A A A A A
Bible Book List

1 Chroniques 10-12 La Bible du Semeur (BDS)

Le règne de David

La fin de Saül

10 Les Philistins attaquèrent Israël. Les soldats israélites s’enfuirent devant eux et beaucoup d’entre eux furent tués sur le mont Guilboa[a]. Les Philistins s’acharnèrent à poursuivre Saül et ses fils et ils tuèrent Jonathan, Abinadab et Malkishoua, fils de Saül. Dès lors, tout le combat se concentra sur Saül. Les archers le découvrirent, et il en fut terrifié. Alors il ordonna à celui qui portait ses armes : Dégaine ton épée et tue-moi, pour que ces incirconcis ne viennent pas me faire subir leurs outrages.

Mais celui-ci refusa car il tremblait de peur. Alors Saül prit lui-même l’épée et se jeta dessus. Quand l’écuyer vit que Saül était mort, il se jeta lui aussi sur l’arme et mourut.

Ainsi périrent ensemble, le même jour, Saül, ses trois fils et toute sa famille. Quand tous les hommes d’Israël qui habitaient la vallée virent que l’armée était en déroute et que Saül et ses fils étaient morts, ils abandonnèrent leurs villes et prirent la fuite. Les Philistins allèrent s’y établir.

Le lendemain, les Philistins vinrent sur le champ de bataille pour détrousser les cadavres. Ils découvrirent Saül et ses fils qui étaient tombés sur le mont Guilboa. Alors ils dépouillèrent Saül de son armure, emportèrent sa tête et ses armes. Puis ils firent annoncer la nouvelle de leur triomphe à travers tout le pays des Philistins, à leurs idoles et parmi la population. 10 Ils déposèrent les armes dans le temple de leurs dieux et suspendirent son crâne dans le temple de Dagôn[b].

11 Lorsque tous les habitants de Yabesh en Galaad[c] apprirent tout ce que les Philistins avaient fait à Saül, 12 les hommes les plus vaillants se mirent en route, ils enlevèrent le corps de Saül et celui de ses fils et les ramenèrent à Yabesh. Ils enterrèrent leurs ossements[d] sous le tamaris de Yabesh, puis ils jeûnèrent pendant sept jours.

13 Saül mourut à cause de la désobéissance dont il s’était rendu coupable envers l’Eternel. Il n’avait pas respecté la parole de l’Eternel et, de plus, il avait interrogé et consulté quelqu’un qui évoque les morts[e] 14 au lieu de consulter l’Eternel. L’Eternel le fit mourir et transféra la royauté à David, fils d’Isaï.

David devient roi de tout Israël

11 Tout Israël se rassembla auprès de David à Hébron[f] pour lui dire : Voici, nous sommes de ta race et de ton sang. Autrefois déjà, même du temps où Saül était roi, c’est toi qui dirigeais les expéditions militaires d’Israël. Or, l’Eternel, ton Dieu, t’a promis que tu serais le berger d’Israël, son peuple, et que tu en deviendrais le chef.

Ainsi tous les responsables d’Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Là, David conclut une alliance avec eux devant l’Eternel, et ils lui conférèrent l’onction pour le faire roi d’Israël, conformément à ce qu’avait déclaré l’Eternel par l’intermédiaire de Samuel.

La conquête de Jérusalem

David marcha avec tout Israël sur Jérusalem, qui s’appelait alors Yebous. La ville était occupée par les Yebousiens, habitants du pays. Ces gens déclarèrent à David : Tu n’entreras pas ici !

Mais David s’empara de la forteresse de Sion[g], qu’on appelle la Cité de David. David avait déclaré à ses hommes : Le premier qui battra les Yebousiens, je le nommerai commandant en chef de l’armée.

Ce fut Joab, fils de Tserouya[h], qui monta le premier à l’assaut et il devint chef de l’armée. David s’installa dans la forteresse, c’est pourquoi on l’a appelée la Cité de David. Il agrandit la ville par des constructions tout autour, depuis les terrasses aménagées pour les cultures, jusqu’au mur d’enceinte, tandis que Joab restaurait le reste de la ville. David devint de plus en plus puissant, et l’Eternel, le Seigneur des armées célestes, était avec lui.

Les chefs guerriers de David

10 Voici les noms des chefs des guerriers de David qui, avec tout Israël, lui apportèrent un puissant soutien pendant son règne selon la parole de l’Eternel au sujet d’Israël. 11 Voici donc la liste des guerriers de David : Yashobeam, descendant de Hakmoni, était le chef du groupe des trois[i]. C’est lui qui brandit son javelot contre trois cents hommes et les tua tous au cours d’un seul combat.

12 Le second était Eléazar, fils de Dodo l’Ahohite. Il était l’un des trois guerriers. 13 Il accompagna David à Pas-Dammin, où les Philistins s’étaient rassemblés pour la bataille. Il y avait là un champ couvert d’orge. Les Israélites avaient pris la fuite devant les Philistins. 14 Ils prirent position au milieu du champ, le libérèrent et frappèrent les Philistins. Ainsi l’Eternel accorda une victoire éclatante à Israël.

15 Un jour, trois des trente chefs vinrent sur le rocher, auprès de David, dans la caverne d’Adoullam, tandis qu’une troupe de Philistins campait dans la vallée des Rephaïm[j]. 16 David se trouvait alors dans son refuge fortifié, et des Philistins avaient pris position à Bethléhem. 17 David fut soudain pris d’un brûlant désir et s’écria : Qui me fera boire de l’eau du puits qui se trouve à la porte de Bethléhem ?

18 Alors les trois pénétrèrent dans le camp des Philistins et puisèrent de l’eau au puits qui est à la porte de Bethléhem. Ils l’apportèrent et la présentèrent à David ; mais celui-ci ne voulut pas en boire et la répandit en libation pour l’Eternel. 19 Il s’exclama : Que mon Dieu me garde de faire pareille chose ! Ce serait comme si je buvais le sang de ces hommes qui sont allés chercher cette eau au péril de leur vie. Car c’est bien au péril de leur vie qu’ils ont apporté cette eau.

Il refusa donc de la boire. Tel fut l’exploit de ces trois guerriers.

20 Abishaï, frère de Joab, était le chef de ce groupe de trois. Un jour, il brandit son javelot contre trois cents hommes et les tua. Ainsi il devint célèbre parmi le second groupe des trois. 21 Il était le plus considéré dans le second groupe des trois et devint leur chef ; mais il n’égala pas les trois du premier groupe.

22 Benaya, de Qabtséel, fils de Yehoyada et petit-fils d’un homme valeureux qui avait accompli de nombreux exploits, tua[k] deux puissants héros moabites. C’est lui aussi qui, un jour de neige, descendit au fond d’une citerne pour y tuer un lion. 23 C’est encore lui qui tua cet Egyptien mesurant près de deux mètres cinquante et qui maniait un javelot aussi gros qu’un cylindre de métier à tisser. Il bondit sur lui, armé d’un simple bâton, et lui arracha son javelot dont il se servit pour le tuer.

24 Tels furent les exploits de Benaya, fils de Yehoyada, qui se fit une renommée parmi le second groupe des trois. 25 Il fut le plus estimé parmi les trente, mais sans égaler ceux du premier groupe des trois. David lui confia le commandement de sa garde personnelle.

26 Et voici d’autres guerriers valeureux : Asaël, frère de Joab ; Elhanân, fils de Dodo, de Bethléhem ; 27 Shammoth, de Haror ; Hélets, de Palôn ; 28 Ira, fils d’Iqqesh, de Teqoa ; Abiézer, d’Anatoth ; 29 Sibbekaï, de Housha ; Ilaï, d’Ahoah ; 30 Maharaï, de Netopha ; Héled, fils de Baana, de Netopha ; 31 Itaï, fils de Ribaï, de Guibéa en Benjamin ; Benaya, de Piratôn ; 32 Houraï, de Nahalé-Gaash ; Abiel, de la vallée du Jourdain[l] ; 33 Azmaveth, de Baharoum ; Eliahba, de Shaalbôn ; 34 Bené-Hashem, de Guizôn ; Jonathan, fils de Shagué, de Harar ; 35 Ahiam, fils de Sakar, de Harar ; Eliphal, fils d’Our ; 36 Hépher, de Mekéra ; Ahiya, de Palôn ; 37 Hetsro, de Karmel ; Naaraï, fils d’Ezbaï ; 38 Joël, frère de Nathan ; Mibhar, fils de Hagri ; 39 Tséleq, l’Ammonite ; Nahraï, de Béroth, qui portait les armes de Joab, fils de Tserouya. 40 Ira et Gareb, tous deux de Yéter, 41 Urie, le Hittite[m] ; Zabad, fils d’Ahlaï ; 42 Adina, fils de Shiza, de la tribu de Ruben, chef des Rubénites et responsable d’un groupe de trente ; 43 Hanân, fils de Maaka ;

Josaphat, de Mitni ; 44 Ouzia, d’Ashtaroth, Shama et Yeïel, fils de Hotam, d’Aroër ; 45 Yediaël, fils de Shimri ; Yoha, son frère, le Titsite ; 46 Eliel, de Mahavim ; Yeribaï et Yoshavia, fils d’Elnaam ; Yitma, le Moabite ; 47 Eliel, Obed et Yaasiel, de Metsobaya.

Les premiers partisans de David

12 Voici ensuite les hommes qui rejoignirent David à Tsiqlag[n], quand il était encore obligé de se tenir loin de Saül, fils de Qish. C’étaient des guerriers qui lui prêtèrent main-forte dans les combats. Ils étaient armés d’arcs et savaient se servir indifféremment de la main droite ou de la main gauche pour lancer des pierres, ou tirer des flèches de leur arc. Ils appartenaient à la même tribu que Saül : celle de Benjamin. Leur chef était Ahiézer. C’étaient Joas, fils de Shemaa, de Guibéa, Yeziel et Péleth, fils d’Azmaveth, Beraka, Jéhu, d’Anatoth, Yishmaya, de Gabaon, un guerrier faisant partie du groupe des trente et un chef de ce groupe, Jérémie, Yahaziel, Yohanân, Yozabad, de Guedéra, Elouzaï, Yerimoth, Bealia, Shemaria, Shephatia, de Haroph, Elqana, Yishiya, Azaréel, Yoézer et Yashobeam, des Qoréites, Yoéla et Zebadia, fils de Yeroham, de Guedor.

Des membres de la tribu de Gad quittèrent Saül pour rejoindre David dans son fortin du désert[o]. C’étaient de valeureux guerriers, des soldats exercés au combat, sachant manier le bouclier et la lance. Ils étaient aussi braves que des lions et aussi rapides que des gazelles sur la montagne. 10 Ezer était leur chef, puis il y avait Abdias, le deuxième, Eliab, le troisième 11 Mishmanna, le quatrième, Jérémie, le cinquième, 12 Attaï, le sixième, Eliel, le septième, 13 Yohanân, le huitième, Elzabad, le neuvième, 14 Jérémie, le dixième, et Makbannaï, le onzième. 15 Ces membres de la tribu de Gad étaient tous des chefs militaires. Le moindre d’entre eux était capable de se battre contre cent hommes et le meilleur contre mille.

16 Ce sont eux qui traversèrent le Jourdain le premier mois[p] de l’année, à l’époque où il déborde sur toutes ses rives, et qui mirent en fuite tous les habitants des vallées latérales, à l’est comme à l’ouest.

17 Des hommes des tribus de Benjamin et de Juda rejoignirent aussi David dans son refuge fortifié. 18 David sortit au-devant d’eux. Il prit la parole et leur dit : Si vous venez me trouver dans des intentions pacifiques, pour m’aider, nous serons alliés, vous et moi. Mais si c’est pour me trahir et me livrer à mes ennemis, alors que je n’ai commis aucun acte de violence, que le Dieu de nos ancêtres en soit témoin et qu’il juge.

19 Alors l’Esprit de Dieu s’empara d’Amasaï, le chef du groupe des trente, qui s’écria :

Nous sommes avec toi, |David, fils d’Isaï, |oui, nous sommes de ton côté.
Que la paix te soit assurée, |une parfaite paix,
ainsi qu’à ceux qui te soutiennent |car ton Dieu te soutient !

David les accueillit et en fit des chefs de ses troupes.

20 Des hommes de la tribu de Manassé se rallièrent à David, lorsqu’il vint avec les Philistins au combat contre Saül. En fait, David et ses hommes ne se joignirent pas aux Philistins, car les princes philistins les renvoyèrent après s’être consultés. Ils se disaient en effet : David risque de passer du côté de son ancien souverain Saül, et de nous livrer en son pouvoir[q].

21 C’est quand il partit pour revenir à Tsiqlag que des gens de Manassé se rallièrent à lui : Adnah, Yozabad, Yediaël, Michaël, Yozabad, Elihou et Tsiltaï. Chacun d’eux était chef de « milliers » dans la tribu de Manassé. 22 Ce fut un sérieux renfort pour David et ses troupes, car c’étaient tous de valeureux guerriers et ils devinrent des chefs dans l’armée. 23 Journellement, des hommes venaient se joindre à David pour le soutenir, si bien que son armée devint bientôt immense ; c’était comme l’armée de Dieu[r].

L’armée de David s’agrandit

24 Voici le nombre des soldats et de leurs chefs, équipés pour faire campagne, qui rejoignirent David à Hébron pour lui transférer la royauté de Saül, comme l’Eternel l’avait déclaré :

25 De la tribu de Juda, 6 800 hommes vinrent le rejoindre, ils étaient tous armés de boucliers et de lances et équipés pour la guerre.

26 De la tribu de Siméon, 7 100 valeureux guerriers prêts à combattre. 27 De la tribu de Lévi, 4 600 hommes 28 ainsi que Yehoyada, le chef des descendants d’Aaron[s], qui était accompagné de 3 700 hommes. 29 Tsadoq était un jeune homme de valeur dont le groupe familial comptait vingt-deux chefs.

30 Des membres de la tribu de Benjamin, la tribu de Saül, il y en avait trois mille, dont la plupart étaient jusqu’alors attachés au service de la maison de Saül.

31 De la tribu d’Ephraïm étaient venus 20 800 valeureux guerriers, tous des hommes renommés dans leurs groupes familiaux.

32 De la tribu de Manassé, 18 000 hommes furent nommément désignés pour aller proclamer David roi.

33 De la tribu d’Issacar, 200 chefs vinrent avec les hommes de leur tribu qui étaient sous leurs ordres. C’étaient des gens qui savaient discerner comment Israël devait agir en fonction des circonstances. 34 De la tribu de Zabulon, 50 000 hommes, bien entraînés et parfaitement équipés de toutes les armes de guerre. Ils étaient prêts à combattre d’un cœur résolu.

35 De la tribu de Nephtali arrivèrent mille officiers accompagnés de 37 000 hommes armés de boucliers et de lances.

36 De la tribu de Dan, 28 600 hommes prêts au combat.

37 D’Aser, 40 000 hommes entraînés à la guerre et prêts à combattre.

38 Des tribus installées à l’est du Jourdain, c’est-à-dire de Ruben, de Gad et de l’autre demi-tribu de Manassé, vinrent 120 000 hommes équipés de toutes les armes de combat.

39 Tous ces hommes de guerre vinrent à Hébron en ordre de bataille, d’un cœur sans partage, pour proclamer David roi de tout Israël. Tous les autres Israélites étaient également unanimes pour conférer la royauté à David. 40 Ils passèrent là trois jours avec David, mangeant et buvant ce que leurs compatriotes leur avaient préparé.

41 Les gens de tous les environs, jusqu’à ceux des tribus d’Issacar, de Zabulon et de Nephtali, apportaient des vivres sur des ânes, des chameaux, des mulets et des bœufs : de la farine, des paquets de figues sèches et de raisins secs, du vin, de l’huile, des bœufs et des moutons en quantités, car la joie régnait en Israël.

Footnotes:

  1. 10.1 Mont situé au nord-est de la Samarie, en bordure de la plaine de Jizréel, à environ 80 kilomètres de Jérusalem.
  2. 10.10 Voir note Jg 16.23.
  3. 10.11 Localité située à quelque 70 kilomètres de Jérusalem, à l’est du Jourdain (voir Jg 21.8 et note).
  4. 10.12 Après avoir incinéré les corps (voir 1 S 31.12).
  5. 10.13 Ce verset fait allusion aux épisodes rapportés en 1 S 13.8-14 ; 15.1-24 ; 28.
  6. 11.1 Ville située à 35 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem (voir Gn 13.18).
  7. 11.5 A l’origine, cette expression désignait la colline orientale de Jérusalem où sera construit le Temple (voir Es 2.3 ; Mi 4.2, 8 ; Jr 31.12). Plus tard, le nom de Sion s’étendra à toute la ville.
  8. 11.6 Sœur de David. Joab était donc le neveu de David (1 S 26.6 ; 1 Ch 2.16).
  9. 11.11 D’après certains manuscrits de l’ancienne version grecque, la version syriaque, la Vulgate et 1 S 23.8. Le texte hébreu traditionnel a : du groupe des trente.
  10. 11.15 Au sud-ouest de Jérusalem (2 S 23.13).
  11. 11.22 L’ancienne version grecque a : Benaya, fils de Yehoyada, était un homme valeureux de Qabtseel, qui avait accompli de nombreux exploits. Il tua …
  12. 11.32 Autre traduction : de Beth-Arba.
  13. 11.41 Le mari de Bath-Shéba (voir note 2 S 23.39).
  14. 12.1 Voir 1 S 27.6 ; Jos 15.31 ; 19.5 ; 1 Ch 4.30. A quelque 50 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem.
  15. 12.9 Au désert de Juda, dans la caverne d’Adoullam (1 S 22.1-2) où David avait séjourné avant de se rendre chez les Philistins (1 S 23.14 ; 24.1, 23).
  16. 12.16 Mois de Nisân (mars-avril) où le Jourdain est en crue par suite de la fonte des neiges sur l’Hermon.
  17. 12.20 Voir 1 S 29.1-5.
  18. 12.23 Autre traduction : une armée formidable.
  19. 12.28 Abiatar était grand-prêtre et Yehoyada était le chef militaire des descendants d’Aaron ; Benaya (11.22), le chef des gardes du corps de David, puis le général en chef de Salomon, était le fils de Yehoyada.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Jean 6:45-71 La Bible du Semeur (BDS)

45 Dans les écrits des prophètes, vous pouvez lire cette parole : Dieu les instruira tous[a]. Tout homme qui écoute la voix du Père et qui est instruit par lui vient à moi.

46 Personne n’a jamais vu le Père, sauf celui qui est venu d’auprès de Dieu. Lui, il a vu le Père. 47 Vraiment, je vous l’assure : celui qui croit a la vie éternelle, 48 car je suis le pain qui donne la vie. 49 Vos ancêtres ont bien mangé la manne dans le désert et cela ne les a pas empêchés de mourir.

50 Mais c’est ici le pain qui descend du ciel : celui qui en mange ne mourra pas. 51 Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain-là, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai pour que le monde vive, c’est mon propre corps[b].

52 A ces mots, les Juifs se mirent à discuter vivement entre eux, disant : Comment cet homme pourrait-il nous donner son corps à manger ?

53 Alors Jésus leur dit : Oui, vraiment, je vous l’assure : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. 54 Celui qui se nourrit de ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. 57 Le Père qui m’a envoyé a la vie en lui-même, et c’est lui qui me fait vivre ; ainsi, celui qui se nourrit de moi vivra lui aussi par moi. 58 C’est ici le pain descendu du ciel. Il n’est pas comme celui que vos ancêtres ont mangé ; eux, ils sont morts ; mais celui qui mange ce pain-ci vivra pour toujours.

59 Voilà ce que déclara Jésus lorsqu’il enseigna dans la synagogue de Capernaüm.

60 Après l’avoir entendu, plusieurs de ses disciples dirent : Ce langage est bien difficile à accepter ! Qui peut continuer à l’écouter ?

61 Jésus savait fort bien quels murmures ses paroles avaient soulevés parmi eux. C’est pourquoi il leur dit : Cela vous choque-t-il ? 62 Et si vous voyez le Fils de l’homme remonter là où il était auparavant ? 63 C’est l’Esprit qui donne la vie ; la chair à elle seule ne sert à rien. Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie[c]. 64 Hélas, il y en a parmi vous qui ne croient pas.

En effet, dès le début Jésus savait quels étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui allait le trahir.

65 Aussi ajouta-t-il : C’est bien pour cela que je vous ai dit : Personne ne peut venir à moi si cela ne lui est accordé par le Père.

66 A partir de ce moment-là, beaucoup de ses disciples l’abandonnèrent et cessèrent de l’accompagner.

67 Alors Jésus, se tournant vers les Douze, leur demanda : Et vous, ne voulez-vous pas aussi partir ?

68 Mais Simon Pierre lui répondit : Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. 69 Nous, nous avons mis toute notre confiance en toi et nous savons que tu es le Saint, envoyé de Dieu.

70 – N’est-ce pas moi qui vous ai choisis tous les douze ? reprit Jésus. Et pourtant, l’un de vous est un diable.

71 Par ces mots, il désignait Judas, fils de Simon Iscariot, l’un des Douze, qui allait le trahir.

Footnotes:

  1. 6.45 Es 54.13.
  2. 6.51 Jésus parle de sa mort ; il allait s’offrir en sacrifice pour le péché des hommes.
  3. 6.63 D’autres comprennent : sont esprit et vie c’est-à-dire ont une signification spirituelle.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes