.5 ; Tt 2.14 ; 1 P 2.9.
  7. 14.3 Pour les v. 3-20, voir Lv 11.1-23.
  8. 14.6 La classification zoologique des Hébreux se fondait sur des critères extérieurs faciles à discerner : il s’agit ici, non seulement des ruminants, mais de tout animal qui remue constamment au moins une mâchoire (voir note Lv 11.6).
  9. 14.12 L’identification des oiseaux qui suivent n’est pas toujours certaine.
  10. 14.20 Voir Lv 11.21-22.
  11. 14.21 Parce qu’ils ne sont pas soumis aux règles rituelles des Juifs.
  12. 14.21 Voir Ex 23.19.
  13. 14.23 Voir Lv 27.30-33.
  14. 15.3 Puisqu’ils n’étaient pas obligés, comme les Israélites, de laisser leurs terres en friche cette année-là, ils pouvaient donc gagner de quoi rembourser leurs dettes.
  15. 15.8 Voir Lv 25.35.
  16. 15.11 Réminiscence en Mt 26.11 ; Mc 14.7 ; Jn 12.8.
  17. 15.12 Non l’année sabbatique, mais la septième année après l’entrée en service. Cette loi s’applique à ceux qui avaient dû se vendre comme esclaves parce qu’ils ne pouvaient rembourser une dette.
  18. 15.12 Pour les v. 12-18, voir Lv 25.39-46.
  19. 15.16 Ex 21.5-6 ajoute une autre raison : s’il veut rester avec sa famille.
  20. 15.17 Geste symbolisant le lien définitif entre lui et la famille de son maître.
  21. 15.19 Voir Ex 13.12.
  22. 15.20 Voir Dt 14.23.
  23. 15.23 Voir Gn 9.4 ; Lv 7.26-27 ; 17.10-14 ; Dt 12.16.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Marc 12:28-44 La Bible du Semeur (BDS)

Le plus grand commandement

28 Un des spécialistes de la Loi s’approcha de lui ; il avait entendu cette discussion et avait remarqué avec quel à-propos Jésus avait répondu. Il lui demanda : Quel est le commandement le plus important de tous ?

29 Jésus répondit : Voici le commandement le plus important : Ecoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, il est le seul Dieu ; 30 tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie[a]. 31 Et voici celui qui vient en second rang : Tu aimeras ton prochain comme toi-même[b]. Il n’y a pas de commandement plus important que ceux-là.

32 – C’est bien, Maître, lui dit le spécialiste de la Loi, tu as dit vrai : il n’y a qu’un seul Dieu[c], il n’y en a pas d’autre que lui[d] : 33 l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de toute son énergie[e], ainsi qu’aimer son prochain comme soi-même[f], c’est bien plus important que tous les holocaustes[g] et tous les sacrifices.

34 Jésus, voyant qu’il avait répondu avec intelligence, lui dit : Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.

Après cela, personne n’osa plus lui poser de question.

Controverse sur l’identité du Messie

35 Pendant qu’il enseignait dans la cour du Temple, Jésus demanda : Comment les spécialistes de la Loi peuvent-ils dire que le Messie doit être un descendant de David ? 36 David lui-même, inspiré par le Saint-Esprit, a déclaré :

Le Seigneur a dit à mon Seigneur :
Viens siéger à ma droite[h]
jusqu’à ce que j’aie mis |tes ennemis |à terre sous tes pieds[i].

37 Si donc David lui-même appelle le Messie « Seigneur », comment celui-ci peut-il être son descendant ?

Il y avait là une foule nombreuse qui écoutait Jésus avec un vif plaisir.

La condamnation des spécialistes de la Loi

38 Il disait dans son enseignement : Gardez-vous des spécialistes de la Loi : ils aiment à parader en costume de cérémonie, à être salués sur les places publiques, 39 à avoir les sièges d’honneur dans les synagogues et les meilleures places dans les banquets. 40 Mais ils dépouillent les veuves de leurs biens, tout en faisant de longues prières pour l’apparence. Leur condamnation n’en sera que plus sévère.

La vraie générosité

41 Puis Jésus s’assit en face du tronc ; il observait ceux qui y déposaient de l’argent. Beaucoup de riches y avaient déjà déposé de fortes sommes quand arriva une pauvre veuve 42 qui déposa deux petites pièces, une somme minime.

43 Alors Jésus appela ses disciples et leur dit : Vraiment, je vous l’assure, cette pauvre veuve a donné bien plus que tous ceux qui ont mis de l’argent dans le tronc. 44 Car tous les autres ont seulement donné de leur superflu, mais elle, dans sa pauvreté, elle a donné tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre.

Footnotes:

  1. 12.30 Dt 6.4-5.
  2. 12.31 Lv 19.18.
  3. 12.32 Dt 6.4.
  4. 12.32 Dt 4.35 ; Es 45.21.
  5. 12.33 Dt 6.5.
  6. 12.33 Lv 19.18.
  7. 12.33 Les holocaustes étaient les sacrifices les plus importants, dans lesquels les victimes étaient entièrement brûlées, c’est-à-dire entièrement consacrées à Dieu.
  8. 12.36 La droite du roi est la place d’honneur (Ps 45.10 ; 1 R 2.19).
  9. 12.36 Ps 110.1.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes