A A A A A
Bible Book List

Deutéronome 10-12 La Bible du Semeur (BDS)

L’Eternel pardonne

10 Alors, l’Eternel m’a dit : « Taille-toi deux tablettes de pierre pareilles aux premières et viens me trouver sur la montagne ; tu fabriqueras aussi un coffre en bois. J’inscrirai sur les tablettes les paroles qui étaient gravées sur les premières que tu as brisées et tu les déposeras dans le coffre. » Je fabriquai donc un coffre en bois d’acacia et je taillai deux tablettes de pierre semblables aux premières. Après quoi, je gravis la montagne, les deux tablettes en main. L’Eternel écrivit sur les nouvelles tablettes comme il l’avait fait sur les premières, les dix commandements qu’il vous avait communiqués sur la montagne du milieu du feu, le jour où vous étiez assemblés, et il me les remit. Je m’en retournai et redescendis de la montagne. Puis je déposai les tablettes dans le coffre que j’avais fabriqué : elles y sont restées comme l’Eternel me l’avait ordonné.

Les Israélites[a] partirent des puits des descendants de Yaaqân pour Moséra. C’est là que mourut Aaron, et qu’il fut enseveli. Eléazar, son fils, lui succéda comme grand-prêtre[b]. De là, ils partirent pour Goudgoda, puis de là pour Yotbata où abondent les cours d’eau[c]. C’est à cette époque que l’Eternel choisit la tribu de Lévi pour porter le coffre de l’alliance de l’Eternel et se tenir en sa présence, pour être à son service et pour bénir le peuple en son nom – comme elle l’a fait jusqu’à ce jour[d]. C’est pour cela que la tribu de Lévi n’a reçu ni part, ni patrimoine foncier comme ses tribus sœurs ; c’est l’Eternel ton Dieu qui est son patrimoine, comme il le lui a promis.

10 Moi donc, je suis resté sur la montagne pendant quarante jours et quarante nuits, comme la première fois[e]. Et cette fois-ci encore, l’Eternel m’exauça et renonça à vous détruire. 11 Il me dit : « Lève-toi, va prendre la tête de ce peuple pour qu’ils partent à la conquête du pays que j’ai promis par serment à leurs ancêtres ! »

L’appel à changer de vie

12 Et maintenant, Israël, qu’attend de toi l’Eternel ton Dieu ? Simplement que tu le craignes en suivant toutes les voies qu’il t’a prescrites, en l’aimant et en le servant de tout ton cœur et de tout ton être, 13 en observant ses commandements et ses lois que je te prescris aujourd’hui pour ton bien. 14 Voici : le ciel, et même les cieux les plus élevés, appartiennent à l’Eternel ton Dieu ainsi que la terre et tout ce qu’elle contient. 15 Et pourtant, c’est uniquement à tes ancêtres que l’Eternel s’est attaché pour les aimer, et c’est leurs descendants, c’est-à-dire vous, qu’il a choisis parmi tous les peuples, comme vous le constatez aujourd’hui. 16 Opérez donc aussi une circoncision dans votre cœur et ne vous rebellez plus contre l’Eternel ; 17 car l’Eternel votre Dieu est le Dieu suprême et le Seigneur des seigneurs[f], le grand Dieu, puissant et redoutable, qui ne fait pas de favoritisme[g] et ne se laisse pas corrompre par des présents. 18 Il rend justice à l’orphelin et à la veuve et témoigne son amour à l’étranger en lui assurant le pain et le vêtement. 19 Vous aussi, vous aimerez l’étranger parmi vous, car vous avez été étrangers en Egypte.

Israël face à un choix

Craindre l’Eternel

20 C’est l’Eternel ton Dieu que tu craindras, c’est à lui que tu rendras un culte, à lui seul que tu t’attacheras, et si tu prêtes serment, c’est par son nom que tu le feras. 21 Il est le sujet de tes louanges, il est ton Dieu ; c’est lui qui a accompli pour toi ces œuvres extraordinaires et redoutables dont tu as été témoin[h]. 22 Tes ancêtres vinrent en Egypte au nombre de soixante-dix[i], et maintenant l’Eternel ton Dieu t’a rendu aussi nombreux[j] que les étoiles du ciel.

Aimer l’Eternel et obéir à ses commandements

11 Tu aimeras donc l’Eternel ton Dieu, et tu obéiras en tout temps à ce qu’il t’a ordonné : à ses lois, ses ordonnances, et ses commandements. Contrairement à vos enfants qui n’en savent rien et qui n’ont pas vu tout cela, vous qui êtes là aujourd’hui, vous savez ce que l’Eternel vous a appris : sa grandeur, ses déploiements de puissance, ainsi que les signes miraculeux et les œuvres qu’il a accomplies en Egypte contre le pharaon, roi d’Egypte, et contre tout son pays. Vous avez vu comment il a traité l’armée égyptienne, ses chevaux et ses chars, comment il a fait déferler sur eux les eaux de la mer des Roseaux, lorsqu’ils vous poursuivaient, et comment il les a fait disparaître pour toujours[k], et vous savez tout ce qu’il a fait pour vous dans le désert jusqu’à votre arrivée en ce lieu ; comment il a traité Datan et Abiram, fils d’Eliab, de la tribu de Ruben, quand la terre s’est fendue sous leurs pieds et les a engloutis avec leurs familles, leurs tentes et tous leurs partisans en Israël[l]. Oui, c’est de vos propres yeux que vous avez vu toutes les œuvres extraordinaires que l’Eternel a accomplies. Obéissez donc à tous les commandements que je vous prescris aujourd’hui, alors vous serez forts et vous pourrez conquérir le pays dans lequel vous êtes sur le point d’entrer, pour en prendre possession, et vous prolongerez vos jours sur la terre ruisselant de lait et de miel que l’Eternel a promis par serment de donner à vos ancêtres et à toute leur descendance.

La bénédiction dans le pays

10 Le pays où tu vas pénétrer pour en prendre possession ne ressemble pas à l’Egypte d’où vous êtes sortis ; là-bas, après avoir fait vos semailles, vous deviez irriguer vos champs en actionnant des norias[m] avec vos pieds comme dans un jardin potager. 11 Par contre, le pays où vous vous rendez pour en prendre possession est un pays de montagnes et de vallées arrosé par la pluie du ciel. 12 C’est un pays dont l’Eternel ton Dieu prend lui-même soin et sur lequel il veille continuellement du début à la fin de l’année.

13 Si vous obéissez aux commandements que je vous donne aujourd’hui, en aimant l’Eternel votre Dieu et en lui rendant un culte de tout votre cœur et de tout votre être[n], 14 je répandrai[o] sur votre pays la pluie au temps opportun, la pluie d’automne et la pluie de printemps[p], et vous aurez de belles récoltes de blé, de vin nouveau et d’huile. 15 Je ferai croître l’herbe dans vos prés pour votre bétail et vous mangerez à satiété.

Se garder de l’idolâtrie

16 Gardez-vous bien de vous laisser séduire et de vous détourner vers des dieux étrangers pour leur rendre un culte et vous prosterner devant eux. 17 L’Eternel se mettrait en colère contre vous, il fermerait le ciel pour qu’il ne pleuve pas, la terre ne produirait plus ses récoltes et vous ne tarderiez pas à disparaître de ce bon pays que l’Eternel vous donne. 18 Gravez donc bien ces ordres que je vous donne dans votre cœur et au tréfonds de votre être, qu’ils soient attachés comme un signe sur vos mains, et comme une marque sur votre front[q]. 19 Vous les enseignerez à vos enfants et vous leur en parlerez, chez vous dans votre maison et quand vous marcherez sur la route, quand vous vous coucherez et quand vous vous lèverez. 20 Vous les inscrirez sur les poteaux de votre maison et sur les montants de vos portes[r]. 21 Alors vos jours et ceux de vos enfants dans le pays que l’Eternel a promis par serment de donner à vos ancêtres dureront aussi longtemps que le ciel restera au-dessus de la terre.

Le don du pays

22 Car si vraiment vous obéissez à tous ces commandements que je vous ordonne d’appliquer, en aimant l’Eternel votre Dieu, en suivant tous les chemins qu’il vous a prescrits et en vous attachant à lui, 23 il dépossédera en votre faveur tous ces peuples étrangers, et vous prendrez ainsi possession du territoire de peuples plus grands et plus puissants que vous. 24 Tout endroit sur lequel vous poserez le pied vous appartiendra, votre territoire s’étendra du désert jusqu’au Liban, et de l’Euphrate jusqu’à la mer Méditerranée[s]. 25 Personne ne pourra vous résister : comme il vous l’a dit, l’Eternel votre Dieu sèmera devant vous la terreur et la panique dans tout le territoire que vous traverserez.

La bénédiction ou la malédiction

26 Ecoutez, je propose aujourd’hui à votre choix la bénédiction et la malédiction : 27 la bénédiction si vous obéissez aux commandements de l’Eternel votre Dieu, ceux que je vous donne aujourd’hui ; 28 ou la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de l’Eternel votre Dieu, et si vous vous écartez de la voie que je vous trace moi-même aujourd’hui, pour vous rallier à d’autres dieux que vous ne connaissez pas.

29 Quand l’Eternel votre Dieu vous aura fait entrer dans le pays où vous vous rendez pour en prendre possession, vous prononcerez la bénédiction sur le mont Garizim et la malédiction sur le mont Ebal[t]. 30 Ces deux sommets se trouvent au-delà du Jourdain, de l’autre côté de la route de l’occident[u], au pays des Cananéens qui habitent dans la plaine de la vallée du Jourdain, face à Guilgal[v], près des chênes de Moré. 31 Car vous allez bientôt franchir le Jourdain pour aller à la conquête du pays que l’Eternel votre Dieu vous donne. Vous en prendrez possession et vous y habiterez. 32 Vous vous appliquerez à obéir à toutes les ordonnances et toutes les lois que je vous donne aujourd’hui.

Les clauses de l’alliance

Un seul sanctuaire

12 Voici les ordonnances et les lois auxquelles vous obéirez et que vous appliquerez dans le pays que l’Eternel, le Dieu de vos ancêtres, vous donne en possession, aussi longtemps que vous y vivrez.

Vous ferez totalement disparaître tous les lieux où les gens des peuples que vous allez chasser ont adoré leurs dieux, sur les sommets des hautes montagnes et des collines et sous tout arbre verdoyant. Vous démolirez leurs autels, vous briserez leurs stèles sacrées, vous brûlerez leurs pieux sacrés, vous mettrez en pièces les idoles de leurs dieux et vous effacerez leur souvenir de cette contrée[w]. Vous agirez tout autrement à l’égard de l’Eternel votre Dieu. L’Eternel votre Dieu choisira un lieu au milieu des territoires de toutes vos tribus pour y établir sa présence et pour en faire sa demeure ; c’est là seulement que vous irez l’invoquer. Là, vous apporterez vos holocaustes et vos sacrifices, vos dîmes et vos offrandes prélevées sur le fruit de votre travail, celles que vous ferez pour accomplir un vœu, vos dons spontanés et les premiers-nés de votre gros et de votre petit bétail. Là aussi, vous prendrez vos repas cultuels en présence de l’Eternel votre Dieu, et vous vous réjouirez, vous et vos familles, de tous les produits de votre travail par lesquels l’Eternel votre Dieu vous aura bénis.

Vous n’agirez donc plus comme nous agissons ici aujourd’hui, où chacun fait ce qui lui semble bon. Car jusqu’à présent vous ne connaissez pas encore une existence paisible et vous n’avez pas encore reçu le patrimoine que l’Eternel votre Dieu va vous donner pour que vous meniez une existence paisible. 10 Vous allez traverser le Jourdain et vous habiterez le pays que l’Eternel votre Dieu vous donne comme patrimoine ; il vous fera connaître une existence paisible en vous délivrant de tous les ennemis qui vous entourent, et vous habiterez en toute sécurité dans le pays. 11 Alors l’Eternel votre Dieu choisira un lieu pour y faire habiter son nom ; c’est là que vous apporterez tout ce que je vous ordonne : vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes et vos offrandes prélevées sur le produit de votre travail et toutes les choses excellentes que vous offrirez à l’Eternel pour accomplir vos vœux. 12 Vous vous réjouirez en présence de l’Eternel votre Dieu, vous, vos fils et vos filles, vos serviteurs et vos servantes et les lévites habitant dans vos villes, car ils n’ont reçu ni part, ni patrimoine foncier comme vous.

13 Gardez-vous d’offrir vos holocaustes dans n’importe quel lieu que vous trouverez. 14 C’est uniquement dans le lieu que l’Eternel choisira dans l’une de vos tribus que vous offrirez vos holocaustes ; c’est là seulement que vous ferez tout ce que je vous prescris. 15 Néanmoins vous pourrez à votre gré abattre des bêtes et en manger la viande dans toutes vos villes, selon les bénédictions que l’Eternel votre Dieu vous accordera. Celui qui sera rituellement pur comme celui qui ne le sera pas pourra en manger comme dans le cas de la gazelle ou du cerf. 16 Seulement, vous ne mangerez pas le sang ; vous le répandrez sur la terre comme de l’eau[x].

17 Par contre, vous ne pourrez pas consommer dans vos villes la dîme de votre blé, de votre vin nouveau et de votre huile, ni les premiers-nés de votre gros et de votre petit bétail, ni rien de ce que vous avez fait vœu d’offrir, ni vos dons spontanés, ni vos offrandes prélevées sur le fruit de votre travail. 18 C’est seulement en présence de l’Eternel votre Dieu, dans le lieu qu’il choisira, que vous les mangerez, vous, vos fils, vos filles, vos serviteurs, vos servantes et les lévites qui résident dans vos villes, et vous vous réjouirez devant l’Eternel votre Dieu, de tous les produits de votre travail. 19 Gardez-vous bien d’oublier les lévites, aussi longtemps que vous habiterez dans votre pays.

20 Lorsque l’Eternel votre Dieu aura agrandi votre territoire comme il vous l’a promis et que vous aurez envie de manger de la viande, vous pourrez manger tout ce qui vous plaira. 21 Si le lieu que l’Eternel votre Dieu choisira pour y établir sa présence est trop loin de chez vous, vous abattrez des bêtes de votre gros ou de votre petit bétail que vous aura donné l’Eternel, en faisant comme je vous l’ai ordonné, et vous pourrez manger tout ce qui vous plaira là où vous habiterez. 22 Mais vous en mangerez comme on mange de la gazelle et du cerf ; ceux qui seront rituellement purs et ceux qui seront impurs, pourront en manger ensemble. 23 Seulement, évitez avec soin d’en manger le sang, car le sang c’est la vie[y], et vous ne mangerez pas la vie avec la viande. 24 Vous n’en mangerez pas, vous le répandrez sur la terre comme de l’eau. 25 Vous n’en consommerez pas afin d’être heureux, vous et vos descendants après vous, pour avoir fait ce que l’Eternel considère comme juste.

26 Cependant, vous prendrez les animaux consacrés qui sont à vous et ce que vous avez fait vœu d’offrir, et vous les amènerez au lieu que l’Eternel choisira. 27 Vous offrirez vos holocaustes avec la viande et le sang sur l’autel de l’Eternel votre Dieu ; le sang de vos autres sacrifices sera répandu sur l’autel de l’Eternel votre Dieu, et vous pourrez en manger la viande.

28 Retenez tous ces commandements que je vous donne et obéissez-y. Alors vous serez heureux, vous et vos descendants après vous pour toujours, parce que vous aurez fait ce que l’Eternel votre Dieu juge bon et juste.

Contre l’idolâtrie

N’imitez pas les peuples cananéens !

29 Lorsque l’Eternel votre Dieu aura fait disparaître les peuples chez qui vous vous rendez pour les déposséder, lorsque vous les aurez chassés et que vous serez installés dans leur pays, 30 gardez-vous bien de vous laisser prendre au piège en les imitant après leur extermination, et n’allez pas vous rallier à leurs divinités en disant : « Comment ces peuples adoraient-ils leurs dieux ? Nous voulons nous aussi faire comme eux. » 31 Non, vous n’agirez pas ainsi envers l’Eternel votre Dieu. Car ces gens faisaient pour leurs dieux toutes sortes de choses que l’Eternel a en abomination et qu’il déteste ; ils allaient même jusqu’à brûler leurs fils et leurs filles en sacrifice à leurs dieux[z].

Footnotes:

  1. 10.6 Les v. 6-9 se rapportent à des événements postérieurs à ceux du Sinaï.
  2. 10.6 Voir Nb 20.28 ; 33.38.
  3. 10.7 Dernière marche dans le désert, la quarantième année de leurs pérégrinations.
  4. 10.8 Voir Nb 3.5-8 ; 8.5-19.
  5. 10.10 Voir Ex 34.28.
  6. 10.17 Titre repris en 1 Tm 6.15 ; Ap 17.14 ; 19.16.
  7. 10.17 Voir Ac 10.34 ; Rm 2.11 ; Ep 6.9.
  8. 10.21 Voir Ex 7 à 12.
  9. 10.22 Voir Gn 46.27 ; Ex 1.5 ; Ac 7.14.
  10. 10.22 Voir Gn 15.5 ; 22.17 ; Hé 11.12.
  11. 11.4 Voir Ex 14.
  12. 11.6 Voir Nb 16.
  13. 11.10 L’Egypte était un pays plat et aux rares pluies. L’irrigation devait donc se faire par des moyens artificiels, au moyen de roues mues au pied et des rigoles ouvertes ou fermées au pied.
  14. 11.13 Pour les v. 13-17, voir Lv 26.3-5 ; Dt 7.12-16 ; 28.1-14.
  15. 11.14 Texte hébreu traditionnel. Le Pentateuque samaritain, l’ancienne version grecque et la Vulgate ont : il répandra.
  16. 11.14 Le pays d’Israël connaît deux saisons de pluies : en automne, lorsque la terre est préparée pour les semailles, et au printemps, lorsque le grain commence à mûrir. La fertilité du sol dépend de ces deux saisons de pluies (voir Gn 41.28-30 ; 1 R 17.1).
  17. 11.18 Pour les v. 18-20, voir Dt 6.6-9.
  18. 11.20 Voir note 6.9.
  19. 11.24 Pour les v. 24-25, voir Jos 1.3-5.
  20. 11.29 Deux montagnes abruptes dominant, au sud et au nord, l’étroite vallée où est construite la ville de Sichem. L’ordre est répété 27.1-13. Jos 8.30-35 en rapporte l’exécution.
  21. 11.30 A 30 kilomètres à l’ouest du Jourdain.
  22. 11.30 Probablement un village à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Béthel (voir 2 R 2.1) et non le Guilgal, mentionné dans Jos 4.19, situé près du Jourdain (voir Gn 12.6).
  23. 12.3 Voir Dt 7.5.
  24. 12.16 Voir Gn 9.4 ; Lv 7.26-27 ; 17.10-14 ; Dt 15.23.
  25. 12.23 Voir Lv 17.10-14.
  26. 12.31 Voir Lv 18.21 et note.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Marc 12:1-27 La Bible du Semeur (BDS)

La culpabilité des chefs religieux juifs

12 Puis il se mit à leur parler en utilisant des paraboles : Un homme planta une vigne, l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour de guet[a]. Après cela, il la loua à des vignerons et partit en voyage. Au moment des vendanges il envoya un de ses serviteurs aux vignerons pour recevoir la part du produit de sa vigne qui lui revenait. Mais ceux-ci se précipitèrent sur ce serviteur, le rouèrent de coups et le renvoyèrent les mains vides. Alors le propriétaire leur envoya un deuxième serviteur : celui-là, ils le frappèrent à la tête et le couvrirent d’insultes. Le maître leur en envoya un troisième, et celui-là, ils le tuèrent ; puis beaucoup d’autres, et ils battirent les uns et tuèrent les autres.

Il ne lui restait plus, désormais, qu’une seule personne à envoyer : son fils bien-aimé. Il le leur envoya en dernier. Il se disait : « Pour mon fils au moins, ils auront du respect. » Mais les vignerons se dirent entre eux : « Voilà l’héritier ! Venez ! Tuons-le ! Et l’héritage sera à nous ! » Et ils se jetèrent sur lui, le tuèrent et traînèrent son cadavre hors du vignoble.

Que va faire le propriétaire de la vigne ? Il viendra lui-même, fera exécuter les vignerons et confiera le soin de sa vigne à d’autres. 10 N’avez-vous pas lu ces paroles de l’Ecriture :

11 La pierre que les constructeurs |ont rejetée
est devenue la pierre principale, |la pierre d’angle.
C’est du Seigneur |que cela est venu
et c’est un prodige à nos yeux[b].

12 Les chefs des prêtres, les spécialistes de la Loi et les responsables du peuple cherchaient un moyen d’arrêter Jésus. Mais ils avaient peur des réactions de la foule. En effet, ils avaient bien compris que c’était eux que Jésus visait par cette parabole. Ils le laissèrent donc, et se retirèrent.

Controverse sur l’impôt dû à César

13 Cependant, ils lui envoyèrent une délégation de pharisiens et de membres du parti d’Hérode pour le prendre au piège de ses propres paroles. 14 Ils vinrent lui dire : Maître, nous savons que tu dis la vérité et que tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne regardes pas à la position sociale, mais tu enseignes en toute vérité la voie à suivre selon Dieu. Dis-nous : A-t-on, oui ou non, le droit de payer des impôts à César ?

15 Mais Jésus, sachant combien ils étaient hypocrites, leur répondit : Pourquoi me tendez-vous un piège ? Apportez-moi une pièce d’argent, que je la voie !

16 Ils lui en apportèrent une.

Alors il leur demanda : Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ?

– De César.

17 Alors Jésus leur dit : Rendez à César ce qui revient à César, et à Dieu ce qui revient à Dieu.

Ils en restèrent tout déconcertés.

Controverse sur la résurrection

18 Des sadducéens vinrent aussi le trouver. Ils prétendent que les morts ne ressuscitent pas. Ils lui demandèrent : 19 Maître, dans ses écrits, Moïse nous a laissé ce commandement : Si un homme meurt en laissant une femme mais sans avoir eu d’enfant, son frère devra épouser sa veuve et donner une descendance au défunt[c]. 20 Or, il y avait sept frères. L’aîné s’est marié et il est mort sans laisser de descendant. 21 Le deuxième a épousé la veuve, puis il est décédé, lui aussi, sans avoir eu de descendant. Le troisième a fait de même. 22 Et ainsi de suite. Bref, les sept sont morts sans laisser de descendance. La femme est restée la dernière, puis elle est morte. 23 A la résurrection, quand ils ressusciteront tous, duquel d’entre eux sera-t-elle la femme ? Car tous les sept l’ont eue pour épouse.

24 Jésus leur dit : Vous êtes dans l’erreur, et en voici la raison : vous ne connaissez pas les Ecritures, ni quelle est la puissance de Dieu. 25 En effet, une fois ressuscités, les hommes et les femmes ne se marieront plus ; ils vivront comme les anges qui sont dans le ciel. 26 Quant à la résurrection des morts, n’avez-vous jamais lu dans le livre de Moïse, lorsqu’il est question du buisson ardent, en quels termes Dieu lui a parlé ? Il lui a dit : Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob[d]. 27 Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Oui, vous êtes complètement dans l’erreur.

La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes