A A A A A
Bible Book List
Prev Day Next Day

This plan was paused on

Unpause and Continue Reading

Psalm 89-90 Romans 14 (Nouvelle Edition de Genève – NEG1979)

Psaumes 89-90

Alliance de Dieu avec David

89 Cantique d’Ethan, l’Ezrachite.

Je chanterai toujours les bontés de l’Eternel;
Ma bouche fera connaître à jamais ta fidélité.
Car je dis: La bonté a des fondements éternels;
Tu établis ta fidélité dans les cieux.
J’ai fait alliance avec mon élu;
Voici ce que j’ai juré à David, mon serviteur:
J’affermirai ta postérité pour toujours,
Et j’établirai ton trône à perpétuité. – Pause.
Les cieux célèbrent tes merveilles, ô Eternel!
Et ta fidélité dans l’assemblée des saints.
Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l’Eternel?
Qui est semblable à toi parmi les fils de Dieu?
Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints,
Il est redoutable pour tous ceux qui l’entourent.
Eternel, Dieu des armées! qui est comme toi puissant, ô Eternel?
Ta fidélité t’environne.
10 Tu domptes l’orgueil de la mer;
Quand ses flots se soulèvent, tu les apaises.
11 Tu écrasas l’Egypte comme un cadavre,
Tu dispersas tes ennemis par la puissance de ton bras.
12 C’est à toi qu’appartiennent les cieux et la terre,
C’est toi qui as fondé le monde et ce qu’il renferme.
13 Tu as créé le nord et le midi;
Le Thabor et l’Hermon se réjouissent à ton nom.
14 Ton bras est puissant,
Ta main forte, ta droite élevée.
15 La justice et l’équité sont la base de ton trône.
La bonté et la fidélité sont devant ta face.
16 Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette;
Il marche à la clarté de ta face, ô Eternel!
17 Il se réjouit sans cesse de ton nom,
Et il se glorifie de ta justice.
18 Car tu es la gloire de sa puissance;
C’est ta faveur qui relève notre force[a].
19 Car l’Eternel est notre bouclier,
Le Saint d’Israël est notre roi.
20 Alors tu parlas dans une vision à ton bien-aimé,
Et tu dis: J’ai prêté mon secours à un héros,
J’ai élevé du milieu du peuple un jeune homme[b];
21 J’ai trouvé David, mon serviteur,
Je l’ai oint de mon huile sainte.
22 Ma main le soutiendra,
Et mon bras le fortifiera.
23 L’ennemi ne le surprendra pas,
Et le méchant ne l’opprimera point;
24 J’écraserai devant lui ses adversaires,
Et je frapperai ceux qui le haïssent.
25 Ma fidélité et ma bonté seront avec lui,
Et sa force s’élèvera par mon nom.
26 Je mettrai sa main sur la mer,
Et sa droite sur les fleuves.
27 Lui, il m’invoquera: Tu es mon père,
Mon Dieu et le rocher de mon salut!
28 Et moi, je ferai de lui le premier-né,
Le plus élevé des rois de la terre.
29 Je lui conserverai toujours ma bonté,
Et mon alliance lui sera fidèle;
30 Je rendrai sa postérité éternelle,
Et son trône comme les jours des cieux.
31 Si ses fils abandonnent ma loi
Et ne marchent pas selon mes ordonnances,
32 S’ils violent mes préceptes
Et n’observent pas mes commandements,
33 Je punirai de la verge leurs transgressions,
Et par des coups leurs iniquités;
34 Mais je ne lui retirerai point ma bonté
Et je ne trahirai pas ma fidélité,
35 Je ne violerai point mon alliance
Et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres.
36 J’ai juré une fois par ma sainteté:
Mentirai-je à David?
37 Sa postérité subsistera toujours;
Son trône sera devant moi comme le soleil,
38 Comme la lune il aura une éternelle durée,
Le témoin qui est dans le ciel est fidèle. – Pause.
39 Et pourtant, tu as rejeté, tu as repoussé!
Tu t’es irrité contre ton oint!
40 Tu as dédaigné l’alliance avec ton serviteur;
Tu as abattu, profané sa couronne.
41 Tu as détruit toutes ses murailles,
Tu as mis en ruines ses forteresses.
42 Tous les passants le dépouillent;
Il est un objet d’opprobre pour ses voisins.
43 Tu as élevé la droite de ses adversaires,
Tu as réjoui tous ses ennemis;
44 Tu as fait reculer le tranchant de son glaive,
Et tu ne l’as pas soutenu dans le combat.
45 Tu as mis un terme à sa splendeur,
Et tu as jeté son trône à terre;
46 Tu as abrégé les jours de sa jeunesse,
Tu l’as couvert de honte. – Pause.
47 Jusqu’à quand, Eternel! te cacheras-tu sans cesse,
Et ta fureur s’embrasera-t-elle comme le feu?
48 Rappelle-toi ce qu’est la durée de ma vie,
Et pour quel néant tu as créé tous les fils de l’homme.
49 Y a-t-il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort,
Qui puisse sauver son âme du séjour des morts? – Pause.
50 Où sont, Seigneur! tes bontés premières,
Que tu juras à David dans ta fidélité?
51 Souviens-toi, Seigneur! de l’opprobre de tes serviteurs,
Souviens-toi que je porte en mon sein tous les peuples nombreux;
52 Souviens-toi des outrages de tes ennemis, ô Eternel!
De leurs outrages contre les pas de ton oint.
53 Béni soit à jamais l’Eternel! Amen! Amen!

LIVRE QUATRIEME, PSAUMES 90–106

Brièveté de la vie humaine

90 Prière de Moïse, homme de Dieu.

Seigneur! tu as été pour nous un refuge,
De génération en génération.
Avant que les montagnes soient nées,
Et que tu aies créé la terre et le monde,
D’éternité en éternité tu es Dieu.
Tu fais rentrer les hommes dans la poussière,
Et tu dis: Fils de l’homme, retournez!
Car mille ans sont, à tes yeux,
Comme le jour d’hier, quand il n’est plus,
Et comme une veille de la nuit.
Tu les emportes, semblables à un songe,
Qui, le matin, passe comme l’herbe:
Elle fleurit le matin, et elle passe,
On la coupe le soir, et elle sèche.
Nous sommes consumés par ta colère,
Et ta fureur nous épouvante.
Tu mets devant toi nos iniquités,
Et à la lumière de ta face nos fautes cachées.
Tous nos jours disparaissent par ton courroux;
Nous voyons nos années s’évanouir comme un son.
10 Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans,
Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans;
Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère,
Car il passe vite, et nous nous envolons.
11 Qui prend garde à la force de ta colère,
Et à ton courroux, selon la crainte qui t’est due?
12 Enseigne-nous à bien compter nos jours,
Afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse.
13 Reviens, Eternel! Jusqu’à quand?…
Aie pitié de tes serviteurs!
14 Rassasie-nous chaque matin de ta bonté,
Et nous serons toute notre vie dans la joie et l’allégresse.
15 Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés,
Autant d’années que nous avons vu le malheur.
16 Que ton œuvre se manifeste à tes serviteurs,
Et ta gloire sur leurs enfants!
17 Que la grâce de l’Eternel, notre Dieu, soit sur nous!
Affermis l’ouvrage de nos mains,
Oui, affermis l’ouvrage de nos mains!

Footnotes:

  1. Psaumes 89:18 Force, litt. corne
  2. Psaumes 89:20 Un jeune homme, ou un élu
Read More
Romains 14

Préceptes de tolérance

14 Accueillez celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas les opinions.

Tel croit pouvoir manger de tout; tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas[a], et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l’a accueilli. Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d’autrui? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir.

Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.

Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas, et il rend grâces à Dieu. En effet, nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. Car Christ est mort et il est revenu à la vie, afin de dominer sur les morts et sur les vivants. 10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. 11 Car il est écrit:

Je suis vivant, dit le Seigneur,
Tout genou fléchira devant moi,
Et toute langue donnera gloire à Dieu[b].

12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.

13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; mais pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute. 14 Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure. 15 Mais si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l’amour: ne cause pas, par ton aliment, la perte de celui pour lequel Christ est mort. 16 Que votre privilège ne soit pas un sujet de calomnie. 17 Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. 18 Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes. 19 Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle. 20 Pour un aliment, ne détruis pas l’œuvre de Dieu. En vérité toutes choses sont pures; mais il est mal à l’homme, quand il mange, de devenir une pierre d’achoppement. 21 Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, [de scandale ou de faiblesse]. 22 Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu’il approuve! 23 Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce qu’il n’agit pas par conviction. Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché.

Footnotes:

  1. Romains 14:3 Mange, ne mange pas, sous-entendu: de tout
  2. Romains 14:11 + Es 45:23
Read More
Nouvelle Edition de Genève – NEG1979 (NEG1979)

Nouvelle Edition de Genève Copyright © 1979 by Société Biblique de Genève

Subscribe
Mark as complete
Mark as incomplete
Unpause and Continue Reading