A A A A A
Bible Book List

Exode 13-15 La Bible du Semeur (BDS)

Les premiers-nés appartiennent à l’Eternel

13 L’Eternel transmit ses instructions à Moïse en ces termes : Consacre-moi tout premier-né qui naîtra parmi les Israélites ; qu’il s’agisse d’un garçon ou d’un animal, il m’appartient.

La fête des Pains sans levain

Moïse dit au peuple : Vous garderez le souvenir de ce jour où vous êtes sortis d’Egypte, du pays où vous avez été esclaves, car l’Eternel vous en a retirés par force. Vous ne mangerez pas de pain préparé à l’aide de levain. C’est aujourd’hui, au mois des épis, que vous partez d’Egypte. Lorsque l’Eternel vous aura fait entrer dans le pays des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Héviens et des Yebousiens qu’il a promis par serment à vos ancêtres de vous donner, une terre ruisselant de lait et de miel, alors vous observerez cette cérémonie, en ce même mois. Pendant sept jours, vous mangerez des pains sans levain, et le septième jour vous célébrerez une fête en l’honneur de l’Eternel. On se nourrira de pains sans levain pendant ces sept jours et on ne trouvera chez vous ni pain levé ni levain dans tout votre territoire.

En ce jour-là, vous expliquerez à vos enfants la signification de cette fête en disant : « Tout cela je le fais en mémoire de ce que l’Eternel a fait pour moi quand je suis sorti d’Egypte. » Cette fête sera pour vous comme un signe sur votre main et comme une marque sur votre front pour que la Loi de l’Eternel soit l’objet de vos conversations, car c’est lui qui vous a fait sortir d’Egypte par sa puissance. 10 Vous célébrerez ce rite d’année en année au temps fixé.

L’offrande des premiers-nés

11 Quand l’Eternel vous aura fait entrer dans le pays des Cananéens, comme il vous l’a solennellement promis, à vous et à vos ancêtres, et qu’il vous l’aura donné, 12 vous lui offrirez tout garçon premier-né, et les premiers-nés mâles de votre bétail lui appartiendront. 13 En ce qui concerne les ânes[a], vous pourrez racheter leur premier-né par un agneau ; si vous ne voulez pas le racheter, vous lui briserez la nuque. Mais vous rachèterez tout garçon premier-né parmi vos enfants. 14 Lorsque vos enfants vous questionneront en vous demandant : « Que signifie cela ? » vous leur répondrez : « C’est par sa puissance que l’Eternel nous a fait sortir d’Egypte, où nous étions esclaves. 15 Comme le pharaon refusait de nous laisser partir, l’Eternel a fait mourir tous les premiers-nés en Egypte, les fils aînés des hommes et les premiers-nés des animaux. Voilà pourquoi nous offrons en sacrifice à l’Eternel tous les premiers-nés mâles des animaux et nous rachetons les aînés de nos fils. » 16 Ce rite sera pour vous comme un signe sur votre main et comme une marque sur votre front, car c’est par sa puissance que l’Eternel nous a fait sortir d’Egypte.

Les conditions du départ

17 Quand le pharaon eut laissé partir le peuple d’Israël, Dieu ne les conduisit pas par la route du pays des Philistins, bien qu’elle fût la plus directe[b], car il s’était dit : « S’ils devaient affronter des combats, ils pourraient regretter leur départ et retourner en Egypte. » 18 Il leur fit donc faire un détour par le chemin du désert, du côté de la mer des Roseaux[c]. Les Israélites quittèrent l’Egypte, bien équipés[d].

19 Moïse emporta les ossements de Joseph, puisque celui-ci en avait solennellement adjuré les Israélites en leur disant : « Dieu ne manquera pas d’intervenir en votre faveur, alors vous emporterez mes ossements avec vous[e]. »

20 Les Israélites partirent de Soukkoth et campèrent à Etam, en bordure du désert. 21 L’Eternel marchait à leur tête, le jour dans une colonne de nuée pour leur montrer le chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu’ils puissent marcher de jour et de nuit. 22 La colonne de nuée ou la colonne de feu se trouvait en permanence à la tête du peuple.

La pleine délivrance

Les Egyptiens poursuivent les Israélites

14 L’Eternel transmit ses instructions à Moïse : Parle aux Israélites et dis-leur de revenir camper devant Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer[f] ; vous dresserez vos tentes en face de Baal-Tsephôn au bord de la mer. Le pharaon pensera : Les Israélites se sont égarés dans le pays, le désert les tient emprisonnés. Je rendrai obstiné le cœur du pharaon et il se lancera à votre poursuite, mais je manifesterai ma gloire à ses dépens et aux dépens de toute son armée, et les Egyptiens sauront que je suis l’Eternel.

Les Israélites se conformèrent à ces instructions. On vint informer le pharaon que le peuple d’Israël avait pris la fuite. Alors le pharaon et ses hauts fonctionnaires changèrent d’avis à leur sujet et dirent : Qu’avons-nous fait là ? En laissant partir les Israélites, nous avons perdu notre main-d’œuvre !

Le pharaon fit atteler son char et mobilisa ses troupes. Il choisit six cents de ses meilleurs chars qu’il fit suivre de tous les autres chars d’Egypte : chacun d’eux était pourvu d’un équipage de trois hommes. L’Eternel rendit obstiné le cœur du pharaon, roi d’Egypte, de sorte qu’il se lança à la poursuite des Israélites qui étaient partis librement. Les Egyptiens les poursuivirent donc et les rattrapèrent alors qu’ils étaient campés au bord de la mer ; tous les attelages du pharaon, ses hommes d’équipage de chars et son armée les atteignirent près de Pi-Hahiroth en face de Baal-Tsephôn.

La traversée de la mer

10 Le pharaon s’était rapproché. En regardant au loin, les Israélites aperçurent les Egyptiens lancés à leur poursuite. Ils furent saisis d’une grande peur et poussèrent de grands cris vers l’Eternel. 11 Puis ils se tournèrent contre Moïse et lui dirent : N’y avait-il pas assez de tombeaux en Egypte pour que tu nous emmènes mourir dans le désert ? Pourquoi as-tu voulu nous faire sortir d’Egypte ? 12 Nous te l’avions bien dit, lorsque nous étions encore là-bas : « Laisse-nous tranquilles, nous voulons être esclaves des Egyptiens ! » Car mieux vaut pour nous cela que de mourir au désert.

13 Moïse leur répondit : N’ayez pas peur ! Tenez-vous là où vous êtes et regardez ! Vous verrez comment l’Eternel vous délivrera en ce jour ; ces Egyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les reverrez plus jamais. 14 L’Eternel combattra pour vous, et vous, tenez-vous tranquilles.

15 L’Eternel dit à Moïse : Pourquoi cries-tu vers moi ? Ordonne aux Israélites de se mettre en route. 16 Quant à toi, lève ton bâton, tends la main vers la mer, fends-la en deux et les Israélites la traverseront à pied sec. 17 De mon côté, je rendrai les Egyptiens obstinés pour qu’ils s’engagent derrière vous. Alors je manifesterai ma gloire aux dépens du pharaon, de toute son armée, de ses chars et de ses hommes d’équipage de chars. 18 Et les Egyptiens sauront que je suis l’Eternel quand j’aurai manifesté ma gloire aux dépens du pharaon, de ses chars et de ses hommes d’équipage.

19 L’ange de Dieu qui marchait en tête du camp d’Israël passa derrière eux et la colonne de nuée se déplaça également de devant eux pour aller se tenir sur leurs arrières. 20 Elle vint se placer entre le camp des Egyptiens et celui d’Israël. D’un côté elle était obscure, et de l’autre, elle éclairait la nuit. Durant toute la nuit, aucun des deux camps ne s’approcha de l’autre.

21 Moïse étendit sa main sur la mer, et l’Eternel fit souffler sur elle pendant toute la nuit un violent vent d’est, qui refoula la mer de sorte que les eaux se fendirent et que le fond apparut. 22 Les Israélites passèrent au milieu de la mer, sur la terre ferme, alors que les eaux se dressaient comme des remparts à leur droite et à leur gauche[g]. 23 Les Egyptiens les poursuivirent et tous les chevaux du pharaon, ses chars et ses hommes d’équipage de chars s’engagèrent après eux au milieu de la mer. 24 Mais vers l’aube, l’Eternel considéra le camp des Egyptiens du haut de la colonne de nuée et de feu, et y sema le désordre. 25 Il fit s’enliser[h] les roues des chars, de sorte qu’ils n’avançaient plus qu’à grand-peine. Les Egyptiens s’écrièrent : Fuyons devant Israël car l’Eternel combat pour eux contre l’Egypte.

26 L’Eternel dit à Moïse : Etends la main sur la mer et que les eaux refluent sur les Egyptiens, sur leurs chars et sur leurs hommes d’équipage. 27 Moïse étendit la main sur la mer et, au point du jour, la mer revint en place. Les Egyptiens qui battaient en retraite trouvèrent la mer devant eux et l’Eternel les précipita dans la mer. 28 Les eaux refluèrent et couvrirent les chars et les hommes d’équipage de toute l’armée du pharaon qui s’étaient engagés à travers la mer à la suite des Israélites. Pas un seul d’entre eux n’en réchappa. 29 Quant aux Israélites, ils avaient traversé la mer à pied sec, pendant que les eaux formaient une muraille à leur droite et une autre à leur gauche. 30 En ce jour-là l’Eternel délivra Israël des Egyptiens et ils virent les cadavres des Egyptiens étendus sur le bord de la mer. 31 Israël vit la grande puissance que l’Eternel avait déployée contre les Egyptiens, et le peuple eut de la crainte envers l’Eternel : il eut confiance en lui et en Moïse son serviteur.

Le cantique de délivrance

15 Alors Moïse et les Israélites entonnèrent ce cantique[i] en l’honneur de l’Eternel :

Je veux chanter pour l’Eternel,
il a fait éclater sa gloire,
il a culbuté dans la mer |le cheval et son cavalier.
L’Eternel est ma force, |il est le sujet de mes chants[j],
il m’a sauvé,
il est mon Dieu, je le louerai
et je l’exalterai, |lui, le Dieu de mon père[k].
L’Eternel est un grand guerrier,
l’Eternel est son nom.
Les chars du pharaon |et toute son armée,
il les a jetés à la mer,
l’élite de ses combattants
a été engloutie |dans la mer des Roseaux,
et les flots les ont recouverts.
Ils ont coulé comme une pierre |dans les profondeurs de l’abîme.
Ton bras droit, Eternel,
a fait éclater sa puissance,
ton bras droit, Eternel,
écrase l’ennemi.
Dans ta gloire éclatante,
tu renverses tes adversaires,
tu déchaînes contre eux |le feu de ta colère
et ils sont consumés |comme des brins de paille.
Sous l’action de ton souffle[l],
les eaux se sont amoncelées,
les flots se sont dressés |comme un rempart,
et ils se sont figés |au milieu de la mer.
L’ennemi se disait :
Je les pourchasserai |et je les atteindrai,
je m’emparerai d’un butin,
je m’en rassasierai,
je tirerai l’épée,
je me saisirai d’eux.
10 Tu as soufflé,
et la mer les a recouverts !
Ils se sont enfoncés |comme des blocs de plomb
dans les puissantes eaux.
11 Qui, parmi tous les dieux, |ô Eternel, |qui est semblable à toi ?
Et qui est, comme toi, |paré de sainteté,
et redoutable, |et digne de louanges,
opérant des prodiges ?
12 Tu étends ton bras droit,
et la terre engloutit |nos poursuivants.
13 Dans ton amour, |tu as conduit ce peuple
que tu as libéré
et tu l’as dirigé |par ta grande puissance
vers ta demeure sainte[m].
14 Les peuples l’ont appris |et ils en ont tremblé.
La terreur a saisi
les gens de Philistie.
15 Déjà les chefs d’Edom
en sont épouvantés,
les princes de Moab
se mettent à trembler,
tous les Cananéens |en perdent le courage[n].
16 L’angoisse et la panique
s’abattent sur eux tous.
Ton action extraordinaire
les a tous pétrifiés,
jusqu’à ce qu’ait passé |ton peuple, ô Eternel !
Jusqu’à ce qu’ait passé |ce peuple que tu t’es acquis.
17 Tu les amèneras |et tu les planteras
sur la montagne |qui t’appartient,
au lieu que tu destines |à être ta demeure, |ô Eternel,
jusqu’à ton sanctuaire, |ô Eternel
que tes mains ont fondé.
18 L’Eternel régnera |à perpétuité !

19 En effet, les chevaux du pharaon, ses chars et ceux qui les montaient s’étaient engagés dans la mer, et l’Eternel avait fait refluer l’eau sur eux tandis que les Israélites avaient traversé la mer à pied sec.

20 Miryam, la prophétesse, sœur d’Aaron, prit le tambourin, et toutes les femmes la suivirent en dansant et en jouant des tambourins.

21 Miryam entonna, en réponse aux Israélites :

Chantez pour l’Eternel :
il a fait éclater sa gloire,
il a culbuté dans la mer
le cheval et son cavalier.

De la mer des Roseaux au mont Sinaï

A Mara : le peuple se désaltère

22 Sur ordre de Moïse, Israël quitta la mer des Roseaux et prit la direction du désert de Shour[o]. Ils marchèrent pendant trois jours dans le désert sans trouver de point d’eau. 23 Ils arrivèrent à Mara[p] où il y avait de l’eau, mais ils ne purent pas en boire parce qu’elle était amère – d’où le nom de Mara (Amertume). 24 Alors le peuple se plaignit de Moïse en disant : Qu’allons-nous boire ?

25 Moïse implora l’Eternel, qui lui indiqua un bois d’une certaine espèce qu’il jeta dans l’eau, et l’eau devint potable.

C’est à cet endroit que l’Eternel donna au peuple des préceptes et un code de droit ; là aussi il le mit à l’épreuve. 26 Il leur dit : Si vous écoutez attentivement l’Eternel votre Dieu, et si vous faites ce qui est droit à ses yeux, si vous êtes attentifs à ses commandements et si vous obéissez à toutes ses lois, je ne vous infligerai aucune des maladies dont j’ai frappé les Egyptiens ; car je suis l’Eternel qui vous apporte la guérison.

27 Ensuite, les Israélites arrivèrent à Elim[q] où il y avait douze sources d’eau et soixante-dix palmiers. Ils campèrent là près de l’eau.

Footnotes:

  1. 13.13 Animaux impurs (Nb 18.15) qui ne pouvaient être offerts en sacrifice. L’importance économique des ânes justifiait leur rachat par des agneaux.
  2. 13.17 Cette route était jalonnée de forteresses surveillées par les Egyptiens.
  3. 13.18 La tradition l’identifie à la mer Rouge (voir note 14.2).
  4. 13.18 Autre traduction : en bon ordre.
  5. 13.19 Voir Gn 50.25.
  6. 14.2 D’après la tradition, il s’agit de la mer Rouge, mais l’hébreu l’appelle : mer des Roseaux (voir 13.18). Cet événement a donc pu se situer dans la partie sud du lac Menzaleh ; d’autres la situent près de l’actuelle Ismaélia, dans la partie centrale du golfe de Suez, où la mer Rouge est la moins large. D’autres identifications ont encore été proposées.
  7. 14.22 Allusion en 1 Co 10.1-2 ; Hé 11.29.
  8. 14.25 D’après le Pentateuque samaritain, l’ancienne version grecque et la version syriaque. Le texte hébreu traditionnel a : il arracha.
  9. 15.1 Voir Ap 15.3.
  10. 15.2 il est le sujet de mes chants : autre traduction : ma protection.
  11. 15.2 Cité au Ps 118.14 ; Es 12.2.
  12. 15.8 L’auteur joue sans doute ici avec les différents sens du mot hébreu : souffle, vent (voir 14.21), Esprit.
  13. 15.13 Peut-être une désignation de la Terre promise (voir v. 17) ou du sanctuaire qui y sera dressé à l’endroit que l’Eternel choisira (Dt 12.14, 18, 26 ; 14.25 ; 16.7, 15-16 ; 17.8, 10 ; 18.6 ; 31.11) pour y faire résider son Nom (Dt 12.5, 11, 21 ; 14.23-24 ; 16.2, 6, 11 ; 26.2).
  14. 15.15 La Philistie (v. 14), Edom, Moab, Canaan sont énumérés dans l’ordre qu’Israël devra suivre pour se rendre du Sinaï à la Terre promise.
  15. 15.22 A l’est de l’Egypte (Gn 25.18 ; 1 S 15.7) dans la partie nord-ouest de la presqu’île du Sinaï ; appelé désert d’Etham dans Nb 33.8.
  16. 15.23 A environ 80 kilomètres au sud de la pointe nord du golfe de Suez, sur sa rive orientale.
  17. 15.27 Au sud de Mara.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes