A A A A A
Bible Book List

Juges 3-5 La Bible du Semeur (BDS)

Voici quels peuples l’Eternel laissa subsister pour mettre à l’épreuve les Israélites qui n’avaient pas participé aux guerres pour la conquête de Canaan. Il voulait que les nouvelles générations d’Israélites, qui n’avaient pas connu la guerre, apprennent ce qu’est la guerre. L’Eternel laissa donc dans le pays les cinq principautés philistines, tous les Cananéens et les Sidoniens[a], les Héviens[b] qui habitaient la chaîne du Liban depuis la montagne de Baal-Hermon jusqu’à Lebo-Hamath.

Ces peuples servirent à éprouver les Israélites pour savoir s’ils obéiraient aux commandements que l’Eternel avait donnés à leurs ancêtres par Moïse. Ainsi les Israélites habitèrent au milieu des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Yebousiens. Ils épousèrent leurs filles, donnèrent leurs propres filles à leurs fils et adorèrent leurs dieux.

Otniel

Les Israélites firent ce que l’Eternel considère comme mal : ils oublièrent l’Eternel leur Dieu et rendirent un culte aux dieux Baals et Ashéras. L’Eternel se mit en colère contre Israël et il les livra au pouvoir de Koushân-Risheatayim, roi de Mésopotamie. Les Israélites lui furent assujettis pendant huit ans. Ils implorèrent l’Eternel et celui-ci leur suscita un libérateur en la personne d’Otniel, fils de Qenaz, qui était le frère cadet de Caleb. Et Otniel les délivra[c]. 10 L’Esprit de l’Eternel vint sur lui et il prit la direction d’Israël. Il partit en guerre contre Koushân-Risheatayim, roi de Mésopotamie, et l’Eternel lui donna la victoire sur lui. 11 Après cela, la région fut en paix pendant quarante ans ; puis Otniel, fils de Qenaz, mourut.

Ehoud

12 Les Israélites recommencèrent à faire ce que l’Eternel considère comme mal. A cause de cela, l’Eternel fortifia Eglôn, roi de Moab, et le dressa contre Israël. 13 Eglôn s’allia aux Ammonites et aux Amalécites[d], et ils attaquèrent les Israélites, les battirent et s’emparèrent de la ville des palmiers[e]. 14 Pendant dix-huit ans, les Israélites furent assujettis à Eglôn, roi de Moab.

15 Alors ils implorèrent l’Eternel, et celui-ci leur suscita un libérateur en la personne d’Ehoud, fils de Guéra, de la tribu de Benjamin, un homme qui était gaucher. Les Israélites le chargèrent de porter le tribut à Eglôn, roi de Moab. 16 Ehoud se fabriqua une épée à deux tranchants d’environ cinquante centimètres de long et il la ceignit sous ses vêtements, le long de la cuisse droite. 17 Il alla remettre le tribut à Eglôn, roi de Moab qui était très gros. 18 Lorsqu’il eut fini de présenter le tribut, il renvoya les hommes qui l’avaient apporté. 19 Arrivé aux idoles de pierre à côté de Guilgal, il revint sur ses pas et dit au roi : Majesté, j’ai un message secret à te communiquer. Le roi ordonna à tous ceux qui se tenaient autour de lui de le laisser, et tous ses familiers se retirèrent. 20 Alors Ehoud s’approcha du roi qui était assis dans la chambre haute[f] qu’il s’était réservée sur la terrasse, au frais. Ehoud lui dit : J’ai pour toi un message de Dieu. Le roi se leva de son siège. 21 De sa main gauche, Ehoud saisit l’épée qu’il portait sur sa cuisse droite et l’enfonça dans le ventre du roi. 22 La poignée elle-même pénétra après la lame, et la graisse se referma sur la lame, car Ehoud laissa l’arme dans le ventre du roi, 23 puis il sortit par le vestibule[g], après avoir fermé les portes de la chambre haute à clé derrière lui.

24 Quand il fut sorti, les serviteurs du roi revinrent et ils constatèrent que les portes de la chambre haute étaient fermées à clé. Ils attendirent, se disant que le roi était en train de faire ses besoins dans la chambre d’été. 25 Ils attendirent un bon moment. Enfin, ne sachant plus que penser, et comme il n’ouvrait toujours pas les portes, ils prirent la clé et ouvrirent eux-mêmes et voici que leur maître était étendu à terre, mort. 26 Pendant qu’ils s’étaient ainsi attardés, Ehoud s’était échappé. Il dépassa les idoles de pierre et s’enfuit vers Seïra[h]. 27 Dès qu’il fut arrivé là, il sonna du cor dans les montagnes d’Ephraïm. Les Israélites descendirent des collines et il se mit à leur tête.

28 Suivez-moi, leur dit-il, car l’Eternel vous donne la victoire sur vos ennemis les Moabites.

Ils le suivirent donc et ils occupèrent les gués du Jourdain pour couper le passage aux Moabites, ne laissant personne traverser la rivière. 29 Ils tuèrent ce jour-là environ dix mille hommes de Moab, tous robustes et aguerris et ils ne laissèrent aucun rescapé. 30 Moab fut affaibli à partir de là par les Israélites et la région connut la paix pendant quatre-vingts ans.

Shamgar

31 Après Ehoud, vint Shamgar, fils d’Anath. Il tua six cents Philistins avec un aiguillon à bœufs. Lui aussi fut un libérateur d’Israël.

Débora et Baraq

Après la mort d’Ehoud, les Israélites recommencèrent à faire ce que l’Eternel considère comme mal. Alors l’Eternel les livra au pouvoir de Yabîn[i], un roi cananéen qui régnait sur la ville de Hatsor[j]. Le chef de son armée s’appelait Sisera et demeurait à Harosheth-Goyim. Yabîn possédait neuf cents chars bardés de fer et il opprima durement les Israélites pendant vingt ans. Alors ceux-ci implorèrent l’Eternel.

A cette époque, Débora, une prophétesse, femme de Lappidoth, administrait la justice en Israël. Elle siégeait sous le palmier qui, depuis lors, porte son nom, entre Rama et Béthel, dans la région montagneuse d’Ephraïm. Les Israélites se rendaient auprès d’elle pour régler leurs litiges. Un jour, elle envoya chercher Baraq[k], fils d’Abinoam, de Qédesh[l] en Nephtali, et lui dit : Voici ce que t’ordonne l’Eternel, le Dieu d’Israël : « Va recruter dix mille hommes dans les tribus de Nephtali et de Zabulon et conduis-les sur le mont Thabor. Je mènerai au torrent de Qishôn Sisera, le chef de l’armée de Yabîn, avec ses chars et ses troupes, et je te donnerai la victoire sur lui. »

Baraq répondit à Débora : Si tu m’accompagnes, j’irai ; mais si tu ne viens pas avec moi, je n’irai pas.

– Soit, lui répondit-elle, j’irai avec toi ; mais sache que ce n’est pas à toi que reviendra l’honneur de l’expédition que tu vas entreprendre, car c’est entre les mains d’une femme que l’Eternel livrera Sisera.

Débora se mit donc en route pour se rendre avec Baraq à Qédesh. 10 Celui-ci y convoqua les tribus de Zabulon et de Nephtali. Dix mille hommes le suivirent et Débora partit avec lui.

11 A la même époque, Héber le Qénien s’était séparé des autres Qéniens, descendants de Hobab[m], le beau-frère de Moïse, et était venu dresser sa tente près de Qédesh, à côté du chêne de Tsaannaïm[n].

12 Sisera fut informé que Baraq, fils d’Abinoam, était monté sur le mont Thabor. 13 Il mobilisa toutes ses troupes et rassembla les neuf cents chars bardés de fer. Il achemina toute l’armée de Harosheth-Goyim vers le torrent du Qishôn. 14 Alors Débora dit à Baraq : En avant ! C’est aujourd’hui que l’Eternel te donnera la victoire sur Sisera. Il marche lui-même devant toi.

Baraq descendit du mont Thabor à la tête de ses dix mille hommes. 15 Alors l’Eternel mit en déroute Sisera, ses chars et toutes ses troupes, par l’épée devant Baraq. Sisera lui-même abandonna son char et s’enfuit à pied. 16 Mais Baraq poursuivit les chars et l’armée jusqu’à Harosheth-Goyim, et toutes les troupes de Sisera furent massacrées. Pas un homme n’échappa.

17 Sisera s’enfuit à pied jusqu’à la tente de Yaël, la femme de Héber, le Qénien, car la paix avait été conclue entre Yabîn roi de Hatsor et la famille de Héber. 18 Yaël sortit à la rencontre de Sisera et lui dit : Entre, mon seigneur, retire-toi chez moi. Tu n’as rien à craindre ici.

Il la suivit donc dans sa tente, et elle le recouvrit d’une couverture.

19 – Donne-moi, s’il te plaît, un peu d’eau à boire, lui dit-il, car j’ai soif.

Elle ouvrit l’outre de lait, le fit boire et le recouvrit. 20 Il ajouta : Va te poster à l’entrée de la tente, et si l’on vient te demander s’il y a quelqu’un ici, tu répondras : « Personne ! »

21 Puis il s’endormit profondément car il était épuisé. Alors Yaël saisit un piquet de la tente, prit le marteau, se glissa doucement près de lui, et lui enfonça le piquet dans la tempe, et le piquet lui transperça la tête et se planta dans le sol, si bien qu’il mourut. 22 Sur ces entrefaites survint Baraq poursuivant Sisera. Yaël sortit au-devant de lui et lui dit : Viens, je te montrerai l’homme que tu cherches.

Il la suivit et vit Sisera mort, étendu sur le sol, la tempe transpercée du piquet.

23 C’est ainsi que ce jour-là Dieu humilia Yabîn, le roi cananéen, devant les Israélites. 24 Leur pression contre lui devint de plus en plus forte et ils finirent par l’éliminer.

Le cantique de Débora

En ce même jour, Débora chanta ce cantique avec Baraq, fils d’Abinoam :

Bénissez l’Eternel :
Voici qu’en Israël |on a laissé flotter |les chevelures[o],
le peuple s’est offert |pour le combat.
Ecoutez-moi, ô rois ! |Prêtez l’oreille, ô princes !
Je veux chanter pour l’Eternel,
je veux jouer de la musique |en l’honneur du Dieu d’Israël.
O Eternel, |lorsque tu sortis de Séir,
lorsque tu t’avanças |depuis les champs d’Edom,
la terre se mit à trembler |et le ciel se fondit en eau :
les nuées déversèrent |une pluie abondante.
Devant toi, Eternel, |les montagnes ont vacillé[p], |devant le Dieu du Sinaï,
oui, devant l’Eternel, |Dieu d’Israël[q].
Au temps de Shamgar, fils d’Anath,
et au temps de Yaël, |les routes étaient désertes,
les voyageurs suivaient |des sentiers détournés.
Les villes d’Israël |étaient abandonnées,
la vie avait cessé.
Alors, moi, Débora, |je suis intervenue,
je suis intervenue |comme une mère |pour Israël.
Le peuple d’Israël |s’est choisi d’autres dieux,
et aussitôt, la guerre |venait jusqu’à ses portes.
Ils sont quarante mille |soldats en Israël,
mais pas un bouclier, |pas une seule lance !
Mon cœur bat pour les chefs |en Israël,
ceux qui se sont offerts |au sein du peuple |pour le combat.
Bénissez l’Eternel !
10 Vous tous qui chevauchez |sur des ânesses blanches,
vous qui êtes assis |sur des tapis,
et vous qui parcourez |les chemins : pensez-y !
11 Ecoutez comme ils chantent, |ceux qui font le partage |de l’eau près des fontaines :
ils chantent comment l’Eternel |a fait justice,
oui, comment il a fait justice |par son gouvernement[r] |sur Israël,
son peuple est descendu |aux portes de la ville.
12 Debout ! Eveille-toi, |Débora, interviens !
Debout, éveille-toi, |entonne un chant de guerre !
Toi, Baraq, lève-toi, |ramène tes captifs, |ô fils d’Abinoam !
13 Voici qu’un faible reste |a triomphé des grands,
oui, le peuple de l’Eternel |a maîtrisé pour moi les braves[s] !
14 Ceux qui ont vaincu Amalec |sont sortis d’Ephraïm.
Benjamin t’a suivi, |il est parmi tes troupes.
De Makir sont venus |ceux qui ont commandé,
et de Zabulon ceux qui tiennent |le bâton de commandement.
15 Les princes d’Issacar |ont rejoint Débora,
et toute sa tribu, |sur les pas de Baraq,
s’est précipitée dans la plaine.
Dans les rangs de Ruben, |on a délibéré
et discuté sans fin.
16 Pourquoi es-tu resté |au milieu des enclos,
écoutant bêler les troupeaux ?
Dans les rangs de Ruben, |on a délibéré
et discuté sans fin !
17 Galaad est resté |au-delà du Jourdain,
et Dan n’a pas bougé |d’auprès de ses vaisseaux[t].
Aser est demeuré |près du bord de la mer
et il s’est cantonné |auprès des ports paisibles.
18 Zabulon est un peuple |qui a bravé la mort,
et Nephtali aussi,
sur les hauteurs, dans la campagne.
19 Des rois ennemis vinrent |et ils nous combattirent ;
oui, ils nous combattirent, |les rois de Canaan,
à Taanak, tout près |des eaux de Meguiddo ;
mais ils n’ont emporté |ni argent ni butin.
20 Dans le ciel, même les étoiles |ont pris part au combat ;
du haut de leurs orbites, |elles combattaient Sisera.
21 Le torrent de Qishôn |les a tous balayés,
le torrent de Qishôn, |celui des temps anciens.
Marchons avec hardiesse !
22 Comme ils ont résonné, |les sabots des chevaux |qui martelaient le sol !
Au galop ! au galop ! |Fuyez, puissants coursiers !
23 L’ange de l’Eternel |dit : Maudissez Méroz[u] ;
maudissez, maudissez |ses habitants :
ils ne sont pas venus |prêter main-forte à l’Eternel,
prêter main-forte à l’Eternel |au milieu de ses braves.
24 Que Yaël soit bénie |entre toutes les femmes,
Yaël la femme |de Héber le Qénien !
Oui, qu’elle soit bénie |entre toutes les femmes |qui vivent sous la tente.
25 Sisera demanda de l’eau, |elle a donné du lait.
Dans la coupe d’honneur[v], |elle a offert du lait caillé.
26 Et puis elle a saisi |un piquet dans sa main
et a pris de sa droite |le marteau d’ouvrier
pour frapper Sisera, |pour lui percer la tête.
Elle lui a brisé |et transpercé la tempe.
27 A ses pieds, il s’affaisse,
il s’écroule, il succombe.
A ses pieds, il s’affaisse, |oui, il s’écroule.
Et à l’endroit |où il s’est écroulé |il gît inanimé !
28 Par la fenêtre, |sa mère guette au loin ;
à travers le grillage,
elle exhale sa plainte :
pourquoi, pourquoi son char |tarde-t-il à paraître ?
Pourquoi n’entend-on pas |le fracas de ses chars ?
29 Sans cesse, elle répète
ce qu’ont dit les plus sages |des dames de sa suite :
30 « Sans doute ont-ils trouvé |un butin abondant |et ils se le partagent :
une fille ou deux filles |pour chaque combattant !
Sisera, lui, reçoit |des habits de couleur,
des habits de couleur,
deux vêtements brodés |d’étoffe de couleur
pour le cou du vainqueur ! »
31 O Eternel, |que tous tes ennemis |périssent de la sorte !
Et que tous ceux qui t’aiment |soient comme le soleil
quand, tout éclatant, il se lève !

Après cela, le pays fut en paix pendant quarante ans.

Footnotes:

  1. 3.3 Des Phéniciens (Sidon était la plus ancienne ville de Phénicie).
  2. 3.3 Voir note Jos 9.7.
  3. 3.9 Otniel s’était déjà signalé par la prise d’Hébron (voir Jos 15.17 ; Jg 1.13-15).
  4. 3.13 Les Ammonites étaient les descendants de Loth (Gn 19.38), les Amalécites ceux d’Esaü (Gn 36.12, 16) ; ils vivaient dans le Néguev (Nb 13.29). Ennemis des plus farouches, ils étaient voisins d’Israël à l’est et au sud.
  5. 3.13 Jéricho (voir 1.16).
  6. 3.20 Sens incertain. Autre traduction : le palais d’été.
  7. 3.23 Autre traduction : par-derrière.
  8. 3.26 Localisation incertaine, dans la région du mont Séir en Edom ou au nord de Jéricho.
  9. 4.2 Voir note Jos 11.1.
  10. 4.2 Hatsor avait été démolie mais avait dû être reconstruite (voir Jos 11.13 ; 12.19 ; 19.36).
  11. 4.6 Voir Hé 11.32.
  12. 4.6 Qédesh se situait au nord du pays d’Israël (voir Jos 12.22 ; 19.37 ; 21.32).
  13. 4.11 Sur Hobab, voir Nb 10.29.
  14. 4.11 Les Qéniens étaient alliés aux Israélites depuis l’époque de Moïse (voir Ex 3.1). Ils ont combattu avec eux lors de la conquête de Canaan (Jg 1.16 ; voir Nb 10.29-32). Héber a émigré du sud vers le nord du pays et s’est allié aux Cananéens. C’est certainement lui qui a informé Sisera des préparatifs militaires de Baraq.
  15. 5.2 Geste qui montre la détermination à aller au combat.
  16. 5.5 Autre traduction : se sont affaissées.
  17. 5.5 Voir Ps 68.8-9.
  18. 5.11 Sens incertain.
  19. 5.13 Autre traduction : est venu auprès de moi parmi les braves.
  20. 5.17 Le port de Jaffa lui appartenait.
  21. 5.23 Une ville de Nephtali qui n’a pas participé au combat.
  22. 5.25 La coupe est celle dans laquelle on offre le vin d’honneur lors des fêtes.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes