Add parallel Print Page Options

Le prix de la révolte

13 Dès qu’Ephraïm parlait,

tous étaient terrifiés,
il portait la terreur |en Israël,
il s’est rendu coupable |en adorant Baal.
C’est pourquoi il est mort.
Et maintenant, |voilà ces gens |qui pèchent davantage,
faisant de leur argent |des idoles fondues,
des statues façonnées |avec habileté :
ouvrages d’artisans |que tout cela !
On dit à leur propos :
ils offrent des humains |en sacrifice[a]
et ils font des baisers aux veaux[b] !
C’est pourquoi ils seront semblables |aux nuées matinales,
à la rosée de l’aube |qui bientôt se dissipe,
à un fétu de paille |emporté loin de l’aire |en tourbillon,
et à de la fumée |sortant d’une ouverture.
« Pourtant moi, l’Eternel, |je suis ton Dieu
depuis l’Egypte
et, en dehors de moi, |tu ne connais pas d’autre Dieu,
il n’y a pas d’autre Sauveur que moi.
C’est moi qui suis entré |en union avec toi[c] |dans le désert,
dans une terre aride.
Lorsqu’ils sont arrivés |dans de gras pâturages,
ils se sont rassasiés ;
quand ils furent repus,
l’orgueil les a saisis
là-dessus, ils m’ont oublié.
Mais je serai pour eux |semblable à un lion
et, comme un léopard |sur leur chemin,
je serai aux aguets.
Et comme une ourse |privée de ses petits, |je les attaquerai
et leur déchirerai |l’enveloppe du cœur.
Je les dévorerai |là, comme une lionne ;
ils seront mis en pièces |par les bêtes sauvages.

Israël, te voilà détruit.
Qui te viendrait en aide[d] ?
10 Où est-il à présent, |votre roi, où est-il ?
Qu’il vienne vous sauver |dans toutes vos cités !
Où sont-ils à présent, |vos chefs |auxquels vous demandiez :
“Donnez-nous donc un roi |et des ministres” ?
11 Oui, je te donnerai |un roi dans ma colère,
je te le reprendrai |dans mon indignation.
12 Le crime d’Ephraïm |est bien enregistré,
et son péché |est bien noté.
13 Les douleurs de l’enfantement |vont survenir pour lui,
mais l’enfant est stupide :
le terme est arrivé, |et il ne quitte pas |le sein qui l’a porté.
14 Devrais-je donc les affranchir |du pouvoir du sépulcre ?
Et, de la mort, |devrais-je les sauver ?
O mort, où est ta force ?
Sépulcre, où est |ton pouvoir destructeur[e] ?
Je ne peux plus les avoir en pitié.

15 Ephraïm a beau prospérer[f] |au milieu de l’herbage[g],
le vent d’orient viendra,
un vent de l’Eternel |montera du désert
et il desséchera |la source d’Ephraïm,
il fera tarir sa fontaine.
L’ennemi pillera |tout son trésor[h], |tous les objets précieux.

Footnotes

  1. 13.2 Les sacrifices humains sont mentionnés, entre autres, en 2 R 17.17 ; 23.10 ; Ez 20.26 : Mi 6.7.
  2. 13.2 Geste d’hommage à une divinité (1 R 19.18 ; Jb 31.27), adressé aux veaux d’or dressés par Jéroboam (voir 4.15 et note ; 8.5 ; 10.5 ; 1 R 12.28-29).
  3. 13.5 Selon le texte hébreu traditionnel. L’ancienne version grecque et la version syriaque ont : j’ai été ton berger.
  4. 13.9 Selon l’ancienne version grecque et la syriaque. Texte hébreu traditionnel : parce que tu t’opposes à moi, moi qui pourrais te secourir. La différence tient à une seule lettre en hébreu.
  5. 13.14 Les mots ta force rend l’hébreu : tes pestes. Cité en 1 Co 15.55.
  6. 13.15 Jeu de mots avec Ephraïm qui signifie : fécond. Le vent d’orient (Jb 1.19 ; Es 27.8 ; Jr 4.11 ; 13.24 ; 18.17) est une image de l’Assyrie, instrument de Dieu (Es 10.5, 15) qui envahira le royaume du Nord en 734 et y mettra fin en 722-721 av. J.-C.
  7. 13.15 au milieu de l’herbage : traduction incertaine. Le texte hébreu traditionnel porte : « fils de frères ». Certains corrigent, en ajoutant une lettre, pour obtenir : parmi des frères. Certains pensent que « fils de frères » pourrait se référer au fait qu’Ephraïm a été adopté par Jacob comme son fils et a reçu une part d’héritage avec ses oncles.
  8. 13.15 Autre traduction : le grenier.

Bible Gateway Sponsors