Add parallel Print Page Options

Pourquoi les méchants prospèrent-ils ?

12 Tu es juste ! Eternel, |comment donc oserais-je |contester avec toi[a] ?

Cependant, je voudrais |discuter avec toi |de la justice.
Pourquoi les méchants réussissent-ils ?
Pourquoi les traîtres |vivent-ils si tranquilles ?
Oui, tu les as plantés
et ils ont pris racine ;
ils progressent sans cesse
et ils portent du fruit.
Ils ont ton nom à la bouche,
mais tu es très loin de leur cœur.
Mais toi, ô Eternel, |tu me connais et tu me vois,
et tu sondes mon cœur |qui a pris ton parti[b].
Entraîne-les, |tout comme des moutons |qu’on mène à l’abattoir !
Réserve-les, |pour le jour du massacre !

Jusques à quand |le pays sera-t-il en deuil,
et l’herbe des campagnes |se desséchera-t-elle ?
Et tout cela à cause |de la méchanceté |de ceux qui y habitent ?
Les animaux périssent, |ainsi que les oiseaux,
parce que les gens disent :
« L’Eternel ne voit pas |ce qui nous adviendra. »
Mais l’Eternel me dit :
Si, déjà, tu t’épuises
en courant avec des piétons,
comment donc tiendras-tu |en courant avec des chevaux ?
S’il te faut un pays tranquille
pour ta sécurité,
qu’adviendra-t-il de toi |lorsque tu feras face |à la crue[c] du Jourdain ?
Car même les gens de ta parenté,
de ta propre famille, |sont traîtres envers toi,
et ils crient bien fort contre toi.
Ne te fie pas à eux,
même quand ils t’adressent |des propos bienveillants !

Le patrimoine de Dieu : un domaine abandonné

J’ai délaissé mon temple,
j’ai rejeté le peuple |qui est mon patrimoine,
j’ai livré à ses ennemis
celle que je chéris.
Car le peuple qui m’appartient |est devenu pour moi |comme un lion de la forêt ;
il rugit contre moi ;
c’est pourquoi je l’ai pris en haine.
Eh quoi ! le peuple |qui m’appartient |est-il donc devenu pour moi |comme un rapace |aux couleurs bigarrées[d]
pour que, de toutes parts, |les autres rapaces l’entourent ?

Allez et rassemblez |les animaux sauvages !
Qu’on les fasse venir |pour le festin !
10 Oui, de nombreux bergers[e] |ont saccagé ma vigne
et foulé mon domaine,
et ils ont transformé |mon domaine plaisant
en un désert aride !
11 Ils l’ont changé en friche |où tout est dévasté ;
le voici devant moi |dans sa désolation.
Tout le pays est dévasté
et nul ne s’en soucie.

12 Sur toutes les hauteurs |dans le désert
arrivent les dévastateurs,
car voici que l’épée de l’Eternel |ravage le pays |d’un bout à l’autre,
il n’y a plus de paix |pour aucun être humain.
13 Ils ont semé du blé,
ils récoltent des ronces ;
ils se sont fatigués |pour n’aboutir à rien.
Le fruit de vos moissons |vous remplira de honte,
c’est là l’effet de la colère ardente |de l’Eternel.

Le sort des mauvais voisins

14 Voici ce que déclare l’Eternel au sujet des mauvais voisins qui se sont attaqués au pays que j’avais donné en patrimoine à mon peuple Israël : Je vais les arracher de leur pays, et puis j’arracherai du milieu d’eux la communauté de Juda. 15 Pourtant, après les avoir arrachés, j’aurai de nouveau compassion d’eux, et je les ferai retourner chacun dans son domaine, chacun dans son pays. 16 Et s’ils apprennent à se comporter comme mon peuple, s’ils prêtent serment par mon nom, disant : « L’Eternel est vivant », comme ils ont appris à mon peuple à jurer par Baal, alors ils auront une place au milieu de mon peuple. 17 Mais s’ils n’écoutent pas, j’arracherai définitivement un tel peuple et je le ferai périr, l’Eternel le déclare.

Footnotes

  1. 12.1 Autre traduction : cependant je te prendrai à partie.
  2. 12.3 Autre traduction : tu sondes mes pensées à ton sujet.
  3. 12.5 la crue : l’hébreu emploie un terme qui signifie par ailleurs « orgueil ». Ici, il peut s’agir de la crue du Jourdain, ou des fourrés que l’on trouvait sur ses rives et qui étaient peuplés de bêtes sauvages.
  4. 12.9 Les oiseaux de proie s’attaquent, paraît-il, à ceux qui ont un plumage plus éclatant que le leur.
  5. 12.10 Voir 6.3ss Les bergers sont les chefs ennemis.

Bible Gateway Sponsors