A A A A A
Bible Book List

Ésaïe 45-48 La Bible du Semeur (BDS)

Le Libérateur viendra

L’Eternel domine sur toutes choses

45 Ainsi dit l’Eternel |à son oint, à Cyrus[a],

qu’il a pris par la main
pour abaisser |les nations devant lui
et désarmer les rois,
pour ouvrir devant lui les deux battants
afin qu’aucune porte |ne lui reste fermée.
Moi, j’irai devant toi,
nivelant les montagnes[b],
fracassant les battants de bronze
et brisant les verrous de fer.
Et je te donnerai |les richesses cachées
et les trésors |déposés dans des lieux secrets,
pour que tu saches
que c’est moi, l’Eternel, |moi qui t’appelle par ton nom,
moi le Dieu d’Israël.
A cause de mon serviteur, Jacob,
et d’Israël que j’ai choisi,
je t’ai appelé par ton nom,
je t’ai donné un rang d’honneur
sans que tu me connaisses.
Moi, je suis l’Eternel,
il n’y en a pas d’autre,
non, en dehors de moi, |il n’y a pas de Dieu.
Je t’ai doté de force
sans que tu me connaisses,
afin que du soleil levant |jusqu’au soleil couchant, |tout homme sache
qu’en dehors de moi, |il n’y a que néant,
que je suis l’Eternel
et qu’il n’y en a aucun autre.
J’ai formé la lumière
et créé les ténèbres,
je donne le bonheur
et je crée le malheur.
Oui, c’est moi, l’Eternel, |qui fais toutes ces choses.

O ciel, répands d’en haut |la justice comme une ondée,
comme une pluie versée par les nuages.
Que la terre s’entr’ouvre,
que le salut bourgeonne
et, dans le même temps, |que la justice germe !
Moi, l’Eternel, |moi, j’ai créé ces choses.

L’artisan et son œuvre

Malheur à qui conteste |avec son créateur !
Qu’es-tu de plus qu’un pot de terre |parmi des pots de terre ?
L’argile dira-t-elle |à celui qui la forme :
« Qu’es-tu en train de faire ? »
ou l’œuvre à son potier : |« Tu n’es qu’un maladroit[c] ! » ?
10 Malheur à qui dit à un père :
« Qu’as-tu engendré là ? »
ou bien à une femme :
« Qu’as-tu donc mis au monde ? »

11 Ainsi dit l’Eternel, |lui le Saint d’Israël,
lui qui l’a façonné :
Oserez-vous me questionner |sur ce qui doit venir,
ou me donnerez-vous des ordres |au sujet de mes fils |et au sujet de l’œuvre |que mes mains ont réalisée ?
12 C’est moi, moi qui ai fait la terre
et qui, sur elle, ai créé l’homme.
C’est moi, ce sont mes mains |qui ont tendu le ciel,
et je donne des ordres |à toute son armée.
13 C’est moi qui, selon la justice, |ai fait surgir cet homme[d].
J’aplanirai toutes ses voies.
Lui, il rebâtira ma ville,
et il libérera les miens |que l’on a déportés
sans rançon ni présent,
a dit le Seigneur des armées célestes.

Des peuples non israélites se rallient à l’Eternel

14 Ainsi dit l’Eternel :
Les profits de l’Egypte, |les gains de l’Ethiopie
et des gens de Seba, |si hauts de taille,
tout cela passera chez toi, |cela t’appartiendra.
Ces peuples viendront à ta suite
en marchant enchaînés
et ils se prosterneront devant toi
en te disant |sur un ton suppliant :
« C’est chez toi seulement |que l’on peut trouver Dieu,
et en dehors de lui, |il n’y en a pas d’autre,
car tous les autres dieux |ne sont que du néant. »
15 En vérité, ô Dieu, |toi, tu es un Dieu qui te caches,
Dieu d’Israël et son Sauveur.
16 Les fabricants d’idoles
sont honteux et confus,
ils s’en vont tous ensemble |couverts d’opprobre.
17 Israël, pour toujours, |sera sauvé par l’Eternel
et vous ne serez plus jamais
ni honteux ni confus.

18 Voici ce que déclare l’Eternel
qui a créé le ciel, |lui qui est Dieu,
et qui a fait la terre,
qui l’a formée et affermie,
il ne l’a pas créée |à l’état chaotique,
mais il l’a façonnée |pour que l’on y habite :
Moi, je suis l’Eternel ;
il n’y en a pas d’autre.
19 Je n’ai pas parlé en secret
ni dans un coin ténébreux de la terre,
car aux descendants de Jacob, |je n’ai pas dit :
« Recherchez-moi dans le chaos. »
Moi, je suis l’Eternel, |je dis ce qui est juste,
je proclame ce qui est droit.

20 Rassemblez-vous, venez,
approchez tous ensemble,
rescapés des nations !
Ils sont sans connaissance,
ceux qui portent bien haut |leurs idoles de bois
et invoquent un dieu
qui ne peut les sauver.
21 Exposez votre cause, |avancez vos raisons[e],
délibérez ensemble.
Qui donc a fait savoir ces choses |dès le lointain passé,
et qui, depuis longtemps, |les avait annoncées ?
N’est-ce pas moi, |moi, l’Eternel ?
Et en dehors de moi, |il n’y a pas de Dieu.
Oui, en dehors de moi
il n’est pas de Dieu juste, |de Dieu qui sauve.

22 Tournez-vous donc vers moi, |et vous serez sauvés,
vous tous qui habitez |les confins de la terre !
Car moi seul je suis Dieu,
il n’y en a pas d’autre.
23 J’en ai fait le serment |en jurant par moi-même,
ma bouche a prononcé |une parole juste
qui est irrévocable :
Devant moi tout genou ploiera
et toute langue |prêtera serment par mon nom[f],
24 disant à mon sujet :
« C’est en l’Eternel seul
que résident pour moi |la justice et la force. »
A lui viendront, honteux,
tous ceux qui, contre lui, |s’étaient mis en colère.
25 C’est grâce à l’Eternel
que tout le peuple d’Israël |sera justifié
et ils s’en féliciteront.

Les dieux de Babylone et l’Eternel

46 Voici Bel a ployé

et Nébo s’est courbé[g],
des animaux |et des bêtes de somme |emportent leurs images.
Ces idoles que vous portiez
chargent de tout leur poids |des bêtes fatiguées.
Ces dieux se sont courbés, |ils ont ployé ensemble,
ils n’ont pas pu sauver |leur image qu’on transportait
et ils s’en vont |eux-mêmes en captivité.

Ecoutez-moi, |gens de Jacob,
vous tous qui subsistez |du peuple d’Israël,
vous que j’ai pris en charge |dès avant la naissance,
que j’ai portés |dès le sein maternel :
Je resterai le même |jusqu’à votre vieillesse
et je vous soutiendrai |jusqu’à vos cheveux blancs.
C’est moi qui vous ai soutenus, |et je vous porterai,
oui, je vous soutiendrai |et vous délivrerai.

A qui me comparerez-vous ?
De qui me rendrez-vous l’égal ?
A qui m’assimilerez-vous
pour que nous soyons comparables ?

Ils prennent tout l’or de leur bourse,
ils pèsent l’argent au fléau
et ils paient un orfèvre
pour qu’il en fasse un dieu
devant lequel ils puissent |se prosterner
et l’adorer.
Ils se le chargent sur l’épaule,
ils le soutiennent,
puis ils l’installent à sa place, |et il se tiendra là ;
de sa place, il ne bouge plus.
On a beau l’invoquer,
il ne répondra pas,
il ne peut délivrer |personne du malheur.
Rappelez-vous cela
et reprenez courage !
Considérez ces choses,
vous qui vous êtes révoltés.

L’Eternel est Dieu

Rappelez-vous |les événements du passé, |survenus il y a bien longtemps,
car c’est moi qui suis Dieu,
il n’y en a pas d’autre.
Oui, moi seul, je suis Dieu,
et il n’existe rien |qui me soit comparable.
10 Dès le commencement,
j’annonce l’avenir,
et longtemps à l’avance
ce qui n’est pas encore.
C’est moi qui dis, |et mon dessein s’accomplira,
oui, j’exécuterai |tout ce que je désire.
11 J’appelle de l’orient un oiseau de proie[h],
d’un pays éloigné, |l’homme prévu par mes desseins.
Ce que j’ai déclaré,
je le fais arriver,
ce que j’ai résolu,
je l’exécuterai.
12 Ecoutez-moi, |gens au cœur obstiné,
vous si loin d’être justes[i],
13 je vais bientôt faire justice
et cela n’est pas loin,
je ne tarderai pas |à faire venir le salut :
je vais accorder à Sion |la délivrance,
et ma splendeur à Israël.

Lamentation sur Babylone

47 Va, descends de ton trône

et assieds-toi dans la poussière,
toi, Dame Babylone,
assieds-toi sur le sol |car tu es détrônée,
Dame des Chaldéens,
car on ne t’appellera plus |la délicate, la voluptueuse.
Saisis la double meule
et mouds de la farine[j],
dénoue tes tresses,
relève les pans de ta robe
et découvre tes jambes
pour traverser les fleuves.
Ainsi ta nudité |sera vue au grand jour
et ton opprobre apparaîtra.
Je vais exercer ma rétribution
et je n’épargnerai personne[k].

Notre libérateur s’appelle |le Seigneur des armées célestes ;
c’est le Saint d’Israël.

Assieds-toi en silence,
entre dans les ténèbres,
Dame des Chaldéens,
car on ne t’appellera plus
la reine des royaumes.
J’ai été irrité |contre mon peuple,
j’ai profané mon patrimoine,
je te les ai livrés.
Tu les as traités sans pitié.
Tu as fait peser lourdement |ton joug sur les vieillards,
et tu t’es dit : |« Je serai reine pour toujours. »
Tu n’as pas réfléchi à tout cela
et tu n’as pas songé à la manière |dont cela finirait.

Maintenant donc, écoute, |toi la voluptueuse,
toi qui trônes, confiante,
et qui dis en ton cœur :
« Moi, moi et rien que moi !
Je ne serai pas veuve
et je ne serai pas |privée de mes enfants ! »
Eh bien, ces deux maux-là, |fondront soudain sur toi, en un seul jour :
la privation de tes enfants |et le veuvage.
Le même jour, |ils t’atteindront |dans toute leur horreur
malgré la multitude |de tes enchantements,
malgré le pouvoir de tes sortilèges !
10 Tu plaçais ta confiance |dans ta méchanceté,
tu te disais : |« Personne ne me voit. »
Ta sagesse et ta science |t’ont égarée.
Tu disais en ton cœur :
« Moi, moi et rien que moi ! »
11 Mais le malheur |fondra sur toi
et tu ne sauras pas |comment le conjurer.
Oui, une catastrophe |t’arrivera
et tu ne pourras pas |la détourner de toi,
une dévastation |dont tu n’as pas idée
viendra subitement sur toi.
12 Continue donc |avec tes sortilèges,
avec la multitude |de tes enchantements
pour lesquels, depuis ta jeunesse, |tu t’es tant fatiguée !
Peut-être pourras-tu |en tirer un profit,
peut-être sauras-tu |te rendre redoutable !

13 Tu t’es tant fatiguée |à consulter tous tes devins …
Qu’ils se présentent donc, |et qu’ils te sauvent,
ceux qui compartimentent |des zones dans le ciel,
qui lisent dans les astres,
qui, aux nouvelles lunes,
te font savoir d’avance |ce qui va t’arriver !
14 Les voilà devenus |tous comme de la paille |que consume le feu.
Non, ils ne pourront pas |sauver leur vie des flammes,
ce ne sera pas une braise |que l’on allume pour se réchauffer[l],
ni un feu devant lequel on s’assoit.

15 Voilà ce que feront pour toi
ceux pour qui tu t’es fatiguée,
et ceux avec qui tu trafiques |depuis le temps de ta jeunesse[m].
Ils erreront chacun de son côté,
il n’y aura personne |pour te sauver !

L’annonce de choses nouvelles

48 Ecoutez bien ceci, |ô communauté de Jacob,

vous qui vous réclamez |de ce nom d’Israël
et qui êtes issus |des sources de Juda,
vous qui prêtez serment |au nom de l’Eternel
et qui avez |le Dieu d’Israël à la bouche,
mais sans sincérité |et sans droiture !
Car vous vous dénommez : |« Ceux de la ville sainte » !
Et vous vous appuyez |sur le Dieu d’Israël,
sur celui qui s’appelle |le Seigneur des armées célestes !

J’ai annoncé depuis longtemps |les événements du passé,
j’en ai parlé,
je les ai fait entendre,
puis, soudain, j’ai agi, |et cela s’est produit.
Parce que je savais |que tu es obstiné,
que ton cou est semblable |à un tendon de fer,
et que tu as un front de bronze,
je t’ai annoncé ces événements |bien longtemps à l’avance,
je t’en ai informé |avant qu’ils se produisent,
pour que tu ne puisses pas dire :
« C’est mon idole qui a fait |toutes ces choses,
c’est ma statue de bois, |mon image en métal fondu,
qui en a donné l’ordre ! »
Tu as bien entendu, |considère bien tout cela.
N’allez-vous pas |l’annoncer vous aussi ?
Maintenant je t’annonce des choses nouvelles, |des choses tenues en réserve,
que tu ne connais pas.

Elles sont créées maintenant
et non depuis longtemps ;
jusqu’à ce jour, |tu n’en avais pas entendu parler
pour que tu ne puisses pas dire :
« Je le savais déjà ! »
Non, tu n’en savais rien,
tu ne l’avais pas entendu ;
jamais auparavant, |ce n’était parvenu |à tes oreilles.
Car je te connaissais, |et je te savais traître.
Oui, tu t’appelles : |« Révolté de naissance[n] ! »
Par égard pour ma renommée,
je retiens ma colère ;
et pour que la louange |retentisse pour moi,
je me réfrène,
pour ne pas te détruire.
10 Je t’ai fait fondre,
mais non pour en retirer de l’argent.
Oui, je t’ai éprouvé |dans le creuset de l’affliction.
11 C’est par égard pour moi,
uniquement pour moi, |que j’agirai ainsi.
Comment me laisserais-je |déshonorer ?
Je ne donnerai pas |ma gloire à quelqu’un d’autre.

12 Ecoute-moi, Jacob,
Israël, que j’appelle !
Voilà ce que je suis : |moi, je suis le premier
et je suis aussi le dernier[o].
13 C’est de mes propres mains |que j’ai fondé la terre
et déployé le ciel.
Dès que je les appelle,
ensemble, ils se présentent.
14 Vous tous, rassemblez-vous |et écoutez-moi bien !
Qui donc parmi les autres dieux |a annoncé ces choses ?
Cet homme que l’Eternel[p] aime
accomplira ce qu’il désire |à l’encontre de Babylone,
son bras se lèvera |contre les Chaldéens.
15 C’est moi, c’est moi qui ai parlé,
moi qui l’ai appelé
et qui l’ai fait venir.
Je ferai réussir |ses entreprises.
16 Approchez-vous de moi, |écoutez bien ceci :
Dès le commencement |je n’ai jamais parlé |dans le secret.
Quand les événements |se sont produits, |j’étais présent.

Et maintenant |le Seigneur, l’Eternel,
m’a envoyé |et son Esprit est avec moi.

Ce que Dieu désire

17 Ainsi dit l’Eternel, |celui qui te délivre
et le Saint d’Israël :
Moi, je suis l’Eternel, ton Dieu,
et je t’instruis pour ton profit,
je te fais cheminer |dans la voie où tu marches.
18 Si toi, tu avais tenu compte |de mes commandements,
ta paix coulerait comme un fleuve
et la justice qui te serait faite |déferlerait comme les vagues de la mer.
19 Lors ta postérité |serait pareille au sable,
ta descendance |serait aussi nombreuse |que les grains de sable des plages,
ton nom ne sombrerait pas dans l’oubli,
jamais tu ne disparaîtrais |de devant moi.

La sortie de Babylone

20 Sortez de Babylone[q] !
Fuyez les Chaldéens !
Avec des cris de joie,
publiez la nouvelle ! |Proclamez-la,
répandez-la au loin, |jusqu’au bout de la terre !
Dites que l’Eternel a délivré |son serviteur Jacob.
21 Quand il les a conduits |à travers le désert,
ils n’ont pas souffert de la soif
car il a fait couler |pour eux l’eau du rocher ;
il a fendu le roc,
et les eaux ont jailli.
22 Mais, a dit l’Eternel, |il n’y a pas de paix
pour les méchants[r] !

Footnotes:

  1. 45.1 Cyrus est appelé oint de l’Eternel (voir 44.28), car Dieu a suscité ce roi avec la mission de libérer son peuple. Cyrus est le seul souverain païen portant ce titre, celui-ci étant réservé au roi de Juda.
  2. 45.2 D’après le texte de Qumrân. Le texte traditionnel est de sens incertain : murailles ?
  3. 45.9 Repris en Rm 9.20.
  4. 45.13 C’est-à-dire Cyrus.
  5. 45.21 Autre traduction : faites vos prédictions, exposez-les.
  6. 45.23 Cité en Rm 14.11 ; Ph 2.10-11.
  7. 46.1 Bel : principal dieu des Babyloniens, autre nom du dieu Mardouk. Le nom Bel est l’équivalent du nom cananéen Baal et signifie : Seigneur. Nébo : autre divinité babylonienne, dieu de la sagesse, de l’éloquence et surtout de l’écriture, fils de Mardouk.
  8. 46.11 C’est-à-dire Cyrus.
  9. 46.12 Autre traduction : qui êtes loin de connaître la justice de Dieu.
  10. 47.2 Travail des esclaves (voir Ex 11.5).
  11. 47.3 Autre traduction : Je ne rencontrerai l’opposition de personne.
  12. 47.14 D’après le texte de Qumrân et certaines versions anciennes. Le texte traditionnel semble dire : pour (cuire) son pain.
  13. 47.15 Les nations avec lesquelles Babylone entretenait depuis son origine des relations commerciales.
  14. 48.8 Voir 43.27 et note.
  15. 48.12 Voir 44.6 ; Ap 1.17 ; 22.13.
  16. 48.14 Probablement Cyrus.
  17. 48.20 Repris en Ap 18.4.
  18. 48.22 Voir 57.21.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes