Add parallel Print Page Options

11 Ses chefs jugent pour des présents, Ses sacrificateurs enseignent pour un salaire, Et ses prophètes prédisent pour de l'argent; Et ils osent s'appuyer sur l'Éternel, ils disent: L'Éternel n'est-il pas au milieu de nous? Le malheur ne nous atteindra pas.

Read full chapter

11 Ses chefs jugent pour des cadeaux,

ses prêtres enseignent pour un salaire,

ses prophètes prédisent l'avenir pour de l'argent,

et ils osent s'appuyer sur l'Eternel en disant:

«L'Eternel n'est-il pas au milieu de nous?

Le malheur ne nous atteindra pas.»

Read full chapter

11 Ses chefs rendent leurs jugements |contre des pots-de-vin,
et ses prêtres se font payer |pour dispenser l’enseignement,
et ses prophètes |prédisent l’avenir |pour de l’argent.
Et ils s’appuient sur l’Eternel
en disant : « L’Eternel, |n’est-il pas au milieu de nous ?
Par conséquent, aucun malheur |ne pourra nous atteindre. »

Read full chapter

11 Et ce sont des chiens voraces, insatiables; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu'au dernier: -

Read full chapter

11 Pourtant, ce sont aussi des chiens voraces, insatiables.

Ce sont des bergers incompétents en matière de discernement.

Tous suivent leur propre voie,

chacun sans exception à la recherche de son profit.

Read full chapter

11 Mais ces chiens sont avides
et jamais rassasiés,
et ce sont des bergers
qui ne comprennent rien.
Ils suivent chacun son chemin
à la poursuite de ses gains.

Read full chapter

Fils de l'homme, prophétise contre les pasteurs d'Israël! Prophétise, et dis-leur, aux pasteurs: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Malheur aux pasteurs d'Israël, qui se paissaient eux-mêmes! Les pasteurs ne devaient-ils pas paître le troupeau?

Read full chapter

«Fils de l’homme, prophétise contre les bergers d'Israël! Prophétise et dis-leur, à ces bergers: ‘Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel: Malheur aux bergers d'Israël qui ne prennent soin que d’eux-mêmes! N’est-ce pas des brebis que les bergers devraient prendre soin?

Read full chapter

Fils d’homme, prophétise au sujet des bergers d’Israël, prophétise et dis à ces bergers : « Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel : Malheur aux bergers d’Israël qui ne s’occupent que d’eux-mêmes. N’est-ce pas le troupeau que les bergers doivent faire paître ?

Read full chapter

10 Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Voici, j'en veux aux pasteurs! Je reprendrai mes brebis d'entre leurs mains, je ne les laisserai plus paître mes brebis, et ils ne se paîtront plus eux-mêmes; je délivrerai mes brebis de leur bouche, et elles ne seront plus pour eux une proie.

Read full chapter

10 Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel: Je m’en prends aux bergers. Je retirerai mes brebis de leurs mains, je ne les laisserai plus prendre soin des brebis et ils ne pourront plus en profiter pour eux-mêmes. J’arracherai mes brebis de leur bouche et elles ne leur serviront plus de nourriture.

Read full chapter

10 Voici ce que le Seigneur, l’Eternel, déclare : Je vais m’en prendre à ces bergers, je leur redemanderai mes brebis, et je leur enlèverai la responsabilité du troupeau. Ainsi, ils cesseront de se repaître eux-mêmes. Je délivrerai mon troupeau de leur bouche, et les brebis ne leur serviront plus de nourriture.

Read full chapter

15 Naaman retourna vers l'homme de Dieu, avec toute sa suite. Lorsqu'il fut arrivé, il se présenta devant lui, et dit: Voici, je reconnais qu'il n'y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n'est en Israël. Et maintenant, accepte, je te prie, un présent de la part de ton serviteur.

16 Élisée répondit: L'Éternel, dont je suis le serviteur, est vivant! je n'accepterai pas. Naaman le pressa d'accepter, mais il refusa.

Read full chapter

15 Naaman retourna vers l'homme de Dieu avec toute sa suite. Dès son arrivée, il se présenta devant lui et dit: «Je reconnais qu'il n'y a aucun Dieu sur toute la terre, sauf en Israël. Maintenant, accepte, je t’en prie, un cadeau de la part de ton serviteur.» 16 Elisée répondit: «L'Eternel, dont je suis le serviteur, est vivant! Je n'accepterai rien.» Naaman insista pour qu'il accepte, mais il refusa.

Read full chapter

15 Il retourna vers l’homme de Dieu avec toute son escorte. Lorsqu’il fut arrivé, il se présenta à lui en disant : Voici : je reconnais qu’il n’y a pas d’autre Dieu sur toute la terre que celui d’Israël. Maintenant, accepte, je te prie, un cadeau de la part de ton serviteur.

16 Elisée répondit : Aussi vrai que l’Eternel que je sers est vivant, je n’accepterai rien.

Naaman insista, mais Elisée persista dans son refus.

Read full chapter

20 Guéhazi, serviteur d'Élisée, homme de Dieu, se dit en lui-même: Voici, mon maître a ménagé Naaman, ce Syrien, en n'acceptant pas de sa main ce qu'il avait apporté; l'Éternel est vivant! je vais courir après lui, et j'en obtiendrai quelque chose.

Read full chapter

20 Guéhazi, le serviteur d'Elisée, l'homme de Dieu, se dit en lui-même: «Mon maître a ménagé Naaman, ce Syrien, en n'acceptant pas de prendre ce qu'il avait apporté. L'Eternel est vivant! Je vais courir derrière lui et j'obtiendrai quelque chose de sa part.»

Read full chapter

20 Guéhazi, le serviteur d’Elisée l’homme de Dieu, se dit : Mon maître a voulu ménager ce Syrien, Naaman, et il l’a laissé partir sans accepter aucun des cadeaux qu’il lui avait apportés. Aussi vrai que l’Eternel est vivant, je vais le rattraper et j’obtiendrai certainement quelque chose de lui.

Read full chapter

22 Il répondit: Tout va bien. Mon maître m'envoie te dire: Voici, il vient d'arriver chez moi deux jeunes gens de la montagne d'Éphraïm, d'entre les fils des prophètes; donne pour eux, je te prie, un talent d'argent et deux vêtements de rechange.

Read full chapter

22 Il répondit: «Tout va bien. Mon maître m'envoie te dire: ‘Deux jeunes gens de la région montagneuse d'Ephraïm, des membres de la communauté de prophètes, viennent d'arriver chez moi. Donne-moi pour eux, je t'en prie, 30 kilos d'argent et 2 habits de rechange.’»

Read full chapter

22 – Oui, tout va bien, répondit Guéhazi. Mon maître m’envoie te dire : « A l’instant, deux jeunes disciples des prophètes viennent d’arriver chez moi de la région montagneuse d’Ephraïm. Peux-tu me donner pour eux trente-cinq kilos d’argent, je te prie, et deux vêtements de rechange ? »

Read full chapter

26 Mais Élisée lui dit: Mon esprit n'était pas absent, lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l'argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des boeufs, des serviteurs et des servantes?

Read full chapter