A A A A A
Bible Book List

Nombres 22-24 La Bible du Semeur (BDS)

Péché d’Israël dans les steppes de Moab

Balaam et Balaq

Balaq, roi de Moab, fait appel à Balaam

22 Les Israélites repartirent et campèrent dans les steppes de Moab à l’est du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho[a]. Balaq, fils de Tsippor, avait appris tout ce qu’Israël avait fait aux Amoréens. Alors les gens de Moab furent pris de panique en face d’un peuple si nombreux, ils furent épouvantés devant les Israélites. Ils eurent une entrevue avec les responsables des Madianites et leur dirent : Cette multitude va venir ravager tout le pays d’alentour comme des bœufs qui broutent l’herbe des champs.

A cette époque-là, Balaq, fils de Tsippor, régnait sur Moab. Il envoya des messagers à Balaam[b], fils de Béor, qui vivait à Petor sur l’Euphrate, son pays d’origine, pour le faire venir, en lui disant : Voici qu’un peuple est sorti d’Egypte ! Il envahit toute la région et il s’est installé vis-à-vis de mon pays. Maintenant, viens, je te prie ! Maudis-moi ce peuple, car il est plus fort que moi. Peut-être parviendrai-je alors à le battre et à le chasser du pays, car je le sais, celui que tu bénis est béni, et celui que tu maudis est maudit.

Les responsables de Moab et ceux de Madian partirent en emportant des présents pour payer le devin. Ils arrivèrent chez Balaam et lui transmirent le message de Balaq. Balaam leur répondit : Restez ici cette nuit, et demain je vous donnerai ma réponse, selon ce que l’Eternel me dira.

Les chefs moabites logèrent donc chez Balaam.

Dieu vint trouver Balaam et lui demanda : Qui sont ces gens qui logent chez toi ?

10 Balaam lui répondit : Ce sont les envoyés de Balaq, fils de Tsippor, roi de Moab, qui m’a fait dire : 11 « Le peuple qui est sorti d’Egypte envahit maintenant le pays ! Viens donc le maudire pour moi ; peut-être arriverai-je alors à le combattre et à le chasser ! »

12 Mais Dieu dit à Balaam : Ne va pas avec eux. Tu ne maudiras pas ce peuple, car il est béni.

13 Le lendemain, Balaam alla déclarer aux chefs envoyés par Balaq : Retournez dans votre pays, car l’Eternel ne me permet pas de partir avec vous.

14 Les chefs de Moab se levèrent et retournèrent auprès de Balaq pour lui dire : Balaam a refusé de venir avec nous.

15 Balaq revint à la charge et envoya une nouvelle délégation composée de princes plus nombreux et plus importants que la première fois. 16 Ils arrivèrent chez Balaam et lui dirent : Ainsi parle Balaq, fils de Tsippor : « De grâce, ne refuse pas de me venir en aide. 17 Je te comblerai d’honneurs et je ferai tout ce que tu me demanderas. Mais viens donc, maudis-moi ce peuple ! »

18 Balaam répondit aux serviteurs de Balaq : Même si Balaq me donnait son palais rempli d’argent et d’or, je ne pourrais pas transgresser l’ordre de l’Eternel, mon Dieu, même pour une petite chose. 19 Pourtant, restez ici cette nuit, vous aussi, pour que je puisse savoir ce que l’Eternel a encore à me dire.

20 Pendant la nuit, Dieu vint vers Balaam et lui dit : Si c’est pour t’inviter à les accompagner que ces hommes sont venus, vas-y, pars avec eux. Mais tu ne pourras faire que ce que je te dirai.

21 Le lendemain, Balaam alla seller son ânesse et partit avec les princes de Moab.

L’intervention de l’ange de l’Eternel

22 Dieu se mit en colère parce qu’il avait entrepris ce déplacement, et l’ange de l’Eternel se posta en travers du chemin pour lui barrer le passage. Or, Balaam montait son ânesse et était accompagné de deux serviteurs. 23 Alors, l’ânesse vit l’ange de l’Eternel posté sur le chemin, son épée dégainée à la main. Elle se détourna du chemin et prit à travers champs. Balaam se mit à la frapper pour la ramener sur le chemin. 24 Alors l’ange de l’Eternel se plaça dans un chemin creux passant dans les vignes entre deux murets. 25 L’ânesse vit l’ange de l’Eternel et elle rasa le mur, de sorte qu’elle serra le pied de Balaam contre le mur. Celui-ci recommença à la battre. 26 L’ange de l’Eternel les dépassa encore une fois et vint se poster dans un passage étroit où l’on ne pouvait l’éviter ni à droite ni à gauche. 27 L’ânesse vit l’ange de l’Eternel et elle s’affaissa sous son maître. Balaam se mit en colère et lui administra une volée de coups de bâton. 28 Alors l’Eternel fit parler l’ânesse, qui dit à Balaam : Que t’ai-je fait pour que tu me battes ainsi par trois fois ?

29 Balaam lui répondit : C’est parce que tu te moques de moi. Ah ! si j’avais une épée sous la main, je t’abattrais sur-le-champ !

30 L’ânesse reprit : Ne suis-je pas ton ânesse qui te sert de monture depuis toujours ? Est-ce que j’ai l’habitude d’agir ainsi avec toi ?

Et il répondit : Non !

31 Alors l’Eternel ouvrit les yeux de Balaam, qui vit l’ange de l’Eternel posté sur le chemin, son épée dégainée à la main. Balaam s’agenouilla et se prosterna la face contre terre. 32 L’ange de l’Eternel lui dit : Pourquoi as-tu frappé par trois fois ton ânesse ? C’est moi qui suis venu pour te barrer le passage, car ce voyage a été entrepris à la légère[c]. 33 L’ânesse m’a vu et s’est détournée à trois reprises devant moi. Si elle ne s’était pas détournée, je t’aurais déjà abattu, tandis qu’elle, je l’aurais laissée en vie.

34 Balaam dit à l’ange de l’Eternel : J’ai tort, car je ne savais pas que tu te tenais devant moi sur le chemin. Et maintenant, si ce voyage te déplaît, je m’en retournerai.

35 L’ange de l’Eternel lui dit : Va avec ces hommes, mais tu répéteras seulement les paroles que je te dicterai.

Balaam poursuivit donc la route avec les princes envoyés par Balaq.

Balaam rencontre Balaq

36 Lorsque Balaq apprit que Balaam arrivait, il alla à sa rencontre à Ir-Moab située à la limite de son territoire sur la frontière formée par l’Arnon. 37 Il lui demanda : N’avais-je pas déjà envoyé une première délégation vers toi pour te faire venir ? Pourquoi n’es-tu pas venu tout de suite chez moi ? As-tu pensé que je ne serais pas capable de te traiter avec honneur ?

38 Balaam répondit à Balaq : Tu le vois, je suis venu vers toi. Maintenant, crois-tu que je pourrai dire quoi que ce soit de moi-même ? Non, je ne pourrai prononcer que les paroles que Dieu lui-même mettra dans ma bouche.

39 Balaam accompagna Balaq, et ils se rendirent à Qiryath-Houtsoth. 40 Balaq offrit des bœufs et des moutons en sacrifice et il envoya des parts à Balaam et aux chefs qui étaient venus avec lui.

41 Le lendemain matin, Balaq vint chercher Balaam et le fit monter aux hauts lieux de Baal[d] d’où l’on avait vue sur les dernières lignes du camp d’Israël.

Balaam bénit Israël

23 Alors Balaam dit à Balaq : Construis-moi ici sept autels et prépare-moi sept taureaux et sept béliers.

Balaq fit ce que Balaam lui avait demandé et, ensemble, ils offrirent un taureau et un bélier sur chaque autel. Balaam dit à Balaq : Reste ici près de ton holocauste pendant que je me rendrai à l’écart. Peut-être l’Eternel viendra-t-il à ma rencontre. Alors je te communiquerai ce qu’il me révélera.

Et il s’en alla sur une crête[e]. Dieu se manifesta à Balaam qui lui dit : J’ai fait dresser sept autels et j’ai offert un taureau et un bélier sur chacun d’eux.

Alors l’Eternel mit sa parole dans la bouche de Balaam, puis il ajouta : Retourne auprès de Balaq et transmets-lui ce message.

Balaam retourna vers Balaq et le trouva debout avec tous les chefs de Moab près de son holocauste. Alors il déclama cet oracle :

D’Aram[f], Balaq m’a fait venir,
oui, le roi de Moab |m’a fait venir |des monts de l’Est.
Allons ! Maudis Jacob pour moi !
Viens et profère des menaces |contre Israël !
Mais comment maudirais-je ? |Dieu ne l’a pas maudit.
Comment menacerais-je |celui que l’Eternel |ne veut pas menacer ?
Voici : je le contemple |du sommet des rochers,
et, du haut des collines, |je le regarde.
Je le vois : c’est un peuple |qui demeure à l’écart,
il ne se considère pas |semblable aux autres peuples.
10 Qui a jamais compté |les foules de Jacob, |qui sont aussi nombreuses |que les grains de poussière,
ou qui a dénombré |le quart du peuple d’Israël ?
Qu’il me soit accordé |la même mort |que celle de ces justes,
et que mon avenir |soit identique au leur !

11 Balaq dit à Balaam : Que m’as-tu fait ? Je t’ai fait venir pour maudire mes ennemis, et voilà que tu les combles de bénédictions !

12 Balaam répondit : Puis-je prononcer autre chose que les paroles que l’Eternel met dans ma bouche ?

Balaam bénit Israël une deuxième fois

13 Balaq reprit : Viens donc avec moi à un autre endroit d’où tu pourras voir ce peuple, tu n’en apercevras qu’une partie et tu ne pourras pas le voir tout entier. Et maudis-le pour moi de cet endroit.

14 Et Balaq le conduisit au champ des Guetteurs[g] au sommet du Pisga. Là aussi, il construisit sept autels et offrit un taureau et un bélier sur chacun d’eux. 15 Balaam dit à Balaq : Tiens-toi debout près de ton holocauste, tandis que j’irai là-bas à sa rencontre.

16 L’Eternel se manifesta à Balaam et lui mit des paroles dans la bouche, puis il ajouta : Retourne auprès de Balaq et tu lui parleras comme je viens de te le dire.

17 Balaam revint vers Balaq et le trouva toujours debout près de son holocauste, les princes de Moab à ses côtés.

– Qu’a dit l’Eternel ? lui demanda Balaq.

18 Alors Balaam prononça son oracle :

Allons, Balaq, écoute !
Fils de Tsippor, |prête-moi attention,
19 Dieu n’est pas homme pour mentir,
ni humain pour se repentir.
A-t-il jamais parlé |sans qu’il tienne parole ?
Et n’accomplit-il pas |ce qu’il a déclaré ?
20 Oui, j’ai reçu la charge |de prononcer |une bénédiction.
Il a béni : |je n’y changerai rien.
21 Il n’a pas constaté |de péché chez Jacob,
et il ne trouve pas |de mal en Israël[h].
Oui, l’Eternel son Dieu |est avec lui.
Dans ses rangs retentit |l’acclamation royale.
22 Dieu les a fait sortir d’Egypte :
sa puissance est semblable |à la force du buffle,
23 et la divination |est absente en Jacob :
on ne consulte pas |d’augure en Israël,
il est dit à Jacob |au moment opportun,
oui, il est dit à Israël |ce que Dieu accomplit[i].
24 Voici, comme un lion, |un peuple qui se lève,
il bondit comme un lion,
il ne se couche pas |sans avoir dévoré sa proie,
sans avoir bu le sang |de ses victimes.

25 Balaq dit à Balaam : Si tu ne peux pas le maudire, au moins ne le bénis pas !

26 Mais Balaam répondit à Balaq : Ne t’ai-je pas prévenu que je ferai tout ce que l’Eternel m’ordonnera ?

Troisième bénédiction d’Israël

27 Balaq dit à Balaam : Viens, je vais t’emmener à un autre endroit. Peut-être que de là, l’Eternel trouvera bon que tu les maudisses pour moi.

28 Et Balaq emmena Balaam au sommet du mont Peor d’où l’on a vue sur tout le désert. 29 Balaam dit de nouveau à Balaq de lui bâtir sept autels et de lui préparer sept taureaux et sept béliers. 30 Balaq fit ce que Balaam lui avait demandé et il offrit un taureau et un bélier sur chaque autel.

24 Balaam, voyant bien que l’Eternel trouvait bon de bénir Israël, n’alla pas, comme les autres fois, à la recherche d’augures. Il se tourna vers le désert et regarda Israël campé par tribus. Alors l’Esprit de Dieu vint sur lui. Et il prononça son oracle :

C’est là ce que déclare |Balaam, le fils de Béor,
voici ce que proclame l’homme |au regard pénétrant,
oui, celui qui entend |les paroles de Dieu,
qui perçoit la révélation |du Tout-Puissant,
dont les yeux se dessillent |alors qu’il est tombé à terre :
Que tes tentes sont belles, |ô peuple de Jacob !
Et tes demeures, |ô Israël !
Comme des torrents, elles se répandent,
c’est comme des jardins |alignés près d’un fleuve,
comme des aloès |plantés par l’Eternel,
ou bien comme des cèdres |croissant au bord des eaux.
De ses réservoirs l’eau déborde,
la semence est plantée |dans des champs irrigués.
Son roi est grand, |plus que le roi Agag[j] ;
et son royaume |gagnera en puissance.
Quand Dieu le fit sortir d’Egypte,
avec une puissance |semblable à la force du buffle,
il dévora les peuples |qui lui étaient hostiles,
il leur brisa les os
et les cribla de flèches.
Le voici couché comme un lion,
au repos comme un lion. |Qui le fera lever ?
Il est béni[k] |celui qui te bénit,
il est maudit |celui qui te maudit !

La prophétie sur l’avenir d’Israël

10 Alors Balaq se mit en colère contre Balaam, frappa des mains et lui dit : C’est pour maudire mes ennemis que je t’ai appelé ; et voici la troisième fois que tu les combles de bénédictions ! 11 Puisqu’il en est ainsi, retourne chez toi ! Je voulais te combler d’honneurs, mais voici que l’Eternel te frustre de ces honneurs.

12 Balaam lui répondit : N’ai-je pas expressément dit aux messagers que tu m’as envoyés : 13 « Même si Balaq me donnait son palais rempli d’argent et d’or, je ne pourrais pas transgresser l’ordre de l’Eternel pour faire quoi que ce soit en bien ou en mal » ? Je ne pourrai dire que ce que l’Eternel dira. 14 Maintenant, je m’en retourne chez les miens. Mais auparavant, viens, je vais t’annoncer ce que ce peuple-ci fera au tien dans les temps à venir.

15 Et il prononça son oracle :

C’est là ce que déclare |Balaam, le fils de Béor,
voici ce que proclame l’homme |au regard pénétrant,
16 oui, celui qui entend |les paroles de Dieu,
qui a accès |à la science du Très-Haut,
qui perçoit la révélation |du Tout-Puissant,
dont les yeux se dessillent
alors qu’il est tombé à terre :
17 Je le vois bien, |mais ce n’est pas pour maintenant,
je le contemple, |mais non de près ;
un astre[l] monte de Jacob,
un sceptre surgit d’Israël ;
il brise les flancs de Moab,
il abat[m] tous les fils de Seth.
18 Edom sera conquis ;
Séir, son ennemi[n], |tombera en sa possession.
Le peuple d’Israël |accomplit des exploits.
19 Celui qui surgira |de Jacob régnera,
et il fera périr des villes |les derniers survivants.

Les prophéties sur d’autres peuples

20 Balaam aperçut Amalec et il prononça son oracle :

Amalec était à la tête |de tous les peuples[o],
mais sa postérité |en fin de compte |disparaîtra.

21 Puis il vit les Qéniens et prononça son oracle :

Ta demeure est solide,
ton nid[p] est juché sur le roc,
22 mais finalement le Qénien |sera exterminé
quand, en captivité, |Assour[q] t’emmènera captif.

23 Enfin il prononça encore un oracle :

Hélas : Qui survivra[r] |lorsque Dieu agira ?
24 Des bateaux viennent de Kittim[s],
ils soumettront Assour, |ils soumettront Héber[t],
et même ce dernier |court à sa ruine.

25 Puis Balaam se mit en route et s’en retourna chez lui. Balaq, lui aussi, s’en alla de son côté.

Footnotes:

  1. 22.1 Suite de 21.20. Les Israélites redescendent depuis Edréi en Basan en direction de la mer Morte à l’est de laquelle se trouve le royaume de Moab. Le roi de Moab ne connaît pas les intentions des Israélites et, pris de panique, fait appel à Balaam. Le livre de Josué reprendra le récit de la conquête de Canaan à ce point.
  2. 22.5 Voir 2 P 2.15-16 ; Jd 11.
  3. 22.32 Texte hébreu obscur, traduction incertaine.
  4. 22.41 Autre traduction : Bamot-Baal. Baal, terme qui signifie : seigneur, désignation du dieu de l’orage la plus répandue chez les Sémites de Syrie et de Canaan à partir du IIIe millénaire av. J.-C. Les textes le présentent comme un dieu de la nature. Son culte s’accompagnait de pratiques dévoyées.
  5. 23.3 Autre traduction : en un endroit dégagé, sur une colline dénudée.
  6. 23.7 Nom complet : Aram-Naharaïm (Syrie des deux fleuves), c’est-à-dire la Mésopotamie.
  7. 23.14 Un poste élevé sur la chaîne des Abarim d’où l’on surveillait l’approche des ennemis.
  8. 23.21 Autre traduction : on ne constate aucune faute …, on ne trouve aucun mal … D’autres comprennent : on ne voit aucun malheur en Jacob, on ne trouve aucune misère en Israël.
  9. 23.23 Autre traduction : on ne peut recourir à la magie contre Jacob, à la divination contre Israël ; on ne peut que proclamer ce que Dieu accomplit pour eux.
  10. 24.7 Voir 1 S 15.
  11. 24.9 Voir Gn 12.3.
  12. 24.17 Dans les textes orientaux et les hiéroglyphes, l’étoile désigne un roi, ce que confirme la mention du sceptre. Voir Ap 22.16.
  13. 24.17 Le Pentateuque samaritain : il frappe à la tête.
  14. 24.18 Les Edomites, descendants d’Esaü, habitaient la région montagneuse de Séir (voir Abd 19).
  15. 24.20 Les Amalécites étaient des nomades de la partie sud de Canaan (voir Gn 14.7 ; Ex 17.8-16 ; Nb 13.29). Ils furent les premiers à attaquer Israël (Ex 17.8-13). Saül et David exécuteront cette menace (1 S 15.32).
  16. 24.21 En hébreu, il y a assonance entre les noms Qénien et nid.
  17. 24.22 C’est-à-dire l’Assyrie (voir Gn 10.11) qui emmènera les Qéniens en exil.
  18. 24.23 Selon le texte hébreu traditionnel. En coupant différemment les mots de l’hébreu, on obtient : un peuple se rassemblera du nord.
  19. 24.24 Kittim désigne l’île de Chypre, puis, par extension, les côtes d’Asie Mineure et toutes les côtes méditerranéennes (Gn 10.4).
  20. 24.24 Héber était l’ancêtre des Hébreux (1 Ch 1.25-27) et d’autres peuplades désignées sans doute ici (voir Gn 10.25).
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes