A A A A A
Bible Book List

1 Chroniques 18-21 La Bible du Semeur (BDS)

David soumet les peuples voisins

18 Par la suite, David vainquit les Philistins et les humilia ; il leur arracha Gath[a] et les localités qui en dépendent. Il battit aussi les Moabites. Ceux-ci lui furent assujettis et lui payèrent un tribut. Puis David battit Hadadézer, roi de Tsoba, du côté de Hamath[b], pendant qu’il était en campagne pour établir sa domination sur la région de l’Euphrate. David lui captura mille chars, sept mille soldats sur char et vingt mille fantassins. Il conserva une centaine de chevaux d’attelage et fit couper les jarrets à tous les autres. Les Syriens de Damas envoyèrent du secours à Hadadézer, roi de Tsoba, mais David battit également les Syriens au nombre de vingt-deux mille hommes. Puis il installa des garnisons[c] sur le territoire syrien de Damas, et les Syriens lui furent assujettis et durent lui payer un tribut. Ainsi l’Eternel accorda la victoire à David dans toutes ses campagnes militaires. David s’empara des boucliers d’or que portaient les soldats de Hadadézer et il les fit porter à Jérusalem. A Tibhath et à Koun[d], villes du roi Hadadézer, il enleva aussi une énorme quantité de bronze. Plus tard, Salomon utilisa ce métal pour fabriquer la cuve de bronze, les colonnes et les autres objets de bronze[e].

Lorsque Tôou, le roi de Hamath, apprit que David avait défait toute l’armée de Hadadézer, roi de Tsoba, 10 il lui envoya son fils Hadoram pour lui transmettre ses salutations et ses félicitations d’avoir attaqué et vaincu Hadadézer, avec lequel Tôou avait été continuellement en guerre. Il lui envoya aussi toutes sortes d’objets d’or, d’argent et de bronze. 11 Le roi David les consacra à l’Eternel, comme il avait déjà fait pour l’argent et l’or qu’il avait pris à tous les autres peuples, c’est-à-dire aux Edomites, aux Moabites, aux Ammonites, aux Philistins et aux Amalécites.

12 Abishaï, fils de Tserouya, battit dix-huit mille Edomites dans la vallée du Sel[f]. 13 Après cela, il établit des garnisons dans le pays d’Edom et tous les Edomites lui furent assujettis. L’Eternel donnait la victoire à David dans toutes ses campagnes militaires.

Les hauts fonctionnaires de David

14 David régna sur tout Israël, il administrait le droit et rendait la justice pour tout son peuple. 15 Joab, fils de Tserouya, était à la tête de l’armée ; Josaphat, fils d’Ahiloud, était archiviste ; 16 Tsadoq, fils d’Ahitoub[g], et Abiatar, fils d’Abimélek[h], étaient prêtres ; Shavsha était secrétaire. 17 Benaya, fils de Yehoyada, commandait les Kérétiens et les Pélétiens, la garde personnelle du roi[i], tandis que les fils de David occupaient les premiers rangs aux côtés du roi.

L’affront des Ammonites

19 Quelque temps après, Nahash, le roi des Ammonites, mourut et son fils régna à sa place. David se dit : Je veux témoigner de la bonté au jeune roi, car son père m’en a témoigné.

David lui envoya donc des messagers, pour lui présenter ses condoléances à l’occasion de la mort de son père. Lorsque les hauts fonctionnaires de David arrivèrent au pays des Ammonites auprès de Hanoun pour lui présenter des condoléances, les dirigeants de ce peuple dirent à Hanoun : Crois-tu que ce soit pour honorer la mémoire de ton père que David t’envoie des gens pour t’adresser des condoléances ? N’est-ce pas plutôt pour reconnaître et espionner le pays afin de le détruire que ces gens sont venus ?

Alors Hanoun fit arrêter les ambassadeurs de David, les fit raser et leur fit couper les habits jusqu’en haut des cuisses, puis il les renvoya. Ils s’en allèrent, mais ils étaient si honteux que lorsqu’on informa David de ce qui s’était passé, il envoya des messagers à leur rencontre pour leur faire dire : Restez à Jéricho, jusqu’à ce que votre barbe ait repoussé ; vous reviendrez ensuite.

La victoire sur les Ammonites et les Syriens

Les Ammonites comprirent qu’ils s’étaient rendus odieux à David. Alors Hanoun et les Ammonites envoyèrent trente tonnes d’argent aux Syriens de Mésopotamie, de Maaka et de Tsoba[j], pour enrôler des soldats sur char et se procurer trente-deux mille chars de guerre. Ils parvinrent aussi à mobiliser le roi de Maaka avec son armée qui vinrent établir leur camp devant Médeba[k]. De leur côté, les Ammonites sortirent de leurs villes, se rassemblèrent et vinrent pour le combat. Quand David l’apprit, il envoya contre eux Joab avec toute l’armée des soldats de métier.

Les Ammonites firent une sortie et se rangèrent en ordre de bataille à l’entrée de leur capitale, tandis que les rois qui étaient venus restaient à part, en rase campagne. 10 Voyant qu’il aurait à faire face sur deux fronts à la fois, devant et derrière lui, Joab sélectionna ses meilleurs soldats et les fit ranger en ordre de bataille, face aux Syriens ; 11 il confia le commandement du reste de l’armée à son frère Abishaï et ils le rangèrent en ordre de bataille pour affronter les Ammonites. 12 Joab dit à son frère : Si tu vois que les Syriens l’emportent sur moi, tu viendras à ma rescousse ; si les Ammonites sont plus forts que toi, c’est moi qui te porterai secours. 13 Bon courage, et luttons vaillamment pour défendre notre peuple et les villes de notre Dieu ! Et que l’Eternel fasse ce qu’il jugera bon !

14 Alors Joab et sa troupe s’avancèrent devant les Syriens pour le combat. Ceux-ci s’enfuirent devant lui. 15 Quand les Ammonites virent que les Syriens avaient pris la fuite, ils s’enfuirent eux aussi devant Abishaï, le frère de Joab, et se retirèrent dans la ville ; et Joab rentra à Jérusalem.

16 Les Syriens, voyant qu’ils avaient été mis en fuite par les Israélites, envoyèrent des messagers pour mobiliser les Syriens établis de l’autre côté de l’Euphrate. Shophak, chef de l’armée de Hadadézer, était à leur tête. 17 Quand David en fut informé, il mobilisa tout Israël, traversa le Jourdain, marcha contre les Syriens et prit position en face d’eux. Il se rangea en ordre de bataille pour les affronter et ceux-ci engagèrent le combat, 18 mais ils furent mis en fuite par les Israélites. David leur tua les soldats de sept mille chars et quarante mille fantassins[l] ; il fit aussi mourir Shophak, leur général en chef. 19 Quand les vassaux de Hadadézer virent qu’ils avaient été battus par Israël, ils firent la paix avec David et lui furent assujettis. Après cela, les Syriens ne voulurent plus venir au secours des Ammonites.

La défaite complète des Ammonites

20 Au printemps suivant, à l’époque où les rois ont coutume de partir en guerre, Joab mena une forte armée ravager le pays des Ammonites. Il alla mettre le siège devant Rabba. David était resté à Jérusalem. Joab conquit Rabba et la détruisit[m]. David prit la couronne qui se trouvait sur la tête de leur roi[n]. Il trouva que cette couronne, qui était en or, pesait une trentaine de kilos. De plus, elle était garnie d’une pierre précieuse. Elle vint orner la tête de David. Le roi emporta de la ville un immense butin. Quant aux habitants, il les emmena et les affecta à diverses corvées pour manier la scie, les herses de fer et la hache. David agit de même avec les populations de toutes les villes des Ammonites. Après cela, David et toute son armée rentrèrent à Jérusalem.

La lutte contre les Philistins

Plus tard, lorsqu’eut lieu une nouvelle bataille avec les Philistins, à Guézer, Sibbekaï le Houshatite tua Sippaï, l’un des géants descendant de Rapha[o], et les Philistins furent humiliés.

Lors d’un autre combat contre les Philistins, Elhanân, fils de Yaïr, tua Lahmi le frère de Goliath, de Gath, qui avait une lance dont le bois était aussi gros que le cylindre d’un métier à tisser. Dans une autre bataille à Gath, un homme de haute stature, lui aussi descendant de Rapha et qui avait six doigts à chaque main et à chaque pied, c’est-à-dire vingt-quatre en tout, lança un défi à Israël. Jonathan, fils de Shimea, le frère de David, le tua. Ces descendants de Rapha, nés à Gath, succombèrent devant David et ses hommes.

Le recensement et la punition

21 Satan[p] se dressa contre Israël et il incita David à faire le recensement d’Israël. Alors David ordonna à Joab et aux chefs du peuple : Allez recenser les Israélites aptes au service militaire depuis Beer-Sheva jusqu’à Dan, puis revenez me faire votre rapport, que je sache quel en est le nombre.

Joab dit : Que l’Eternel rende son peuple cent fois plus nombreux ! O roi, mon seigneur, ne sont-ils pas tous aujourd’hui déjà des sujets de mon seigneur ? Pourquoi alors, mon seigneur ordonne-t-il pareille chose ? Pourquoi chargerait-il Israël d’une faute ?

Mais le roi maintint l’ordre donné à Joab. Joab se mit donc en route et parcourut tout Israël. Puis il regagna Jérusalem[q]. Joab communiqua à David le résultat du recensement du peuple apte au service militaire : l’ensemble d’Israël comptait 1 100 000 hommes aptes à porter les armes, et Juda 470 000. Joab n’avait recensé ni les ressortissants de la tribu de Lévi ni ceux de Benjamin, tant l’ordre du roi lui répugnait.

Cet acte déplut à Dieu et il sévit contre Israël.

David dit à Dieu : J’ai commis une grave faute en faisant cela ! Maintenant, daigne pardonner la faute de ton serviteur, car je reconnais que j’ai agi tout à fait comme un insensé !

L’Eternel parla à Gad, le prophète attaché à la cour de David, en ces termes : 10 Va dire à David : « Voici ce que déclare l’Eternel : Je te propose trois châtiments ; choisis l’un d’eux et je te l’infligerai. »

11 Gad se rendit donc chez David et lui dit : Voici ce que déclare l’Eternel : Il te faut choisir 12 entre trois années de famine, ou trois mois de défaite[r] devant tes ennemis, pendant lesquels leur épée causera des ravages dans tes rangs, ou trois jours durant lesquels l’épée de l’Eternel frappera le pays de la peste et où l’ange de l’Eternel portera la destruction dans tout le territoire d’Israël. Réfléchis donc maintenant et dis-moi ce que je dois répondre à celui qui m’envoie.

13 David répondit à Gad : Je suis dans un grand désarroi ! Ah ! Que je tombe plutôt entre les mains de l’Eternel, car ses compassions sont immenses ; mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes !

14 L’Eternel fit donc sévir une épidémie de peste en Israël et soixante-dix mille Israélites moururent. 15 Dieu envoya un ange à Jérusalem pour la ravager. Mais comme celui-ci ravageait la ville, l’Eternel regarda ; alors il ne voulut pas ce malheur et y renonça. Il ordonna à l’ange destructeur : Cela suffit maintenant ! Retire ta main !

L’ange de l’Eternel se tenait alors près de l’aire d’Ornân le Yebousien[s]. 16 David leva les yeux et vit l’ange de l’Eternel qui se tenait entre la terre et le ciel, son épée dégainée à la main, brandie sur Jérusalem. Aussitôt David et les responsables, revêtus d’habits de toile de sac, tombèrent sur leur face. 17 David pria Dieu en disant : C’est moi qui ai ordonné le recensement du peuple. C’est moi seul qui ai péché, c’est moi qui ai commis une faute très grave. Mais ce pauvre troupeau, qu’a-t-il fait de mal ? Eternel, mon Dieu, frappe-moi donc plutôt, ainsi que ma famille, mais que ce fléau ne s’abatte pas sur ton peuple !

Un autel sur le futur emplacement du Temple

18 L’ange de l’Eternel dit à Gad d’ordonner à David de monter à l’aire d’Ornân, le Yebousien, et d’y dresser un autel à l’Eternel. 19 David s’y rendit comme l’Eternel le lui avait demandé par l’intermédiaire de Gad. 20 Ornân, qui était en train de battre du blé, s’était retourné et avait vu l’ange. Ses quatre fils qui étaient avec lui s’étaient cachés.

21 Lorsque David arriva auprès de lui, Ornân leva les yeux et le vit ; il sortit de l’aire et se prosterna devant lui, le visage contre terre. 22 David dit à Ornân : Cède-moi l’emplacement de ton aire contre sa pleine valeur en argent pour que je puisse y bâtir un autel à l’Eternel ; oui, cède-le-moi afin que cesse le fléau qui sévit contre le peuple !

23 Ornân répondit à David : Prends mon terrain, et que mon seigneur le roi fasse ce qu’il jugera bon ! Regarde, je te donne aussi les bœufs pour les holocaustes, les herses fourniront le bois, et voici le blé pour l’offrande végétale ! Je te donne tout cela.

24 Mais le roi David lui déclara : Non ! Je veux te l’acheter et te payer sa pleine valeur en argent ; je n’apporterai pas à l’Eternel ce qui t’appartient pour lui offrir des holocaustes qui ne m’auront rien coûté.

25 Et David donna à Ornân six cents pièces d’or pour l’achat de ce terrain. 26 Il bâtit là un autel à l’Eternel et y offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. Il invoqua l’Eternel, et l’Eternel lui répondit en faisant tomber le feu du ciel sur l’autel de l’holocauste.

27 Puis l’Eternel ordonna à l’ange de remettre son épée au fourreau.

28 Dès cette époque-là, comme David avait vu que l’Eternel avait exaucé sa prière sur l’aire d’Ornân le Yebousien, il se mit à y offrir régulièrement des sacrifices. 29 Le tabernacle de l’Eternel que Moïse avait fabriqué au désert et l’autel des holocaustes se trouvaient à cette époque au haut lieu de Gabaon[t]. 30 Or, David ne pouvait se résoudre à y aller pour s’adresser à Dieu, car il avait été terrifié par l’épée de l’ange de l’Eternel[u].

Footnotes:

  1. 18.1 L’une des cinq villes principales de la Philistie. Occupation seulement temporaire (voir 1 R 2.39).
  2. 18.3 Ancienne ville syrienne située sur l’Oronte (voir 2 S 8.9 et note).
  3. 18.6 Autre traduction : des préfets. De même au v. 13.
  4. 18.8 Deux localités de Syrie situées dans la vallée entre le Liban et l’Anti-Liban (voir note 2 S 8.8).
  5. 18.8 Voir 2 Ch 3.15 à 4.22.
  6. 18.12 Au sud de la mer Morte (2 S 8.13). Voir Ps 60.2.
  7. 18.16 Descendant d’Eléazar, fils d’Aaron (voir 1 Ch 6.35-38 ; 24.1-3). Tsadoq restera fidèle à David durant tout son règne (15.24-29 ; 17.15-16 ; 19.12) et donnera l’onction à Salomon comme successeur du roi (1 R 1.8, 45 ; 2.35 ; 4.4).
  8. 18.16 Selon la version syriaque (voir 1 S 22.20 ; 23.6 ; 30.7) ; le texte hébreu traditionnel a : Abimélek, fils d’Abiatar. Certains manuscrits hébreux, la version syriaque, la Vulgate et 2 S 8.17 ont : Ahimélek.
  9. 18.17 Il s’agit de mercenaires, originaires de Crète et de Philistie, qui sont toujours restés loyaux envers David (voir 2 S 15.18 ; 20.7) et qui le seront aussi envers Salomon (1 R 1.44).
  10. 19.6 Maaka : voir Dt 3.14 ; Jos 12.5 ; 13.13. Tsoba : royaume syrien situé au nord de Damas entre le Liban et l’Anti-Liban sur la frontière nord d’Israël. Saül l’avait déjà combattu (1 S 14.47).
  11. 19.7 Une ville moabite apparemment aux mains des Ammonites.
  12. 19.18 Voir 2 S 10.18 et la note.
  13. 20.1 2 S 12.26-29 précise que Joab se contenta de ravager la ville basse, laissant à David l’honneur de s’emparer de la citadelle.
  14. 20.2 L’ancienne version grecque a compris : leur dieu Milkom.
  15. 20.4 Les Rephaïm étaient des hommes de haute taille installés déjà avant Abraham dans ce qui devait devenir le pays d’Israël et dans les pays environnants (Gn 14.5 ; 15.20 ; Dt 2.11, 20 ; 3.11 ; Jos 17.15). Lors de la conquête par les Israélites, ils se réfugièrent chez les Philistins (2 S 21.16, 18, 20, 21).
  16. 21.1 Autre traduction : un adversaire. Voir Jb 1.6 ; Za 3.1 et les notes.
  17. 21.4 Voir 2 S 24.5-8 pour le détail de l’itinéraire de ce recensement qui dura neuf mois et vingt jours.
  18. 21.12 L’ancienne version grecque, la Vulgate et 2 S 24.13 ont : de fuite ou de déroute.
  19. 21.15 Nom des anciens habitants de Jérusalem.
  20. 21.29 Cf. 1 R 3.4 ; 1 Ch 16.39.
  21. 21.30 Voir v. 16.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes