A A A A A
Bible Book List

1 Chroniques 13-15 La Bible du Semeur (BDS)

David veut faire transporter le coffre de l’alliance à Jérusalem

13 David tint conseil avec les chefs commandant les « milliers » et les « centaines », ainsi qu’avec les autres notables. Puis il s’adressa à toute l’assemblée d’Israël et leur dit : Si vous le jugez bon, et si cela est dans le plan de l’Eternel notre Dieu, envoyons des messages à tous nos compatriotes qui restent encore dans toutes les régions d’Israël, ainsi qu’aux prêtres et aux lévites dans leurs villes de résidence, pour qu’ils nous rejoignent. Puis nous ramènerons auprès de nous le coffre de notre Dieu, car nous ne nous sommes pas préoccupés d’aller le chercher sous le règne de Saül.

Toute l’assemblée trouva cette proposition judicieuse, et l’on déclara qu’il fallait la suivre. David rassembla donc tout Israël, depuis le torrent d’Egypte[a] jusqu’à Lebo-Hamath[b], pour faire venir le coffre de Dieu de Qiryath-Yearim[c].

David, avec tout Israël, se rendit à Baala[d], à Qiryath-Yearim, dans le territoire de Juda, pour en ramener le coffre de Dieu, l’Eternel qui siège entre les chérubins[e] et sur lequel le Nom par excellence a été invoqué. On chargea le coffre de Dieu sur un chariot neuf après l’avoir pris de la maison d’Abinadab. Ouzza et Ahyo conduisaient le chariot[f]. David et tout Israël exprimaient leur joie devant Dieu en chantant de toutes leurs forces et en jouant sur des lyres, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes. Lorsqu’ils furent arrivés près de l’aire de Kidôn, les bœufs firent un écart et Ouzza tendit la main pour saisir le coffre de Dieu. 10 Alors l’Eternel se mit en colère contre Ouzza et l’Eternel le frappa parce qu’il avait touché le coffre de sa main. Ouzza mourut là devant Dieu[g].

11 David s’irrita parce que l’Eternel avait ouvert une brèche en frappant Ouzza, et il appela ce lieu Pérets-Ouzza (Brèche d’Ouzza), nom qu’il porte encore aujourd’hui. 12 Ce jour-là, David prit peur de Dieu et il se demanda : Comment oserais-je faire venir le coffre de Dieu chez moi ?

13 Il ne transporta donc pas le coffre chez lui, dans la Cité de David, mais il le fit déposer dans la maison d’Obed-Edom, un homme originaire de Gath. 14 Le coffre y resta trois mois, et l’Eternel bénit la famille d’Obed-Edom et tous ses biens.

David à Jérusalem

14 Hiram, le roi de Tyr, envoya une délégation à David en lui faisant livrer du bois de cèdre et en lui envoyant des tailleurs de pierre et des charpentiers pour lui construire un palais. David reconnut alors que l’Eternel le confirmait comme roi sur Israël et qu’il donnait beaucoup d’éclat à son règne à cause d’Israël son peuple.

Après son installation à Jérusalem, David épousa encore d’autres femmes, et il eut des fils et des filles. Voici le nom des enfants qui lui naquirent à Jérusalem : Shammoua, Shobab, Nathan, Salomon, Yibhar, Elishoua, Elpéleth, Noga, Népheg, Yaphia, Elishama, Beélyada et Eliphéleth.

David vainqueur des Philistins

Lorsque les Philistins apprirent que David avait été établi roi sur tout Israël par l’onction, ils se mirent tous en campagne à sa recherche. David en fut informé et marcha à leur rencontre. Les Philistins arrivèrent et investirent la vallée des Rephaïm[h]. 10 David consulta Dieu et lui demanda : Dois-je attaquer les Philistins ? Me donneras-tu la victoire sur eux ?

L’Eternel lui répondit : Attaque-les ! et je te donnerai la victoire sur eux.

11 Les Philistins s’avancèrent jusqu’à Baal-Peratsim et David les battit là. Puis il déclara : Dieu a fait une brèche, par ma main, dans le rang de mes ennemis, comme les eaux rompent une digue.

C’est pourquoi on a donné à ce lieu le nom de Baal-Peratsim (le Maître des brèches). 12 Les Philistins abandonnèrent leurs divinités sur place et David donna l’ordre de les brûler.

13 Les Philistins envahirent de nouveau la vallée. 14 David consulta encore Dieu, qui lui répondit : Ne les suis pas ! Contourne-les à bonne distance, puis reviens sur eux en face de la forêt des mûriers[i]. 15 Quand tu entendras un bruissement de pas dans les cimes des mûriers, alors lance-toi à l’attaque, car je me serai mis en campagne devant toi pour battre l’armée des Philistins.

16 David fit ce que Dieu lui avait ordonné, et ses troupes battirent l’armée des Philistins en les poursuivant de Gabaon[j] jusqu’à Guézer[k]. 17 Dès lors la renommée de David se répandit dans tous les pays, et l’Eternel le fit redouter par tous les autres peuples.

Le transport du coffre de l’alliance selon la Loi

15 David se fit construire des maisons dans la Cité de David. Il prépara un emplacement pour le coffre de Dieu et dressa une tente pour l’abriter. C’est ainsi qu’il décréta : Seuls les lévites auront le droit de porter le coffre de Dieu, car ce sont eux que l’Eternel a choisis pour cela et pour accomplir son service à jamais[l].

David rassembla tout Israël à Jérusalem pour faire venir le coffre de l’Eternel à l’emplacement qu’il lui avait préparé. Il réunit aussi les descendants d’Aaron et les lévites. Des Qehatites, il y avait le chef Ouriel avec 120 membres de cette famille ; des Merarites, le chef Asaya avec 220 membres de cette famille ; des Guershonites, le chef Joël avec 130 membres de cette famille ; des descendants d’Elitsaphân, le chef Shemaya avec 200 membres de cette famille ; des descendants d’Hébron, le chef Eliel avec 80 membres de cette famille, 10 et des descendants d’Ouzziel, le chef Amminadab avec 112 membres de cette famille.

11 David appela les prêtres Tsadoq et Abiatar et les lévites Ouriel, Asaya, Joël, Shemaya, Eliel et Amminadab. 12 Il leur dit : Vous êtes les chefs des groupes familiaux des lévites, purifiez-vous, vous et tous les membres de vos familles, pour être en mesure de transporter le coffre de l’Eternel, le Dieu d’Israël, à l’emplacement que je lui ai préparé. 13 En effet, c’est parce que vous n’étiez pas présents la première fois, que l’Eternel notre Dieu a fait une brèche parmi nous : nous ne nous sommes pas occupés selon la Loi de ce qui le concerne.

14 Les prêtres et les lévites se purifièrent donc pour le transport du coffre de l’Eternel, le Dieu d’Israël. 15 Les lévites portèrent le coffre de Dieu avec des barres[m] sur leurs épaules, conformément aux ordres que Moïse avait donnés d’après la parole de l’Eternel[n].

Les musiciens et les gardiens

16 David demanda aussi aux chefs des lévites de disposer les membres de leurs familles qui étaient chargés du chant avec leurs instruments de musique, c’est-à-dire leurs luths, leurs lyres et leurs cymbales, pour accompagner les réjouissances d’une musique éclatante. 17 Les lévites firent donc mettre en place Hémân, fils de Joël, Asaph, fils de Bérékia, membre de sa famille et, dans la famille de Merari, Etân, fils de Qoushaya.

18 Et pour les seconder, on prit d’autres lévites : les portiers Zacharie, Ben[o], Yaaziel, Shemiramoth, Yehiel, Ounni, Eliab, Benaya, Maaséya, Mattitia, Eliphéléhou, Miqnéya, Obed-Edom et Yeïel, 19 les musiciens Hémân, Asaph et Etân jouaient des cymbales de bronze. 20 Zacharie, Aziel, Shemiramoth, Yehiel, Ounni, Eliab, Maaséya et Benaya jouaient du luth pour les voix de soprano[p] ; 21 et Mattitia, Eliphéléhou, Miqnéya, Obed-Edom, Yeïel et Azazia des lyres à huit cordes[q] pour diriger le chant. 22 Kenania, le chef des lévites, était chargé de la direction du chant, car il était expert en la matière. 23 Bérékia et Elqana étaient les gardiens du coffre.

24 Shebania, Josaphat, Netanéel, Amasaï, Zacharie, Benaya et Eliézer, les prêtres, sonnaient des trompettes devant le coffre de Dieu. Obed-Edom et Yehiya étaient les gardiens du coffre.

Le coffre sacré arrive à Jérusalem

25 Alors David, les responsables d’Israël et les chefs militaires allèrent faire transporter le coffre de l’alliance de l’Eternel depuis la maison d’Obed-Edom, au milieu de grandes réjouissances. 26 C’est avec l’aide de Dieu que les lévites portaient le coffre de l’alliance et l’on offrit à l’Eternel en sacrifice sept taureaux et sept béliers. 27 David avait endossé un manteau de fin lin blanc, comme tous les lévites qui portaient le coffre sacré, ainsi que les musiciens et Kenania, le chef responsable des musiciens. De plus, il avait endossé un vêtement de lin semblable à celui des prêtres. 28 Ainsi tout Israël transporta le coffre de l’alliance de l’Eternel en poussant des cris de joie, en faisant résonner les cors, les trompettes et les cymbales et retentir les luths et les lyres. 29 Lorsque le coffre de l’alliance de l’Eternel arriva dans la Cité de David, Mikal, la fille de Saül, regardait par la fenêtre. Elle vit le roi David qui sautait et dansait de joie. Alors elle conçut du mépris pour lui dans son cœur.

Footnotes:

  1. 13.5 Le torrent du Shihor, terme égyptien qui signifie « la mare de Horus », divinité égyptienne, sans doute l’un des canaux du Nil (voir Jos 13.3 ; Es 23.3 ; Jr 2.18).
  2. 13.5 Non identifiée, mais au nord du pays. Autre traduction : jusqu’aux abords de Hamath.
  3. 13.5 A quelque 13 kilomètres au nord-ouest de Jérusalem. Voir 1 S 6.21.
  4. 13.6 Nom cananéen de Qiryath-Yearim (voir note 2 S 6.2).
  5. 13.6 Voir Ex 25.22.
  6. 13.7 Fils ou descendant d’Abinadab.
  7. 13.10 Le coffre aurait dû être transporté sur les épaules des lévites (Ex 25.12-15) et jamais touché, sous peine de mort (Nb 4.15). Ces prescriptions furent observées par la suite (15.1-15).
  8. 14.9 Au sud-ouest de Jérusalem.
  9. 14.14 1 Ch 14.14 semble dire le contraire de 2 S 5.23. Cela est dû au déplacement du terme signifiant « derrière eux » dans l’un des deux textes.
  10. 14.16 A quelque 10 kilomètres au nord-ouest de Jérusalem.
  11. 14.16 A quelque 30 kilomètres au nord-ouest de Jérusalem.
  12. 15.2 Voir Dt 10.8.
  13. 15.15 Voir Ex 25.13-14.
  14. 15.15 Voir Nb 4.1-12.
  15. 15.18 Autre traduction : fils de … Ce mot est absent dans trois manuscrits hébreux et dans la plupart des manuscrits de l’ancienne version grecque (1 Ch 16.5).
  16. 15.20 Traduction incertaine.
  17. 15.21 Traduction incertaine. Certains traduisent : à l’octave, c’est-à-dire pour voix de basse ou instruments aux notes basses.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Jean 7:1-27 La Bible du Semeur (BDS)

Jésus à la fête des Cabanes

Après cela, Jésus continua à parcourir la Galilée ; il voulait en effet éviter la Judée où les Juifs cherchaient à le supprimer. Cependant, on se rapprochait de la fête juive des Cabanes[a].

Ses frères lui dirent alors : Tu devrais quitter cette région et te rendre en Judée pour que, là aussi, tes disciples puissent voir les œuvres que tu accomplis. Quand on veut être connu, on n’agit pas avec tant de discrétion. Puisque tu accomplis de si grandes choses, fais en sorte que tout le monde le voie.

En effet, les frères de Jésus eux-mêmes ne croyaient pas en lui. Jésus leur répondit : Le moment n’est pas encore venu pour moi. En revanche, pour vous, c’est toujours le bon moment. Le monde n’a aucune raison de vous haïr ; mais moi, il me déteste parce que je témoigne que ses actes sont mauvais. Vous donc, allez à la fête ; pour ma part, je n’y vais pas encore[b] car le moment n’est pas encore venu pour moi.

Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée. 10 Cependant, quand ses frères furent partis pour la fête, il s’y rendit lui aussi, mais secrètement, sans se montrer. 11 Or, pendant la fête, les Juifs le cherchaient et demandaient : Où est-il donc ?

12 Dans la foule, les discussions allaient bon train à son sujet. Les uns disaient : C’est quelqu’un de bien.

– Pas du tout, répondaient les autres : il trompe tout le monde.

13 Mais, comme ils avaient tous peur des Juifs, personne n’osait parler librement de lui.

L’opposition grandit

14 La moitié de la semaine de fête était déjà passée, quand Jésus alla au Temple et se mit à enseigner. 15 Les Juifs en étaient tout étonnés et se demandaient : Comment peut-il connaître à ce point les Ecritures, sans avoir jamais étudié ?

16 Jésus leur répondit : Rien de ce que j’enseigne ne vient de moi. J’ai tout reçu de celui qui m’a envoyé. 17 Si quelqu’un est décidé à faire la volonté de Dieu, il reconnaîtra bien si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative. 18 Celui qui parle en son propre nom recherche sa propre gloire. Mais si quelqu’un vise à honorer celui qui l’a envoyé, c’est un homme vrai ; il n’y a rien de faux en lui. 19 Moïse vous a donné la Loi, et pourtant, aucun de vous ne fait ce qu’elle ordonne ! Pourquoi cherchez-vous à me tuer ?

20 – Tu as un démon en toi ! lui cria la foule. Qui est-ce qui veut te tuer ?

21 Jésus reprit la parole et leur dit : Il a suffi que je fasse une œuvre pour que vous soyez tous dans l’étonnement. 22 Réfléchissez : Moïse vous a donné l’ordre de pratiquer la circoncision, rite qui ne vient d’ailleurs pas de Moïse, mais des patriarches. Or, cela ne vous dérange pas de circoncire quelqu’un le jour du sabbat. 23 Eh bien, si on circoncit un garçon le jour du sabbat pour respecter la Loi de Moïse, pourquoi donc vous indignez-vous contre moi parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbat ? 24 Cessez donc de juger selon les apparences, et apprenez à porter des jugements conformes à ce qui est juste.

25 En le voyant, quelques habitants de Jérusalem s’étonnaient : N’est-ce pas celui qu’ils veulent faire mourir ? 26 Or, le voilà qui parle librement en public et personne ne lui dit rien ! Est-ce que, par hasard, nos autorités auraient reconnu qu’il est vraiment le Messie ? 27 Pourtant, lui, nous savons d’où il est ; mais le Messie, quand il viendra, personne ne saura d’où il est.

Footnotes:

  1. 7.2 Cette fête, d’une durée de huit jours, rappelait l’époque où les Israélites vivaient sous des tentes, dans le désert, après la sortie d’Egypte. Jérusalem était durant cette semaine un centre de rassemblement des Juifs venus de tout le pays.
  2. 7.8 Certains manuscrits ont : je n’y vais pas.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes