A A A A A
Bible Book List

1 Rois 1-2 La Bible du Semeur (BDS)

Le règne de Salomon

Adoniya, prétendant au trône

Le roi David était très âgé[a], on avait beau l’envelopper de couvertures, il n’arrivait plus à se réchauffer. Ses familiers lui proposèrent de lui rechercher une jeune fille vierge qui soit à son service et le soigne : Elle dormira dans tes bras, lui dirent-ils, ainsi mon seigneur le roi se réchauffera.

On chercha dans tout le territoire d’Israël une belle jeune fille et l’on trouva Abishag, la Sunamite[b], que l’on fit venir auprès du roi. Cette jeune fille était vraiment très belle. Elle prit soin du roi et se mit à son service. Mais le roi n’eut pas de relations conjugales avec elle.

A cette époque, Adoniya[c], fils de David et de Haggith, exprimait son ambition en prétendant : C’est moi qui régnerai.

Il se procura un char, des chevaux[d] et cinquante hommes qui couraient devant son char. Jamais, sa vie durant, son père ne l’avait réprimandé ou ne lui avait dit : Pourquoi fais-tu cela ?

En outre, Adoniya était un très beau jeune homme et il était né après Absalom. Il entra en pourparlers avec le général Joab, fils de Tserouya[e], et avec le prêtre Abiatar[f], et ceux-ci se rallièrent à son parti. Par contre, ni le prêtre Tsadoq, ni Benaya fils de Yehoyada[g], ni le prophète Nathan, ni Shimeï[h], ni Réï, ni les soldats de la garde personnelle de David ne prirent son parti.

Un jour, Adoniya offrit des sacrifices de moutons, de bœufs et de veaux engraissés près de la Pierre-qui-glisse, à côté de Eyn-Roguel. Il y invita tous ses frères, fils du roi, et tous les hommes importants de Juda qui étaient au service du roi. 10 Mais il n’invita pas le prophète Nathan, Benaya, les gardes personnels du roi, ni son demi-frère Salomon.

L’intervention de Nathan et de Bath-Shéba auprès de David

11 Alors Nathan alla trouver Bath-Shéba, la mère de Salomon[i], et lui dit : As-tu entendu qu’Adoniya, fils de Haggith, est en train de se faire proclamer roi sans que notre seigneur David le sache ? 12 Eh bien ! Ecoute : laisse-moi te donner un conseil qui pourra te sauver la vie ainsi qu’à ton fils Salomon. 13 Va immédiatement trouver le roi David et demande-lui : « O roi, mon seigneur, ne m’as-tu pas promis avec serment que mon fils Salomon régnerait après toi et que c’est lui qui siégerait sur ton trône ? Alors pourquoi donc Adoniya est-il devenu roi ? » 14 Puis Nathan ajouta : Pendant que tu parleras ainsi avec le roi, j’entrerai à mon tour et je compléterai ce que tu auras dit.

15 Bath-Shéba se rendit dans la chambre du roi qui était très vieux et recevait les soins d’Abishag, la Sunamite. 16 Elle s’inclina jusqu’à terre et s’agenouilla devant le roi. Celui-ci lui demanda : Que désires-tu ?

17 Elle lui répondit : Mon seigneur, tu as promis à ta servante par un serment au nom de l’Eternel, ton Dieu, que ton fils Salomon régnerait après toi et qu’il siégerait sur ton trône. 18 Voici maintenant qu’Adoniya s’est fait roi à l’insu de mon seigneur le roi. 19 Il a offert en sacrifice beaucoup de bœufs, de veaux engraissés et de moutons, il a invité tous les fils du roi, le prêtre Abiatar et Joab, le chef de l’armée, mais il n’a pas invité ton serviteur Salomon. 20 Pourtant, c’est vers le roi mon seigneur que tout Israël regarde pour que tu déclares à ton peuple qui succédera à mon seigneur le roi sur le trône. 21 Sinon, lorsque le roi mon seigneur aura rejoint ses ancêtres décédés, moi et mon fils Salomon nous serons traités comme des criminels.

22 Pendant qu’elle parlait encore avec le roi, le prophète Nathan arriva. 23 On vint l’annoncer au roi en disant : Voici le prophète Nathan !

Il entra en présence du roi et se prosterna devant lui, le visage contre terre. 24 Puis il dit : O roi mon seigneur, est-ce toi qui as décidé qu’Adoniya régnerait après toi et qu’il siégerait sur ton trône ? 25 En effet, il est allé aujourd’hui offrir des sacrifices de bœufs, de veaux gras et de moutons en grand nombre, il a invité tous les fils du roi, les chefs de l’armée et le prêtre Abiatar. Ils sont en train de manger et de boire avec lui en criant : « Vive le roi Adoniya ! » 26 Mais il ne m’a pas invité, moi qui suis ton serviteur, pas plus que le prêtre Tsadoq, ni Benaya, fils de Yehoyada, ni ton serviteur Salomon. 27 Est-il possible qu’une telle chose se fasse par ordre de mon seigneur le roi sans que tu aies fait connaître à ton serviteur quel est celui qui succédera à mon seigneur le roi sur le trône ?

David désigne son successeur

28 Le roi David répondit : Rappelez-moi Bath-Shéba !

Elle entra dans la présence du roi et se tint devant lui. 29 Alors le roi lui déclara par serment : Aussi vrai que l’Eternel qui m’a délivré de toutes les détresses est vivant, 30 je te promets de réaliser aujourd’hui même la promesse que je t’ai faite avec serment au nom de l’Eternel, du Dieu d’Israël, lorsque je t’ai dit que ton fils Salomon régnerait après moi et qu’il siégerait sur mon trône à ma place.

31 Bath-Shéba s’inclina le visage contre terre, se prosterna aux pieds du roi et dit : Que mon seigneur le roi David vive à jamais !

32 Puis le roi David ordonna : Appelez-moi le prêtre Tsadoq, le prophète Nathan et Benaya, fils de Yehoyada.

Ils entrèrent en présence du roi. 33 Alors le roi ordonna : Rassemblez tous mes serviteurs[j]. Faites monter mon fils Salomon sur ma propre mule et conduisez-le à la source de Guihôn ! 34 Là, le prêtre Tsadoq et le prophète Nathan lui conféreront l’onction pour l’établir roi sur Israël. Vous sonnerez du cor et vous crierez : « Vive le roi Salomon ! » 35 Vous remonterez de la source derrière lui, il viendra siéger sur mon trône et régnera à ma place, car c’est lui que j’ai choisi pour être le conducteur d’Israël et de Juda.

36 Benaya, fils de Yehoyada, répondit au roi : Qu’il en soit ainsi ! Que l’Eternel, le Dieu de mon seigneur le roi, confirme les paroles que tu as prononcées, 37 et, comme il a été avec mon seigneur le roi, qu’il soit avec Salomon ! Qu’il rende son règne encore plus glorieux que ne l’a été celui de mon seigneur le roi David !

38 Alors le prêtre Tsadoq descendit à la source de Guihôn avec le prophète Nathan, avec Benaya, fils de Yehoyada, et avec les Kérétiens et les Pélétiens[k] de la garde royale, accompagnant Salomon qu’ils avaient fait monter sur la mule du roi David. 39 Le prêtre Tsadoq prit la fiole d’huile[l] dans la tente[m] du coffre de l’alliance et conféra l’onction à Salomon. On sonna du cor et tout le peuple s’écria : Vive le roi Salomon !

40 Une foule immense remonta derrière lui, les gens jouaient de la flûte et exultaient de joie, au point que la terre tremblait au bruit de leurs acclamations.

Adoniya se soumet

41 Adoniya et ses convives entendirent tout ce bruit[n] au moment où ils achevaient leur festin. Et lorsque Joab entendit le son du cor, il demanda : Que signifie ce vacarme dans la ville ?

42 Il n’avait pas fini de parler que Jonathan, fils du prêtre Abiatar, survint. Adoniya lui dit : Viens, car tu es un homme de valeur et tu viens certainement apporter de bonnes nouvelles.

43 Jonathan répondit à Adoniya : Au contraire, notre seigneur le roi David a établi Salomon comme roi. 44 Il a envoyé avec lui le prêtre Tsadoq, le prophète Nathan, Benaya, fils de Yehoyada, ainsi que les Kérétiens et les Pélétiens de la garde royale pour qu’ils le fassent monter sur la mule royale 45 et que le prêtre Tsadoq et le prophète Nathan lui confèrent l’onction royale à la source de Guihôn. De là, tout le monde est remonté en poussant des cris de joie et l’excitation s’est répandue dans toute la ville ; c’est là le bruit que vous avez entendu. 46 Salomon s’est même assis sur le trône royal, 47 et les ministres du roi sont venus bénir notre seigneur le roi David en disant : « Que ton Dieu rende le nom de Salomon encore plus célèbre que le tien, et son règne encore plus glorieux ! » Alors le roi s’est prosterné sur sa couche 48 et il a déclaré : « Béni soit l’Eternel, le Dieu d’Israël qui m’a donné l’un de mes fils comme successeur sur mon trône et m’a permis de le voir aujourd’hui de mes yeux ! »

49 A ces mots, tous les invités d’Adoniya furent pris de panique, ils se levèrent et partirent chacun de son côté. 50 Adoniya lui-même eut tellement peur de Salomon qu’il alla saisir les cornes de l’autel à la tente du coffre de l’alliance.

51 On vint dire à Salomon : Voici que, par peur du roi Salomon, Adoniya est allé saisir les cornes de l’autel en disant : « Que le roi Salomon me promette aujourd’hui sous serment qu’il ne me fera pas mettre à mort par l’épée. »

52 Salomon répondit : S’il se conduit en homme loyal, pas un seul de ses cheveux ne tombera à terre ; mais s’il agit de manière coupable, il mourra.

53 Puis le roi Salomon envoya des gens pour le faire descendre de l’autel. Adoniya vint se prosterner devant le roi Salomon qui lui dit : Tu peux rentrer chez toi !

Les dernières instructions de David

David approchait de sa fin. Il fit ses dernières recommandations à son fils Salomon en ces termes[o] : Voici que je vais bientôt prendre le chemin que suit tout homme. Montre-toi courageux et conduis-toi en homme !

Suis fidèlement les ordres de l’Eternel ton Dieu, en marchant dans les chemins qu’il a prescrits et en obéissant à ses lois, ses commandements, ses articles de droit et ses ordonnances, tels qu’ils sont consignés dans la Loi de Moïse. Alors tu auras du succès dans tout ce que tu entreprendras et partout où tu iras. Et ainsi l’Eternel accomplira la promesse qu’il m’a faite en me disant[p] : « Si tes descendants veillent sur leur conduite pour vivre fidèlement selon ma volonté de tout leur cœur et de tout leur être, il y aura toujours l’un d’entre eux sur le trône d’Israël. » Par ailleurs, tu sais tout ce que m’a fait Joab, fils de Tserouya, et ce qu’il a fait à deux chefs des armées d’Israël, à Abner, fils de Ner, et à Amasa, fils de Yéter. Il les a assassinés en pleine paix comme s’il s’agissait d’un fait de guerre, il a pris sur lui la pleine responsabilité de ce meurtre[q]. Tu agiras envers lui avec sagesse et tu ne le laisseras pas mourir tranquillement de vieillesse. Mais n’oublie pas de traiter avec bonté les fils de Barzillaï, le Galaadite. Compte-les parmi ceux qui mangent à la table royale[r], car ils m’ont secouru avec bonté lorsque je fuyais devant ton frère Absalom[s]. Tu as aussi dans ton entourage[t] Shimeï, fils de Guéra, un Benjaminite du village de Bahourim. Il a prononcé contre moi de terribles malédictions le jour où j’ai dû me réfugier à Mahanaïm[u]. Mais lorsqu’il est venu à ma rencontre vers le Jourdain à mon retour, je lui ai juré au nom de l’Eternel que je ne le ferais pas mourir par l’épée[v].

Maintenant, ne le considère pas comme innocent ; tu es un homme avisé et tu sauras comment tu dois le traiter : tu veilleras à ce qu’il soit mis à mort malgré son grand âge.

La mort de David

10 David rejoignit ses ancêtres décédés et il fut enterré dans la Cité de David. 11 Il avait régné quarante ans sur Israël : sept ans à Hébron et trente-trois ans à Jérusalem[w].

12 Salomon siégea sur le trône de son père David et il établit fermement son autorité royale.

Adoniya est condamné à mort

13 Adoniya, fils de Haggith, vint trouver Bath-Shéba, la mère de Salomon. Elle lui demanda : Viens-tu me voir avec de bonnes intentions ?

Il répondit : Oui. 14 Et il ajouta : J’aimerais te parler.

Elle dit : Parle ! De quoi s’agit-il ?

15 – Tu sais que la royauté aurait dû me revenir, lui dit-il, et que tous les Israélites regardaient vers moi comme à celui qui devait régner. Mais les choses ont tourné autrement : la royauté est passée à mon frère parce que l’Eternel la lui avait destinée.

16 Maintenant, j’ai une seule demande à t’adresser, ne me la refuse pas !

Elle répondit : Parle !

17 Il reprit : Si tu demandes quelque chose au roi Salomon, il ne te le refusera pas. Alors veuille, je te prie, lui demander de me donner pour femme Abishag, la Sunamite.

18 Bath-Shéba dit : Bien ! Je parlerai moi-même au roi à ton sujet.

19 Elle se rendit auprès du roi Salomon pour lui parler en faveur d’Adoniya. Le roi se leva pour aller à la rencontre de sa mère, il se prosterna devant elle, puis il s’assit sur son trône. Il fit placer un siège pour sa mère à sa droite[x]. 20 Elle lui dit : J’ai juste une petite chose à te demander, ne me la refuse pas !

– Demande ce que tu veux, ma mère, lui dit le roi, car je n’ai rien à te refuser.

21 Elle continua : Qu’Abishag la Sunamite soit donnée pour femme à ton frère Adoniya.

22 Le roi Salomon répondit à sa mère : Comment peux-tu demander Abishag la Sunamite pour Adoniya ? Demande donc tout de suite la royauté pour lui – puisqu’il est mon frère aîné – pour lui, pour le prêtre Abiatar et pour Joab fils de Tserouya !

23 Alors le roi Salomon prêta serment au nom de l’Eternel : Que Dieu me punisse très sévèrement, si Adoniya ne paie pas cette demande de sa vie ! 24 L’Eternel lui-même m’a fait siéger sur le trône de mon père David, il a affermi mon autorité et a fondé pour moi une dynastie, comme il l’avait promis. Aussi vrai qu’il est vivant, je jure qu’aujourd’hui même Adoniya sera mis à mort.

25 Alors le roi Salomon donna ordre à Benaya, fils de Yehoyada, de l’exécuter, et Adoniya mourut.

Abiatar est démis de ses fonctions et Joab est exécuté

26 Ensuite le roi ordonna au prêtre Abiatar : Retire-toi dans ta propriété à Anatoth, car toi aussi tu mérites la mort[y] ; mais je ne te ferai pas mourir maintenant car tu as porté le coffre du Seigneur l’Eternel devant mon père David et tu as partagé toutes ses tribulations[z].

27 Ainsi Salomon démit Abiatar de sa fonction de prêtre de l’Eternel. De la sorte, il accomplit la parole que l’Eternel avait prononcée contre les descendants d’Eli à Silo[aa].

28 La nouvelle parvint à Joab qui s’était rallié au parti d’Adoniya, bien qu’il n’eût pas suivi le parti d’Absalom. Joab se réfugia dans la tente de l’Eternel et saisit les cornes de l’autel des sacrifices. 29 On rapporta au roi Salomon que Joab s’était réfugié dans la tente de l’Eternel et qu’il se trouvait près de l’autel. Alors Salomon envoya Benaya, fils de Yehoyada, avec l’ordre de l’exécuter. 30 Benaya se rendit à la tente de l’Eternel et dit à Joab : Par ordre du roi, sors de là !

Mais Joab répondit : Non ! C’est ici que je veux mourir !

Benaya retourna chez le roi pour lui rapporter la réponse de Joab. 31 Le roi lui dit : Très bien. Fais comme il a dit, exécute-le sur place, puis tu l’enterreras. Ainsi tu me déchargeras moi-même et ma maison de toute responsabilité dans les meurtres que Joab a commis sans cause. 32 L’Eternel fera retomber sur lui la responsabilité de l’assassinat de deux hommes plus justes et meilleurs que lui : Abner, fils de Ner, chef de l’armée d’Israël, et Amasa, fils de Yéter, chef de l’armée de Juda. Il les a tués tous deux par l’épée à l’insu de mon père David. 33 Oui, c’est Joab et ses descendants qui porteront pour toujours la responsabilité de ces meurtres, tandis que l’Eternel conservera à tout jamais la paix à David, à sa descendance, à sa dynastie et à son trône.

34 Benaya, fils de Yehoyada, partit, il frappa Joab et le fit mourir. On l’enterra dans sa propriété, au désert[ab]. 35 Le roi le remplaça à la tête de l’armée par Benaya, fils de Yehoyada, et il mit le prêtre Tsadoq à la place d’Abiatar.

L’exécution de Shimeï

36 Le roi convoqua Shimeï et lui dit : Construis-toi une maison à Jérusalem, tu y habiteras et tu ne la quitteras pas pour aller de côté et d’autre. 37 Je t’avertis que le jour où tu sortiras de la ville et où tu franchiras la vallée du Cédron, tu mourras et tu porteras seul la responsabilité de ta mort.

38 Shimeï répondit au roi : C’est bien ! Ton serviteur se conformera à l’ordre de mon seigneur le roi.

Shimeï demeura longtemps à Jérusalem.

39 Mais trois ans plus tard, deux de ses esclaves s’enfuirent de chez lui chez Akish, fils de Maaka, roi de Gath. On lui rapporta que ses esclaves étaient à Gath[ac]. 40 Alors Shimeï se prépara à partir, sella son âne, et s’en alla à Gath chez Akish pour y rechercher ses esclaves, puis il revint de Gath avec eux.

41 On rapporta à Salomon que Shimeï était allé de Jérusalem à Gath et qu’il était revenu. 42 Le roi convoqua Shimeï et lui dit : Est-ce que je ne t’ai pas fait jurer au nom de l’Eternel de ne pas sortir de la ville ? Et ne t’ai-je pas averti en te disant : « Sache bien que le jour où tu sortiras de la ville pour aller où que ce soit, tu mourras ? » Tu m’avais bien dit : « Bien, c’est entendu. » 43 Alors, pourquoi n’as-tu pas respecté le serment fait devant l’Eternel et as-tu désobéi à l’ordre que je t’avais donné ? 44 Le roi ajouta : Tu sais bien toi-même tout le mal que tu as fait sciemment à mon père David. L’Eternel te fera porter le châtiment de ta méchanceté. 45 Mais le roi Salomon sera béni et le trône de David sera affermi pour toujours devant l’Eternel[ad].

46 Le roi donna ses ordres à Benaya, fils de Yehoyada ; celui-ci sortit et frappa Shimeï qui mourut. Ainsi la royauté fut consolidée entre les mains de Salomon.

Footnotes:

  1. 1.1 Selon 2 S 5.4-5, David devait avoir dans les 70 ans (voir 2.11).
  2. 1.3 De Sunem (2 R 4.8 ; Jos 19.18 ; 1 S 28.4) en Galilée, à 80 kilomètres au nord de Jérusalem, près de la plaine de Jizréel.
  3. 1.5 Quatrième fils de David (2 S 3.4) qui avait environ 35 ans. Sans doute, le fils survivant le plus âgé ; Amnôn et Absalom étaient morts, il n’est plus jamais parlé de Kiléab qui dut mourir jeune.
  4. 1.5 Autre traduction : des hommes d’équipage de chars.
  5. 1.7 Voir 1 S 26.6 ; 2 S 2.13 ; 19.13 ; 20.10, 23. Tserouya était une sœur de David.
  6. 1.7 Le grand-prêtre, fils d’Ahimélek (1 S 22.20 ; 2 S 8.17 et note).
  7. 1.8 Voir 1 Ch 27.5.
  8. 1.8 A ne pas confondre avec le Shimeï de 2.8, 46 et de 2 S 16.5-8. Peut-être est-ce Shimeï, fils d’Ela (4.18).
  9. 1.11 Voir 2 S 12.24.
  10. 1.33 C’est-à-dire la garde royale.
  11. 1.38 C’est-à-dire la garde personnelle de David formée d’étrangers originaires de Crète et peut-être de Philistie (voir 2 S 8.18 et note).
  12. 1.39 L’huile consacrée est sans doute celle dont il est question en Ex 30.22-33.
  13. 1.39 Il s’agit de la tente que David a fait dresser à Jérusalem pour abriter le coffre de l’alliance, la tente de la Rencontre, construite au désert, étant restée à Gabaon (voir 3.4 ; 2 S 6.17 ; 2 Ch 1.3).
  14. 1.41 Bien que les deux partis n’aient pas pu se voir, la distance entre la source de Guihôn et Eyn-Roguel (v. 9) n’était pas très grande.
  15. 2.1 1 Ch 28 et 29 donnent d’autres détails sur la fin de la vie de David.
  16. 2.4 Voir 2 S 7.11-16.
  17. 2.5 Voir 2 S 3.26-27 ; 20.9-10.
  18. 2.7 Signe d’honneur particulier associé à d’autres avantages (voir 18.19 ; 2 R 25.29 ; 2 S 9.7 ; 19.29 ; Né 5.17).
  19. 2.7 Voir 2 S 17.27-29 ; 19.32-33.
  20. 2.8 Le domicile de Shimeï n’était qu’à 8 kilomètres de Jérusalem (2 S 16.5).
  21. 2.8 Voir 2 S 17.24.
  22. 2.8 Voir 2 S 16.5-13 ; 19.19-24.
  23. 2.11 Voir 2 S 5.1-5.
  24. 2.19 Dans les cours orientales, la reine mère jouissait d’un honneur et d’un pouvoir particuliers (voir 15.13 ; Jr 13.18). Le siège à la droite de quelqu’un constituait la place d’honneur (Ps 45.10 ; 110.1).
  25. 2.26 Comme complice de la trahison d’Adoniya.
  26. 2.26 Voir 2 S 15.24, 25, 29 ; 1 Ch 15.11-12. Abiatar avait fait partie des compagnons de David avant que celui-ci fût roi (1 S 22.20-23 ; 23.6-9 ; 30.7 ; 2 S 17.15 ; 19.12).
  27. 2.27 Voir 1 S 2.30-36. Seul Abiatar avait échappé au massacre de la famille d’Eli (1 S 22.17-20).
  28. 2.34 Dans le désert de Juda, région inculte à l’est de Bethléhem. Il n’existait pas encore de cimetière commun, mais des tombeaux de famille.
  29. 2.39 Gath en Philistie (1 S 21.11 ; 27.2).
  30. 2.45 Voir 2 S 7.13-16.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Psaumes 37 La Bible du Semeur (BDS)

Le témoignage de l’expérience[a]

37 De David.

Ne t’irrite pas |contre les méchants !
Ne jalouse pas |ceux qui font le mal !
Car, rapidement, |comme l’herbe aux champs, |ils seront fauchés
et se faneront |comme la verdure.

Mets en l’Eternel |toute ta confiance ! |Fais ce qui est bien,
et, dans le pays, |tu demeureras |et tu jouiras |de bons pâturages |en sécurité.
En Dieu, mets ta joie
et il comblera |les vœux de ton cœur.

C’est à l’Eternel |qu’il te faut remettre |ta vie tout entière.
Aie confiance en lui |et il agira.
Il fera paraître |ta justice |comme la lumière,
et ton droit |comme le soleil |à midi.

Demeure en silence |devant l’Eternel. |Attends-toi à lui,
ne t’irrite pas |contre ceux qui réussissent |dans leurs entreprises,
en mettant en œuvre |de mauvais desseins.

Laisse la colère, |calme ton courroux,
ne t’irrite pas, |car, en fin de compte, |tu ferais le mal.
Or, qui fait le mal |sera retranché :
mais ceux qui comptent sur l’Eternel |auront le pays |comme possession.

10 D’ici peu de temps, |fini le méchant !
Tu auras beau le chercher : |il ne sera plus.
11 Mais ceux qui sont humbles[b] |auront le pays |comme possession[c],
et ils jouiront |d’une grande paix.

12 Le méchant complote |pour faire du tort au juste,
il grince des dents |contre lui.
13 Pourtant l’Eternel |se moque de lui,
car il voit venir |le jour de sa perte.

14 Les méchants tirent l’épée,
ils bandent leur arc
pour tuer le pauvre |et le défavorisé
et pour égorger |tous les gens qui suivent |la voie droite.
15 Mais leur propre épée |leur transpercera le cœur,
et quant à leurs arcs, |ils seront brisés.

16 Le peu que possède |celui qui est juste
vaut bien mieux que la richesse |de nombreux méchants.
17 Les méchants verront |leur pouvoir brisé,
mais l’Eternel reste |le soutien des justes.
18 L’Eternel tient compte |de ce qu’est la vie |des gens sans reproche[d],
et leur patrimoine |demeure à jamais.
19 Pour eux, pas de honte |au temps du malheur,
et, dans les jours de famine |ils auront de quoi se rassasier.

20 Les méchants périssent
et les ennemis de l’Eternel |sont comme les fleurs des prés :
ils disparaîtront ; |comme une fumée, |ils s’évanouiront.
21 Le méchant emprunte |mais il ne rend pas ;
le juste a pitié, |il est généreux.
22 Ceux que Dieu bénit |auront le pays |comme possession[e],
mais ceux qu’il maudit |seront retranchés.

23 Lorsque la conduite |de quelqu’un lui plaît,
l’Eternel lui donne |d’affermir sa marche |dans la vie.
24 Il peut trébucher, |mais il ne s’écroule pas :
l’Eternel le tient |par la main.

25 Depuis ma jeunesse |jusqu’à mon âge avancé,
jamais je n’ai vu |celui qui est juste |être abandonné,
ni ses descendants |mendier leur pain.
26 Tout au long des jours, |il a compassion |et il prête aux autres.
Ses enfants seront |en bénédiction.
27 Evite le mal, |accomplis le bien :
tu demeureras |pour toujours.
28 Car l’Eternel aime la droiture,
et il n’abandonne pas |ceux qui lui sont attachés ;
mais les malfaisants |seront supprimés[f],
la postérité |de tous les méchants |sera retranchée ;
29 tandis que les justes |auront le pays |comme possession.
Ils l’habiteront |éternellement.
30 Des paroles sages |sortent de la bouche |de ceux qui sont justes,
et leur langue parle, |selon la droiture.
31 Ils ont dans leur cœur |la Loi de leur Dieu,
et ils ne trébuchent pas.

32 Le méchant épie le juste :
il cherche à le mettre à mort.
33 L’Eternel |ne le livre pas en son pouvoir.
Il ne le laissera pas |être condamné |dans un jugement.

34 Attends-toi à l’Eternel, |règle ta conduite |selon ce qu’il a prescrit :
il t’honorera |par la possession |du pays.
Tu verras comment |tous les malfaisants |seront retranchés.

35 J’ai vu le méchant, |dans sa violence,
croître comme un arbre florissant |bien enraciné |sur son sol natal.
36 Puis je suis passé par là[g] : |voici qu’il n’est plus.
Et j’ai eu beau le chercher, |il est introuvable.

37 Considère l’homme intègre,
oui, observe l’homme droit :
alors tu constateras |que l’homme de paix |a un avenir.
38 Au contraire les rebelles |seront détruits tous ensemble,
et les méchants n’auront plus |aucun avenir.

39 Le salut des justes |vient de l’Eternel,
et il est leur forteresse |aux jours de détresse.
40 Il leur vient en aide |et il les délivre ;
il les fait échapper aux méchants |et les sauve
car ils ont cherché |leur refuge en lui.

Footnotes:

  1. 37: Psaume alphabétique (cf. note 9.1).
  2. 37.11 Autre traduction : doux.
  3. 37.11 Cité en Mt 5.5.
  4. 37.18 Autre traduction : L’Eternel veille sur chacun des jours des gens sans reproche.
  5. 37.22 Voir note v. 11.
  6. 37.28 mais les malfaisants seront supprimés : d’après l’ancienne version grecque, qui suppose la disparition d’un mot et la confusion entre deux lettres très ressemblantes par rapport au texte hébreu traditionnel qui porte : ils seront gardés éternellement. D’une part, la leçon de la version grecque permet de préserver le parallélisme entre les deux dernières lignes du verset. D’autre part, le terme manquant dans l’hébreu est nécessaire à la construction de l’acrostiche du psaume.
  7. 37.36 D’après un manuscrit de Qumrân et les version anciennes. Texte hébreu traditionnel : il a passé.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Psaumes 71 La Bible du Semeur (BDS)

Ne m’abandonne pas dans ma vieillesse

71 C’est en toi, Eternel, |que je cherche un refuge.
Que jamais cela ne tourne à ma confusion !
Toi qui es juste, |délivre-moi ! |Oui, secours-moi !
Tends l’oreille vers moi |et sauve-moi !
Sois le rocher |où je trouve un refuge,
où je peux accéder |à tout moment,
où tu as résolu |de me sauver !
Car tu es mon rocher, |ma forteresse.
Mon Dieu, délivre-moi |des criminels,
des gens iniques |et violents.
O Seigneur Eternel, |sur toi je compte,
car, depuis ma jeunesse, |ma confiance est en toi.
Oui, depuis ma naissance[a], |je prends appui sur toi.
Depuis que je suis sorti du sein maternel, |tu me soutiens[b].
Tu es sans cesse |mon sujet de louange.
Pour beaucoup, je suis un prodige,
et toi, tu es pour moi |un abri fortifié.
Ma bouche est pleine |de louanges pour toi
et, chaque jour, |elle publie ta gloire.

En ma vieillesse, |ne me délaisse pas ;
quand diminuent mes forces, |ne m’abandonne pas !
10 Mes ennemis |discourent contre moi,
ceux qui m’épient, |ensemble se concertent,
11 disant : « Dieu l’a abandonné !
Poursuivez-le ! |Saisissez-vous de lui !
Il n’est personne |qui puisse le sauver. »
12 Mais toi, ô Dieu, |ne reste pas si loin !
Mon Dieu, viens vite à mon secours !
13 Qu’ils soient remplis de honte |et disparaissent,
tous mes accusateurs !
Qu’ils soient couverts d’opprobre, |d’ignominie,
ces gens qui cherchent à me nuire !
14 Mais moi, sans cesse, |je serai plein d’espoir.
De plus en plus, |je veux chanter ta gloire.
15 Oui, tous les jours, j’annoncerai |tes actes de justice |et de salut,
dont je ne connais pas le nombre[c].
16 Par ta puissance, |ô Seigneur Eternel, |je me présenterai
et je rappellerai |que toi seul tu es juste.

17 Tu m’as instruit, |ô Dieu, dès ma jeunesse ;
jusqu’à ce jour, |je publie tes merveilles.
18 Et maintenant que je suis vieux, |que j’ai les cheveux blancs,
ô Dieu, ne m’abandonne pas,
et je pourrai |dire ta force |dès aujourd’hui |aux hommes de mon temps,
et ta puissance |aux générations à venir.
19 Ta justice, ô Dieu, est immense,
car tu as fait |des choses merveilleuses !
Qui donc, ô Dieu, |serait semblable à toi ?
20 Tu nous as fait |passer par des détresses |et des malheurs sans nombre.
Tu nous feras revivre
et, du fond des abîmes, |tu me retireras.
21 Veuille me rendre |encore plus honoré,
et me consoler à nouveau.
22 Moi, en retour, |je te célébrerai |au son du luth
pour ta fidélité, mon Dieu.
Je te célébrerai |en jouant de la lyre,
Saint d’Israël !
23 Je pousserai des cris de joie, |je chanterai en ton honneur
de tout mon être |car tu m’as délivré.
24 Je redirai sans cesse |que tu es juste.
Ils seront confondus, |couverts de honte,
ces gens qui cherchent à me nuire.

Footnotes:

  1. 71.6 ma naissance : autre traduction : le sein maternel.
  2. 71.6 Autre traduction : C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel.
  3. 71.15 Autre traduction : bien que je ne possède pas l’art de l’écrivain.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Psaumes 94 La Bible du Semeur (BDS)

Combien de temps les méchants triompheront-ils ?

94 Dieu qui châtie le coupable, |Eternel,
Dieu qui châtie le coupable, |manifeste-toi !
Toi qui gouvernes la terre, |interviens !
et viens rendre aux orgueilleux leur dû !

Combien de temps les méchants, |Eternel,
combien de temps les méchants |vont-ils encore jubiler ?
Les voilà qui se répandent |en paroles insolentes,
tous ces artisans du mal |fanfaronnent.
Ton peuple, ils l’oppriment, |Eternel,
et ils humilient |ceux qui t’appartiennent.
Ils tuent l’immigré |et la veuve ;
l’orphelin, ils l’assassinent.
Ils se disent : |« L’Eternel ne le voit pas,
le Dieu de Jacob |n’y prête aucune attention ! »

Réfléchissez donc, |gens insensés de mon peuple !
Gens bornés, |quand aurez-vous du bon sens ?
Celui qui a implanté l’oreille, |n’entendrait-il pas ?
Celui qui a formé l’œil, |ne verrait-il pas ?
10 Celui qui corrige tous les peuples, |ne vous blâmera-t-il pas,
lui qui instruit les humains ?
11 L’Eternel connaît |les pensées de l’homme :
elles ne sont que du vent[a].

12 Bienheureux est l’homme, |Eternel, |que tu corriges toi-même,
et à qui tu enseignes ta Loi,
13 pour lui donner la quiétude |dans les jours mauvais,
jusqu’à ce que se soit creusée |pour le méchant une fosse.
14 Jamais l’Eternel |ne délaissera son peuple.
Il n’abandonnera pas |celui qui lui appartient.
15 A nouveau, on jugera |selon la justice,
et tous les cœurs droits |se conformeront à elle.

16 Qui m’assistera |contre les méchants ?
Qui me soutiendra |contre ceux qui font le mal ?
17 Ah ! si l’Eternel |ne m’avait pas secouru,
je serais bien vite allé rejoindre |la demeure du silence.
18 Quand j’ai dit : |« Je vais perdre pied »,
dans ton amour, Eternel, |tu m’as soutenu.
19 Lorsque des pensées en foule |s’agitaient en moi,
tes consolations |m’ont rendu la joie.
20 Pourrait-il s’allier à toi, |ce pouvoir injuste
qui crée le malheur |par les décrets qu’il promulgue[b] ?
21 Ils s’attroupent |pour attenter à la vie du juste,
et pour condamner à mort |l’innocent.
22 Mais l’Eternel est pour moi |une forteresse,
oui, mon Dieu est le rocher |où je trouve abri.
23 Il fait retomber sur eux |leur iniquité,
il les détruira |par leur perversité même.
Oui, l’Eternel, notre Dieu, |les détruira tous.

Footnotes:

  1. 94.11 Cité en 1 Co 3.20.
  2. 94.20 Autre traduction : au mépris des lois.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes