A A A A A
Bible Book List

Esther 1-2Segond 21 (SG21)

Accession d’Esther au trône 1.1–2.23

Destitution de la reine Vasthi

C'était à l’époque d'Assuérus, de cet Assuérus qui régnait sur 127 provinces depuis l'Inde jusqu'en Ethiopie. Le roi Assuérus siégeait à ce moment-là à Suse, la capitale. La troisième année de son règne, il organisa un banquet pour tous ses princes et serviteurs. Les responsables militaires des Perses et des Mèdes, les nobles et les chefs des provinces furent réunis devant lui. Il étala la glorieuse richesse de son royaume et l'éclatante splendeur de sa grandeur. Cela dura longtemps: 180 jours.

A la fin de cette période, le roi organisa un banquet pour toute la population de Suse, la capitale, du plus grand au plus petit. Celui-ci dura 7 jours et eut pour cadre le jardin du palais. Des tentures blanches, vertes et bleues étaient attachées par des cordons de fin lin et de pourpre à des anneaux d'argent et à des colonnes de marbre. Des lits en or et en argent reposaient sur un pavé de porphyre, de marbre, de nacre et de pierres noires. On servait à boire dans des récipients en or, tous différents les uns des autres, et il y avait du vin royal dans une abondance qui reflétait la puissance du roi. Cependant, conformément au décret, on ne forçait personne à boire. En effet, le roi avait ordonné à tous ses serviteurs de se conformer à la volonté de chacun. De son côté, la reine Vasthi organisa aussi un banquet pour les femmes du palais royal d’Assuérus.

10 Le septième jour, placé dans de joyeuses dispositions par le vin, le roi Assuérus ordonna à Mehuman, Biztha, Harbona, Bigtha, Abagtha, Zéthar et Carcas, les sept eunuques qui étaient à son service, 11 de faire venir devant lui la reine Vasthi, coiffée de la couronne royale, pour montrer sa beauté aux peuples et aux princes. En effet, c’était une belle femme. 12 Cependant, la reine Vasthi refusa de venir quand les eunuques lui transmirent le message du roi. Le roi s’en montra très fâché et en nourrit une ardente colère. 13 Il s'adressa donc aux sages astrologues, car c’était ainsi que se traitaient les affaires royales: devant tous ceux qui connaissaient les lois et le droit. 14 Son proche entourage était composé de Carshena, Shéthar, Admatha, Tarsis, Mérès, Marsena, Memucan. Ces sept princes de Perse et de Médie étaient admis en présence du roi et occupaient les premières places dans le royaume. 15 Il leur demanda: «D’après la loi, comment faut-il traiter la reine Vasthi suite à son refus de respecter l’ordre du roi Assuérus transmis par les eunuques?» 16 Memucan répondit devant le roi et les princes: «Ce n'est pas seulement vis-à-vis du roi que la reine Vasthi s’est mal comportée, c'est aussi vis-à-vis de tous les princes et de tous les peuples qui habitent toutes les provinces du roi Assuérus. 17 En effet, l’attitude de la reine déteindra sur l’ensemble des femmes et les incitera à porter un regard méprisant sur leur mari. Elles diront: ‘Le roi Assuérus avait ordonné qu'on fasse venir la reine Vasthi devant lui, et elle n'y est pas allée.’ 18 Aujourd’hui déjà, les princesses de Perse et de Médie qui ont entendu parler de l’attitude de la reine s’adresseront de la même manière à tous les princes du roi, ce qui entraînera beaucoup de mépris et de colère. 19 Si le roi le juge bon, il devrait émettre un édit royal et l’inscrire dans les lois des Perses et des Mèdes, avec défense de l’enfreindre. Cet édit interdirait à Vasthi de se présenter devant le roi Assuérus et préciserait que le roi donnera le titre de reine à une autre qui soit meilleure qu'elle. 20 Le décret du roi sera connu dans tout son royaume, malgré son immensité, et toutes les femmes honoreront leur mari, du plus grand au plus petit.»

21 Le roi et les princes trouvèrent le conseil bon, et le roi agit conformément à la parole de Memucan: 22 il envoya des lettres à toutes ses provinces, à chaque province dans son écriture et à chaque peuple dans sa langue, pour dire que tout homme devait être le chef de son foyer et y parler sa langue maternelle.

Choix d’Esther comme reine

Après ces événements, une fois sa colère apaisée, le roi Assuérus pensa avec regret à Vasthi, à ce qu'elle avait fait et à la décision qui avait été prise à son sujet. Alors les jeunes serviteurs du roi dirent: «Qu'on recherche des jeunes filles qui soient vierges et belles pour le roi. Que le roi désigne, dans toutes les provinces de son royaume, des inspecteurs chargés de rassembler toutes les jeunes filles vierges et belles à Suse, la capitale, dans le harem, sous l’autorité d'Hégaï, l’eunuque du roi responsable des femmes! Il leur fournira les produits cosmétiques nécessaires, et la jeune fille qui plaira au roi deviendra reine à la place de Vasthi.» Le roi trouva le conseil bon et s’y conforma.

Il y avait à Suse, la capitale, un Juif du nom de Mardochée. C’était un fils de Jaïr, un descendant de Shimeï et de Kis, un Benjaminite qui avait quitté Jérusalem en compagnie du groupe d’exilés partis avec Jéconia, le roi de Juda, sur ordre de Nebucadnetsar, le roi de Babylone. Il se chargeait de l’éducation d’Hadassa, alias Esther, la fille de son oncle, car elle n'avait plus ni père ni mère. Cette jeune fille était belle à tout point de vue. A la mort de ses parents, Mardochée l'avait adoptée.

Lorsqu'on proclama le message du roi, qui avait valeur de loi, et qu’on rassembla un grand nombre de jeunes filles à Suse, la capitale, sous l’autorité d'Hégaï, Esther fut aussi prise. Elle fut conduite au palais et placée sous l’autorité d'Hégaï, le responsable des femmes. La jeune fille lui plut et gagna sa sympathie. Il s'empressa de lui fournir les produits cosmétiques et les éléments dont elle avait besoin. Il lui donna aussi sept jeunes filles sélectionnées parmi le personnel du palais, puis il la déplaça avec ses suivantes dans le meilleur appartement du harem.

10 Esther ne révéla ni son origine ni sa famille, car Mardochée lui avait interdit de le faire. 11 Chaque jour il se promenait devant la cour du harem pour s’assurer du bien-être d’Esther et de la façon dont on la traitait.

12 Chaque jeune fille devait se rendre vers le roi Assuérus lorsque c’était son tour, soit après 12 mois passés à prendre soin de son corps, conformément à la règle en vigueur pour les femmes: 6 mois avec de l'huile de myrrhe et 6 mois avec des aromates et des produits cosmétiques spécifiquement féminins. 13 C'est ainsi que chaque jeune fille se rendait vers le roi. Quand elle passait du harem au palais, on lui permettait de prendre avec elle tout ce qu'elle demandait. 14 Elle y allait le soir, et le lendemain matin elle passait dans le second harem, sous l’autorité de Shaashgaz, l’eunuque du roi responsable des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que celui-ci n’ait envie d’elle et qu'elle ne soit nommément appelée.

15 Lorsque son tour d'aller vers le roi arriva, Esther, fille d'Abichaïl – l’oncle de Mardochée, celui qui l'avait adoptée – ne réclama que ce que lui conseilla Hégaï, l’eunuque du roi responsable des femmes. Elle gagnait les faveurs de tous ceux qui la voyaient. 16 Esther fut conduite vers le roi Assuérus, dans son palais royal, le dixième mois – c’est-à-dire le mois de Tébeth – la septième année de son règne. 17 Le roi préféra Esther à toutes les autres femmes, elle gagna ses faveurs et sa sympathie plus que toutes les autres jeunes filles. Il mit la couronne royale sur sa tête et la proclama reine à la place de Vasthi. 18 Le roi organisa un grand banquet pour tous ses princes et serviteurs, et ce en l'honneur d'Esther. Il accorda aussi des dispenses d’impôts aux provinces et distribua des cadeaux avec une générosité toute royale.

Echec d’un complot grâce à Mardochée

19 La deuxième fois qu'on rassembla des jeunes filles, Mardochée était assis à la porte du roi. 20 Esther n'avait toujours pas révélé ni sa famille ni son origine, car Mardochée le lui avait interdit, et elle respectait ses ordres comme lorsqu’elle était sous sa tutelle. 21 A ce moment-là, Mardochée était donc assis à la porte du roi. Bigthan et Théresh, deux eunuques du roi qui avaient la garde de l’entrée, eurent un mouvement d'irritation et cherchèrent à porter la main contre le roi Assuérus. 22 Mardochée en fut informé et le révéla à la reine Esther, qui parla de sa part au roi. 23 L’information fut vérifiée et confirmée, de sorte que les deux eunuques furent pendus à une potence. Tout cela fut enregistré par écrit dans les annales en présence du roi.

Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes