A A A A A
Bible Book List

Juges 19-21 La Bible du Semeur (BDS)

Le crime des habitants de Guibéa

19 A cette époque où il n’y avait pas de roi en Israël, un lévite qui résidait dans l’arrière-pays de la région montagneuse d’Ephraïm prit pour épouse de second rang, une femme de Bethléhem en Juda. Mais celle-ci se livra à la prostitution[a] et le quitta pour retourner chez son père à Bethléhem où elle resta quatre mois. Son mari alla la trouver pour lui parler et la persuader de revenir chez lui. Il était accompagné d’un serviteur et avait emmené deux ânes. La femme l’introduisit dans la maison de son père. Lorsque ce dernier le vit, il l’accueillit avec joie.

Le beau-père retint son gendre trois jours chez lui. Ils mangèrent et burent et logèrent là.

Le quatrième jour, ils se levèrent de bon matin et le lévite se disposait à partir quand son beau-père lui dit: Restaure-toi! Prends un morceau de pain, vous partirez après.

Ils s’assirent donc, mangèrent et burent tous deux ensemble. Puis le père de la jeune femme dit au mari: Consens à rester cette nuit ici et donne-toi encore du bon temps.

Le mari se leva d’abord pour s’en aller, mais son beau-père insista tellement qu’il finit par rester et passer encore la nuit là.

Le matin du cinquième jour, il se leva de bonne heure pour partir. Et, de nouveau, son beau-père lui dit: Restaure-toi d’abord et remets ton départ jusqu’à ce que le jour baisse.

Puis ils mangèrent tous deux ensemble. Lorsque le mari se leva pour partir avec sa femme et son serviteur, son beau-père lui dit: Vois-tu, le jour baisse, c’est déjà presque le soir, pourquoi ne passeriez-vous pas la nuit encore ici? Oui, le jour décline et vous pouvez tranquillement dormir là et prendre du bon temps. Demain vous vous lèverez de bonne heure pour vous mettre en route, et tu retourneras chez toi.

10 Mais cette fois-ci, le lévite refusa de passer une autre nuit, il se leva et partit avec ses deux ânes sellés et sa femme. Il arriva en vue de Yebous – c’est-à-dire Jérusalem. 11 Alors qu’ils approchaient de Yebous, le jour tombait et le serviteur conseilla à son maître: Viens, je te prie, faisons un détour vers cette ville des Yebousiens pour y passer la nuit.

12 – Non, lui répondit son maître, nous ne nous arrêterons pas dans une ville étrangère où il n’y a pas d’Israélite. Poussons jusqu’à Guibéa[b]. 13 Puis il ajouta: Allons, essayons d’arriver jusqu’à Guibéa ou à Rama[c], et nous passerons la nuit dans l’une de ces localités.

14 Ils continuèrent donc leur marche et arrivèrent près de Guibéa, une ville de la tribu de Benjamin, quand le soleil se couchait. 15 Alors ils s’écartèrent de leur route pour aller dormir à Guibéa. Le lévite entra dans la ville et s’arrêta sur la place, mais personne ne leur offrit l’hospitalité pour la nuit dans sa maison.

16 Finalement, un vieillard rentra tard dans la soirée de son travail des champs. C’était un homme originaire de la région montagneuse d’Ephraïm qui séjournait à Guibéa parmi les Benjaminites. 17 Lorsqu’il aperçut le voyageur sur la place de la ville, il lui demanda: Où vas-tu et d’où viens-tu?

18 L’autre lui répondit: Nous venons de Bethléhem de Juda, et nous nous rendons dans l’arrière-pays de la région montagneuse d’Ephraïm, où je suis né. Je viens de quitter Bethléhem de Juda et je me rends au sanctuaire de l’Eternel[d], mais il n’y a personne qui veuille me recevoir dans sa maison. 19 Pourtant j’ai de la paille et du fourrage pour nos ânes, ainsi que du pain et du vin pour moi, pour ma femme et pour le serviteur qui nous accompagne; nous n’avons besoin de rien.

20 Le vieillard dit alors: La paix soit avec toi! Sois le bienvenu! Laisse-moi pourvoir à tous tes besoins, tu ne vas pas passer la nuit sur la place.

21 Il le fit entrer dans sa maison et donna du fourrage aux ânes, les voyageurs se lavèrent les pieds[e], puis ils mangèrent et burent.

22 Pendant qu’ils se donnaient du bon temps, des hommes de la ville, une bande de vauriens, encercla la maison. Ils frappaient violemment à la porte et criaient au vieillard, propriétaire de la maison: Fais sortir l’homme que tu as reçu chez toi pour que nous en jouissions[f].

23 Le maître de la maison sortit vers eux et leur dit: Non, mes amis, ne commettez pas de mal, je vous prie! Puisque cet homme est l’hôte de ma maison, ne faites pas une chose si infâme. 24 Ecoutez: j’ai une fille qui est encore vierge, l’homme a une épouse de second rang avec lui, je vous les amènerai, vous pourrez en disposer et les traiter comme vous jugerez bon[g]. Mais ne commettez pas une action si infâme envers cet homme.

25 Mais ces hommes ne voulurent rien entendre. Alors le lévite prit son épouse et la fit sortir vers eux. Ils la violèrent et abusèrent d’elle toute la nuit jusqu’au matin, ne l’abandonnant qu’au lever du jour. 26 Aux approches du matin, la femme vint s’écrouler à la porte de la maison où se trouvait son mari. Elle y resta jusqu’à ce qu’il fasse jour. 27 Le matin venu, son mari se leva, ouvrit la porte de la maison et sortit pour continuer son voyage, quand il vit cette femme, son épouse de second rang, affalée à l’entrée de la maison, les mains sur le seuil. 28 Il lui dit: Lève-toi et partons!

Mais il n’y eut pas de réponse. Alors le mari la chargea sur l’un de ses ânes et se remit en route pour rentrer chez lui. 29 Arrivé dans sa maison, il saisit un coutelas, prit le corps de la femme et le découpa membre par membre en douze morceaux, qu’il envoya dans tout le territoire d’Israël. 30 A tous ceux qui voyaient cela, les émissaires demandaient: A-t-on jamais vu un crime aussi horrible depuis que les Israélites sont sortis d’Egypte? Réfléchissez, consultez-vous, et prenez une décision!

Les Israélites décident de punir les gens de Guibéa

20 Tous les Israélites vinrent depuis Dan jusqu’à Beer-Sheva et jusqu’au pays de Galaad, et l’assemblée se réunit comme un seul homme devant l’Eternel à Mitspa[h]. Les chefs de tout le peuple, de toutes les tribus d’Israël, prirent part à cette assemblée du peuple de Dieu composée de quatre cents «milliers» de fantassins portant l’épée. Les Benjaminites apprirent que tous les autres Israélites s’étaient rendus à Mitspa. A cette réunion, les Israélites demandèrent qu’on leur explique comment ce crime avait été commis. Alors le lévite dont la femme avait été tuée prit la parole et dit: J’étais arrivé avec mon épouse de second rang à Guibéa de Benjamin pour y passer la nuit. Les habitants de la ville s’en sont pris à moi. Pendant la nuit, ils ont encerclé la maison où je logeais avec l’intention de me tuer, ils ont abusé de ma femme jusqu’à ce qu’elle en meure. Alors j’ai pris son corps et je l’ai coupé en douze morceaux que j’ai envoyés dans tout le territoire attribué à Israël, parce qu’un crime abominable et infâme a été commis en Israël. Vous voici tous réunis, Israélites. A vous de délibérer et de tenir conseil ici même.

Tout le peuple se leva unanime en disant: Aucun de nous ne retournera chez lui et nul ne se retirera dans sa maison. Maintenant, voici comment nous agirons contre Guibéa. Nous tirerons au sort pour déterminer qui ira la combattre. 10 Nous choisirons dix hommes sur cent, cent sur mille et mille sur dix mille de toutes les tribus d’Israël et nous les chargerons d’assurer le ravitaillement du reste de l’armée. A leur retour, les autres iront châtier Guibéa et Benjamin pour l’acte infâme qu’ils ont commis en Israël.

11 Tous les hommes d’Israël se rassemblèrent pour marcher contre la ville, unis comme un seul homme.

Les Benjaminites refusent de livrer les coupables

12 Les différentes tribus envoyèrent d’abord des messagers dans toute la tribu de Benjamin pour leur dire: Comment un crime aussi horrible a-t-il pu être commis chez vous? 13 Maintenant, livrez-nous sans tarder ces vauriens qui sont à Guibéa pour que nous les exécutions et que nous fassions disparaître le mal du milieu d’Israël!

Mais les Benjaminites ne voulurent pas écouter leurs compatriotes israélites. 14 Au contraire, ils quittèrent leurs villes et se rassemblèrent à Guibéa pour partir en guerre contre les Israélites. 15 Vingt-six «milliers» d’hommes de Benjamin tirant l’épée furent recensés ce jour-là, sans compter les habitants de Guibéa qui fournirent sept «centaines» de soldats d’élite. 16 Dans cette troupe, il y avait sept «centaines» de soldats d’élite gauchers, tous capables de toucher un cheveu, sans le manquer, avec une pierre de leur fronde. 17 L’armée d’Israël sans Benjamin comptait quatre cents «milliers» d’hommes maniant l’épée et tous aguerris.

L’expédition punitive contre la tribu de Benjamin

18 Les Israélites se rendirent à Béthel pour consulter Dieu. Ils demandèrent: Quelle tribu doit attaquer la première les gens de Benjamin?

L’Eternel répondit: Juda marchera en premier.

19 Dès le lendemain matin, les Israélites se mirent en marche et dressèrent leur camp en face de Guibéa. 20 Puis ils sortirent pour aller combattre les Benjaminites et se rangèrent en ordre de bataille, face à Guibéa. 21 Les hommes de Benjamin sortirent de Guibéa et ils tuèrent ce jour-là sur le champ de bataille 22 000 hommes d’Israël. 22 Mais l’armée d’Israël reprit courage et se rangea de nouveau en ordre de bataille, au même emplacement que la veille. 23 Jusqu’au soir, les Israélites étaient allés pleurer devant l’Eternel, et ils l’avaient interrogé en disant: Devons-nous engager de nouveau le combat contre les Benjaminites, nos compatriotes?

L’Eternel répondit: Marchez contre eux!

24 Le lendemain donc, les Israélites attaquèrent une seconde fois ceux de Benjamin, 25 qui sortirent de Guibéa pour les affronter et massacrèrent encore ce jour-là sur le terrain 18 000 soldats d’Israël portant l’épée. 26 Alors tous les Israélites montèrent en foule à Béthel. Ils restèrent là, assis devant l’Eternel, pleurant et jeûnant jusqu’au soir, et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion devant l’Eternel. 27 Puis ils consultèrent encore l’Eternel. En effet, à cet endroit, se trouvait alors le coffre de l’alliance de Dieu. 28 Phinéas, fils d’Eléazar et petit-fils d’Aaron, était en fonction devant le coffre à cette époque. Il demanda: Devons-nous à nouveau aller combattre nos frères de la tribu de Benjamin ou cesser les hostilités?

L’Eternel répondit: Allez-y, car demain je vous donnerai la victoire sur eux.

29 Les Israélites postèrent des hommes en embuscade tout autour de Guibéa, 30 puis ils allèrent à nouveau attaquer les Benjaminites le troisième jour. Ils se rangèrent en ordre de bataille face à Guibéa, comme les deux fois précédentes. 31 Les hommes de Benjamin sortirent de nouveau pour les affronter. Les Benjaminites se laissèrent entraîner loin de la ville, ils commencèrent comme précédemment à faire des victimes en plein champ sur les routes qui mènent l’une à Béthel, l’autre à Guibéa. Ils tuèrent ainsi une trentaine d’Israélites. 32 Alors les Benjaminites se dirent: Les voilà battus comme les autres fois!

Mais les Israélites avaient convenu de fuir et de les attirer sur des chemins de campagne loin de leur ville. 33 Et soudain, tous les hommes d’Israël quittèrent leurs positions et se regroupèrent en ordre de bataille à Baal-Tamar. Au même moment, les Israélites embusqués débouchaient de leur poste à Maaré-Guéba[i]. 34 Dix mille hommes d’élite, sélectionnés dans toute l’armée d’Israël, arrivèrent devant Guibéa. La bataille fut acharnée. Les Benjaminites ne se doutaient pas du désastre qui allait fondre sur eux. 35 L’Eternel battit Benjamin devant Israël et, ce jour-là, les Israélites leur tuèrent 25 100 hommes, tous sachant manier l’épée.

36 Alors les Benjaminites comprirent qu’ils étaient battus. Les hommes d’Israël leur avaient cédé du terrain parce qu’ils comptaient sur l’embuscade postée près de Guibéa. 37 De fait, les hommes cachés se précipitèrent sur Guibéa, ils se répandirent dans la ville et y massacrèrent les habitants. 38 Ils avaient convenu avec le reste de l’armée d’Israël de faire monter de la ville une épaisse fumée. 39 Les hommes d’Israël devaient alors faire volte-face dans la bataille. Donc, alors que les Benjaminites avaient commencé à leur tuer une trentaine d’hommes et pensaient les avoir battus comme précédemment, 40 une épaisse colonne de fumée commença à s’élever de la ville. Les Benjaminites se retournèrent et virent que toute leur ville était en flammes s’élevant vers le ciel. 41 A ce moment-là, les hommes d’Israël se retournèrent contre ceux de Benjamin qui furent terrifiés, car ils virent le désastre fondre sur eux. 42 Ils s’enfuirent devant les hommes d’Israël en prenant le chemin du désert, mais l’armée d’Israël les serra de près tandis que les hommes qui avaient été en embuscade près des villes les prirent à revers et les massacrèrent à mi-chemin. 43 Les Israélites encerclèrent les Benjaminites, les pourchassèrent sans leur laisser de répit[j] et les écrasèrent du côté est de Guibéa. 44 Ainsi périrent 18 000 hommes de Benjamin, tous hommes de guerre. 45 Les survivants s’enfuirent en direction du désert vers le rocher de Rimmôn[k]. En chemin, 5 000 hommes furent tués, puis en les serrant de près jusqu’à Guideôm, les Israélites en abattirent encore 2 000 de plus. 46 Le total des Benjaminites tués ce jour-là fut donc de 25 000 soldats portant l’épée, tous des hommes de guerre. 47 Six cents hommes qui avaient tourné les talons et s’étaient enfuis au désert restèrent durant quatre mois sur le rocher de Rimmôn. 48 Entre-temps, les Israélites se tournèrent contre les Benjaminites et exterminèrent de ville en ville les hommes, les bêtes et tout ce qui leur tombait sous la main. Après quoi, ils mirent le feu à toutes les villes de la région.

La tribu de Benjamin rétablie

21 A Mitspa, les hommes avaient fait le serment qu’aucun d’entre eux ne donnerait sa fille en mariage à un Benjaminite. Le peuple vint à Béthel[l] et y resta assis jusqu’au soir devant Dieu. Ils se lamentèrent à haute voix et pleurèrent amèrement en disant: Pourquoi, ô Eternel, Dieu d’Israël, ce malheur est-il arrivé en Israël? Pourquoi une tribu d’Israël manque-t-elle aujourd’hui?

Le lendemain, le peuple se leva de bonne heure et ils bâtirent là un autel. Ils y offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion. Puis les Israélites se demandèrent les uns aux autres quel groupe, parmi toutes les tribus d’Israël, n’était pas venu à l’assemblée tenue devant l’Eternel. Car on s’était solennellement engagé par serment à mettre à mort quiconque ne viendrait pas à Mitspa devant l’Eternel. Les Israélites furent pris de pitié pour les Benjaminites, leurs frères. Ils disaient: Aujourd’hui, une tribu a été retranchée d’Israël. Que ferons-nous pour que les survivants d’entre eux aient des femmes? Car nous avons juré par l’Eternel de ne pas leur donner nos filles en mariage.

C’est pourquoi ils demandaient: Quel est parmi les tribus d’Israël le groupe qui n’est pas venu devant l’Eternel à Mitspa?

Ils découvrirent que personne de Yabesh en Galaad[m] n’était venu au camp et à l’assemblée.

En effet, lorsqu’on fit le recensement du peuple, on ne trouva aucun habitant de Yabesh en Galaad. 10 L’assemblée envoya contre eux douze mille soldats en leur donnant les ordres suivants: Allez massacrer tous les habitants de Yabesh en Galaad, y compris les femmes et les enfants. 11 Voilà comment vous procéderez: Vous tuerez tout homme et toute femme qui a déjà vécu avec un homme.

12 Ces soldats trouvèrent parmi les habitants de Yabesh en Galaad quatre cents jeunes filles vierges qui n’avaient pas été touchées par un homme. Ils les amenèrent au camp de Silo dans le pays de Canaan.

13 Toute l’assemblée envoya des messagers auprès des Benjaminites réfugiés au rocher de Rimmôn pour faire la paix avec eux. 14 Ceux-ci retournèrent aussitôt chez eux. On leur donna les filles qui avaient été épargnées à Yabesh en Galaad, mais il ne s’en trouva pas assez pour eux tous.

15 Le peuple était pris de pitié pour Benjamin, parce que l’Eternel avait creusé un vide parmi les tribus d’Israël. 16 Les responsables de l’assemblée dirent: Comment ferons-nous pour trouver des femmes à ceux qui restent encore, puisque celles de Benjamin ont été exterminées? 17 Ils ajoutèrent: Il faut assurer une descendance aux rescapés de Benjamin, afin qu’une tribu ne disparaisse pas d’Israël. 18 Mais nous, nous ne pouvons pas leur donner nos filles en mariage, puisque nous avons juré: «Maudit soit celui qui donnera sa fille en mariage à un Benjaminite!»

19 Ils dirent alors qu’on allait bientôt célébrer comme chaque année la fête de l’Eternel à Silo, située au nord de Béthel, à l’est de la route de Béthel à Sichem, et au sud de Lebona. 20 Alors ils ordonnèrent aux Benjaminites: Allez vous mettre en embuscade dans les vignes. 21 Lorsque vous verrez les filles de Silo sortir de la ville pour danser leurs rondes, vous surgirez des vignes, chacun de vous enlèvera une fille et l’emmènera dans le pays de Benjamin pour en faire sa femme. 22 Si leurs pères ou leurs frères viennent se plaindre à nous, nous leur répondrons: «Soyez compréhensifs envers eux, puisque nous n’avons pas pris une femme pour chacun d’eux lors de l’expédition contre Yabesh. D’ailleurs vous n’êtes pas coupables de parjure, puisque ce n’est pas vous qui les leur avez données.»

23 Les Benjaminites suivirent ce conseil, ils prirent le nombre de femmes voulues parmi les jeunes filles qui dansaient. Ils les enlevèrent et partirent avec elles dans leur territoire. Ils rebâtirent leurs villes et s’y établirent. 24 Les autres Israélites quittèrent ces lieux pour regagner leurs tribus et leurs familles; de là, chacun rentra dans son territoire.

25 En ces temps-là, il n’y avait pas de roi en Israël. Chacun faisait ce qu’il jugeait bon.

Footnotes:

  1. 19.2 L’ancienne version grecque porte: se mit en colère.
  2. 19.12 En Benjamin (voir v. 14).
  3. 19.13 Ces deux villes sont à quelque 7 kilomètres de Jérusalem.
  4. 19.18 Le lévite désire se rendre à Silo, semble-t-il (voir18.31; Jos 18.1). L’ancienne version grecque a: chez moi.
  5. 19.21 Témoignage d’hospitalité dans une région où l’on marche en sandales sur des routes poussiéreuses (voir Gn 18.4; 24.32; 43.24; Lc 7.44; Jn 13.5-14).
  6. 19.22 Voir Gn 19.1-8.
  7. 19.24 Il s’agit ici du refrain fréquent dans le livre et qui est généralement rendu ailleurs par: comme ils le jugeaient bon.
  8. 20.1 La ville de Mitspa qui se trouve à 13 kilomètres au nord de Jérusalem (1 S 7.5-14; 10.17), à ne pas confondre avec la Mitspa de Galaad (Jg 10.17).
  9. 20.33 Certains manuscrits de l’ancienne version grecque et la Vulgate ont: à l’ouest de Guéba.
  10. 20.43 Traduction incertaine.
  11. 20.45 A une dizaine de kilomètres au nord-est de Guibéa.
  12. 21.2 Voir 20.18, 26-27.
  13. 21.8 Une des principales villes israélites, à l’est du Jourdain (voir 1 S 11; 31.11-13; 2 S 2.5-7; 21.12).
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes