A A A A A
Bible Book List

Genèse 36-42 La Bible du Semeur (BDS)

L’histoire de la famille d’Ésaü

Les fils d’Esaü

36 Voici la généalogie d’Esaü appelé aussi Edom. Esaü prit des femmes cananéennes pour épouses: Ada, fille d’Elôn le Hittite; Oholibama, fille d’Ana, fille de Tsibeôn le Hévien, ainsi que Basmath, fille d’Ismaël et sœur de Nebayoth. Ada lui donna Eliphaz; et Basmath, Reouel; Oholibama accoucha de Yeoush, Yaelam et Qorah. Tels sont les fils d’Esaü qui lui naquirent au pays de Canaan. Esaü emmena ses femmes, ses fils et ses filles et tous les gens attachés à sa maison ainsi que ses troupeaux, son bétail et tous les biens qu’il avait acquis au pays de Canaan, et il émigra dans un autre pays, loin de Jacob, son frère. Car leurs troupeaux étaient trop nombreux pour qu’ils puissent demeurer ensemble, et le pays où ils séjournaient ne pouvait plus subvenir à leurs besoins à cause de l’importance de leurs troupeaux. Ainsi, Esaü s’établit dans la montagne de Séir. Esaü, c’est Edom.

Les Edomites: descendants d’Esaü

Voici la généalogie d’Esaü, l’ancêtre d’Edom, dans la montagne de Séir. 10 Noms des fils d’Esaü: Eliphaz, fils d’Ada, épouse d’Esaü; Reouel, fils de Basmath, épouse d’Esaü. 11 Eliphaz eut pour fils: Témân, Omar, Tsepho, Gaetam et Qenaz. 12 L’épouse de second rang d’Eliphaz, Timna, lui donna Amalec. Ce sont là les fils d’Ada, femme d’Esaü. 13 Et voici les fils de Reouel: Nahath, Zérah, Shamma et Mizza. Tels sont les fils de Basmath, femme d’Esaü. 14 Oholibama, fille d’Ana, fille de Tsibeôn, femme d’Esaü, lui donna Yeoush, Yaelam et Qorah.

Les chefs des familles des fils d’Esaü

15 Voici les chefs des familles des fils d’Esaü. Fils d’Eliphaz, premier-né d’Esaü: les chefs Témân, Omar, Tsepho, Qenaz, 16 Qorah[a], Gaetam et Amalec. Tels sont les chefs de la famille d’Eliphaz, fils d’Ada, au pays d’Edom. 17 Voici les fils de Reouel, fils d’Esaü: les chefs Nahath, Zérah, Shamma et Mizza. Tels sont les chefs de la famille de Reouel, fils de Basmath, au pays d’Edom. 18 Voici les fils d’Oholibama, femme d’Esaü: les chefs Yeoush, Yaelam et Qorah. Tels sont les chefs de la famille d’Oholibama fille d’Ana et femme d’Esaü. 19 Ce sont là les fils d’Esaü, les chefs de familles: c’est Edom.

Les descendants du Horien Séir

20 Voici les descendants de Séir, le Horien[b], premiers habitants du pays: Lotân, Shobal, Tsibeôn, Ana, 21 Dishôn, Etser et Dishân. Tels sont les chefs des familles des Horiens, fils de Séir, au pays d’Edom. 22 Les fils de Lotân sont Hori et Hémam. La sœur de Lotân s’appelait Timna. 23 Et voici les fils de Shobal: Alvân, Manahath, Ebal, Shepho et Onam. 24 Et voici les fils de Tsibeôn: Aya et Ana. C’est Ana qui trouva de l’eau[c] dans le désert quand il faisait paître les ânes de son père Tsibeôn. 25 Voici les enfants d’Ana: son fils Dishôn et sa fille Oholibama. 26 Voici les fils de Dishân: Hemdân, Eshbân, Yitrân et Kerân. 27 Voici les fils d’Etser: Bilhân, Zaavân et Aqân. 28 Voici les fils de Dishân: Outs et Arân. 29 Voici les chefs des familles des Horiens; les chefs Lotân, Shobal, Tsibeôn, Ana, 30 Dishôn, Etser et Dishân. Ce sont eux qui étaient les chefs des familles des Horiens au pays de Séir.

Les rois d’Edom

31 Voici les rois qui ont régné dans le pays d’Edom avant qu’il y ait des rois en Israël[d]: 32 Béla, fils de Béor, régna sur Edom, sa ville s’appelait Dinhaba. 33 Après sa mort, Yobab, fils de Zérah, de Botsra, régna à sa place. 34 Yobab mourut et Housham, du pays des Témanites, régna à sa place. 35 Après la mort de Housham, Hadad, fils de Bedad, régna à sa place. Il battit les Madianites dans la campagne de Moab; il venait de la ville d’Avith. 36 Après la mort de Hadad, Samla de Masréqa régna à sa place. 37 Après la mort de Samla, Saül, de Rehoboth sur le fleuve, régna à sa place. 38 Après la mort de Saül, Baal-Hanân, fils d’Akbor, régna à sa place. 39 Après la mort de Baal-Hanân, fils d’Akbor, Hadar régna à sa place. Sa ville s’appelait Paou. Sa femme était Mehétabéel, fille de Matred et petite-fille de Mézahab.

Les chefs des familles issues d’Esaü

40 Voici les noms des chefs des familles d’Esaü, selon leurs localités et d’après leurs noms: les chefs Timna, Alva, Yeteth, 41 Oholibama, Ela, Pinôn, 42 Qenaz, Témân, Mibtsar, 43 Magdiel et Iram. Tels sont les chefs d’Edom selon leurs régions au pays qu’ils occupent. Voilà pour Esaü, l’ancêtre d’Edom.

L’histoire de la famille de Jacob: le cycle de joseph

Les rêves de Joseph

37 Jacob s’établit au pays de Canaan où son père avait séjourné. Voici l’histoire de la famille de Jacob. Joseph, âgé de dix-sept ans, gardait les moutons et les chèvres avec ses frères. Il avait passé son enfance avec les fils de Bilha et de Zilpa, femmes de son père. Il rapportait à leur père leurs mauvais propos. Israël aimait Joseph beaucoup plus que tous ses autres fils, car il l’avait eu dans sa vieillesse. Il lui fit une tunique splendide[e]. Ses frères virent que leur père le préférait à eux tous; alors ils le prirent en haine, et ils ne pouvaient plus lui parler aimablement.

Joseph fit un rêve et le raconta à ses frères, qui ne l’en détestèrent que davantage. Il leur dit, en effet: Ecoutez, je vous prie, ce songe que j’ai eu. Nous étions en train de lier des gerbes dans les champs. Soudain, ma gerbe s’est dressée et s’est tenue debout; les vôtres se sont placées autour d’elle et se sont prosternées devant elle[f].

Ses frères lui dirent: Prétendrais-tu devenir notre roi et nous gouverner? Et ils le détestèrent de plus belle à cause de ses songes et de ses propos.

Il eut encore un autre rêve qu’il raconta également à ses frères: Voici, leur dit-il, j’ai encore fait un rêve. J’ai vu le soleil, la lune et onze étoiles se prosterner devant moi.

10 Quand il raconta ce rêve à son père et à ses frères, son père le réprimanda et lui dit: Qu’as-tu rêvé là? T’imagines-tu que moi, ta mère et tes frères, nous allons nous prosterner en terre devant toi?

11 Ses frères étaient jaloux de lui: mais son père garda la chose en mémoire[g].

Joseph vendu comme esclave

12 Les frères de Joseph allèrent faire paître les troupeaux de leur père dans la région de Sichem. 13 Israël dit à Joseph: Tes frères font paître les troupeaux à Sichem[h]; va, je veux t’envoyer vers eux.

Joseph répondit: J’y vais.

14 Son père lui dit: Va voir comment se portent tes frères et comment vont les troupeaux. Tu m’en rapporteras des nouvelles.

Il l’envoya donc depuis la vallée d’Hébron et Joseph se rendit à Sichem. 15 Un homme l’y rencontra, alors qu’il errait dans la campagne. Il lui demanda: Que cherches-tu?

16 – Je cherche mes frères, lui dit-il, peux-tu me dire où ils font paître leurs troupeaux?

17 – Ils sont partis d’ici, lui répondit l’homme, et je les ai entendus dire: «Allons vers Dotân[i]

Joseph partit donc à la recherche de ses frères et les trouva à Dotân. 18 Ceux-ci l’aperçurent de loin. Avant qu’il ne soit près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir.

19 – Voilà le maître-rêveur qui arrive, se dirent-ils les uns aux autres. 20 C’est le moment! Allez, tuons-le et jetons-le dans une citerne[j], nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré. On verra bien alors ce qu’il advient de ses rêves!

21 Lorsqu’il entendit cela, Ruben chercha à sauver Joseph. Il dit: Ne portons pas atteinte à sa vie! 22 Il ajouta: Ne répandez pas le sang! Jetez-le dans cette citerne qui se trouve dans le désert, mais ne portez pas la main sur lui!

Il avait l’intention de le sauver pour le renvoyer à son père.

23 Dès que Joseph eut rejoint ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, cette tunique splendide qu’il portait. 24 Ils se saisirent de lui et le jetèrent au fond de la citerne. Elle était vide; il n’y avait pas d’eau dedans[k]. 25 Puis ils s’assirent pour manger. En regardant au loin, ils aperçurent une caravane d’Ismaélites venant de la région de Galaad et dont les chameaux étaient chargés de gomme, de baume et de myrrhe, qu’ils transportaient en Egypte. 26 Alors Juda dit à ses frères: Quel intérêt avons-nous à tuer notre frère et à cacher sa mort? 27 Vendons-le plutôt aux Ismaélites. Ne portons pas la main sur lui, car c’est notre frère, il est de même sang que nous.

Ses frères furent d’accord 28 et, lorsque les marchands madianites passèrent, ils hissèrent Joseph hors de la citerne et le vendirent aux Ismaélites pour vingt pièces d’argent. Ceux-ci l’emmenèrent en Egypte.

Jacob pleure Joseph

29 Quand Ruben retourna à la citerne, il n’y trouva plus Joseph. Alors il déchira ses vêtements en signe de désespoir, 30 il alla trouver ses frères et leur dit: Le garçon n’y est plus! Que vais-je faire maintenant?

31 Alors ils égorgèrent un bouc, prirent la tunique de Joseph et la trempèrent dans le sang du bouc. 32 Ils envoyèrent la tunique splendide à leur père en disant: Voici ce que nous avons trouvé. Reconnais-tu ou non la tunique de ton fils?

33 Jacob la reconnut et s’écria: La tunique de mon fils! Une bête féroce l’a dévoré! Joseph a été mis en pièces!

34 Alors il déchira ses vêtements et mit un tissu de sac sur ses reins. Il porta longtemps le deuil de son fils. 35 Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler; mais il refusa toute consolation et dit: Non! c’est dans le deuil que je rejoindrai mon fils au séjour des morts!

Et il continua à pleurer Joseph.

36 Les Madianites vendirent[l] Joseph en Egypte à Potiphar, un haut fonctionnaire du pharaon, chef de la garde royale.

Tamar donne une descendance à Juda

38 A la même époque, Juda se sépara de ses frères et alla vivre près d’un habitant d’Adoullam[m] nommé Hira. Il vit là la fille d’un Cananéen nommé Shoua, il l’épousa et s’unit à elle. Elle devint enceinte et lui donna un fils: il l’appela Er. Elle devint encore enceinte et mit au monde un fils qu’elle appela Onân. Elle eut encore un fils qu’elle appela Shéla. Quand sa femme accoucha du troisième, Juda se trouvait à Kezib.

Juda prit pour Er, son premier-né, une femme nommée Tamar. Jugeant Er mauvais, l’Eternel le fit mourir. Alors Juda dit à Onân: Accomplis ton devoir de proche parent du défunt: unis-toi à ta belle-sœur pour donner une descendance à ton frère[n].

Onân savait que les enfants qui naîtraient ne seraient pas pour lui. Chaque fois qu’il avait des rapports avec sa belle-sœur, il laissait tomber sa semence à terre pour éviter de donner une descendance à son frère. 10 Son comportement déplut à l’Eternel qui le fit aussi mourir. 11 Alors Juda dit à Tamar, sa belle-fille: Reste veuve dans la maison de ton père jusqu’à ce que mon fils Shéla soit devenu adulte.

Car il se disait: Il ne faut pas que celui-ci aussi meure comme ses frères.

Tamar retourna donc dans la maison de son père et y resta.

12 Bien longtemps après cela, la fille de Shoua, femme de Juda, mourut. Quand il fut consolé, Juda monta avec son ami Hira l’Adoullamite à Timna, pour la tonte de ses moutons. 13 Quelqu’un en informa Tamar en lui disant: Voici, ton beau-père monte à Timna pour la tonte de ses moutons.

14 Alors elle ôta ses habits de veuve, se couvrit le visage d’un voile et, ainsi déguisée, s’assit au carrefour d’Enaïm, sur la route de Timna; car elle voyait bien que Shéla était devenu adulte sans qu’on le lui ait donné pour mari.

15 Juda aperçut cette femme et la prit pour une prostituée, car elle avait le visage voilé. 16 Il s’approcha d’elle au bord du chemin et lui dit: Permets-moi d’aller avec toi!

Car il n’avait pas reconnu sa belle-fille. Elle répondit: Que me donneras-tu pour venir avec moi?

17 – Je te ferai apporter un chevreau du troupeau, lui dit-il.

– D’accord, répondit-elle, à condition que tu me donnes un gage jusqu’à ce que tu l’envoies.

18 – Quel gage veux-tu que je te donne?

– Ton cachet, le cordon qui le tient et le bâton que tu as en main.

Il les lui remit et s’unit à elle, et elle devint enceinte. 19 Elle se leva et partit; elle ôta son voile et remit ses habits de veuve.

20 Juda chargea son ami l’Adoullamite d’apporter le chevreau à cette femme et de retirer les gages qu’il lui avait donnés. Mais celle-ci resta introuvable. 21 Hira interrogea les hommes de l’endroit: Où est cette prostituée sacrée qui se tenait sur le chemin à Enaïm?

Ils lui répondirent: Il n’y a jamais eu de prostituée sacrée à cet endroit.

22 Il revint dire à Juda: Je ne l’ai pas trouvée, et les gens de là-bas ont même affirmé qu’il n’y a jamais eu de prostituée sacrée à cet endroit.

23 Alors Juda s’écria: Qu’elle garde ce qu’elle a! Ne nous rendons pas ridicules. Quoi qu’il arrive, moi j’ai envoyé ce chevreau, et toi, tu n’as pas retrouvé cette femme.

24 Environ trois mois après cela, on vint dire à Juda: Tamar, ta belle-fille, s’est prostituée, et même: la voilà enceinte suite à cela.

– Qu’on la fasse sortir, dit-il, et qu’elle soit brûlée vive!

25 Comme on la jetait dehors, elle envoya un message à son beau-père: C’est de l’homme à qui appartiennent ces objets que je suis enceinte. Reconnais, je te prie, à qui sont ce cachet, ces cordons et ce bâton.

26 Juda les reconnut et s’écria: Elle est plus juste que moi; elle a fait cela parce que je ne l’ai pas donnée pour femme à mon fils Shéla.

Il ne s’unit plus jamais à elle.

27 Quand vint le moment de la naissance, il s’avéra qu’elle portait des jumeaux. 28 Pendant l’accouchement l’un d’eux présenta une main; la sage-femme la saisit et y noua un fil rouge en disant: C’est celui-ci qui sort le premier.

29 Mais il retira sa main, et c’est son frère qui vint au monde. La sage-femme s’écria: Quelle brèche ne t’es-tu pas ouverte! Et on le nomma Pérets[o] (Brèche). 30 Ensuite son frère naquit, celui dont la main portait le fil rouge, et il fut appelé Zérah (Lever de soleil).

Joseph en Egypte

39 Joseph, arrivé en Egypte, avait donc été acheté aux Ismaélites qui l’avaient conduit là-bas, par Potiphar, haut fonctionnaire du pharaon, chef de la garde royale.

L’Eternel fut avec Joseph[p], de sorte qu’il réussissait ce qu’il entreprenait. Il demeurait dans la maison de son maître égyptien. Celui-ci remarqua que l’Eternel était avec Joseph et faisait prospérer tout ce qu’il entreprenait. Ainsi Joseph obtint la faveur de son maître qui l’attacha à son service personnel: il l’établit comme intendant sur sa maison et lui confia la gérance de tous ses biens. A partir de ce moment-là, l’Eternel bénit la maison de l’Egyptien à cause de Joseph. Sa bénédiction reposait sur tout ce qu’il possédait, dans sa maison comme aux champs. Alors Potiphar laissa tout ce qui lui appartenait entre les mains de Joseph – ne s’occupant plus de rien – sauf de ses repas.

Victime de la femme de Potiphar

Joseph était un bel homme ayant un beau visage. Après ces événements, la femme de son maître porta les yeux sur lui et lui dit: Couche avec moi!

Mais il refusa et dit à la femme de son maître: Mon maître ne me demande compte de rien dans la maison, il m’a confié tous ses biens. Lui-même n’a pas plus d’autorité que moi ici et il ne m’a rien interdit – excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment commettrais-je un acte aussi mauvais et pécherais-je contre Dieu?

10 Jour après jour, elle revenait à la charge; mais Joseph ne voulait pas l’écouter, refusant de coucher à côté d’elle et d’être avec elle.

11 Un certain jour, Joseph était entré dans la maison pour faire son travail. Aucun domestique ne se trouvait là. 12 Alors elle l’agrippa par son vêtement en disant: Couche avec moi!

Mais il lui abandonna son vêtement entre les mains, et s’enfuit dehors. 13 Quand elle vit qu’il s’était enfui dehors en lui laissant son vêtement entre les mains, 14 elle se mit à crier pour appeler ses domestiques, puis elle leur dit: Voyez cela! Il nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous. Il est venu vers moi pour coucher avec moi. Mais j’ai crié très fort. 15 Quand il a entendu que je poussais des cris pour appeler à l’aide, il a abandonné son vêtement à côté de moi et s’est enfui dehors.

16 Elle garda le vêtement de Joseph à côté d’elle jusqu’au retour de son mari à la maison. 17 Alors elle lui raconta la même histoire: L’esclave hébreu que tu nous as amené, dit-elle, est venu vers moi pour se jouer de moi. 18 Mais quand je me suis mise à crier pour appeler au secours, il a abandonné son vêtement à côté de moi et s’est enfui dehors.

19 Quand le maître de Joseph entendit le récit de sa femme qui lui disait: «Voilà comment ton serviteur s’est comporté envers moi», il se mit dans une grande colère.

En prison

20 Il fit saisir Joseph pour le jeter dans la maison d’arrêt où étaient détenus les prisonniers du roi. Ainsi Joseph demeura dans la prison. 21 Mais l’Eternel fut avec lui et lui témoigna sa bonté: il lui fit gagner la faveur du commandant de la prison. 22 Celui-ci lui confia le soin de tous les détenus qui se trouvaient dans la prison et la direction de tout ce qu’on y faisait. 23 Il ne s’occupait plus de rien de ce qui passait par la main de Joseph, parce que l’Eternel était avec lui et faisait réussir ce qu’il entreprenait.

Les rêves de deux hauts fonctionnaires

40 Quelque temps après, deux hauts fonctionnaires du pharaon, le chef des échansons et le chef des panetiers, commirent une faute envers leur maître qui fut très irrité contre eux et les fit jeter dans la prison du commandant de la garde où Joseph était incarcéré. Celui-ci les confia aux soins de Joseph qui s’occupa d’eux. Ils passèrent un certain temps en prison.

Une nuit, l’échanson et le panetier du pharaon détenus dans la prison firent tous deux un rêve, chacun le sien, ayant sa signification propre. Le lendemain matin, quand Joseph se rendit auprès d’eux, il remarqua qu’ils étaient soucieux. Joseph demanda donc aux hauts fonctionnaires du pharaon qui se trouvaient en prison avec lui dans la maison de son maître: Pourquoi avez-vous cet air sombre aujourd’hui?

Ils lui répondirent: Nous avons fait un rêve et il n’y a ici personne pour nous l’interpréter.

– N’appartient-il pas à Dieu de donner l’interprétation des rêves? leur dit Joseph. Racontez-les moi donc, je vous prie.

Alors le chef des échansons lui raconta ce qu’il avait rêvé.

– Dans mon rêve, lui dit-il, j’avais devant moi un cep de vigne 10 portant trois sarments. Il se mit à bourgeonner, à fleurir, puis ses grappes donnèrent des raisins mûrs. 11 Je tenais en main la coupe du pharaon, je cueillis les raisins, j’en pressai le jus dans la coupe du pharaon et je la présentai à mon maître.

12 Joseph lui dit: Voici ce que signifie ce rêve: Les trois sarments représentent trois jours. 13 Dans trois jours, le pharaon te permettra de relever la tête et te rétablira dans tes fonctions. Tu lui présenteras sa coupe comme le veut la charge que tu occupais auparavant en qualité d’échanson. 14 Mais, s’il te plaît, pense à moi quand tout ira de nouveau bien pour toi et aie la bonté de parler en ma faveur au pharaon pour me faire sortir de cette prison. 15 En effet, j’ai été amené de force du pays des Hébreux, et ici même je n’ai rien fait qui mérite le cachot.

16 Lorsque le chef des panetiers vit que Joseph avait donné une interprétation favorable du songe, il lui dit: Pour ma part, dans mon rêve, je portais trois corbeilles de pain blanc sur la tête. 17 Dans celle du dessus, il y avait de la nourriture préparée par un panetier et destinée au pharaon; et les oiseaux venaient les picorer dans la corbeille qui reposait sur ma tête.

18 Joseph lui dit: Voici ce que signifie ce rêve: Les trois corbeilles représentent trois jours. 19 Dans trois jours, le pharaon élèvera ta tête au-dessus de toi, il te pendra à un arbre et les oiseaux viendront se repaître de ta chair.

20 Trois jours plus tard, à l’occasion de son anniversaire, le pharaon offrit un festin à tous ses grands. Il «éleva la tête» du chef des échansons et du chef des panetiers en présence de ses grands. 21 Il rétablit dans sa fonction le chef des échansons, qui lui présenta de nouveau sa coupe, 22 et il fit pendre le chef des panetiers. Les choses se passèrent conformément à l’interprétation que Joseph avait donnée de leurs rêves. 23 Mais le chef des échansons ne pensa plus à Joseph: il l’oublia.

Les rêves du pharaon

41 Deux années entières passèrent. Puis le pharaon fit un rêve: il se tenait au bord du Nil et vit sortir du fleuve sept vaches belles et bien grasses, qui se mirent à paître dans les roseaux. Puis, après elles, sept autres vaches sortirent du fleuve, elles étaient laides et décharnées. Elles vinrent se placer à côté des premières vaches, au bord du fleuve. Et voilà que les sept vaches laides et décharnées dévorèrent les sept vaches belles et grasses. Alors le pharaon se réveilla. Puis il se rendormit et fit un second rêve: Sept épis poussaient sur une seule tige, des épis pleins et beaux. Puis sept épis maigres et desséchés par le vent d’orient[q] poussèrent après eux. Les épis maigres engloutirent les sept épis pleins et beaux. Alors le pharaon se réveilla et se rendit compte qu’il avait rêvé.

Au matin, inquiet, il fit convoquer tous les magiciens et les sages d’Egypte et leur raconta ses rêves, mais aucun d’eux ne put les lui interpréter. Alors le chef des échansons prit la parole et dit au pharaon: Je vais évoquer aujourd’hui le souvenir de ma faute. 10 Le pharaon s’était emporté contre ses serviteurs et m’avait fait mettre aux arrêts avec le chef des panetiers dans la maison du commandant des gardes. 11 Une nuit, nous avons fait tous deux un rêve ayant sa signification propre. 12 Or, il y avait là avec nous un jeune homme hébreu, un esclave du commandant des gardes; nous lui avons raconté nos deux rêves et il a donné l’interprétation de chacun d’eux. 13 Par la suite, les choses se sont passées conformément à l’interprétation qu’il nous avait donnée: moi j’ai été rétabli dans mes fonctions, et le panetier a été pendu.

14 Alors le pharaon envoya chercher Joseph et, sur le champ, on courut le faire sortir du cachot; on le rasa[r], on le fit changer d’habits et on l’introduisit auprès du pharaon. 15 Celui-ci dit à Joseph: J’ai fait un rêve et personne n’est capable de l’interpréter. Or, j’ai entendu dire qu’il te suffit d’entendre raconter un rêve pour pouvoir l’interpréter.

16 Joseph répondit au pharaon: Ce n’est pas moi, c’est Dieu qui donnera au pharaon l’explication qui convient.

17 Le pharaon dit alors à Joseph: Dans mon rêve, je me tenais debout sur le bord du Nil. 18 Sept vaches grasses et belles sortirent du fleuve et se mirent à paître dans les roseaux. 19 Puis sept autres vaches surgirent derrière elles, maigres, laides et décharnées; elles étaient si misérables que je n’en ai jamais vu de pareilles dans tout le pays d’Egypte. 20 Ces vaches décharnées et laides dévorèrent les sept vaches grasses, 21 qui furent englouties dans leur ventre sans que l’on remarque qu’elles avaient été avalées: les vaches maigres restaient aussi misérables qu’auparavant. Là-dessus je me suis réveillé. 22 Puis j’ai fait un autre rêve: Je voyais sept épis pleins et beaux pousser sur une même tige. 23 Puis sept épis secs, maigres et desséchés par le vent d’orient poussèrent après eux. 24 Les épis maigres engloutirent les sept beaux épis. J’ai raconté tout cela aux magiciens, mais aucun d’eux n’a pu me l’expliquer.

25 Joseph dit au pharaon: Ce que le pharaon a rêvé constitue un seul et même rêve. Dieu a révélé au pharaon ce qu’il va faire. 26 Les sept belles vaches représentent sept années, tout comme les sept beaux épis; c’est un seul et même songe. 27 Les sept vaches décharnées et laides qui ont surgi derrière les premières représentent aussi sept années, et les sept épis maigres, desséchés par le vent d’orient, seront sept années de famine. 28 Comme je l’ai dit au pharaon: Dieu a révélé au pharaon ce qu’il va faire. 29 Il y aura d’abord sept années de grande abondance dans toute l’Egypte. 30 Elles seront suivies de sept années de famine qui feront oublier toute cette abondance en Egypte, tant la famine épuisera le pays. 31 Le souvenir même de l’abondance dont le pays aura joui s’effacera à cause de cette famine, car elle sévira très durement. 32 Si le rêve du pharaon s’est répété par deux fois, c’est que Dieu a irrévocablement décidé la chose et qu’il va l’exécuter sans délai.

33 Maintenant donc, que le pharaon choisisse sans tarder un homme avisé et sage et qu’il le mette à la tête du pays. 34 Que le pharaon agisse ainsi: Qu’il nomme dans tout le pays des commissaires qui prélèveront le cinquième de toutes les récoltes d’Egypte durant les sept années d’abondance. 35 Ils collecteront tous les vivres que produiront ces bonnes années qui viennent, ils emmagasineront le blé dans les villes sous l’autorité du pharaon, et le garderont comme réserve de vivres. 36 Ces provisions serviront de réserve pour le pays, en prévision des sept années de famine qui s’abattront sur l’Egypte. Ainsi les habitants du pays ne mourront pas de faim.

Joseph à la tête de l’Egypte

37 Cette proposition plut au pharaon et à tous ses hauts fonctionnaires. 38 Alors le pharaon leur dit: Trouverions-nous un homme aussi compétent que celui-ci en qui habite l’Esprit de Dieu[s]?

39 Le pharaon dit à Joseph: Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi avisé et aussi sage que toi. 40 Tu seras donc à la tête de mon royaume, et tout mon peuple se pliera à tes ordres. Moi-même je ne serai au-dessus de toi que par le trône[t]. 41 Ainsi, lui dit-il, je te mets à la tête de toute l’Egypte.

42 Et le pharaon retira son anneau[u] de sa main et le passa au doigt de Joseph; il le fit revêtir d’habits de fin lin et lui suspendit un collier d’or au cou[v]. 43 Il le fit monter sur son deuxième char et, sur son parcours, on cria: A genoux[w]!

C’est ainsi qu’il le mit à la tête de toute l’Egypte. 44 Le pharaon dit encore à Joseph: Je suis le pharaon. Mais sans ton ordre, personne dans tout le pays ne lèvera le petit doigt ni ne se déplacera.

45 Le pharaon nomma Joseph Tsaphnat-Paenéah[x] et lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, un prêtre d’On[y]. Joseph partit inspecter l’Egypte. 46 Il était âgé de trente ans quand il entra au service du pharaon, roi d’Egypte. Il quitta la cour du pharaon et parcourut tout le pays d’Egypte.

47 Pendant les sept années d’abondance, la terre produisit de riches moissons. 48 Joseph rassembla tous les vivres possibles en Egypte pendant ces sept années, et il les entreposa dans les villes. Dans chaque ville, il mit en réserve les denrées alimentaires produites par le territoire environnant. 49 Il entreposa du blé en aussi grande quantité que le sable de la mer; il y en avait tant que l’on cessa d’en faire le compte, car cela dépassait toute mesure.

Les fils de Joseph

50 Avant la période de famine, Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On, donna deux fils à Joseph. 51 Il appela son premier-né Manassé (Celui qui fait oublier[z]), car, dit-il, Dieu m’a fait oublier toutes mes souffrances et ma séparation de la famille de mon père. 52 Il donna au second le nom d’Ephraïm (Fécond), car Dieu, dit-il, m’a rendu fécond dans le pays où j’ai connu l’affliction.

La famine

53 Les sept années où l’abondance avait régné en Egypte touchèrent à leur terme 54 et les sept années de famine commencèrent, comme Joseph l’avait prédit. La famine sévissait dans tous les pays. Mais il y avait du pain dans toute l’Egypte[aa]. 55 Quand la population de l’Egypte n’eut plus de pain, elle en réclama à grands cris au pharaon, qui dit à tous les Egyptiens: Adressez-vous à Joseph et faites ce qu’il vous dira!

56 La famine sévissait dans toute la contrée. Joseph ouvrit tous les entrepôts du pays et vendit du blé aux Egyptiens. Mais la disette s’aggrava encore en Egypte. 57 De tous les pays, on venait acheter du blé auprès de Joseph, car la famine était grande sur toute la terre.

Les frères de Joseph se rendent en Egypte

42 Quand Jacob apprit que l’on vendait du blé en Egypte[ab], il dit à ses fils: Pourquoi restez-vous là à vous regarder les uns les autres? J’ai appris qu’il y a du blé en Egypte. Allez-y donc et rapportez-nous en du grain pour que nous puissions survivre et que nous ne mourions pas de faim[ac]!

Les frères de Joseph partirent donc à dix pour acheter du blé en Egypte. Quant à Benjamin, le frère de Joseph, Jacob ne l’avait pas laissé partir avec eux, car il se disait: Qu’il ne lui arrive pas de malheur!

Les fils d’Israël arrivèrent en Egypte au milieu des autres gens qui s’y rendaient, car la famine sévissait au pays de Canaan.

Joseph gouvernait tout le pays. C’était lui qui supervisait la vente du blé à toute la population du pays. Les frères de Joseph arrivèrent donc et se prosternèrent devant lui, face contre terre. Joseph aperçut ses frères et les reconnut; mais il se comporta vis-à-vis d’eux comme un inconnu et leur parla durement. Il leur demanda: D’où venez-vous?

– Du pays de Canaan, répondirent-ils, pour acheter de quoi manger.

Joseph reconnaissait bien ses frères, mais eux ne le reconnaissaient pas. Alors il se souvint des rêves qu’il avait eus à leur sujet.

– Vous êtes des espions, déclara-t-il, c’est pour repérer les points faibles du pays que vous êtes venus.

10 – Non, mon seigneur, protestèrent-ils, tes serviteurs sont seulement venus pour acheter des vivres. 11 Nous sommes tous fils d’un même père, nous sommes des gens honnêtes, nous ne sommes pas des espions.

12 – Pas du tout, répliqua-t-il, vous êtes venus pour repérer les points faibles du pays!

13 – Mais, dirent-ils, nous, tes serviteurs, nous sommes douze frères, fils d’un même père, habitants du pays de Canaan. Le plus jeune est resté avec notre père, et il y en a un qui n’est plus.

14 Mais Joseph leur dit: C’est bien ce que je dis: vous êtes des espions. 15 Voici comment je mettrai votre sincérité à l’épreuve: Par la vie du pharaon[ad], je vous jure que vous ne vous en sortirez pas, à moins que votre jeune frère vienne ici! 16 Envoyez l’un de vous le chercher, tandis que vous, vous resterez en prison jusqu’à ce que la vérité de vos paroles soit confirmée. Sinon, par la vie du pharaon, c’est que vous êtes des espions.

17 Puis il les fit mettre tous ensemble pour trois jours en prison. 18 Le troisième jour, Joseph leur dit: Faites ce que je vous dis et vous aurez la vie sauve; je suis un homme qui craint Dieu. 19 Si vous êtes des gens sincères, que l’un de vous, votre frère, reste ici en prison, quant aux autres, vous partirez, vous emporterez du blé pour vos familles qui connaissent la famine. 20 Mais ramenez-moi votre jeune frère. Cela prouvera que vous avez dit vrai et vous ne mourrez pas.

Ils acceptèrent de faire ainsi. 21 Ils se dirent l’un à l’autre: Certainement, nous sommes punis à cause de ce que nous avons fait à notre frère; car nous avons vu sa détresse quand il nous suppliait, et nous ne l’avons pas écouté. Voilà pourquoi nous nous trouvons nous-mêmes à présent dans cette détresse.

22 Ruben leur rappela: Ne vous avais-je pas dit: Ne vous rendez pas coupables d’un tel péché envers cet enfant! Mais vous ne m’avez pas écouté. Voilà pourquoi nous devons maintenant payer pour sa mort[ae].

23 Ils ne savaient pas que Joseph les comprenait, car il se servait d’un interprète pour communiquer avec eux.

24 Joseph s’éloigna pour pleurer. Puis il revint vers eux et s’entretint encore avec eux. Il leur prit Siméon et le fit lier sous leurs yeux. 25 Puis il ordonna qu’on remplisse leurs sacs de blé, qu’on remette l’argent de chacun dans son sac et qu’on leur donne des provisions pour la route. Ce qui fut fait. 26 Ils chargèrent leur blé sur leurs ânes et s’en allèrent.

Le retour au pays de Canaan

27 Arrivés à l’endroit où ils passèrent la nuit, l’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne et il trouva son argent à l’ouverture de son sac.

28 – On m’a rendu mon argent, dit-il à ses frères, le voici dans mon sac!

Alors leur cœur vacilla et, saisis de panique, ils se dirent les uns aux autres: Qu’est-ce que Dieu nous a fait?

29 Lorsqu’ils furent de retour chez leur père Jacob au pays de Canaan, ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé.

30 – L’homme qui est le maître du pays nous a parlé durement, dirent-ils. Il nous a pris pour des espions. 31 Nous avons protesté: «Non, nous sommes d’honnêtes gens, nous n’avons jamais été des espions. 32 Nous étions douze frères, fils d’un même père; l’un d’eux n’est plus et le plus jeune est resté avec notre père au pays de Canaan.» 33 Alors l’homme qui est le maître du pays nous a répondu: «Voici comment je saurai que vous êtes d’honnêtes gens: Laissez-moi l’un de vos frères, prenez ce qu’il vous faut pour les besoins de vos familles et partez! 34 Ramenez-moi votre jeune frère pour que je sache que vous n’êtes pas des espions mais des gens honnêtes. Alors je vous rendrai votre frère et vous pourrez circuler librement dans le pays.»

35 Lorsqu’ils vidèrent leurs sacs, chacun d’eux trouva la bourse avec son argent dans son sac. Eux et leur père virent les bourses avec leur argent et tous furent saisis de crainte. 36 Jacob leur dit: Vous me privez de mes enfants: Joseph n’est plus; Siméon a disparu et vous voulez encore me prendre Benjamin! C’est sur moi que tout cela retombe!

37 Ruben dit à son père: Confie-le-moi et je te le ramènerai. Si je ne te le ramène pas, tu feras mourir mes deux fils!

38 Mais Jacob répliqua: Non, mon fils ne partira pas avec vous, car son frère est mort et c’est le seul qui me reste. S’il lui arrivait malheur au cours de votre voyage, vous me feriez mourir de douleur à mon grand âge.

Footnotes:

  1. 36.16 Selon le texte hébreu traditionnel. Ne se trouve pas dans le Pentateuque samaritain ni en Gn 36.11.
  2. 36.20 Ou: Horite. Les Horiens (v. 21) étaient les premiers habitants d’Edom, partiellement chassés par les descendants d’Esaü (Dt 2.12, 22).
  3. 36.24 Selon la version syriaque. Le sens du mot hébreu est inconnu. La Vulgate a: des sources.
  4. 36.31 Autre traduction: avant qu’un roi d’Israël règne sur lui.
  5. 37.3 Diverses traductions ont été données du qualificatif de cette tunique: bigarrée, princière, de fine laine, à pans, multicolore, ample et longue, à manches longues.
  6. 37.7 Voir 42.6; 43.26; 44.14.
  7. 37.11 Voir Ac 7.9.
  8. 37.13 A 80 kilomètres d’Hébron.
  9. 37.17 A une vingtaine de kilomètres au nord de Sichem.
  10. 37.20 Creusée dans le sol pour recueillir les eaux, le fond était plus large que l’ouverture (voir Jr 38.6, 13).
  11. 37.24 Voir 42.21.
  12. 37.36 Le trafic d’esclaves était l’une des principales ressources des habitants du désert.
  13. 38.1 Ancienne ville cananéenne.
  14. 38.8 Cette coutume sera incluse dans la Loi (Dt 25.5-10; voir Mt 22.23-33).
  15. 38.29 Ancêtre de David (Rt 4.18-22) et du Christ (Mt 1.3).
  16. 39.2 Voir Ac 7.9.
  17. 41.6 Chaud et sec, qui flétrit toute végétation.
  18. 41.14 Les Egyptiens se rasaient les cheveux et la barbe.
  19. 41.38 D’autres traduisent: des dieux.
  20. 41.40 Voir Ac 7.10.
  21. 41.42 Portant le cachet royal.
  22. 41.42 Insignes et instruments de l’autorité: l’anneau servait à «signer» les documents (on les cachetait avec, ce qui leur conférait autorité).
  23. 41.43 Autre traduction: laissez passer!
  24. 41.45 Nom dont le sens est incertain mais qui contient le terme vie.
  25. 41.45 Ville que les Grecs appelaient Héliopolis, à environ 10 kilomètres au nord du Caire. Les prêtres formaient la caste suprême de la noblesse en Egypte.
  26. 41.51 Manassé fait assonance avec le verbe hébreu oublier.
  27. 41.54 Voir Ac 7.11.
  28. 42.1 L’Egypte était mieux protégée contre la sécheresse à cause des crues du Nil et du système d’irrigation par canaux.
  29. 42.2 Voir Ac 7.12.
  30. 42.15 Formule égyptienne de serment.
  31. 42.22 Voir 37.21-22.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes