A A A A A
Bible Book List

Lévitique 1-4 La Bible du Semeur (BDS)

Lois sur les sacrifices et les offrandes

L’Eternel appela Moïse et lui dit depuis la tente de la Rencontre : Parle aux Israélites en ces termes :

Les holocaustes

Lorsque l’un d’entre vous offrira un animal en sacrifice à l’Eternel, il apportera un animal pris parmi le gros ou le petit bétail.

Si c’est du gros bétail[a] qu’on offre en holocauste[b], on apportera un mâle sans défaut et on l’offrira à l’entrée de la tente de la Rencontre afin qu’il soit agréé par l’Eternel. Celui qui l’offre posera sa main sur la tête de l’animal[c] et celui-ci sera accepté comme victime expiatoire pour lui. Il égorgera le jeune taureau devant l’Eternel, et les descendants d’Aaron, les prêtres, en présenteront le sang[d]. Ils en aspergeront tous les côtés de l’autel qui se trouve à l’entrée de la tente de la Rencontre. Après lui avoir enlevé la peau, on découpera la victime en quartiers. Puis les descendants du prêtre Aaron allumeront le feu sur l’autel et empileront des bûches sur le feu. Ensuite, les prêtres disposeront les quartiers de viande, la tête et les parties grasses sur le bois du foyer qui est sur l’autel. On lavera à l’eau les entrailles et les pattes, puis le prêtre brûlera le tout sur l’autel. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel[e].

10 Si c’est du petit bétail qu’on offre en holocauste, on présentera un agneau ou un chevreau mâle sans défaut. 11 On l’égorgera devant l’Eternel, du côté nord de l’autel, et les prêtres, descendants d’Aaron, aspergeront de son sang tous les côtés de l’autel. 12 On découpera la victime en quartiers, et le prêtre les disposera avec la tête et les parties grasses sur le bois du foyer qui est sur l’autel. 13 On lavera à l’eau les entrailles et les pattes, et le prêtre offrira le tout et le brûlera sur l’autel. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel.

14 Si ce sont des oiseaux qu’on offre comme holocauste à l’Eternel, on apportera des tourterelles ou des pigeonneaux. 15 Le prêtre présentera la victime devant l’autel, lui détachera la tête qu’il brûlera sur l’autel ; il fera couler le sang contre la paroi de l’autel. 16 Il enlèvera le jabot avec son contenu et le jettera près de l’autel, du côté est, dans le dépôt des cendres. 17 Il ouvrira l’oiseau entre les ailes sans les détacher. Ensuite il le brûlera sur le bois qui est sur le foyer. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel.

Les offrandes

Lorsque quelqu’un apportera à l’Eternel une offrande[f], elle consistera en fleur de farine qu’il arrosera d’huile et sur laquelle il mettra de l’encens. Il l’apportera aux prêtres, descendants d’Aaron. Le prêtre prendra une pleine poignée de la farine arrosée d’huile, avec tout l’encens, et la fera brûler pour servir de mémorial sur l’autel. C’est une offrande consumée par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel. Ce qui restera de cette offrande reviendra à Aaron et à ses descendants comme part très sainte de ce qui est consumé par le feu pour l’Eternel[g].

Lorsqu’on apportera une offrande de pâte cuite au four[h], elle consistera en gâteaux sans levain[i] faits avec de la fleur de farine pétrie avec de l’huile, et en galettes sans levain arrosées d’huile.

Si c’est une offrande rôtie sur le gril qu’on apporte, elle sera également faite de fleur de farine pétrie avec de l’huile, sans levain. On la coupera en morceaux et on versera de l’huile dessus : c’est une offrande.

Si c’est une offrande de céréales cuite à la poêle qu’on apporte, elle sera composée de fleur de farine et d’huile.

On apportera l’offrande ainsi préparée à l’Eternel pour la remettre au prêtre qui l’approchera de l’autel. Il en prélèvera ce qui doit être offert comme mémorial et le brûlera sur l’autel. C’est une offrande consumée par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel. 10 Ce qui restera de l’offrande sera pour Aaron et ses fils, comme part très sainte de ce qui est consumé par le feu pour l’Eternel.

11 Quelle que soit l’offrande que vous apporterez à l’Eternel, elle ne devra pas être confectionnée avec du levain, car on ne brûlera jamais ni levain ni miel pour l’Eternel. 12 Vous en offrirez à l’Eternel comme présents des premiers fruits, mais ils ne seront pas placés sur l’autel comme offrandes à l’odeur apaisante.

13 On assaisonnera de sel toute offrande qu’on apportera. On n’omettra jamais de mettre du sel[j], qui représente l’alliance qui te lie à ton Dieu.

14 Si on apporte à l’Eternel une offrande des premiers épis de la moisson, on présentera pour cette offrande, des épis grillés au feu, des grains nouveaux. 15 On y versera de l’huile et on mettra de l’encens dessus ; c’est une offrande. 16 Le prêtre brûlera comme mémorial une partie du grain et de l’huile avec tout l’encens. C’est une offrande consumée par le feu pour l’Eternel.

Les sacrifices de communion

Si on offre en sacrifice de communion[k] une tête de gros bétail, mâle ou femelle, on présentera un animal sans défaut à l’Eternel. On posera la main sur la tête de la victime avant de l’égorger à l’entrée de la tente de la Rencontre. Les prêtres, descendants d’Aaron, aspergeront de son sang tous les côtés de l’autel. De ce sacrifice de communion, on offrira à l’Eternel, en les consumant par le feu, la graisse qui recouvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, les deux rognons et la graisse qui les enveloppe, qui couvre le dos, ainsi que le dessus du foie, qu’on ôtera avec les rognons. Les descendants d’Aaron les feront brûler sur l’autel, par-dessus l’holocauste déjà placé sur les bûches qui sont sur le feu. Ce sera un sacrifice consumé par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel.

Si c’est du petit bétail qu’on offre en sacrifice de communion à l’Eternel, on offrira un mâle ou une femelle sans défaut. Si l’on offre un mouton en sacrifice, on le présentera devant l’Eternel. Celui qui l’offre posera sa main sur la tête de la victime avant de l’égorger devant la tente de la Rencontre, et les descendants d’Aaron aspergeront de son sang tous les côtés de l’autel. On prélèvera de ce sacrifice de communion, pour l’offrir à l’Eternel en le consumant par le feu, les parties grasses : la queue entière coupée près de l’échine, la graisse qui recouvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, 10 les deux rognons et la graisse qui les enveloppe et qui couvre le dos, ainsi que le dessus du foie qu’on ôtera avec les rognons. 11 Le prêtre les fera brûler sur l’autel : c’est un aliment consumé par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel.

12 Si c’est une chèvre qu’on offre, on la présentera devant l’Eternel. 13 On posera la main sur la tête de l’animal avant de l’égorger devant la tente de la Rencontre et les descendants d’Aaron en aspergeront de son sang tous les côtés de l’autel. 14 On en offrira à l’Eternel en les consumant par le feu, la graisse qui recouvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, 15 les deux rognons et la graisse qui les enveloppe et qui couvre le dos, ainsi que le dessus du foie qu’on ôtera avec les rognons. 16 Le prêtre fera brûler ces morceaux sur l’autel ; c’est un aliment consumé par le feu, à l’odeur apaisante pour l’Eternel.

Toute graisse revient à l’Eternel. 17 C’est une ordonnance immuable que vous respecterez de génération en génération partout où vous habiterez : vous ne consommerez aucune graisse, ni aucun sang.

Les sacrifices pour le péché

L’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes : Parle aux Israélites et dis-leur : Lorsque quelqu’un aura péché involontairement[l] en commettant l’une quelconque des choses qui sont interdites par les commandements de l’Eternel, voici comment on procédera :

Pour le grand-prêtre

Si c’est le prêtre qui a reçu l’onction[m] qui a péché et qui par là même a chargé le peuple de culpabilité, il offrira à l’Eternel pour le péché qu’il aura commis, un jeune taureau sans défaut, en sacrifice pour le péché. Il amènera le taureau à l’entrée de la tente de la Rencontre devant l’Eternel, il posera sa main sur la tête du taureau et l’égorgera devant l’Eternel. Le prêtre qui a reçu l’onction prendra du sang de la victime et l’apportera dans la tente de la Rencontre. Il trempera son doigt dans le sang et en aspergera sept fois le voile du sanctuaire devant l’Eternel. Puis il appliquera de ce sang sur les cornes de l’autel des parfums aromatiques, devant l’Eternel, dans la tente de la Rencontre. Il répandra tout le reste du sang du taureau sur le socle de l’autel des holocaustes situé à l’entrée de la tente de la Rencontre. Ensuite, il enlèvera toute la graisse du taureau du sacrifice pour le péché, celle qui recouvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, les deux rognons et la graisse qui les enveloppe et qui couvre le dos, ainsi que le dessus du foie qu’il ôtera avec les rognons, 10 comme on le fait pour le sacrifice de communion. Le prêtre les brûlera sur l’autel des holocaustes. 11 Quant à la peau du taureau, toute sa viande, sa tête, ses pattes, ses entrailles avec leur contenu, 12 soit tout le reste du taureau, il l’emportera hors du camp en un lieu rituellement pur, où sont déversées les cendres grasses, et il le brûlera sur un feu de bûches, à l’endroit où l’on déverse les cendres.

Pour l’ensemble du peuple

13 Si c’est l’ensemble de la communauté d’Israël qui s’est rendue coupable d’un péché involontaire – si, sans le savoir, l’assemblée a fait l’une des choses que l’Eternel a défendues dans ses commandements et s’est ainsi rendue coupable – 14 l’assemblée offrira, quand on découvrira la faute, un jeune taureau en sacrifice pour le péché. On l’amènera devant la tente de la Rencontre, 15 les responsables de la communauté poseront leurs mains sur la tête du taureau devant l’Eternel, et on l’égorgera devant lui. 16 Le prêtre ayant reçu l’onction apportera du sang de la victime dans la tente de la Rencontre. 17 Il y trempera son doigt et en aspergera sept fois le voile devant l’Eternel. 18 Il appliquera du sang sur les cornes de l’autel, devant l’Eternel dans la tente de la Rencontre. Il répandra tout le reste du sang sur le socle de l’autel des holocaustes situé à l’entrée de la tente. 19 Ensuite, il enlèvera toute la graisse et la brûlera sur l’autel. 20 Il suivra, pour le reste du taureau, la même procédure que pour le taureau sacrifié pour son péché. Le prêtre accomplira ainsi le rite d’expiation pour eux, et il leur sera pardonné. 21 Il fera transporter le taureau hors du camp et le brûlera comme il a été ordonné pour le taureau précédent. Tel est le sacrifice pour le péché de la communauté.

Pour un chef

22 Si c’est un chef qui a péché en faisant involontairement l’une des choses que l’Eternel son Dieu a défendues dans ses commandements, et s’il prend conscience de sa faute, 23 ou si on lui fait connaître le péché qu’il a commis, il amènera comme sacrifice un bouc mâle sans défaut. 24 Il posera sa main sur la tête de la victime avant de l’égorger à l’endroit où l’on égorge l’holocauste devant l’Eternel. C’est un sacrifice pour le péché. 25 Le prêtre prendra avec son doigt du sang du sacrifice pour le péché et en appliquera sur les cornes de l’autel des holocaustes ; puis il répandra le reste du sang sur le socle de l’autel des holocaustes. 26 Il brûlera toute la graisse sur l’autel, comme dans le cas du sacrifice de communion. Ainsi le prêtre accomplira pour ce chef le rite d’expiation de son péché, et il lui sera pardonné.

Pour un simple membre du peuple

27 Si c’est un simple membre du peuple qui a péché en faisant involontairement quelque chose que l’Eternel a défendu dans ses commandements, et s’il prend conscience de sa faute[n], 28 ou si on lui fait connaître le péché qu’il a commis, il apportera comme sacrifice une chèvre[o] sans défaut pour le péché qu’il a commis. 29 Il posera sa main sur la tête de la victime sacrifiée pour le péché et l’égorgera dans le lieu où l’on offre l’holocauste. 30 Puis le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime pour l’appliquer sur les cornes de l’autel des holocaustes, et il répandra tout le reste du sang sur le socle de l’autel. 31 Il ôtera toute la graisse, comme on le fait pour le sacrifice de communion, et il la brûlera sur l’autel, produisant ainsi une odeur apaisante pour l’Eternel. Le prêtre accomplira ainsi le rite d’expiation pour cet homme, et il lui sera pardonné.

32 Si c’est un agneau qu’il présente en sacrifice pour le péché, il amènera une femelle sans défaut. 33 Il posera sa main sur la tête de la victime du sacrifice pour le péché et l’égorgera comme telle à l’endroit où l’on immole l’holocauste. 34 Puis le prêtre prendra avec son doigt du sang de l’animal sacrifié pour le péché et le mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes ; puis il répandra le reste du sang sur le socle de l’autel. 35 Il enlèvera toute la graisse, comme on le fait pour l’agneau offert en sacrifice de communion ; ensuite le prêtre la brûlera sur l’autel, sur les sacrifices et offrandes consumés par le feu qui appartiennent à l’Eternel. Le prêtre accomplira ainsi le rite d’expiation pour le péché commis par cet homme, et il lui sera pardonné.

Footnotes:

  1. 1.3 Trois sortes de victimes pouvaient être offertes en holocauste suivant la fortune de l’offrant : les taureaux pour les riches (v. 3), les moutons ou les chevreaux (v. 10) et les oiseaux (v. 14) pour les pauvres (Lv 5.7 ; 12.8 ; Lc 2.24).
  2. 1.3 Le mot holocauste rend un mot hébreu de sens inconnu et dérive d’un terme grec signifiant : « entièrement consumé ». En effet, la victime de ce sacrifice était presque entièrement brûlée. Voir Ex 29.39-42 ; Nb 28.9-10, 26-31.
  3. 1.4 L’imposition des mains représente l’identification avec l’animal qui, par ce geste, devient le substitut de l’offrant (voir 24.14 ; 16.21).
  4. 1.5 Voir Gn 9.4 ; Lv 17.10-15 ; Dt 12.16.
  5. 1.9 Autre traduction (ici comme dans tout l’Ancien Testament) : au parfum de bonne odeur pour l’Eternel.
  6. 2.1 Cette offrande consistait en produits du sol cultivé. Elle accompagnait les sacrifices sanglants.
  7. 2.3 La part très sainte était réservée aux prêtres et elle consacrait ceux qui la touchaient (Ex 29.37). Elle ne pouvait être mangée que dans le parvis du sanctuaire (6.16-19), par les prêtres eux-mêmes.
  8. 2.4 Sorte de jarre en terre que l’on chauffait en y allumant du feu. Ensuite on sortait les braises et l’on appliquait la pâte sur les parois intérieures.
  9. 2.4 Seules les offrandes accompagnant les sacrifices de communion ou les offrandes de prémices pouvaient contenir du levain (7.13 ; 23.10, 17).
  10. 2.13 Chez divers peuples, on consommait du sel lors des conclusions d’alliance.
  11. 3.1 Appelé aussi « sacrifice de paix, de reconnaissance, d’action de grâces ». Par ce sacrifice, l’Israélite exprimait sa reconnaissance envers Dieu pour ses bienfaits (voir 7.11-15 ; Ps 50.14, 23 ; 56.13 ; Hé 13.15).
  12. 4.2 Par mégarde, ou par erreur. Pour les péchés commis délibérément, voir Nb 15.30.
  13. 4.3 Il s’agit du grand-prêtre, seul consacré par l’onction (Ex 29.7), les autres prêtres l’étant par aspersion (Ex 29.21).
  14. 4.27 Pour les v. 27-31, voir Nb 15.27-28.
  15. 4.28 De moindre valeur que le bouc. Si le coupable était trop pauvre, il pouvait offrir un oiseau (5.7-8 ; 12.6, 8).
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes