A A A A A
Bible Book List

2 Rois 20-21 La Bible du Semeur (BDS)

La maladie et la guérison d’Ezéchias

20 A cette époque, Ezéchias tomba malade. Il était près de mourir, et le prophète Esaïe, fils d’Amots, se rendit à son chevet. Il lui dit : Voici ce que l’Eternel déclare : Prends tes dispositions, car tu vas mourir, tu ne te rétabliras pas.

Alors Ezéchias tourna son visage du côté du mur et pria l’Eternel en ces termes : De grâce, Eternel ! Tiens compte de ce que je me suis conduit devant toi avec fidélité, d’un cœur sans partage, et que j’ai fait ce que tu considères comme bien.

Et Ezéchias versa d’abondantes larmes.

Esaïe n’avait pas encore quitté la cour centrale, lorsque l’Eternel s’adressa à lui en disant : Retourne auprès d’Ezéchias, le chef de mon peuple, et dis-lui : « Voici ce que déclare l’Eternel, le Dieu de David ton ancêtre : J’ai entendu ta prière et j’ai vu tes larmes. Je vais te guérir. Après-demain, tu pourras te rendre au temple de l’Eternel. Je prolongerai ta vie de quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville, du roi d’Assyrie, et je protégerai cette ville à cause de moi-même et à cause de David, mon serviteur. »

Esaïe ordonna : Qu’on prenne une masse de figues ; on la prit et on l’appliqua sur l’ulcère du roi, qui se rétablit.

Ezéchias avait dit à Esaïe : A quel signe reconnaîtrai-je que l’Eternel va me guérir et que je pourrai me rendre après-demain au temple de l’Eternel ?

Esaïe lui avait répondu : Voici le signe que l’Eternel t’accorde pour te confirmer qu’il accomplira la promesse qu’il vient de te donner : Veux-tu que l’ombre avance de dix degrés ou qu’elle recule de dix degrés ?

10 Ezéchias répondit : Il est plus facile à l’ombre d’avancer de dix degrés que de reculer. Qu’elle revienne plutôt de dix degrés en arrière.

11 Alors le prophète Esaïe invoqua l’Eternel qui fit reculer l’ombre de dix degrés sur le cadran solaire d’Ahaz où elle était déjà descendue.

La visite des envoyés babyloniens – l’annonce de l’exil

12 Vers cette même époque, Berodak-Baladân, fils de Baladân, roi de Babylone[a], fit parvenir des lettres et des présents à Ezéchias ; car il avait appris sa maladie. 13 Ayant entendu ses envoyés, Ezéchias leur fit visiter tout le bâtiment où l’on conservait les objets précieux, l’argent et l’or, les aromates et les huiles parfumées. Il leur montra aussi son arsenal militaire et tout ce que contenaient ses trésors : il n’y eut rien dans son palais ni dans tout son domaine qu’Ezéchias ne leur fasse voir.

14 Alors le prophète Esaïe se rendit auprès du roi Ezéchias et lui demanda : Qu’ont dit ces gens et d’où sont-ils venus te rendre visite ?

Ezéchias lui répondit : Ils sont venus de très loin, de Babylone.

15 Esaïe reprit : Qu’ont-ils vu dans ton palais ?

Ezéchias répondit : Ils ont vu tout ce qui se trouve dans mon palais. Je ne leur ai rien caché de mes trésors.

16 Alors Esaïe dit à Ezéchias : Ecoute ce que dit l’Eternel : 17 Un jour viendra où tout ce qui est dans ton palais et tout ce que tes ancêtres ont amassé jusqu’à ce jour sera emporté à Babylone ; il n’en restera rien ici, déclare l’Eternel[b]. 18 Plusieurs de tes propres descendants, issus de toi, seront emmenés et deviendront serviteurs dans le palais du roi de Babylone[c].

19 Ezéchias répondit à Esaïe : La parole de l’Eternel que tu viens de me transmettre est bonne. Car, ajouta-t-il, nous aurons donc la paix et la sécurité tant que je vivrai.

(2 Ch 32.32-33)

20 Les autres faits et gestes d’Ezéchias, tous ses exploits, ses réalisations, en particulier la construction du réservoir et de l’acqueduc pour amener l’eau dans la ville[d], tout cela est cité dans le livre des Annales des rois de Juda. 21 Ezéchias rejoignit ses ancêtres décédés et son fils Manassé lui succéda sur le trône.

Le règne de Manassé sur Juda

21 Manassé était âgé de douze ans à son avènement. Il régna cinquante-cinq ans à Jérusalem[e]. Sa mère s’appelait Hephtsiba. Il fit ce que l’Eternel considère comme mal et s’adonna aux mêmes pratiques abominables que les peuples étrangers dépossédés par l’Eternel en faveur des Israélites[f]. Il rebâtit les hauts lieux que son père Ezéchias avait détruits, il érigea des autels à Baal, dressa un poteau sacré à la déesse Ashéra comme l’avait fait Achab, roi d’Israël[g], et il se prosterna devant tous les astres du ciel, et leur rendit un culte. Il construisit des autels païens dans le temple de l’Eternel, malgré cette parole de l’Eternel : C’est là, à Jérusalem, que j’établirai ma présence.

Il érigea des autels en l’honneur de tous les astres du ciel dans les deux parvis du temple de l’Eternel. Il alla même jusqu’à brûler son fils pour l’offrir en sacrifice. Il consultait les augures et les devins. Il installa des gens qui évoquaient les morts et qui prédisaient l’avenir. Il multiplia les actes que l’Eternel considère comme mauvais et l’irrita de cette manière[h]. Il fit dresser dans le Temple la statue d’Ashéra qu’il avait fabriquée, alors que l’Eternel avait déclaré à David et à son fils Salomon : C’est dans ce temple et dans Jérusalem, que j’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël, que j’établirai pour toujours ma présence[i]. Si les Israélites s’appliquent à obéir à tout ce que je leur ai commandé, à toute la Loi que leur a communiquée mon serviteur Moïse, je ne les ferai plus errer loin du pays que j’ai donné à leurs ancêtres.

Mais les Israélites n’obéirent pas. Manassé les égara sur une mauvaise voie en sorte qu’ils firent encore plus de mal que les peuples étrangers que l’Eternel avait exterminés au profit des Israélites.

La fin de Juda est prédite

10 Alors, par l’intermédiaire de ses serviteurs les prophètes, l’Eternel dit : 11 A cause du roi Manassé, roi de Juda, qui s’est rendu coupable de tous ces actes abominables, qui a même fait pire que tout ce qu’avaient fait avant lui les Amoréens[j] et qui a entraîné le peuple de Juda dans le péché d’idolâtrie, 12 voici ce que déclare l’Eternel, le Dieu d’Israël : « Je vais amener sur Jérusalem et sur Juda un malheur tel que tous ceux qui en entendront parler seront abasourdis. 13 Je vais faire subir à Jérusalem le même sort qu’à Samarie et je la réduirai au même état que la descendance d’Achab. Je viderai la ville de ses habitants comme on nettoie un plat et qu’on le retourne à l’envers après l’avoir nettoyé. 14 J’abandonnerai ce qui reste du peuple qui m’appartient et je le livrerai au pouvoir de ses ennemis qui le pilleront et le dépouilleront. 15 J’agirai ainsi parce qu’ils ont fait ce que je considère comme mal et qu’ils n’ont pas cessé de m’irriter depuis le jour où leurs ancêtres sont sortis d’Egypte jusqu’à aujourd’hui. »

16 Manassé fit aussi tuer beaucoup de gens innocents, au point que Jérusalem fut remplie d’un bout à l’autre de ses victimes, sans compter les péchés dans lequel il entraîna Juda en faisant ce que l’Eternel considère comme mal.

La mort de Manassé

17 Les autres faits et gestes de Manassé, toutes ses réalisations, ainsi que les péchés dont il s’est rendu coupable, sont cités dans le livre des Annales des rois de Juda. 18 Manassé rejoignit ses ancêtres décédés et fut enterré dans le jardin de son palais appelé aussi le jardin d’Ouzza. Son fils Amôn lui succéda sur le trône.

Le règne d’Amôn sur Juda

19 Amôn avait vingt-deux ans à son avènement et il régna deux ans à Jérusalem[k]. Sa mère s’appelait Meshoullémeth, elle était fille de Harouts de Yotba. 20 Il fit ce que l’Eternel considère comme mal, comme l’avait fait son père Manassé ; 21 il suivit en tout l’exemple de son père, il rendit un culte aux idoles que son père avait servies et il se prosterna devant elles ; 22 il abandonna l’Eternel, le Dieu de ses ancêtres, et ne suivit pas les chemins que celui-ci avait prescrits. 23 Les ministres d’Amôn conspirèrent contre lui et l’assassinèrent dans son palais. 24 Mais la population du pays massacra tous ceux qui avaient comploté contre le roi Amôn et proclama son fils Josias roi à sa place.

25 Les autres faits et gestes d’Amôn sont cités dans le livre des Annales des rois de Juda. 26 Il fut enterré dans son tombeau, dans le jardin d’Ouzza, et son fils Josias lui succéda sur le trône.

Footnotes:

  1. 20.12 Appelé Merodak-Baladân par Esaïe (Mardouk étant le nom d’un dieu des Babyloniens). Il a gouverné Babylone de 721 à 710 et de 705 à 703 av. J.-C. Il faut situer la venue de cette ambassade, qui avait pour but de chercher des alliés contre l’Assyrie, soit en 703, soit en 713 av. J.-C. (voir 18.6, et notes sur 18.1-2).
  2. 20.17 Voir 2 R 24.13.
  3. 20.18 Voir Dn 1.1-7 ; 2 R 24.10-16 ; 2 Ch 36.10.
  4. 20.20 Ezéchias construisit un canal souterrain pour amener l’eau de la source de Guihôn au réservoir de Siloé à l’intérieur des remparts de la ville (1 R 1.33, 38 ; 2 Ch 32.30) afin d’assurer l’alimentation de la ville en eau potable en cas de siège.
  5. 21.1 De 698 à 642 av. J.-C. (ce qui implique une corégence avec son père si celui-ci n’est décédé qu’en 686 av. J.-C.).
  6. 21.2 Cf. 1 R 14.24 ; Jr 15.4.
  7. 21.3 Qui avait introduit les cultes idolâtres phéniciens en Israël (1 R 16.32-33).
  8. 21.6 Voir Dt 18.10-11.
  9. 21.7 Pour les v. 7-8, voir 2 S 7.8-16 ; 1 R 2.2-4.
  10. 21.11 Terme générique désignant tous les habitants de Canaan avant la conquête par les Israélites (Ex 3.17).
  11. 21.19 De 642 à 640 av. J.-C.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes