A A A A A
Bible Book List

Exode 31-33 La Bible du Semeur (BDS)

Les artisans du sanctuaire

31 L’Eternel parla à Moïse en ces termes : Vois, je désigne Betsaléel, fils d’Ouri, descendant de Hour, de la tribu de Juda, et je l’ai rempli de l’Esprit de Dieu qui lui confère de l’habileté, de l’intelligence et de la compétence pour exécuter toutes sortes d’ouvrages, pour concevoir des projets, pour travailler l’or, l’argent et le bronze, pour tailler des pierres à enchâsser, pour sculpter le bois et pour réaliser toutes sortes d’ouvrages. Je lui ai donné pour aide Oholiab, fils d’Ahisamak, de la tribu de Dan et, de plus, j’ai accordé un surcroît d’habileté à tous les artisans experts, afin qu’ils exécutent tout ce que je t’ai ordonné : la tente de la Rencontre, le coffre de l’acte de l’alliance, le propitiatoire qui doit lui servir de couvercle, et tous les objets de la tente, la table et ses ustensiles, le chandelier d’or pur et tous ses accessoires, l’autel des parfums, l’autel des holocaustes et tous ses accessoires, la cuve et son socle, 10 les vêtements de cérémonie et les vêtements sacrés pour Aaron le prêtre, ainsi que ceux de ses fils, ceux qu’ils endosseront pour exercer les fonctions du sacerdoce, 11 l’huile d’onction et le parfum aromatique pour le sanctuaire. Les artisans se conformeront à tous les ordres que je t’ai donnés.

Le jour du sabbat

12 L’Eternel parla à Moïse en ces termes[a] : 13 Et toi, dis ceci aux Israélites : « Surtout, observez bien mes sabbats ; car c’est là un signe entre moi et vous, de génération en génération, le signe que moi, l’Eternel, je vous rends saints. 14 Vous observerez donc le jour du repos, car il est saint pour vous. Celui qui le profanera devra mourir ; car quiconque fera un travail quelconque ce jour-là, sera retranché de son peuple. 15 On travaillera six jours, et le septième jour sera un jour de repos consacré à l’Eternel. Quiconque fera un travail le jour du sabbat devra mourir. 16 Les Israélites observeront le jour du sabbat en le célébrant de génération en génération ; c’est une alliance éternelle. 17 Il sera un signe à perpétuité entre moi et les Israélites, car en six jours l’Eternel a fait le ciel et la terre, et le septième jour il a cessé de travailler pour reprendre son souffle. »

La remise des deux tablettes de l’acte de l’alliance

18 Quand il eut terminé de s’entretenir avec Moïse sur le mont Sinaï, l’Eternel lui remit les deux tablettes de l’acte de l’alliance ; c’étaient des tablettes de pierre gravées par le doigt de Dieu.

L’idolâtrie d’Israël et le renouvellement de l’alliance

Le veau d’or

32 Quand le peuple s’aperçut que Moïse tardait à redescendre de la montagne, il se rassembla autour d’Aaron et lui dit : Allons ! Fabrique-nous des dieux qui marchent à notre tête, car Moïse, cet homme qui nous a fait sortir d’Egypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.

Aaron leur répondit : Otez les pendants d’or des oreilles de vos femmes, de vos fils[b] et de vos filles, et apportez-les moi.

Tous se défirent des pendants d’or qui étaient à leurs oreilles et les apportèrent à Aaron. Celui-ci les reçut de leurs mains, façonna l’or au burin et en coula la statue d’un veau. Alors le peuple s’écria : Israël, Voici tes dieux, qui t’ont fait sortir d’Egypte[c] !

Voyant cela, Aaron construisit un autel devant le veau ; puis il proclama : Demain il y aura fête en l’honneur de l’Eternel.

Le lendemain, levé de bon matin, le peuple se mit à offrir des holocaustes et des sacrifices de communion. Ils s’assirent pour manger et boire, puis ils se levèrent pour se divertir[d].

Moïse apaise l’Eternel

L’Eternel dit à Moïse : Va, redescends, car ton peuple que tu as fait sortir d’Egypte se conduit très mal. Ils se sont bien vite détournés de la voie que je leur avais indiquée. Ils se sont fabriqué un veau de métal fondu, ils se sont prosternés devant lui et lui ont offert des sacrifices en disant : « Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait sortir d’Egypte ! »

L’Eternel ajouta : Je constate que ce peuple est un peuple rebelle. 10 Maintenant, laisse-moi faire : ma colère s’enflammera contre eux et je les exterminerai. Mais je ferai de toi un autre grand peuple.

11 Alors Moïse supplia l’Eternel son Dieu d’avoir pitié en disant : Eternel, pourquoi ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple que tu as fait sortir d’Egypte par un formidable déploiement de force et de puissance[e] ? 12 Pourquoi les Egyptiens diraient-ils que c’est dans de mauvaises intentions que leur Dieu les a fait sortir de leur pays : pour les faire périr dans la région des montagnes et les faire disparaître de la terre ? Laisse ta colère et renonce à envoyer le malheur à ton peuple. 13 Souviens-toi d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, tes serviteurs, envers qui tu t’es engagé par serment en ton propre nom en leur déclarant : « Je rendrai vos descendants aussi nombreux que les étoiles du ciel, je leur donnerai tout ce pays dont j’ai parlé, et ils le posséderont pour toujours[f]. »

14 Alors l’Eternel renonça à faire venir sur son peuple le malheur dont il l’avait menacé.

La colère de Moïse

15 Moïse s’en retourna et redescendit de la montagne, tenant en main les deux tablettes de l’acte de l’alliance. Elles étaient gravées des deux côtés, sur leurs deux faces. 16 Ces tablettes étaient l’œuvre de Dieu, l’écriture était celle de Dieu, gravée sur les tablettes.

17 Quand Josué entendit les clameurs poussées par le peuple, il dit à Moïse : Il y a un bruit de guerre dans le camp.

18 – Non ! répondit Moïse, ce ne sont ni des cris de victoire ni des lamentations de défaite. C’est un bruit de chansons que j’entends.

19 Quand il fut près du camp, qu’il aperçut le veau et vit les chœurs de danses, il entra dans une grande colère : il lança les tablettes qu’il tenait en mains et les mit en pièces au pied de la montagne. 20 Il saisit le veau que le peuple avait fabriqué, le jeta au feu et le réduisit en poussière qu’il éparpilla à la surface de l’eau, puis il fit boire cette eau aux Israélites. 21 Ensuite, il demanda à Aaron : Que t’a donc fait ce peuple pour que tu l’aies entraîné à se rendre coupable d’un si grand péché ?

22 Aaron répondit : Que mon seigneur ne se fâche pas ! Tu sais toi-même que ce peuple est porté à faire le mal. 23 Ils m’ont dit : « Fabrique-nous des dieux qui marchent à notre tête, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir d’Egypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé[g]. » 24 Je leur ai donc répondu : « Que ceux qui ont de l’or s’en dessaisissent ! » Ils m’en ont remis, je l’ai fait fondre au feu et voilà le veau qui en est sorti.

25 Moïse vit que le peuple était déchaîné. Aaron l’avait laissé faire, de sorte qu’il s’exposait au mépris de ses ennemis. 26 Alors il se posta à l’entrée du camp et s’écria : Que tous ceux qui sont pour l’Eternel viennent vers moi !

Tous les membres de la tribu de Lévi se rallièrent à lui. 27 Il leur dit : Voici ce qu’ordonne l’Eternel, le Dieu d’Israël : Que chacun de vous mette son épée au côté ! Parcourez tout le camp, allez d’une tente à l’autre, que chacun tue jusqu’à son frère, son ami, son proche.

28 Les lévites obéirent à Moïse de sorte que, ce jour-là, environ trois mille hommes du peuple perdirent la vie. 29 Moïse dit aux lévites : Vous avez été investis aujourd’hui au service de l’Eternel, car vous avez combattu chacun contre son fils et son frère, de sorte que l’Eternel vous accorde aujourd’hui sa bénédiction.

Moïse prie l’Eternel de pardonner au peuple

30 Le lendemain, Moïse dit au peuple : Vous vous êtes rendus coupables d’un grand péché. Maintenant je vais remonter auprès de l’Eternel. Peut-être obtiendrai-je un moyen d’expiation pour votre péché.

31 Moïse retourna donc auprès de l’Eternel et dit : Hélas ! ce peuple s’est rendu coupable d’un grand péché, il s’est fait un dieu d’or. 32 Mais maintenant, veuille pardonner ce péché. Sinon, efface-moi du livre[h] que tu as écrit.

33 L’Eternel répondit à Moïse : C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre. 34 Maintenant va, conduis le peuple là où je t’ai dit. Mon ange marchera devant toi, mais au jour où j’interviendrai, je les châtierai pour leur péché.

35 L’Eternel frappa le peuple, à cause du veau d’or qu’avait fabriqué Aaron.

L’Eternel n’ira pas avec le peuple

33 L’Eternel dit à Moïse : Va, quitte ce lieu, toi et le peuple que tu as fait sortir d’Egypte, et rendez-vous au pays que j’ai promis par serment à Abraham, à Isaac et à Jacob de donner à leurs descendants[i]. J’enverrai un ange devant toi et je chasserai les Cananéens, les Amoréens, les Hittites, les Phéréziens, les Héviens et les Yebousiens. Il vous conduira vers un pays ruisselant de lait et de miel. Pour moi, je n’irai pas au milieu de vous, car vous êtes un peuple rebelle et je pourrais vous exterminer pendant le voyage.

Lorsque le peuple entendit cette parole sévère, il prit le deuil : personne ne mit ses parures. L’Eternel avait ordonné à Moïse de dire aux Israélites : Vous êtes un peuple rebelle ; si je marchais au milieu de vous, ne fût-ce qu’un seul instant, je vous exterminerais. Otez donc vos parures et l’on verra comment je vais vous traiter.

Les Israélites enlevèrent leurs parures, à distance du mont Horeb.

La tente de la Rencontre

Moïse prit une tente et la dressa pour lui à l’extérieur du camp à une bonne distance. Il l’appelait tente de la Rencontre. Celui qui voulait consulter l’Eternel devait sortir du camp pour se rendre à la tente de la Rencontre. Chaque fois que Moïse sortait pour aller à cette tente, le peuple se levait et chacun se tenait à l’entrée de sa tente pour suivre Moïse du regard jusqu’à ce qu’il soit entré dans la tente. Dès qu’il y pénétrait, la colonne de nuée descendait et se tenait à l’entrée de la tente, et l’Eternel s’entretenait avec Moïse. 10 Tout le peuple voyait la colonne de nuée se tenir à l’entrée de la tente et le peuple tout entier se levait et se prosternait, chacun à l’entrée de sa tente. 11 L’Eternel s’entretenait avec Moïse directement comme un homme parle avec son ami. Puis Moïse regagnait le camp ; mais son jeune assistant Josué, fils de Noun, restait dans la tente.

Moïse prie l’Eternel d’accompagner son peuple

12 Moïse dit à l’Eternel : Vois, tu me demandes de conduire ce peuple, mais tu ne me fais pas connaître qui tu enverras pour m’accompagner ! Pourtant tu m’avais dit : « Je t’ai choisi personnellement et tu jouis de ma faveur. » 13 Maintenant, si réellement j’ai obtenu ta faveur, veuille me révéler tes intentions pour que je te connaisse. Alors j’aurai vraiment ta faveur. Et considère que ce peuple-là, c’est ton peuple !

14 Dieu répondit : Je marcherai moi-même avec toi, pour te rassurer.

15 Moïse reprit : Si tu ne viens pas toi-même avec nous, ne nous fais pas partir d’ici. 16 A quoi reconnaîtra-t-on que j’ai obtenu ta faveur, moi ainsi que ton peuple, sinon si tu marches avec nous, et si nous sommes ainsi distingués, moi et ton peuple, de tous les autres peuples sur la terre ?

17 Alors l’Eternel répondit à Moïse : Même ce que tu viens de demander, je te l’accorde parce que tu jouis de ma faveur et que j’ai une relation particulière avec toi.

18 Moïse reprit : Permets-moi de contempler ta gloire !

19 Dieu lui répondit : Je ferai moi-même passer devant toi toute ma bonté et je proclamerai devant toi les qualités de l’Eternel. Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, j’aurai compassion de qui je veux avoir compassion[j]. 20 Mais tu ne pourras pas voir ma face, car nul homme ne peut me voir et demeurer en vie.

21 L’Eternel dit encore : Il y a ici un lieu près de moi ; tiens-toi debout sur le rocher, 22 et quand ma gloire passera, je te mettrai dans le creux du rocher et je te couvrirai de ma main, jusqu’à ce que j’aie passé. 23 Puis je retirerai ma main et tu me verras de dos, mais ma face ne pourra pas être vue.

Footnotes:

  1. 31.12 Pour les v. 12-17, voir 20.8-11 ; 23.12 ; 34.21 ; 35.2 ; Gn 2.1-3 ; Lv 23.3 ; Dt 5.13-14.
  2. 32.2 Les hommes portaient également des boucles d’oreilles (voir Jg 8.24-26).
  3. 32.4 Parodie de 20.2 (voir 1 R 12.28-29 ; Ac 7.41).
  4. 32.6 Le verbe traduit par se divertir peut avoir une connotation sexuelle (Gn 26.8). Des orgies licencieuses accompagnaient généralement les fêtes païennes. C’est dans ce sens que Paul interprète ce texte (1 Co 10.7).
  5. 32.11 Pour les v. 11-14, voir Nb 14.13-19.
  6. 32.13 Voir Gn 17.8 ; 22.16-17.
  7. 32.23 Voir Ac 7.40.
  8. 32.32 Voir Ps 69.29 ; Ap 3.5.
  9. 33.1 Selon Nb 10.11-12 comparé à Ex 19.1, le séjour d’Israël au Sinaï a été d’un an. Voir Gn 12.7 ; 26.3 ; 28.13.
  10. 33.19 Cité en Rm 9.15.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Matthieu 22:1-22 La Bible du Semeur (BDS)

La parabole des invités

22 Jésus leur parla de nouveau au moyen de paraboles. Il leur dit : Il en est du royaume des cieux comme d’un roi qui célèbre les noces de son fils. Il envoie ses serviteurs convier les invités aux noces. Mais ceux-ci refusent de venir. Alors il envoie d’autres serviteurs pour insister de sa part auprès des invités : « Portez-leur ce message : J’ai préparé mon banquet, j’ai fait tuer mes jeunes taureaux et mes plus belles bêtes, et tout est prêt. Venez donc aux noces. »

Mais les invités restent indifférents, et s’en vont, l’un à son champ, l’autre à ses affaires. Les autres s’emparent des serviteurs, les maltraitent et les tuent.

Alors le roi se met en colère. Il envoie ses troupes exterminer ces assassins et mettre le feu à leur ville. Ensuite, il dit à ses serviteurs : « Le repas de noces est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux carrefours des chemins et invitez au festin tous ceux que vous trouverez. »

10 Alors les serviteurs s’en vont par les routes et rassemblent tous ceux qu’ils rencontrent, méchants et bons, de sorte que la salle des noces se remplit de monde. 11 Le roi entre pour voir l’assistance. Il aperçoit là un homme qui n’a pas d’habit de noces.

12 « Mon ami, lui demande-t-il, comment as-tu pu entrer ici sans être habillé comme il convient pour un mariage ? »

L’autre ne trouve rien à répondre.

13 Alors le roi dit aux serviteurs : « Prenez-le et jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors où il y a des pleurs et d’amers regrets. »

14 Car, beaucoup sont invités, mais les élus sont peu nombreux.

Controverse sur l’impôt dû à César

15 Alors les pharisiens s’éloignèrent et discutèrent entre eux pour trouver une question à poser à Jésus, afin de le prendre au piège par ses propres paroles. 16 Ils lui envoyèrent donc quelques-uns de leurs disciples accompagnés de gens du parti d’Hérode[a]. Ces émissaires lui dirent : Maître, nous savons que tu dis la vérité et que tu enseignes en toute vérité la voie à suivre selon Dieu. Tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne regardes pas à la position sociale des gens. 17 Dis-nous donc ce que tu penses de ceci : A-t-on, oui ou non, le droit de payer des impôts à César ?

18 Mais Jésus, connaissant leurs mauvaises intentions, leur répondit : Hypocrites ! Pourquoi me tendez-vous un piège ? 19 Montrez-moi une pièce qui sert à payer cet impôt !

Ils lui présentèrent une pièce d’argent.

20 Alors il leur demanda : Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ?

21 – De César.

Jésus leur dit alors : Rendez donc à César ce qui revient à César, et à Dieu ce qui revient à Dieu.

22 En entendant cette réponse, ils en restèrent tout déconcertés. Ils le laissèrent donc et se retirèrent.

Footnotes:

  1. 22.16 Le parti d’Hérode comprenait les Juifs qui soutenaient le règne d’Hérode Antipas et voulaient qu’un membre de la famille hérodienne remplace le gouverneur romain.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes