A A A A A
Bible Book List

Néhémie 5-6Segond 21 (SG21)

Attitude désintéressée de Néhémie

Les gens du peuple et leurs femmes avaient à se plaindre gravement de leurs frères juifs. Les uns disaient: «Avec nos fils et nos filles, nous sommes nombreux; nous voulons recevoir du blé afin de pouvoir manger et rester en vie.» D'autres disaient: «Nous devons donner nos champs, nos vignes et nos maisons comme gages pour recevoir du blé pendant la famine.» D'autres encore disaient: «Nous avons dû emprunter de l'argent en hypothéquant nos champs et nos vignes pour payer le tribut du roi. En réalité, notre chair est pareille à celle de nos frères, nos enfants sont pareils aux leurs, et pourtant, nous devons vendre nos fils et nos filles comme esclaves – plusieurs de nos filles le sont déjà – et nous sommes sans ressources puisque nos champs et nos vignes sont devenus la propriété d’autrui.»

J’ai été très irrité en prenant connaissance de leurs plaintes et de ces faits, et j’ai pris la ferme décision d’adresser des reproches aux nobles et aux magistrats. Je leur ai dit: «Vous prêtez à intérêt à vos frères!» J’ai convoqué une grande assemblée pour traiter leur situation et je leur ai dit: «Nous avons nous-mêmes racheté, en fonction de nos possibilités, nos frères juifs vendus aux nations, mais vous, vous vendez vos frères et vous osez nous les vendre à nous!» Ils ont gardé le silence, ne trouvant rien à répondre. J’ai ajouté: «Ce que vous faites n'est pas bien. Ne devriez-vous pas marcher dans la crainte de notre Dieu, ne serait-ce que pour éviter les insultes des nations qui nous sont hostiles? 10 Moi-même, avec mes frères et mes serviteurs, nous leur prêtons de l'argent et du blé. Renonçons donc à ce qu'ils nous doivent! 11 Rendez-leur aujourd'hui leurs champs, leurs vignes, leurs oliviers et leurs maisons ainsi que l’intérêt que vous avez exigé d'eux, le centième de l'argent, du blé, du vin nouveau et de l'huile!» 12 Ils ont répondu: «Nous allons les rendre et nous n’allons rien exiger d’eux. Nous allons faire ce que tu dis.» Après avoir appelé les prêtres, je leur ai fait jurer de tenir parole; 13 j’ai même secoué la poche de mon manteau en disant: «Que Dieu secoue de la même manière, pour l’arracher à sa maison et à ses biens, tout homme qui n'aura pas agi de façon à respecter cet engagement! Qu’un tel homme soit ainsi secoué et se retrouve les mains vides!» Toute l'assemblée a dit: «Amen!» et a célébré l'Eternel. Et le peuple a tenu parole.

14 De plus, dès le jour où le roi m'a désigné pour que je sois leur gouverneur dans le pays de Juda, soit depuis la vingtième année du règne d’Artaxerxès et jusqu'à la trente-deuxième année, pendant ces 12 ans, ni moi ni ma parenté n'avons vécu des revenus octroyés au gouverneur. 15 Mes prédécesseurs faisaient peser de lourdes charges sur le peuple; ils exigeaient de lui du pain et du vin, ainsi que 40 pièces d'argent; leurs serviteurs, eux aussi, exerçaient une domination sur le peuple. Pour ma part, je n'ai pas agi de cette manière, et ce par crainte de Dieu. 16 J'ai même travaillé à la réparation de cette muraille et je n’ai acheté aucun champ. De plus, mes serviteurs étaient tous ensemble occupés à ce travail. 17 J'admettais à ma table 150 Juifs et magistrats, sans compter ceux qui venaient chez nous des nations environnantes. 18 Chaque jour, on m'apprêtait un bœuf, six moutons de choix et de la volaille, et ce à mes frais, et tous les dix jours on préparait en abondance toutes sortes de vins. Malgré cela, je n'ai pas réclamé les revenus octroyés au gouverneur, car de lourdes charges pesaient déjà sur ce peuple.

19 Mon Dieu, souviens-toi pour mon bien de tout ce que j'ai fait pour ce peuple!

Achèvement de la muraille

Je n'avais pas encore posé les battants des portes lorsque Sanballat, Tobija, Guéshem l'Arabe et nos autres ennemis ont appris que j'avais reconstruit la muraille et qu'il n'y restait plus de brèche. Alors Sanballat et Guéshem m'ont fait parvenir ce message: «Viens! Ayons une entrevue ensemble dans les villages de la vallée d'Ono.» Ils avaient l’intention de me faire du mal. Je leur ai envoyé des messagers avec cette réponse: «J'ai une grande tâche à accomplir et je ne peux pas descendre là-bas. Pourquoi le travail devrait-il être interrompu pendant que je l’abandonnerais pour vous rejoindre?» Ils m'ont adressé quatre fois la même demande, avec toujours la même réponse de ma part. La cinquième fois, Sanballat m'a fait parvenir ce message par son serviteur. Celui-ci tenait une lettre ouverte où il était écrit: «On raconte parmi les nations, et Guéshem l’affirme, que les Juifs et toi, vous avez l’intention de vous révolter et que c'est la raison pour laquelle tu reconstruis la muraille. D’après ces rumeurs, tu vas devenir leur roi et tu as même établi des prophètes pour te proclamer roi de Juda à Jérusalem. Maintenant, le roi va avoir connaissance de ces rumeurs. Viens donc et tenons conseil ensemble!» J’ai fait répondre à Sanballat: «Il n’y a rien de vrai dans ces rumeurs dont tu parles; c'est toi qui les inventes de toutes pièces!» Tous ces gens voulaient nous effrayer; ils se disaient: «Ils baisseront les bras et le travail ne se fera pas.»

Maintenant, mon Dieu, fortifie-moi!

10 Pour ma part, je me suis rendu à la maison de Shemaeja, fils de Delaja et petit-fils de Mehétabeel. Il s'était enfermé chez lui et a dit: «Allons ensemble dans la maison de Dieu, à l’intérieur du sanctuaire, et fermons les portes derrière nous, car on va venir pour te tuer, et c'est pendant la nuit qu’on viendra pour cela.» 11 J’ai répondu: «Un gouverneur comme moi prendre la fuite! Du reste, comment un laïc tel que moi pourrait-il entrer dans le sanctuaire et rester en vie? Je n'y entrerai pas.» 12 J’ai discerné par là que ce n'était pas Dieu qui l'avait envoyé, mais qu’il prononçait cette prophétie sur moi parce que Sanballat et Tobija l’avaient soudoyé. 13 Par son intermédiaire, ils espéraient me faire peur pour que je suive son conseil et commette ainsi un péché. Cela leur aurait permis de salir ma réputation et de m’enlever tout crédit.

14 Mon Dieu, souviens-toi de Tobija et de Sanballat en les traitant conformément à leur façon d’agir! Souviens-toi aussi de la prophétesse Noadia et des autres prophètes qui cherchaient à m'effrayer!

15 La muraille a été terminée le vingt-cinquième jour du mois d'Elul, soit en 52 jours. 16 Lorsque tous nos ennemis, dans toutes les nations environnantes, l'ont appris, ils ont eu peur. Ils se sont sentis tout petits et ont reconnu que c’était notre Dieu qui avait présidé à la réalisation de ce travail.

17 Même à cette époque-là, il y avait des nobles de Juda qui adressaient fréquemment des lettres à Tobija et qui en recevaient de lui. 18 Beaucoup, en Juda, avaient en effet conclu un pacte avec lui parce qu'il était le gendre de Shecania, fils d'Arach, et que son fils Jochanan avait épousé la fille de Meshullam, fils de Bérékia. 19 Ils allaient jusqu’à vanter ses mérites en ma présence et à lui rapporter mes paroles. Quant à Tobija, il envoyait des lettres pour m'effrayer.

Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes